Assurance de prêt et cancer, quelles conséquences ?

Mis à jour le 30 décembre 2020 par Antoine Fruchard 

Le cancer est considéré par les assureurs en crédit immobilier comme un risque aggravé pouvant entraîner surprime voire refus d’assurance. Heureusement, il existe aujourd’hui des solutions pour tous, même en cas de maladie ou cancer. Retrouvez tous nos conseils d’experts, nos fiches détaillées par pathologie et nos solutions pour mener à bien vos projets immobiliers !

Quelle assurance de prêt immobilier en fonction de mon cancer ?

Le cancer peut atteindre n’importe quel organe ou tissu. Parmi les plus courants, on trouve le cancer du sein pour les femmes (qui touche également les hommes parfois), le cancer de la peau (épithélioma baso ou spino cellulaire, mélanome), le cancer digestif et en particulier du colon, etc…

Chaque type de cancer est différent, nous avons donc rédigé des fiches sur la plupart des cancers afin de vous aider à obtenir une assurance de prêt. Nous détaillons les documents à fournir et les décisions probables du médecin de l’assureur. Cependant, cela reste indicatif car chaque compagnie d’assurance a une analyse différente des risques de cancer. Nous sommes là pour vous aider à trouver sans peine une solution pour assurer votre crédit immobilier :

Comment emprunter suite à un cancer ?

Avoir un cancer ne devrait pas vous empêcher de concrétiser vos projets immobiliers ! Depuis 2015 heureusement, les conditions d’emprunt pour les personnes dites en « risques aggravés » se sont améliorés.

Au moment de votre demande d’assurance de prêt, votre assureur va probablement vous demander de remplir un questionnaire de santé, afin de mieux évaluer les risques vous concernant. Suite à cela, vous serez généralement orienté vers un médecin conseil, qui souhaitera connaître toutes les informations utiles concernant votre cancer : date précise de découverte, examen histologique et degré d’extension, traitement reçu etc. Enfin, il vous demandera probablement les derniers courriers du cancérologue afin d’être à jour sur votre dossier.

En passant par un courtier spécialisé, vous limitez le nombre de refus car celui-ci va cibler la demande en fonction du profil et du dossier de l’emprunteur. En tant que courtier en risque aggravé, nous avons pour mission de proposer à chacun, une solution d’emprunt, quelle que soit sa situation. Ainsi, plus d’une dizaine de nos offres offrent des taux intéressants, même pour les malades de cancer. Faites le test, notre outil est 100 % gratuit !

comparateur assurance emprunteur

Choisir une assurance de prêt en mentant sur questionnaire de santé pour éviter la surprime n’est vraiment pas conseillé ! En étant transparent, vous permettez d’être vraiment assuré en cas de sinistre et sachez qu’il existe presque toujours une solution, même pour des dossiers compliqués.

Comment répondre au questionnaire de santé suite à un cancer ?

Avant de vous octroyez une assurance de prêt, l’assureur souhaitera en savoir davantage sur votre profil d’emprunteur pour vous proposer une couverture adaptée. Dans ce sens, il vous demandera de répondre à un court questionnaire de santé, de 14 questions généralement, auxquelles vous devrez répondre par oui ou par non.

Voici quelques exemples de questions et nos conseils pour vous aider à y répondre :

Questionnaire de santéDétails
Êtes-vous actuellement en arrêt de travail sur prescription médicale ? En cas d’arrêt de travail, votre assureur souhaitera probablement ajouter un délai de carence sur la garantie ITT car il considérera qu’il n’a pas à couvrir le risque en cours.
Au cours de ces 5 dernières années, avez-vous fait des séjours hospitaliers ?En cas de réponse positive, votre assureur souhaitera probablement avoir davantage d’informations sur votre état de santé actuel et sera en droit de vous demander d’effectuer un bilan médical plus complet.
Avez-vous souffert d’un cancer au cours de ces 10 dernières années ? Si vous avez été déclaré guéri depuis plus de 10 ans, vous bénéficiez du droit à l’oubli et n’avez pas besoin de le déclarer dans le questionnaire médical

La règle d’or est la transparence ! Mentir dans un questionnaire de santé peut s’avérer très grave et entraîner la nullité de votre contrat d’assurance de prêt ou du moins, la non prise en charge en cas de sinistre. Le risque n’en vaut pas la chandelle !

Si vous avez été déclaré guéri de votre cancer depuis plus de 10 ans, vous bénéficiez du droit à l’oubli. Votre assureur n’a pas à connaître cet antécédent, pas besoin de le déclarer dans votre questionnaire de santé !

Assurance de prêt : quels seront les documents à fournir en cas de cancer ?

Atteint ou ayant été atteint d’un cancer, vous devez avoir à l’esprit que les compagnies d’assurance de prêt vont être frileuses à vous couvrir. Attention cependant à ne pas vous auto-convaincre que votre dossier est cause perdue. Si certaines compagnies vont refuser de couvrir votre emprunt, ce n’est pas une raison pour faire profiter à d’autres de la fragilité de votre dossier.

Si vous êtes malade ou avez été déclaré malade d’un cancer depuis moins de 10 ans, vous serez tenu de le signaler à votre assurance de prêt. Afin d’évaluer votre profil de risque, votre assureur vous demandera différents compléments d’informations, selon votre pathologie.

Pour gagner du temps et anticiper les demandes de votre assureur, voici les différents documents que votre assurance de prêt voudra consulter avant de vous faire une proposition :

Type de cancerÉtat actuelDocuments à fournir
Cancer du seinEn cours de traitement / Rémission– premier bilan complet effectué dès le diagnostic,
– imagerie (tep scan, IRM),
– bilan histologique de la biopsie,
– traitement suivi,
– résultat des marqueurs CA 15-3 avec leur suivi et les résultats des bilans de contrôle avec l’imagerie de surveillance.
Cancer du pancréasEn cours de traitement / Rémission– courriers des spécialistes avec le détail du diagnostics,
– résultats des examens passés (scanner, échographie),
– résultat histologique de la biopsie,
– compte-rendu opératoire.
Cancer de la peauEn cours de traitement / Rémission– résultat de l’examen histologique,
– analyse anatomopathologique de la lésion.
LeucémieEn cours de traitement / Rémission– rapport de l’oncologue,
– derniers courriers de l’hématologue,
– derniers bilans sanguins.
Cancer du poumonEn cours de traitement / Rémission– compte rendu opératoire,
– bilan d’extension,
– examen histologique de la biopsie ou de la pièce opératoire,
– derniers bilans de surveillance avec les Épreuves Fonctionnelles Respiratoires,
– bilan cardiologique.
Cancer de la prostateEn cours de traitement / Rémission– traitement suivi,
– bilans de surveillance (scanner, IRM, scintigraphie osseuse, compte-rendu de la biopsie),
– compte-rendus de l’urologue ou du cancérologue,
– trois derniers résultats de dosage des PSA.

Quelle sera la décision de l’assureur en cas de cancer ?

Selon l’étude de votre questionnaire de santé et de votre bilan médical, l’assureur adaptera votre couverture à votre niveau de risques et pourra appliquer des surprimes et/ou des exclusions à votre assurance de prêt. Voici les différentes décisions à prévoir selon le type et l’état de votre cancer :

Typologie de cancerDécision de l’assureur
Cancer du seinElle dépendra de la taille de la tumeur, de son type et de son origine. En fonction du temps de traitement déjà effectué, vous vous verrez imposer un risque aggravé de 50 à 200 % sur la garantie décès et parfois une exclusion des garanties PTIA et ITT.
Cancer de la thyroïdeEn cas de carcinome papillaire ou vésiculaire, vous pourrez avoir une période d’attente d’au minimum deux ans. Par la suite, vous serez probablement majoré de 100 à 200 % sur les garanties PTIA et IT.
Cancer de l’ovaireSelon le stade de votre cancer ( I = atteinte d’un seul ovaire sans dépassement de la capsule ou II = atteinte des 2 ovaires), vous aurez un risque aggravé sur la garantie décès autour de 200 % avec refus des garanties IT et PTIA.
Cancer du col de l’utérusSelon le stade de votre cancer de l’utérus, vous subirez probablement un risque aggravé sur la garantie décès de 50 à 200 % avec possibilité d’exclusions des garanties IT et PTIA.
Cancer du reinSelon la taille de la tumeur (inférieure ou supérieure à 7 cm), l’assureur appliquera une surprime de 100 à 200 % sur la garantie décès. Il y a peu de chance que les garanties PTIA et IT vous soient accordées.

Ces décisions sont données à titre informatif. Chaque assureur est libre de prendre les décisions qui lui importent. Dans l’ensemble, vous tournez vers un assureur spécialisé dans les risques aggravés est un atout de taille dans la négociation de votre contrat. En utilisant notre comparateur d’assurances de prêt, vous serez dirigé vers les assurances les plus adaptées à votre profil et gagnerez un temps précieux !

Quelles sont les meilleures assurance de prêt suite à un cancer ? 

En tant que courtier en assurance de prêt immobilier, nous prenons soin d’avoir des contrats adaptés à tous les profils, même les emprunteurs ayant ou souffrant de cancer. Voici notre sélection des contrats d’assurance de prêt les plus adaptés à vous couvrir dans ce cas :

Notre avis
Contrat NaoassurDéclaration de santé accessible 100 % en ligne via un espace personnel permettant de finaliser votre dossier en moins de 72h. Couverture souple acceptant la prise en charge des emprunteurs inactifs. Forte expertise sur les profils présentant des risques aggravés.
Contrat ADEContrat très modulable puisqu’il se décline en 9 formules distinctes. Permet de s’adapter à votre pathologie et de ne souscrire que pour les garanties dont vous avez besoin. Des renforts de garanties sont notamment possibles pour les atteintes disco-vertébrales. Taux compétitifs.
Contrat UtwinTarifs dans la fourchette basse du marché et conditions d’adhésion souples. Grâce à l’espace médical digitalisé, l’étude de votre dossier de santé est facilité et le délai de réponse accéléré. Utwin met à disposition de ses assurés un service de télésanté avec une prise rendez-vous garantie dans les 48h. On apprécie l’attention toute particulière portée aux assurés présentant un risque de santé.
Contrat SéréviPeu d’exclusions concernant les profils présentant des risques de santé avec notamment la prise en charge des mi temps thérapeuthiques et inactifs. Large garantie décès qui s’étend jusqu’aux 90 ans de l’emprunteur. Équipe réactive.

Cancer : comment bénéficier du droit à l’oubli ?

Une convention a été signée début 2015 entre les compagnies d’assurance et les pouvoirs publics pour la mise en place du droit à l’oubli pour l’assurance de prêt. L’objectif est de permettre aux anciens malades du cancer de pouvoir adhérer à une assurance emprunteur sans surprime ou sans avoir besoin de passer par un rachat d’exclusions.

Pour que le droit à l’oubli s’applique dans le cadre de l’assurance d’un prêt immobilier après un cancer, il faut que l’échéance du contrat d’assurance intervienne avant le 71e anniversaire de l’emprunteur.

Depuis 2016, la grille de référence de l’AERAS (s’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) liste 5 typologies de cancer qui pourront bénéficier du droit à l’oubli : le cancer du sein, le cancer du testicule, le mélanome de la peau, le cancer de l’utérus et le cancer de la thyroïde ainsi que l’hépatite C.

Pour les cancers survenus avant l’âge de 21 ans, le droit à l’oubli est effectif 5 ans après la date de fin des soins (nouvelle mesure entrée en vigueur au 1er septembre 2020). Ces personnes n’auront donc plus à déclarer leur cancer à l’assureur.

Que faire suite à un refus d’assurance de prêt suite à un cancer ?

Vous avez trouvé une banque acceptant de vous prêter de l’argent mais ne parvenez pas à trouver une assurance de prêt acceptant de prendre en charge votre risque ? Malheureusement, ces situations existent aujourd’hui et peuvent aller jusqu’à compromettre votre emprunt immobilier.

Dans ce cas, il convient de solliciter rapidement plusieurs compagnies d’assurance afin de mettre toutes les chances de votre côté de voir votre offre acceptée. Dans votre situation, votre banque prêteuse exige probablement un certain nombre de garanties qu’il vous faudra souscrire obligatoirement si vous ne voulez pas rendre caduc votre offre de prêt.

Ainsi, 2 étapes sont essentielles suite à un refus d’assurance de prêt :

  • étudier les offres équivalentes aux garanties exigées par votre banque pour l’octroi du prêt,
  • envoyer le maximum de demandes pour augmenter votre chance de réponse positive et anticiper le délai d’acceptation.

Nous vous conseillons de jouer l’honnêteté à propos de votre cancer dès le premier rendez-vous avec votre banquier. Il vous orientera vers les bonnes garanties d’assurance à souscrire, ce qui sera un précieux gain de temps.

Il est important de faire jouer la concurrence car les grilles de tarification peuvent être très différentes d’une assurance à l’autre. Par expérience, les contrats des banques ne sont pas les plus compétitifs financièrement parlant, ni ceux qui acceptent le plus facilement les risques médicaux : c’est pourquoi choisir un assureur externe aux établissements bancaires est la solution la plus commune pour les emprunteurs ayant un problème de santé.

Quelle sera la prise en charge de mon assurance de prêt en cas de cancer ?

Selon votre contrat d’assurance de prêt, vous êtes couvert en cas de décès, d’invalidité totale ou temporaire ou encore en cas d’incapacité à exercer votre profession. Si au cours de votre prêt, vous développez un cancer vous mettant dans une de ces situations, votre assurance emprunteur viendra prendre le relai sur les mensualités de votre emprunt selon les conditions prévues dans votre contrat.

Si votre contrat contient une clause d’irrévocabilité des garanties, le changement de votre état de santé et donc l’aggravation du risque ne pourra avoir de conséquences sur les modalités d’indemnisation de votre assurance de prêt.

Selon les conditions d’indemnisation prévues dans votre contrat, la prise en charge de votre assurance de prêt sera forfaitaire ou indemnitaire :

  • en cas d’indemnisation indemnitaire : si suite à la découverte d’un cancer, vous êtes contraint d’être hospitalisé pendant 3 mois, vous serez couvert par la garantie IPT. Si vos revenus diminuent de 30 % durant cette période, votre assurance vous indemnisera à hauteur de ces 30 %,
  • en cas d’indemnisation forfaitaire : votre assurance de prêt prendra en charge la totalité des mensualités durant ces 3 mois d’incapacité.

N’oubliez pas de prévenir rapidement votre assurance de prêt en cas de sinistre. La plupart des assureurs imposent un délai de déclaration. Si vous le dépassez, vous ne pourrez être indemnisé qu’à partir du moment où il recevra les éléments justifiants votre sinistre.

Comment emprunter suite à un cancer ?

Depuis la convention Aeras, toute personne atteinte ou ayant subit un cancer doit être dans la possibilité de s’assurer. Cependant, de nombreux assureurs risquent de vous appliquer une surprise ou des exclusions. Pour trouver la meilleure offre, nous vous conseillons d’utiliser un comparateur d’assurances de prêt qui vous permettra de recevoir des devis personnalisés et adaptés à votre profil.

Quelle assurance de prêt suite à un cancer ?

Le cancer est considéré comme un risque aggravé par les assureurs. De ce fait, ils sont souvent plus frileux à accepter de vous couvrir. Dans ce cas, nous vous conseillons de passer par un courtier spécialisé en risque aggravé, afin qu’il vous aide à trouver une offre sur mesure et à des prix négociés.

11 commentaires
Nicole Delmas, le 22 janvier 2020

Bonjour,
j'ai été opérée pour un cancer du sein de grade 1 en aout 2003. Depuis je vais bien.
Je m'apprête à faire un prêt immobilier.
Dois je déclarer ce cancer ou puis je le taire ?
Merci pour votre réponse.
Cordialement,

Répondre
Notre expert
Antoine Fruchard, le 23 janvier 2020

Bonjour,

Il faut en effet que vous déclariez ce cancer. Si vous ne le faites pas et que votre assureur le découvre, vous risquez notamment l'annulation rétroactive de votre contrat.

Répondre
Verbeck marc, le 12 novembre 2019

Bonsoir j’ai eu un cancer sarcom d’éwing en avril 2007 à l’âge de 16 ans j’en ai aujourd’hui 29 , et je veux emprunter 210 milles euros pour l’achat d’une maison ma question est ce que je dois déclarer mon cancer à l’assurance emprunteur ou pas

Répondre
Notre expert
Antoine Fruchard, le 13 novembre 2019

Bonjour M. Verbeck,

Oui, il faut que vous déclariez vos antécédents médicaux. Faute de quoi, il s'agira d'une fausse déclaration qui pourrait avoir pour conséquence la nullité totale et rétroactive de votre contrat.

Cordialement.

Répondre
Vanessa Marin, le 22 octobre 2019

Bonjour nous avons un prêt immobilier contracté en février 2018, avec exclusion problème de dos pour mon conjoint. En aout 2019, un cancer de la moelle osseuse est découvert chez mon conjoint. Doit-on prévenir l'assureur de notre prêt immobilier? est-ce une obligation?
Merci d'avance de votre réponse

Répondre
Notre expert
Antoine Fruchard, le 22 octobre 2019

Bonjour Mme Marin,

Il faut que vous déclariez les problèmes de santé de votre mari à votre assureur. Faute de quoi, il s'agira d'une fausse déclaration qui aura par conséquence la nullité totale et rétroactive de votre contrat.

Répondre
Boudin, le 3 octobre 2019

Bonjour,
Je suis en train de faire une acquisition pour ma résidence principale avec l'accord de la banque pour le prêt mais après 10 ans de rémission suite à un sarcome l'assurance me refuse car je suis toujours en ALD. Comment faire pour en trouver une ?
Merci pour votre réponse.
Cordialement

Répondre
Notre expert
Antoine Fruchard, le 3 octobre 2019

Bonjour,

Avez-vous essayé de trouver une assurance de prêt par le biais de notre comparateur en ligne ? > https://reassurez-moi.fr/simulation-assurance-pret-immobilier

Répondre
Rémy, le 6 juillet 2019

Bonjour,
J'ai un projet immobilier et dois souscrire un prêt. La question de l'assurance emprunteur se pose ayant été victime d'un cancer du rectum ( cellules épithéliales). Je ne retrouve aucune référence à cette pathologie.
La tumeur a été détectée en janvier 2015.j'ai été traité par chimiothérapie et radiothérapie pré interventionnelle .une rectostomie a été réalisée en juillet 2015. Le certificat de rémission a été établi il y a plus d'un an par ma cancérologue.
Quels sont les conseils que vous pourriez me prodiguer?
Merci beaucoup pour votre réponse !
Cordialement
Rémy

Répondre
Notre expert
Antoine Fruchard, le 12 juillet 2019

Bonjour Rémy,
Je vous invite à ouvrir un dossier chez un de nos assureurs pour trouver la meilleure solution.

Répondre
Dalenson, le 5 janvier 2019

Bonjour ,
J ai fait un emprunt immobilier je croyait que j étais bien assurée pour cet emprunt. Je vient de subir l ablation des ovaires et de l utérus et me suit rendu compte que les assurance de ma banque m a assuré que pour accident de la vie, car il y a 27 ans j ai été opérée pour des calculs reinaux. Ce que je ne comprends pas c est que mon epouse subit les memes chosew sur sa partie , alors qu elle n a jamais eu d operations ou de soucis de santé. Je ne sais pas comment bien expliquer notre cas par ce courrier, il serait prefera le quejepuissele faire avec un interlocuteur. Cordialement

Répondre
Il est nécessaire de remplir ce champs.
Votre nom est requis.