Quand renégocier son assurance de prêt immobilier ?

Mis à jour le 15 octobre 2020 par Antoine Fruchard 

L’assurance de prêt immobilier peut représenter jusqu’à de 30 % du coût d’un emprunt ! C’est pourquoi il est important de bien négocier son contrat. Une fois votre assurance de prêt souscrite, est-il possible de la renégocier ? Comment procéder à la renégociation de son assurance emprunteur ? Nos conseils pour de belles économies à la clé !

Peut-on renégocier son assurance de prêt immobilier ?

Bien sûr ! Depuis quelques années, la législation a évolué afin de permettre à l’emprunteur de renégocier, sans frais et tout au long de son emprunt, son assurance de prêt immobilier ! Bien que cette pratique soit encore trop méconnue, il est facile (et grandement conseillé), de penser à la renégociation de votre assurance de prêt immobilier.

En moyenne, les emprunteurs procédant à une renégociation d’assurance de crédit font des économies allant de 20 % à 60 % sur le coût global de leur assurance. Sur plusieurs années, cela peut représenter une somme non négligeable :

Assurance de prêt (avant renégociation)Assurance de prêt (après renégociation)
Taux d’assurance emprunteur0,25 % sur capital emprunté par an0,10 % sur capital emprunté par an
Coût de l’assurance11 000 €4 400 €
Économies réalisées /6 600 €
Emprunteur de 35 ans ayant souscrit un crédit sur 20 ans de 200 000 €

Sur 20 ans, votre assurance de prêt est presque divisée par deux ! Ainsi, même s’il vous reste que 5 ou 10 années d’assurance, les bénéfices peuvent être significatifs. N’hésitez pas à utiliser notre simulateur d’assurance de prêt afin de calculer en direct les économies que pourraient vous faire réaliser une renégociation d’assurance de prêt !

comparateur assurance emprunteur

Pourquoi renégocier son assurance de prêt immobilier ?

Pour réaliser de réelles économies sur son prêt immobilier, il est important de regarder le coût de son assurance emprunteur. En moyenne, les clients divisent par 2 leurs cotisations d’assurance grâce au changement d’assurance de prêt.

Deux cas de figure sont possibles :

  • renégocier l’assurance-groupe (et/ou le crédit) souscrite avec votre banque initiale. L’inconvénient de cette pratique est que les banques ont peu de flexibilité sur les contrats d’assurance qu’elles vendent à leurs clients. Destinée à s’adapter au maximum d’emprunteurs, cette assurance est rarement très négociable et surtout, elle ne pourra être personnalisée et vous contraint souvent à payer pour des garanties qui ne vous servent pas toujours.
  • renégocier en procédant à une délégation d’assurance afin de faire jouer la concurrence et vous tourner vers un assureur externe, bénéficiant de prix plus compétitifs.

En privilégiant la délégation d’assurance de prêt immobilier, c’est-à-dire en vous tournant vers un assureur externe à votre banque pour assurer votre emprunt, vous aurez un large panel d’offres et pourrez privilégier celle la plus adaptée à votre budget, votre emprunt, et votre niveau de risque.

Le changement d’assurance prêt immobilier vous permettra de baisser vos cotisations mais aussi de prendre en compte une nouvelle situation si votre état de santé change ou encore, si la pratique d’un métier à risque n’est plus d’actualité. C’est ainsi un bon moyen de faire des économies en remettant à plat votre profil de risque, et donc vos exclusions et/ou surprimes.

Comment renégocier son assurance de prêt immobilier ?

Étape 1 : trouver une meilleure assurance de prêt. Cette nouvelle couverture sera moins chère et/ou plus couvrante. La seule contrainte est de respecter l’équivalence des garanties. C’est la condition sine qua non pour que l’établissement prêteur ne puisse vous refuser cette renégociation d’assurance.

Pour que votre nouvelle assurance de prêt présente, a minima, les mêmes garanties que l’ancienne, c’est très simple ! En renseignant votre établissement prêteur dans notre comparateur d’assurance de prêt, seuls les contrats compatibles vous seront proposés !

À quelle date renégocier votre assurance de prêt ? Tout dépend de la date où l’emprunt immobilier a été souscrit :

  • si l’emprunt a plus de 12 mois, l’emprunteur peut, depuis le 1er janvier 2018, changer d’assurance chaque année à date d’anniversaire de la signature de son offre de prêt, grâce à l’adoption du principe de la résiliation annuelle de l’assurance prêt immo ;
  • si l’emprunt a moins de 12 mois, l’emprunteur peut effectuer son changement d’assurance dans les 12 premiers mois à tout moment et sans frais grâce à la loi Hamon.

Étape 2 : faire valider le nouveau contrat d’assurance emprunteur

Après avoir choisi votre contrat, la validation de ce contrat par la banque est nécessaire. C’est pour cela qu’il faut faire très attention à proposer un contrat qui offre des garanties équivalentes. Se faire aider par un courtier spécialisé permet de gagner du temps et de l’argent. En effet, il vous proposera les offres les plus compétitives du marché en fonction de vos besoins et de votre profil d’emprunteur.

Étape 3 : mettre en place le changement d’assurance

Une fois que la banque a accepté la renégociation de votre assurance emprunteur, il ne reste plus qu’à adhérer au nouveau contrat puis à envoyer une lettre de résiliation à votre ancienne assurance de prêt. Nous vous conseillons d’attendre l’accord du nouvel assureur avant de résilier l’ancien contrat afin de ne pas avoir de mauvaises surprises (surprimes, exclusions, refus). À la date de changement, vous aurez une nouvelle assurance au tarif moins élevé et avec un contrat plus souple.

Mon banquier peut-il refuser la renégociation de mon assurance emprunteur ?

Une seule raison peut permettre à votre banquier de refuser la renégociation de votre assurance de prêt : le non-respect de l’équivalence des garanties. En effet, au moment où elle vous a octroyé le prêt, votre banque a fixé des conditions de garanties, couvertes par votre assurance de prêt. Vous devez donc vous y soumettre pendant toute la durée du prêt, quelle que soit l’assurance choisie !

Si la banque refuse votre demande de délégation, 2 possibilités s’offrent à vous :

  • votre nouvelle assurance de prêt n’est pas conforme aux exigences de votre établissement prêteur et certaines garanties manquent. Il vous faudra les ajouter au nouveau contrat d’assurance ou, si la renégociation en devient moins intéressante, trouver une nouvelle assurance de prêt ;
  • l’équivalence des garanties est bien respectée. Alors, il s’agit alors d’un refus injustifié et nous vous conseillons de faire appel à un courtier en assurance de prêt pour vous aider à faire valoir votre droit.

Le refus de renégociation d’assurance non justifié par votre banquier est passible d’une amende de 3 000 €.

Renégocier son assurance de prêt, combien ça coûte ?

Depuis la loi Hamon, il est interdit aux banques de facturer des frais d’avenants ou des frais d’étude de dossier pour une délégation d’assurance. Vous n’aurez donc pas de coût pour la validation de votre nouvelle assurance auprès de la banque.

Il existe encore des frais d’adhésion (en moyenne 20 €) chez certains assureurs mais cela devient rare. Par ailleurs, les frais de tests médicaux – si vous en avez – sont pris en charge par les compagnies d’assurances. Dans la grande majorité des cas, la renégociation de votre assurance de prêt immobilier ne vous coûtera rien mais vous fera faire des économies considérables.

Pourquoi renégocier son assurance de prêt immobilier ? 

La renégociation de l’assurance emprunteur offre 2 avantages principaux :

– bénéficier de meilleures garanties, plus adaptées à vos besoins ;
– réaliser des économies, avec une assurance moins coûteuse et plus adaptée à votre profil de risque et à votre emprunt.

Comment renégocier son assurance emprunteur ?

Si vous avez souscrit une assurance emprunteur extérieure à votre banque, vous pouvez à tout moment négocier les modalités de votre contrat. En revanche, l’assurance emprunteur banque est non négociable. Il vous faudra ainsi résilier votre contrat au profit d’une offre plus avantageuse.

Peut-on renégocier son assurance crédit immobilier plusieurs fois ?

Oui, vous pouvez renégocier votre assurance de prêt immobilier plusieurs fois. Cela est même conseillé afin de bénéficier des meilleurs garanties au meilleur prix. Vous pouvez ainsi renégocier ou résilier à n’importe quel moment lors de votre 1ère année de contrat puis, passé cette année, à chaque date anniversaire dudit contrat.

Combien coûte la renégociation de l’assurance prêt immobilier ?

Depuis la loi Hamon (2014), les banques ne peuvent plus facturer de frais d’études de dossier ou d’avenant lors d’une délégation d’assurance de prêt. Si certains assureurs font encore payer des frais d’adhésion, cela devient rare. Enfin, les éventuels tests médicaux sont pris en charge par l’assureur. Dans la majorité des cas, la renégociation de votre assurance crédit immobilier ne vous coûte donc rien.

Il est nécessaire de remplir ce champs.
Votre nom est requis.