Comparateur de mutuelle santé

+ Ajouter un conjoint
+ Ajouter un enfant
trouver une mutuelle pas cher

Une comparaison de 25 contrats

La meilleure mutuelle pour vous, au meilleur tarif, et une souscription en 2 min.

obtenir devis mutuelle sante

Un excellent remboursement

Sans surprise et à la hauteur de vos attentes. Rapide, avec un suivi en temps réel.

trouver la meilleure mutuelle

Des experts pour vous

Les meilleurs conseils donnés par des experts indépendants.

SwissLife Serenis Axa Malakoff Mederic Suravenir CNP Generali

Nos clients sont satisfaits !

9.5 / 10
Avis-Verifies© fournit un service de récolte d'avis clients indépendant et transparent.
   

Comment fonctionne le comparateur de mutuelle santé ?

Parce que la profusion d’offres rend difficile le choix de sa mutuelle santé, le comparateur en ligne s’impose comme la solution de choix pour vos recherches. Anonyme, gratuit et facile d’utilisation, il consiste en un simulateur dont le rôle est de comparer différents devis de mutuelle santé selon plusieurs critères propres à l’assuré : âge, lieu de vie, régime, budget et prestation(s) souhaitée(s). Certains comparateur sont utilisables sans coordonnées. Véritable calculateur, le logiciel peut ainsi procéder à la formulation de devis express selon les tarifs de plusieurs enseignes. Vous aurez ainsi un regard d’ensemble et serez à-même de choisir la meilleure offre. Plus besoin de calculette : toutes les informations nécessaires à un choix judicieux sont à portée de clic.  

Comment comparer sa mutuelle santé ?

Les mutuelles tentent généralement de se démarquer en réduisant leurs tarifs. Être attentif aux promotions, utiliser un comparateur ou demander plusieurs devis sont autant de moyen de choix pour faire jouer la concurrence. Il est également possible de négocier directement avec l’assureur en lui demandant de s’aligner sur les tarifs d’un concurrent. En cas de refus, solliciter un accompagnement dans la modulation des garanties prévues dans le contrat peut être un bon moyen d’évaluer la qualité de prestation proposée par ce dernier.  

Qu'est ce que la mutuelle santé ?

Le rôle de la mutuelle santé est de rembourser les frais de santé non pris en charge par l’Assurance maladie. Couverture inégale en fonction des postes, certains frais sont même peu, voire pas du tout pris en charge par l'Assurance maladie. En effet, celle-ci ne prend en charge qu’une portion des frais (par exemple : 70 % pour une consultation chez un médecin généraliste si le parcours de soins coordonné est bien respecté). Le patient doit donc s’acquitter d’une partie des honoraires. Les rôles de la mutuelle santé sont :
  • La couverture des frais non pris en charge par l’Assurance maladie.
  • La prise en charge de certaines prestations non couvertes par l’Assurance maladie (implants, automédication, chambre particulière, ...).
Ainsi, grâce à votre complémentaire santé, vous pourrez vous faire rembourser les frais de santé qui ne sont pas totalement pris en charge pour l’Assurance maladie. Il est important de bien choisir cette mutuelle car certaines couvriront plus ou moins bien chaque type de dépense : des frais peuvent alors être à votre charge si la Sécurité sociale et la mutuelle santé ne permettent pas de couvrir à 100% ces dépenses de santé.  

La mutuelle santé est-elle obligatoire ?

La mutuelle santé individuelle est une assurance complémentaire facultative qui permet de prendre en charge ce que ne rembourse pas l’Assurance maladie obligatoire lors d’une consultation chez le médecin, l’achat de médicaments, les frais d’hospitalisation ou d'autres types de soins auditifs, dentaires, optiques…  La mutuelle santé vous permettra d’avoir une meilleure prise en charge pour ces soins. A l’inverse de l’Assurance maladie, la mutuelle individuelle n'est donc pas obligatoire quoique fortement conseillée, quand on sait qu'une journée à l'hôpital coûte entre 2000 € et 4 000 € ! Si vous êtes salarié, contracter la mutuelle santé d'entreprise est obligatoire. En effet, depuis 2016, touts les employeurs sont dans l'obligation de proposer une mutuelle collective à leurs salariés, dont au minimum 50 % des frais seront à la charge de la société qui vous emploie. Ainsi, un employé ne peut refuser cette mutuelle sauf dans des cas très particuliers (bénéficiaire de l'ACS ou de la CMU-C, ayant droit d'une mutuelle santé individuelle ou apprenti dans l'entreprise par exemple).  

À qui s'adresse la mutuelle santé ?

La mutuelle santé est obligatoire pour tous les salariés (il leur est indispensable de contracter leur mutuelle santé d'entreprise en complément de leur couverture par l’Assurance maladie), et facultative pour les autres. Une mutuelle santé individuelle est susceptible de s’adresser à toute personne engageant des frais de santé (soins courants, optiques, dentaires, hospitalisation…), et ce quel que soit son profil. Il existe une multitude de prestations et de garanties différentes en fonction de la situation de l’assuré. Ainsi, qu’il soit étudiant, jeune actif, senior, retraité, parent, divorcé ou célibataire, ce dernier verra ses frais complémentaires pris en charge. De même, certaines garanties s’adressent à des situations professionnelles précises, tels que les professions libérales, auto-entrepreneurs, militaire ou les professions de la fonction publique (fonctionnaires). Notons que les familles peuvent être couvertes par le même contrat, en rajoutant par exemple les enfants sur le contrat de mutuelle santé des parents. Bien sûr, le fait de rattacher un ayant droit à son contrat engagera un coût supplémentaire (augmentera la cotisation de la mutuelle santé), car le contrat couvrira plusieurs personnes.  

Quel est le prix d’une mutuelle santé ?

Le tarif d'une mutuelle santé varie en fonction du profil de l’assuré et de son département de résidence :
  • Les Travailleurs Non Salariés (TNS) s’acquittent d’une somme moyenne mensuelle de 35,04 €. Le département le plus cher est Paris (75) avec 39,44 €.
  • Les familles (dans ce cas précis composée de 2 adultes de 35 ans et de 2 enfants de 7 à 3 ans) cotisent chaque année à hauteur de 1083,12 €, soit 90,26 € par mois. Les Hauts-de-Seine (92) sont ici le département le plus cher avec 103,18 € mensuels.
  • Pour les seniors, le prix moyen annuel d’une cotisation est de 2 553,56 €, soit 212,78 € mensuels. Les Alpes-Maritimes (06) sont ici le département le plus cher avec 233,94 €/mois.
  • Les jeunes actifs salariés dépensent une moyenne mensuelle de 26,10 €, soit 313,20 €/an. Ici encore, les Hauts-de-Seine (92) arrivent en tête des départements les plus chers avec 29,22 €/mois.
Bien évidemment, ces tarifs sont fixés librement par les assureurs, il faut donc en comparer plusieurs et obtenir un devis personnalisé. Certains assureurs seront plus intéressants que d'autres en fonction de votre profil.

COMPARER 24 CONTRATS DE MUTUELLE SANTÉ

 

Comment payer moins cher sa mutuelle santé ?

Il existe une plusieurs manières de diminuer le montant des cotisations de complémentaire santé.
  • Devenir bénéficiaire de l’Aide à la Complémentaire Santé (ACS), qui varie de 100 € à 550 € selon la tranche d’âge de l’assuré. Cette aide est accordée sous conditions de revenus. Les TNS bénéficient déjà d’avantage fiscaux grâce aux dispositions de la loi Madelin, qui prévoit une déduction d’impôts des frais de cotisation.
  • Négocier des garanties adaptées à ses besoins. Certains frais très onéreux tels que les soins dentaires ou d’optique font vite monter le prix de la cotisation. Moduler son contrat avant signature en supprimant, réduisant ou renforçant certaines garanties est donc une option de choix pour optimiser ses dépenses et réduire ce coût.
  • Changer de mutuelle santé. Grâce aux outils disponibles en lignes, vous pouvez comparer les contrats présents sur le marché et simuler le coût des différentes offres, pour choisir la complémentaire santé qui vous couvrira bien, et au meilleur prix.
  • Une famille célébrant l’arrivée d’un enfant est éligible à une prime de naissance par la CAF, ainsi qu’à une prime de naissance proposée par la majorité des mutuelles santé.
 

Comment fonctionnent les remboursements ?

Il existe différentes modalités de remboursement par la mutuelle santé. Celles-ci s’adaptent aux prestations effectuées par l’Assurance maladie. Ces prestations varient en fonction du profil de l’assuré, allant de 70% pour le régime général à 100% pour les personnes souffrant d’Affections de Longue Durée (ALD). Dans ce dernier cas, le remboursement à 100 % concerne la pathologie déclarée comme une ALD, les prestations annexes étant remboursées normalement. Certains régimes permettent de bénéficier de taux plus intéressants que ceux du régime général, notamment celui d’Alsace-Moselle (+20% à +30% en moyenne). Les personnes âgées bénéficiant du Fonds Spécial Vieillesse (FSV) ou de l’Allocation de Solidarité pour les Personne Âgées (ASPA) bénéficient quant à elles de taux 10% à 20% meilleurs. Le rôle de la mutuelle santé complémentaire est de prendre en charge tout ou une partie de la différence entre les frais réels et la partie prise en charge par l’Assurance maladie. La mutuelle prend également en charge les prestations non traitées par cette dernière :
  • Les dépassements d’honoraires
  • Certaines prestations non remboursées par la Sécurité sociale (vaccins, sevrages...)
Cependant, la mutuelle ne rembourse pas la participation forfaitaire de 1€ ni les franchises médicales (appliquées lors de l'achat de médicaments) qui restent à la charge de l’assuré.  

Comment se calcule le remboursement de la mutuelle santé ?

Le taux de remboursement pratiqué par la mutuelle santé s’exprime généralement en pourcentage. Dans ce cas, le calcul s’articule autour d'une notion : le Tarif de Convention (TC) ou la Base de remboursement (BR). Ces termes correspondent au taux pris en charge par la Sécurité sociale. Cependant, il existe plusieurs manières de calculer le remboursement des mutuelles. Remboursement calculé sur la Base de Remboursement avec le remboursement par l’Assurance maladie inclus Exemple : consultation chez un médecin généraliste au tarif de 30 € avec remboursement 150 % de la Base de Remboursement, part de l’Assurance maladie incluse
  • Base de Remboursement (ou Tarif de Convention): 25 € (si parcours de soin coordonné respecté)
  • Part remboursée par l’Assurance maladie : 70 %, donc ici 17,50 €
  • Part remboursée par la mutuelle : 150 % de la BR (25 €) - remboursement de l’Assurance Maladie : 20 €. Cependant, la Complémentaire santé ne pouvant jamais excéder le montant de la facture réglée par l’adhérent, la mutuelle réglera 12,5 € à l’assuré.
  • Reste à charge pour l’adhérent = 1 € (participation forfaitaire)
Remboursement calculé sur la Base de Remboursement Exemple : consultation chez un médecin généraliste au tarif de 30 € avec remboursement 100 % de la Base de Remboursement.
  • Base de Remboursement (ou Tarif de Convention) : 25 € (si parcours de soin coordonné respecté)
  • Part remboursée par l’Assurance maladie : 70%, donc ici 17,50 €
  • Part remboursée par la mutuelle : 100 % de la BR (25 €) donc 25 €. Cependant, le remboursement sera à hauteur de 12,50 € car la mutuelle ne remboursera pas plus que le montant de la facture : il est illégal de faire des bénéfices sur ses remboursements médicaux.
  • Reste à charge pour l’adhérent = 1 € (participation forfaitaire)
Remboursement calculé sur le Ticket Modérateur Exemple : une consultation chez un médecin généraliste au tarif de 30 € avec remboursement 100% du Ticket Modérateur.
  • Base de Remboursement (ou Tarif de Convention) : 25 € (si parcours de soin coordonné respecté)
  • Part remboursée par l’Assurance maladie : 70 %, donc ici 17,50 €
  • Part remboursée par la mutuelle : 100 % du Ticket Modérateur donc 7,5 €.
  • Reste à charge pour l’adhérent = 6 € (participation forfaitaire de 1 € + montant non remboursé par la mutuelle)
Remboursement calculé sur le PMSS Il s’agit d’un remboursement qui se base sur un pourcentage du Plafond Mensuel de la Sécurité Sociale (PMSS). Ce plafond est recalculé tous les ans. En 2018, le plafond mensuel est à 3 311 €. Exemple : si votre mutuelle santé rembourse 10 % du PMSS 2018 pour un soin dentaire par exemple, alors vous serez remboursé d’un montant de 331,10 € - 1 € de participation forfaitaire. Remboursement au forfait Certaines garanties peuvent être exprimées en forfait, souvent pour les postes de soins dentaires et optiques ou encore pour les actes hors nomenclature, (c’est à dire non remboursés par l’Assurance maladie). En effet, certains remboursements par l’Assurance maladie sont trop faibles pour que la part de remboursement complémentaire par la mutuelle santé soit exprimée en pourcentage de ces remboursements. Exemple: si votre mutuelle indique le montant de 350 € pour une prothèse dentaire, cela signifie qu’elle vous remboursera ce montant après le remboursement de l’Assurance maladie, à l’exception de la participation forfaitaire de 1 €. Remboursement aux frais réels Cette méthode de remboursement est généralement applicable pour les contrats de mutuelle santé considérés comme “haut de gamme”. Comme son nom l’indique, dans ce cas la mutuelle vous remboursera à hauteur des frais engagés, toujours après le remboursement de l’Assurance maladie. Il va sans dire ces contrats sont souvent plus onéreux que ceux des mutuelles “de base” ou “intermédiaire”, car ce type de remboursement est bien évidemment le plus avantageux pour l’assuré. Exemple : vous avez réglé 465 € pour un acte optique. L’Assurance maladie vous a remboursé 121 €, donc votre mutuelle santé complètera la différence, soit 344 € - 1 € de participation forfaitaire.  

Quelle mutuelle choisir ?

Choisir sa mutuelle santé peut vite s’avérer complexe et fastidieux. Il est nécessaire d’effectuer un point en amont. En effet, chaque profil présente des besoins et des habitudes médicales spécifiques qui nécessitent des garanties adaptées. Un autre axe de réflexion est d’étudier son contrat de couverture actuel : quels postes ne sont pas ou peu remboursés ? Lesquels manquent ? Lesquels sont superflus ? Un état des lieux de vos garanties, montants de remboursements et plafonds est également souhaitable afin de trouver une prestation moins chère et plus adaptée. Enfin, l’utilisation d’un comparateur est un réel plus dans la conduite de vos recherches, car il offre un regard d’ensemble simple, rapide et gratuit sur une multitude d’offres.  

Comment obtenir un devis de mutuelle santé ?

Un devis de mutuelle santé doit faire mention des garanties de remboursement et de leurs niveaux, des garanties optionnelles d’assistance, du montant des cotisations mensuelles, trimestrielles et annuelles ainsi que des frais de gestion éventuels. Il est gratuit et sans engagement. Bon à savoir : après émission du devis, l’assureur se doit de maintenir les tarifs qui y sont indiqués jusqu’à signature du contrat. Obtenir un devis en ligne, plus simple et rapide ! Alors qu’auparavant, un déplacement en agence était nécessaire pour obtenir un devis, il est désormais possible d’obtenir un devis en ligne. Ce dernier est généralement délivré par email en quelques minutes après renseignement de vos informations de base. Néanmoins, la meilleure option reste l’utilisation d’un comparateur, qui offre un regard d’ensemble sur la plupart des offres du marché.  

Comment résilier sa mutuelle santé avec la loi Châtel?

Résiliation l’assurance santé à date d’échéance du contrat  Un contrat de mutuelle santé est par défaut conclu pour une durée d’un an :
  • Si vous souhaitez conserver votre mutuelle santé actuelle, votre contrat sera reconduit automatiquement après date d’échéance sans démarche de votre part.
  • Si vous souhaitez résilier ou changer de mutuelle, profitez de cette échéance pour résilier votre mutuelle, à l’issue d’un préavis de 1 à 2 mois selon les contrats.
La loi Châtel facilite grandement les procédures de résiliation d’un contrat de mutuelle santé. Ainsi, votre assureur est obligé de vous faire parvenir un avis d’échéance vous indiquant la possibilité de résilier votre contrat au moins 15 jours avant la date d'échéance du contrat. Donc si :
  • Votre complémentaire santé vous prévient après la date limite mais avant la date d’échéance du contrat : vous disposez de 20 jours à compter de la réception de l’avis pour communiquer votre lettre de résiliation.
  • Votre complémentaire santé ne vous informe pas : vous pouvez résilier votre contrat de mutuelle santé à tout moment.
Résiliation l’assurance santé en cours d'année Certaines situations permettent de résilier sa mutuelle santé en cours d'année :
  • Résiliation pour changement de situation. Il est possible de résilier en justifiant d’un déménagement, d’un changement de statut matrimonial, social ou professionnel, d’un départ à la retraite ou d’un arrêt de travail définitif.
  • Résiliation pour une adhésion obligatoire à une mutuelle d’entreprise.
  • Résiliation pour une hausse tarifaire injustifiée (uniquement pour les assurances santé qui sont a but lucratif - régies par le Code des assurances - et non pour les mutuelles santé car ce sont des sociétés mutualistes, ainsi si une augmentation des cotisations a été votée, c'est avec l'accord - tacite ou pas - des assurés).
 

Quels sont les avantages d'un courtier de mutuelle santé en ligne ?

Le courtier de mutuelle santé a un rôle d’intermédiaire entre les compagnies d’assurances et le client. Ainsi, le courtier est mandaté par le client, c’est-à-dire qu’il a un rôle et un devoir de conseil et qu'il doit tout mettre en œuvre pour trouver la solution adéquate pour son client. Pour vous protéger, son rôle de conseil a été juridiquement déterminé. Son rôle est donc :
  • De trouver les meilleures garanties de mutuelle santé, donc la meilleure couverture. Sa mission consiste notamment à trouver des produits spécifiques quand le client à des besoins spécifiques.
  • De défendre vos intérêts auprès des compagnies d’assurances et de négocier avec elles pour vous faire bénéficier du meilleur prix. Il est très courant de se focaliser sur le coût de la mutuelle, mais avec de bons conseils, lorsque l’on compare les garanties, quelques euros de différence permettent souvent d’être mieux couvert.
  • De vous faire gagner du temps (et de l’argent). Vous n’avez plus à chercher, perdre du temps au téléphone ou sur internet pour comparer les prix et les garanties.
  • De vous conseiller : vous éviterez ainsi toute incompréhension sur les garanties par exemple. Le « jargon » des mutuelles vous est expliqué.
En résumé, grâce au courtier en ligne de mutuelle santé, vous gagnez du temps et de l’argent sans vous tromper.  

Quelle différence entre mutuelle et assurance santé ?

Deux grandes institutions proposent des prestations de complémentaires santé ; mais il existe toutefois des différences entre les mutuelles et les assurances santé :
  • Les mutuelles santé, qui sont des organismes indépendants à but non lucratif. Elles sont régies par le Code de la mutualité.
  • Les compagnies d’assurances, ou assureurs, sont des organismes à but lucratif régis par le Code de l’assurance. On parle aussi de complémentaire santé.
 

Qu'est ce que la mutuelle santé d’entreprise ?

La mutuelle santé d’entreprise est obligatoire depuis le 1er janvier 2016. Concrètement, cela signifie que l’employeur se voit dans l’obligation de proposer, à chacun de ses employés ne possédant pas de mutuelle, une couverture santé complémentaire aux remboursements de la Sécurité sociale via l’Assurance maladie. L’employeur s’engage à :
  • Participer à hauteur de 50% minimum de la cotisation, le reste étant à la charge du salarié
  • Proposer une prestation respectant un socle de garanties minimales.
Si tout salarié est dans l'obligation de l'accepter, certaines exceptions existent, notamment pour les contrats courts, pour lesquels l’employeur peut s’acquitter d’un versement santé en lieu et place de la cotisation à une mutuelle. Cette règle ne s’applique pas aux particuliers employant un salarié à domicile.  

Comment adhérer à une mutuelle santé ?

Il existe plusieurs moyens simples pour contracter une mutuelle santé :
  • La souscription d'une mutuelle santé en ligne est simple, rapide et évite de se déplacer ou de communiquer des documents par voie postale. Vous pourrez tout autant négocier vos garanties qu'en agence, en bénéficiant d’un accompagnement précis et de qualité. Le plus gros avantage reste la possibilité de comparer une multitude d'offres sur internet, au lieu de n'avoir accès qu'aux contrats proposé par l'assureur dans le cadre d'une souscription en agence.
  • La souscription en agence ou par voie postale, en retournant un formulaire communiqué par l’assureur, est également une solution. Néanmoins, les délais de mise en place sont souvent bien plus longs. De plus, vous serez tributaires des horaires d'ouverture de l'agence. Enfin, l'assureur choisi ne vous proposera que ses offres, donc vous n'aurez pas de visibilité sur les prestations de ses concurrents.
 

Quelles sont les garanties de la mutuelle santé ?

Les taux de prise en charge de ces garanties par la mutuelle santé seront différents en fonction des prestations de santé à rembourser. On les appelle "niveaux de garanties". Quelle que soit la somme en question, le remboursement de la mutuelle santé n’a pas vocation à dépasser la dépense réelle. On retrouve les garanties :
  • Consultations de médecins généralistes et spécialistes
  • Frais d’hospitalisation
  • Médicaments à caractère indispensable
  • Analyses et examens médicaux
  • Prestations d’auxiliaires médicaux (aide-soignant, orthopédiste, kinésithérapeute, ostéopathes...)
  • Les soins optiques et dentaires
  • Certains actes ou soins hors nomenclature (cures thermales, chambre particulière...)
 

Quelles sont les exclusions de la mutuelle santé ?

Certains contrats de mutuelle santé prévoient une liste de cas particuliers dont les frais engendrés ne sont pas pris en charge. Ces modalités d’exclusion sont propres à chaque contrat. Il vous est donc fortement conseillé d’étudier en profondeur le chapitre relatif aux exclusions de garantie afin de vous assurer que ce dernier est adapté à vos besoins. En général, les exclusions concernent 2 grands cas :
  • Des frais non pris en charge tels que les actes de chirurgie esthétique, les séjours en maison de repos ou les blessures entraînées par la pratique de sports dangereux. Il est néanmoins possible d’en négocier la prise en charge.
  • Des frais engendrés à la suite d’un comportement "fautif" de l’assuré (tentative de suicide, alcoolisme, violence, etc.).