Quel tarif pour une mutuelle santé ?

Vous vous êtes sans doute déjà demandé comment les assureurs calculent le prix de votre complémentaire santé. En règle générale, les tarifs sont libres. C’est pour cette raison que deux contrats identiques peuvent parfois présenter des cotisations bien différentes.
Nous allons voir les critères qui permettent aux assureurs de déterminer le tarif de votre cotisation.

Quel tarif est le tarif d’une mutuelle en 2018 ?

Une évolution haussière du marché

Comme chaque année, les médias annoncent les augmentations à venir. Pour les mutuelles, deux principaux facteurs entrent en comptent pour expliquer ce phénomène :

L’assurance maladie : la sécurité sociale prévoit plus de 4 milliards d’économies en 2018. Cette économie sera réalisée, par exemple, via une augmentation du forfait hospitalier ou encore des consultations médicales. Tout autant de dépenses qui devront alors être prises en charge par les mutuelles. Celles-ci impacteront leurs cotisations à hauteur de ce qu’elles devront alors prendre en charge en plus de l’année passée.

La consommation et la population : les études montrent que la consommation de frais de santé est en augmentation (surtout sur des postes très pris en charge par les mutuelles, comme l’optique par exemple) et est souvent mise en rapport avec le vieillissement de la population. Statistiquement, les seniors consomment plus en médicaments, en optique et en dentaire. En France, on constate que la population est de plus en plus vieillissante. Ce qui signifie également plus de remboursements de la part des mutuelles, qu’elles vont impacter sur le montant des cotisations.

Voici un tableau présentant quelques augmentations constatées sur des produits d’entrée de gamme et haut de gamme :

Assureur/MutuelleAugmentation constatée sur une offre "entrée de gamme"Augmentation constatée sur une offre "moyenne" voire "haut de gamme"
ALPTIS3 %4 %
APRIL0 %4,5 %
ASAF3,5 %3 %
NEOLIANE3 %2 %
SWISS LIFE3 %3 %
HENNER4 %4 %

Des tarifs de mutuelle santé disparates

Entre la réforme de la sécurité sociale et la surconsommation médicale, les assureurs et mutuelles sont libres d’appliquer le taux d’augmentation de leur choix. Même s’ils doivent rester cohérents avec le marché pour être compétitifs, certains assurés ont pu constater une augmentation raisonnable de 2 %, d’autres de plus de 6 % !

Les tarifs sont donc aléatoirement fixés non seulement par des paramètres d’ordre général, mais aussi en fonction de votre consommation. Ainsi, afin de trouver le contrat le moins cher et le plus adapté à vos besoins, n’hésitez pas à comparer les offres auprès de plusieurs acteurs du marché.

Plus vous avez consommé les années précédentes, plus votre augmentation sera importante. Ce qui conduit à des différences importantes de cotisation. Entre deux familles de composition identique, avec les mêmes garanties, si l’une d’elles a beaucoup fait appel à sa mutuelle les années passées et l’autre non, les augmentations de tarifs appliquées seront différentes.

Il est donc nécessaire de garder un œil sur le marché et de comparer régulièrement les offres pour pouvoir mettre les assureurs en concurrence et obtenir de meilleures conditions tarifaires.

 

 

Quels critères impactent le prix de la mutuelle ?

Au-delà de l’augmentation technique liée au coût global de la santé, des paramètres qui vous sont personnels vont impacter le tarif de votre mutuelle.

Tarif de la mutuelle en fonction du profil

En premier lieu, votre profil influence votre cotisation, selon plusieurs critères :

  • Votre sexe. Statistiquement, les femmes consomment plus que les hommes en matière d’assurance santé.
  • Votre zone géographique. Si vous résidez à Paris ou en Bretagne, votre cotisation est différente, même pour des garanties similaires. En Île-de-France ou en Côte d’Azur, il est plus fréquent de constater des dépassements d’honoraires par exemple. Les cotisations en tiennent compte.
  • Votre âge. Un senior n’aura souvent pas les mêmes habitudes en matière de santé qu’un jeune célibataire. La consommation médicale des seniors étant statistiquement plus importante (notamment sur les médicaments et les consultations médicales), plus on vieillit et plus la cotisation en tient compte.
  • Votre catégorie socio-professionnelle.  Statistiquement, les indépendants qui travaillent à leur compte consomment moins en matière de santé que les salariés et ont donc de meilleurs tarifs. Dans la même idée, les cadres consomment plus que les non cadres, qui bénéficient eux-aussi de meilleurs tarifs.

Tarif de la mutuelle en fonction des frais de gestion et d’acquisition

Votre profil ne constitue pas le seul paramètre de calcul de votre cotisation. Les assureurs instaurent des frais appelés de gestion et d’acquisition :

  • Les frais de gestion : pour pouvoir se démarquer des autres offres du marché, les assureurs misent souvent sur la qualité de leur service de gestion. Ils impactent donc les coûts liés à la gestion de vos contrats sur votre cotisation. Cela peut représenter en moyenne entre 10% et 30% de votre cotisation.
  • Les frais d’acquisition : ils sont, quant à eux, liés à la recherche de nouveaux clients (publicité, marketing, conception de produit, frais commerciaux…). Ils représentent à eux seuls entre 10% et 20% de votre cotisation en moyenne.

Tarif de la mutuelle en fonction du régime d’imposition

En plus des paramètres de votre profil et des frais de gestion, les assureurs sont soumis à un régime d’imposition, qui se décompose en 2 taxes :

  • La taxe sur les conventions d’assurance : elle est obligatoire pour tous les organismes de complémentaire santé. Elle est fixée à 14 %, mais est réduite à 7 % pour les contrats de mutuelle santé responsables et solidaires.
    Un contrat solidaire ne demande pas de questionnaire médical à la souscription (pas de sélection, tous les profils sont acceptés, contrairement à l’assurance emprunteur par exemple). Un contrat est dit « responsable » lorsqu’il plafonne ses remboursements optiques ainsi que les remboursements des consultations de médecins qui n’ont pas adhéré à un dispositif de pratique tarifaire modéré.
  • La Taxe de Solidarité Additionnelle (TSA), autre taxe de 13,27 %, est appliquée pour permettre de financer le dispositif de couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C). Il s’agit d’une couverture complémentaire proposée par la sécurité sociale, dont peuvent bénéficier les personnes à faibles ressources.

Tarif de la mutuelle en fonction des garanties souscrites

Bien sûr, votre cotisation va également tenir compte de votre choix de garanties.

La plupart des mutuelles proposent un socle minimum de garanties quasi identiques. Ce qui est souvent appelé « contrat entrée de gamme ».  Si vous choisissez un niveau de garanties plus élevé, ou des modules de garanties additionnels pour renforcer certains remboursements, le tarif de votre mutuelle santé sera plus important.

 

 

Comment obtenir un devis de mutuelle ?

Que ce soit par le biais d’un comparateur en ligne, d’un courtier ou d’un assureur, vous devez demander un devis de mutuelle santé. L’assureur vous posera alors toutes les questions nécessaires lui permettant de sélectionner pour vous les meilleures offres. Lorsque vous aurez choisi la formule la plus adaptée à vos besoins, l’assureur vous remettra pour votre mutuelle, un devis.

Les devis de mutuelle récapitulent l’ensemble des informations que vous avez fournies à l’assureur et présentent un tableau des garanties, souvent accompagné de quelques explications sur le fonctionnement des remboursements et avec quelques exemples.

Vous pouvez ensuite comparer les différentes offres obtenues auprès de différents assureurs. C’est un travail fastidieux. Un comparateur en ligne vous permet en quelques clics d’obtenir le même résultat, plus rapidement.

Remettre un devis d’assurance santé avant une souscription est une obligation pour l’assureur.

 

 

Comment faire baisser le tarif de sa mutuelle santé ?

Voici 4 astuces qui vous permettront de faire baisser le tarif de votre mutuelle :

Vérifiez si vous n’êtes pas « sur-assuré »

En effet, les postes les plus coûteux dans votre mutuelle sont l’optique et le dentaire. Pensez à vérifier si ces garanties sont ajustées à vos besoins. Si ce n’est pas le cas, demandez à votre assureur de moduler ces garanties ou si une autre offre serait plus adaptée. Par exemple, vous pouvez peut-être passer sur une garantie minimum et souscrire à un ou plusieurs modules pour renforcer certaines garanties. Cela peut faire baisser votre cotisation.

Des formules individuelles pour chacun

Si votre famille toute entière présente les mêmes besoins en complémentaire santé, mieux vaut opter pour un contrat familial. Vous bénéficiez alors de réductions selon le nombre de personnes couvertes. Mais, si vos besoins divergent, il est peut-être plus intéressant d’opter pour des contrats séparés. Ainsi, les membres de votre famille qui ont peu de besoins en santé ne paieront pas de garantie inutile. Faire la comparaison entre les deux systèmes (un contrat global ou des contrats séparés en fonction des besoins de la famille) vous permettra de voir l’offre la plus avantageuse pour votre foyer.

Vérifiez si vous êtes éligibles aux aides de l’Etat

L’Aide au paiement de la Complémentaire santé (ACS) vous permet de bénéficier, sous conditions de ressources, d’une aide financière pour payer votre complémentaire santé. L’aide varie en fonction de l’âge, de 100 € à 550 €/an.

Comparez les contrats de mutuelle santé

Le marché de l’assurance santé est très concurrentiel : faites-en un avantage pour vous. Les tarifs ne sont pas forcément les mêmes pour le même type de garanties. Utilisez un comparateur en ligne et contactez des assureurs pour obtenir des devis.  En plus, selon les périodes de l’année, vous pouvez bénéficier de promotions ou d’offres spécifiques (2 mois gratuits, offre spéciale rentrée scolaire, etc.). Certains assureurs proposent des offres de parrainage qui permettent, en général, à votre parrain d’obtenir un avantage et à vous de bénéficier de mois gratuits.

COMPARER 24 CONTRATS DE MUTUELLE SANTÉ

 

 

 

Laisser un commentaire