Quel remboursement des analyses et examens médicaux par la mutuelle santé ?

Les analyses médicales sont souvent bien remboursés lorsque l’on dispose d’une mutuelle et que l’acte est prescrit par ordonnance. Ces actes sont courants, il n’est pas rare de se voir prescrire une prise de sang, ou des examens en laboratoire. Les mutuelles prennent en général très bien en charge la part complémentaire.
Il faut savoir que le coût des actes de biologie médicale représente 5% de l’ensemble des dépenses de santé des français. De plus en plus d’examens ne sont plus pris en charge par la Sécurité sociale et souvent, les patients doivent les financer eux-mêmes. Une bonne mutuelle pourra vous éviter de payer ce genre de dépenses. Explications :

Remboursement analyses médicales et examens par la Sécurité Sociale

Les remboursements de la Sécurité Sociale prennent en charge les analyses médicales, au minimum à hauteur de 60% et jusqu’à 100% pour certains actes. Les taux de remboursements varient en fonction du type d’acte pratiqué, qui sont classé en cinq catégories :

  • Les actes de biologie (en B) comme les analyses d’urines par exemple, sont remboursés à hauteur de 60% de la base de remboursement de la Sécurité Sociale.
  • Les prélèvements effectués par les directeurs de laboratoire non médecins, les auxiliaires médicaux, les auxiliaires de laboratoire non infirmiers sont également remboursés à hauteur de 60%.
  • Les actes d’anatomie et de cytologie pathologiques (actes en P) qui sont la spécialité de la médecine qui étudie la composition microscopique des cellules et des organes afin d’aider au diagnostic, sont pris en charge à 70 %.
  • Les prélèvements effectués par les médecins, chirurgiens-dentistes, sages-femmes sont également pris en charge à hauteur de 70%.
  • Les frais d’analyse et d’examen de laboratoire relatifs au dépistage sérologique du VIH et de l’hépatite C sont quant à eux remboursés à 100% par la Sécurité Sociale.

Il est possible de faire pratiquer les analyses à domicile, une indemnité forfaitaire de déplacement de 2,5 € est alors facturée, comme indemnité kilométrique. Le déplacement à domicile doit être justifié par l’état de santé du patient pour être remboursé par la Sécurité sociale.

Les preastations de biologie médicale sont soumis à la participation forfaitaire de la Sécurité Sociale de 1 €. Si plusieurs actes de biologie vous sont prescrits par votre médecin, une participation forfaitaire d’1 € sera prélevée pour chaque acte de biologie réalisé dans la limite de 4 € par jour et par laboratoire.
Cette participation forfaitaire reste à la charge du patient, elle n’est remboursée ni par la Sécurité sociale, ni par les mutuelles.
 

 

Remboursement des examens médicaux et analyses par la mutuelle santé

Pour les actes d’analyses médicales, il n’y a quasiment jamais de dépassement d’honoraires, par rapport à la base de remboursement indiquée par la Sécurité Sociale, contrairement à une hospitalisation par exemple, dont le coût est nettement supérieur. C’est pourquoi une mutuelle de base, qui rembourse les analyses médicales à hauteur de 100% de la base de remboursement de la Sécurité Sociale doit suffire.

La liste des analyses médicales prises en charge par la Sécurité sociale est très longue, car il existe un grand nombre d’analyses et d’examens médicaux possibles. La caisse d’assurance maladie met en ligne la nomenclature des actes biologiques (remboursés ou non) à disposition. Il serait très fastidieux de la lister ici.

Si vous bénéficiez d’une aide de l’état (Couverture Maladie Universelle Complémentaire (CMUC),Aide au paiement de la Complémentaire Santé (ACS) ou Aide Médicale de l’Etat (AME), vous bénéficiez du tiers payant et n’avez donc pas à avancer les frais.

Les listes des analyses médicales non remboursées est longue.
On y trouve par exemple :

  • L’analyse de fer dans les urines, facturée 19,21 €
  • Les analyses de génétique humaine (test de paternité par exemple), facturé jusqu’à plus de 160 € parfois
  • Le diagnostic des hépatites B, E ou G entre 29 € et 250 € environ
  • Le fluor dans les urines des 24h, facturé 33 €

Si les analyses médicales qui vous concernent sont hors nomenclature (c’est-à-dire non prises en charge par la Sécurité Sociale), alors la facture restera à vos frais.
Une mutuelle supérieure pourra éventuellement prendre en charge certaines analyses non remboursées par la Sécurité Sociale. Il est nécessaire de bien se renseigner auprès de votre mutuelle, et les laboratoires doivent vous informer des analyses non remboursées par la Sécurité Sociale, lorsque vous leur donnerez l’ordonnance.

Les bonnes mutuelles, avec une formule de remboursement élevée, peuvent prendre en charge :

  • Les dépassements d’honoraires des praticiens en charge des prélèvements
  • Les indemnités correspondant à la majoration tarifaire en cas de prise de sang pratiquée à domicile ou de nuit
  • Les frais d’anesthésie en cas de prélèvement de tissu pour l’analyse d’un grain de beauté ou d’examen histopathologique en cas de tumeur
  • Les restes à charge des analyses de grossesse et des tests génétiques effectués par les femmes enceintes, en dehors des actes obligatoires
  • Les médicaments prescrits avant les analyses, etc.

 

 

 

Choisir la meilleure mutuelle santé

Même si ce poste de dépense n’est pas primordial, il représente quand même 5% de la dépense de santé totale des français. Mis bout à bout, les examens, radiologies, échographies, analyses peuvent vitre faire grimper la facture !

Une bonne mutuelle permet de ne pas se soucier de ce type de frais et de ne pas avoir de mauvaises surprises !

Pour savoir si votre mutuelle vous rembourse correctement, il vous suffit de comparer vos garanties actuelles avec les offres du marché. Pour cela, s’adresser à un courtier de mutuelle santé (notamment en ligne, comme Réassurez-moi) permet d‘aller plus vite et à l’essentiel. De plus, le courtier pourra vous trouver des offres spécifiques et en adéquation avec vos besoins et votre budget.

Comparer les contrats de mutuelle santé

Il faut donc en priorité comparer les niveaux de garanties, le choix des garanties souscrites ainsi que le tarif de la mutuelle santé , pour savoir si la mutuelle que vous allez choisir est adaptée. Il est très important de comparer son contrat avec les offres présentes sur le marché, cela permet de savoir si son contrat est bien positionné et correspond à vos besoins. Si vous n’utilisez quasiment jamais certaines garanties de votre mutuelle, c’est sans doute que la formule que vous avez n’est pas adapté à vos besoins. Notez également qu’une mutuelle peut être complétée par un contrat de prévoyance santé.

Pour pouvoir comparer, il vous suffit d’aller sur notre comparateur en ligne. En remplissant quelques informations, vous bénéficiez d’une visibilité de toutes les offres qui vous correspondent. Vous choisissez votre niveau de garanties et la formule la plus adaptée pour votre budget.

Comparez les mutuelles santé pour être mieux remboursé

 

 

 

Le coût de la mutuelle santé

Selon la formule de garanties que vous avez choisie, votre mutuelle vous remboursera plus ou moins bien. Une formule de base vous coûtera moins cher tous les mois mais vous remboursera moins bien sur les postes non pris en charge par la Sécurité Sociale. Il faut donc comparer la formule que vous avez actuellement avec les autres formules existantes sur le marché. Dans les formules modulables, c’est-à-dire celles qui permettent de choisir le niveau de garantie pour chaque poste de dépense, les niveaux de remboursement, ou niveaux de garanties peuvent être réduits sur les analyses médicales (puisqu’il y a peu de dépassements d’honoraires).

Sur le poste de dépenses des analyses médicales, les mutuelles n’appliquent généralement pas de délais de carence, même sur les formules supérieures ou haut de gamme. Le délai de carence est une période pendant laquelle votre contrat court mais vous ne pouvez pas utiliser certaines garanties de votre contrat.
 

 

Les démarches et les délais pour se faire rembourser

Plusieurs cas de remboursement se présentent, si vous bénéficiez ou non du tiers payant, et si les actes prescrits par votre médecin sont remboursés par la Sécurité Sociale ou non.

Si vous bénéficiez du tiers payant, vous n’avez en général, aucune démarche à effectuer, hormis donner votre carte vitale et mutuelle au laboratoire. En effet, lorsque vous remettez votre carte vitale au laboratoire lors de votre rendez-vous, celui-ci va l’enregistrer en ligne et envoyer à votre caisse de Sécurité Sociale les informations nécessaires pour procéder au remboursement de la part obligatoire. Ensuite, la Sécurité Sociale transmet toutes ces informations par télétransmission à votre mutuelle pour le règlement de la part complémentaire. Comme les dépassements d’honoraires sont très rares, vous n’aurez à priori pas de surplus à régler de votre poche.

Si vous ne bénéficiez pas du tiers payant, vous devrez régler l’intégralité de la facture, puis le laboratoire vous remettra une facture à adresser à votre Sécurité Sociale, accompagnée de votre ordonnance. Puis à réception du décompte de Sécurité Sociale, vous devrez envoyer le même document médicalà, accompagné du décompte de Sécurité Sociale à votre mutuelle pour qu’elle procède au remboursement de la part complémentaire. Le délai de remboursement est donc beaucoup plus long lorsqu’on ne bénéficie pas du tiers payant.

Si vous demandez à votre mutuelle le remboursement d’un acte hors nomenclature (c’est-à-dire non remboursé par la Sécurité Sociale), il vous faudra envoyer l’ordonnance accompagnée de la facture acquittée du laboratoire. Si votre formule de garantie vous le permet, vous serez alors remboursé de toute ou partie de ces frais.

Vous pouvez de demander le remboursement de vos frais médicaux à la Sécurité Sociale pendant un délai maximum de deux ans. Ce délai court à compter de la date des soins. On appelle cela la règle de prescription biennale.
Pour votre remboursement de mutuelle, comptez moins de 10 jours en règle générale .
Il est possible qu’entre la date des soins et la date de demande de remboursement, vous ayez changé de mutuelle. Vous devrez alors envoyer votre demande à la mutuelle qui vous couvrait au moment des soins.

 

 

Laisser un commentaire