Comment éviter les surprimes d'assurance prêt immobilier ?

Mis à jour le 9 octobre 2020 par Antoine Fruchard 

Une surprime est un supplément de cotisation réclamé à l’assuré lorsque son risque médical, sportif ou professionnel est supérieur au risque « moyen ». La surprime est calculée sous forme de pourcentage, à ajouter à la cotisation de base. Est-il possible d’éviter ces surprimes d’assurance de prêt ? Sont-elles les mêmes chez tous les assureurs de crédit ? Réponses !

Dans quels cas une surprime peut-elle être appliquée à votre assurance de prêt ?

Si vous devez vous acquitter d’une surprime, c’est que vous présentez des risques aggravés. La surprime peut porter sur une ou plusieurs garanties. Ainsi, vous pouvez avoir une surprime sur certaines garanties et pas d’autres.

Les garanties de l’assurance emprunteur correspondent aux risques assurés suite à un accident ou une maladie qui surviendrait pendant la période de couverture de l’assurance. Voici les 3 facteurs principaux pouvant être à l’origine d’une surprime sur une ou plusieurs garanties de votre assurance de prêt immobilier :

  • votre état de santé. Selon votre santé actuel mais aussi vos antécédents médicaux ou héréditaires, vous pouvez présenter un risque supplémentaire aux yeux de l’assureur ;
  • votre âge. Généralement, plus vous serez âgé, plus votre taux d’assurance de prêt sera élevé sur les garanties Décès et Invalidité ;
  • votre activité professionnelle ou sportive. La pratique de certains sports ou métiers sont jugés « à risque » du fait de leur proportion aux risques (escalade professionnelle, pompier, militaire etc).

Chaque assureur est libre de fixer les primes et surprimes selon ses propres critères. Ainsi, avant de signer une offre d’assurance de prêt majorée, comparez avec d’autres propositions. Il serait dommage de passer à côté d’une offre moins chère et/ou plus couvrante ! Notre comparateur est gratuit, anonyme et 100 % en ligne.

comparateur assurance emprunteur

Quelle surprime selon mon risque de santé ?

Quand une personne demande l’adhésion à une assurance de prêt, la compagnie d’assurance lui demande de remplir un questionnaire de santé, afin d’évaluer le risque qu’elle présente. Mais si l’assuré souffre d’une maladie, alors l’assurance lui demandera une étude médicale plus complète, afin d’approfondir l’examen.

Cette étape incontournable peut se révéler délicate pour certains emprunteurs qui sont atteints de pathologies. Grâce à Réassurez-moi, bénéficiez des conseils avisés de notre médecin spécialisé en fonction de votre maladie. Le mieux, pour accélérer le processus, est de fournir en amont tous les éléments en votre possession concernant votre pathologie / traitement / intervention médicale. La compagnie vous les demandera forcément par la suite, et cela prendra plus de temps. Nos fiches maladie sont là pour vous aider !

En fonction des résultats, l’assureur décidera ou non de votre éligibilité à l’assurance de prêt. Voici différents exemples des surprimes appliquées selon le risque présenté :

MaladieDécision de l’assureurSurprime possible
Hypertension artérielleSurprime voire exclusion des garanties PTIA et ITTDe 200 à 300 %
Hypertension traitée par monothérapie (sans problème oculaire, rénal et surcharge pondérale)Visite médicale complémentaire puis tarif standard sans exclusion de garantiesDe 50 à 200 %
Maux de dos (dorsalgie, lombalgie…) et maladies psychiques (dépression)Exclusion courante de l’ ITT : part trop significative des sinistresDe 100 à 300 %
DiabèteContre une attestation annuelle de visite médicale, possibilité d’obtenir la garantie décès, PTIA, et ITTDe 50 à 150 %
FumeurSurprime automatique (il faudra avoir arrêté depuis plus de 2 ans pour être considéré comme non-fumeur)Environ 25 %

De même, les risques d’incapacité ou d’invalidité temporaire ou permanente de travail sont plus élevés pour un emprunteur en surpoids que pour un emprunteur de poids standard. En effet, le surpoids l’exposera à un nombre important de maladies (hypertension artérielle, l’infarctus du myocarde, l’accident vasculaire cérébral et les apnées du sommeil) susceptibles de nuire à sa capacité de remboursement du prêt. Un IMC ( = poids divisé par taille au carré) trop important vous vaudra une surprime voire une exclusion.

IMCÉtat médicalSurprime possible
– 16DénutritionSurprime entre 75 et 100 % sur la garantie décès et refus des garanties ITT et PTIA
16 – 18MaigreurSurprime entre 10 et 25 % sur la garantie décès
18 – 25IdéalTarif standard
25 – 32SurpoidsSurprime entre 10 et 25 % sur la garantie décès
32 – 36Obésité modéréeSurprime autour de 25 % sur la garantie décès
36 – 40Obésité sévèreSurprime entre 35 et 50 % sur la garantie décès
40 – 45Obésité morbideSurprime entre 75 et 100 % sur la garantie décès et refus des garanties ITT et PTIA

Une activité sportive peut-être engendrée une surprime ?

Si vous pratiquez un sport ou un loisir comportant un niveau de risque accru, il est indispensable de déclarer sa pratique à votre assureur, que vous soyez professionnel ou juste amateur. Si vous débutez ce sport quelque temps après avoir contracté votre assurance, il faudra demander un avenant à votre contrat afin de couvrir ces risques spécifiques.

Exemples de  » sports à risques «  : sports de combat, surf, escalade, VTT, plongée sous marine à plus de 20m, moto, vols en ULM, deltaplane, parapente, parachutisme, canyoning, rafting, spéléologie, ski acrobatique, bobsleigh, alpinisme, trekking à plus de 5000 m, …

Si vous « oubliez » de déclarer votre passion pour un sport à risque à votre assureur, le sinistre survenant lors de sa pratique ne sera pas pris en charge!

Certes, déclarer ces loisirs vaudra à l’emprunteur une assurance munie de surprime, nécessitant le déboursement de sommes supplémentaires. Toutefois, elle offrira à l’assuré une tranquillité d’esprit tout au long de la durée de remboursement de son prêt immobilier.

Quelles activités professionnelles peuvent entraîner une surprime ?

Lors de votre souscription à l’assurance de prêt immobilier, les risques seront évalués, y compris ceux concernant votre métier. Il sera étudié votre probabilité à être sujet à des arrêts de travail, à avoir un accident grave dans le cadre de votre travail… Ainsi, une personne qui travaille devant un ordinateur tous les jours a très peu de risque d’avoir un accident qui le mènerait à ne plus pouvoir régler ses mensualités, tandis qu’une personne travaillant en hauteur ou manipulant des substances dangereuses par exemple, est davantage exposée à ce risque.

Exemples de « métiers à risques «  : agent de sécurité, agriculteur, artificier, chauffeur routier, chimiste ou biologiste, convoyeur de fonds, couvreur, diplomate, docker, gendarme, intermittent du spectacle, journaliste, marin, militaire, journaliste, moniteur de ski, certaines catégories d’ouvriers, pharmacien, pilote, policier, pompier…

N’oubliez pas de déclarer votre métier réel même si vous devez payer une surprime, car en cas de sinistre causé par votre profession, votre assureur ne prendra pas en charge le remboursement de votre assurance emprunteur !

Si votre situation professionnelle ou votre pratique sportive est atypique, profitez des services de Réassurez-moi qui a développé une expertise unique dans l’assurance emprunteur afin de permettre à chacun de s’assurer, quelle que soit sa situation. N’hésitez pas à utiliser notre simulateur d’assurance emprunteur afin de consulter tous nos contrats et de trouver facilement celui répondant à votre situation.

Il faut bien comprendre que chaque assureur vous proposera un contrat et donc des cotisations en fonction de sa propre grille d’assurance, de vos caractéristiques et du crédit que l’on vous a accordé . De même, pour calculer des surprimes liées à votre profil médical et sportif, seront pris en compte votre âge, le capital que vous avez emprunté, les traitements que vous suivez ou non, bref autant de renseignements qui font de vous un cas unique, et donc un contrat unique!

Les assurances emprunteur en délégation d’assurance (assureurs indépendants des groupes bancaires) peuvent permettre à l’emprunteur de trouver facilement et rapidement une solution plus adaptée à leur profil et répondant à leurs critères. Nous avons conçu un outil qui permet de faire une simulation d’assurance de prêt pour connaître les différents tarifs du marché.

Sur le même thème :

12 commentaires
Anonymous, le 11 décembre 2019

Bonjour, à 66 ans, je suis traité pour carcinome epidermoide(cancer) depuis 1,5 an, actuellement en rémission. Pas de traitement actuellement. Je desire faire un emprunt de 70000€ sur 15 ans. L'assurance prêt peut elle me refuser ?

Répondre
Notre expert
Antoine Fruchard, le 13 décembre 2019

Bonjour,

Vous risquez en effet une surprime, des exclusions de garanties, voire un refus d'assurance car votre profil présente un "risque aggravé" aux yeux des assureurs, du fait de votre âge et de votre cancer. Certains assureurs sont toutefois spécialisés dans l'assurance des profils "à risque", je vous invite à étudier leur offres via notre comparateur en ligne : https://reassurez-moi.fr/simulation-assurance-pret-immobilier

Répondre
Odile, le 8 décembre 2019

Bonjour
Nous empruntons 180 000 sur 15 ans et avons 47 ans (nous avons un apport personnel conséquent) . Mon mari sera assuré à 100% car aucun pb de santé à déclarer. Pour ce qui me concerne, mon salaire étant la moitié de celui de mon époux, j'envisage une couverture 50 %. Or, je suis traitée avec succès depuis 5 ans pour des troubles anxieux n'ayant jamais altéré ma vie sociale (jamais d'hospitalisation, jamais d'arrêt de travail en 25ans de vie active) . Je ne suis absolument pas atteinte de dépression mais le traitement de fond est un traitement antidépresseur pris à très très faible dose (ce médicament traite également les troubles anxieux à faible dose). Je vois mon psy une fois tous les 3 mois depuis 5 ans pour entretien et renouvellement du traitement. Pensez vous que je puisse être confrontée à un refus d'assurance décès ou PTIA ce qui compromettrait mon projet ? Je m'attend à un refus d'ITT bien sûr. Merci

Répondre
Notre expert
Antoine Fruchard, le 9 décembre 2019

Bonjour Odile,

Les surprimes et exclusions de garanties dépendent de chaque assureur, il est malheureusement difficile d'anticiper leur réponse. Je vous conseille tout de même de tester notre comparateur en ligne d'assurances de prêt => https://reassurez-moi.fr/simulation-assurance-pret-immobilier
Notre outil est totalement gratuit et nous sommes associés à des assureurs spécialisés dans les contrats pour personnes présentant un "risque aggravé".

Répondre
Nathalie, le 28 juillet 2019

Refuser une surprime équivaut il a un refus de prêt, prévu dans les conditions suspensives ?

Répondre
Notre expert
Antoine Fruchard, le 29 juillet 2019

Le jugement rendu par la Cour d’appel de Toulouse le 6 juillet 2015 rappelle que l’obtention d’une assurance de crédit constitue de manière évidente une condition suspensive de la vente d’un bien immobilier. Mais il faudrait bien lire vos conditions suspensives pour voir si une surprime peut être une cause sérieuse d'annulation.

Répondre
Evelyne, le 7 février 2019

La banque peut il donner suite à un surprime d’assurance, de refuser le prêt?

Répondre
Notre expert
Antoine Fruchard, le 8 février 2019

Bonjour Evelyne,
Si vous avez une proposition d'assurance, cela suffit à la banque. Le seul point qui peut être problématique c'est le taux d'usure légal qui peut être dépassé et dans ce cas remettre en cause le crédit.

Répondre
Denis Reverret, le 23 octobre 2018

Bonsoir, je suis à la recherche d'une assurance couvrant un prêt de 580 000 € sur une durée de 15 ans car je suis diabétique type 2 et j'ai 52 Ans.

Répondre
Notre expert
Antoine Fruchard, le 26 octobre 2018

Bonjour Denis,
Je vous invite à ouvrir un dossier sur https://reassurez-moi.fr/simulation-assurance-pret-immobilier
Merci

Répondre
Debrand, le 30 août 2018

En faisant notre credit immobilier....moi et mon mari payons une surprime...pour obesite morbide sans maladies connues...nous sommes en bonne sante!!! Nous avons acceptes la proposition de notre banque car nous etions presses...cependant apres acceptation, je demande un allegement de cette surprime car faible revenu par rapport a un quotient....leur reponse est simple....nous devions en faire la demande avant acceptation!!! Est ce normal???

Répondre
Notre expert
Antoine Fruchard, le 30 août 2018

Bonjour,
Je vous invite à changer d'assurance emprunteur avec un contrat moins cher.
Nous pouvons vous aider.
Bien à vous

Répondre
Il est nécessaire de remplir ce champs.
Votre nom est requis.