Assurance de prêt immobilier et obésité

Assurance de prêt immobilier et obésité

Les problèmes de surpoids peuvent être considéré comme un risque aggravé en assurance emprunteur. Cela peut amener les compagnies d’assurances à demander une surprime ou à pratiquer des exclusions de garanties d’assurance de prêt immobilier.

Assurance pret immobilier et obésité

Il est important de faire jouer la concurrence car les grilles de tarification peuvent être très différentes d’une assurance à l’autre. Par expérience, les contrats des banques ne sont pas les plus compétitifs financièrement parlant, ni ceux qui acceptent le plus facilement les risques médicaux : c’est pourquoi choisir un assureur externe à votre banque prêteuse est la solution la plus commune pour les emprunteurs ayant un problème de santé.

Sachez aussi que si vous avez déjà souscrit à un contrat d’assurance de crédit immobilier, vous pouvez bénéficier de la loi Bourquin et résilier à date d’anniversaire votre assurance emprunteur grâce à la loi Bourquin, sans frais , que ce soit au moment de la signature de votre offre de prêt ou en cours de prêt.

Obésité et questionnaire de santé emprunteur

Vous avez toujours été « enrobé » et votre médecin traitant vous a régulièrement encouragé à faire des efforts. Malgré ceux-ci, vous avez toujours un excès de poids.

Dans votre questionnaire de santé, on vous a demandé votre taille et votre poids.

Pour tarifer votre emprunt, le médecin conseil se basera sur l’IMC (Indice de Masse Corporelle) dont la formule est la suivante : poids / taille au carré. La valeur idéale se situe entre 18 et 25. Voici le type de tableau que les assureurs proposent avec cette question :

En fonction de votre taille, votre poids est-il en dehors des limites indiquées dans le tableau ci-dessous ?

Taille (en cm) 143 – 150 151 – 155 156 – 160 161 – 165 166 – 170 171 – 175 176 – 180 181 – 185 186 – 190 191 – 195 196 – 200
Poids (en kg) 38 – 63 40 – 74 43 – 80 46 – 85 50 – 90 53 – 95 55 – 101 58 – 107 61 – 113 65 – 120 70 – 125

Si votre poids est supérieur au poids limite du tableau, alors que vous êtes considéré comme quelqu’un en surpoids par l’assureur.

Quel taux d’assurance de prêt immobilier pour un obèse ?

Le taux d’assurance de prêt immobilier obésité va dépendre du devis initial que vous pouvez obtenir sur notre simulateur d’assurance emprunteur. Il faut donc dans un second temps, appliquer la surprime au taux d’assurance proposé. Par exemple, pour une cotisation mensuelle de 60€, une surprime de 50% donnerait une cotisation définitive de 60€ + (50% * 60€) = 90€.

Votre taux définitif d’assurance emprunteur va donc dépendre de votre IMC (obésité modéré, obésité sévère, obésité morbide..). Ces niveaux restent indicatifs (il y a d’autres facteurs à prendre en compte) donc rapprochez de notre équipe pour avoir plus d’informations. Voici les surprimes possibles en fonction de votre IMC :

– Entre 25 et 32, vous aurez une tarification normale pour les trois garanties, décès, IT et PTIA.

– Entre 32 et 36, vous aurez une surprime autour de 25 % sur la garantie décès, et les garanties IT et PTIA vous seront accordées.

– Entre 36 et 40, vous aurez aurez une surprime entre 35 et 50 % sur la garantie décès et un tarif normal pour les garanties IT et PTIA.

– Entre 40 et 45, vous aurez une surprime entre 75 et 100 % sur la garantie décès, avec refus des garanties IT et PTIA.

– Au-dessus de 45, les trois garanties risquent de vous être refusées mais ils existent certains contrats spécifiques en cas de refus pour obésité.

Le refus d’une assurance pret immobilier pour surpoids ne signifie pas que tous les assureurs vont refuser votre dossier, en effet les outils d’analyses sont très différents d’un assureur à l’autre. Il est donc très important de passer par un courtier d’assurance spécialisé surpoids.

Antoine Fruchard

Dernière mise à jour le

6 réponses à “Assurance prêt immobilier – Obésité”

  1. ribaillier le 21 décembre 2019 a posté : dit :

    bonjour,
    j'ai 2 prothèses totales de hanche depuis 2005 et j'ai 62 ans
    dois je le signaler obligatoirement ?
    merci

    • Antoine Fruchard le 23 décembre 2019 a posté : dit :

      Bonjour,

      Oui, il est important que vous les déclariez lors du questionnaire médical. À défaut, il s'agira d'une fausse déclaration intentionnelle qui, si découverte par l'assureur, peut vous valoir l'annulation rétroactive de votre assurance de prêt, ainsi que des poursuites pénales.

  2. Sabine - Paris le 31 octobre 2019 a posté : dit :

    Bonjour
    je suis actuellement en pleine démarches pour mon prêt immobilier, le financement par la banque ne pose aucun soucis en revanche mon dossier est en attente auprès de l'assurance pour cause d'obésité.
    Un questionnaire complémentaire m'a été envoyé afin qu'il soit complété par mon médecin traitant j'ai dû également joindre mes dernières analyses de sang, j'ai renvoyé le tout à l'assureur hier et j'attends un retour. Je me fais beaucoup de soucis car oui je suis obèse mais en bonne santé : pas d'hypertension, pas de diabète, pas de cholestérol, aucune autre pathologie, aucun antécédent de maladies graves ou chirurgie lourde, ma question est la suivante: le seul fait d'être obèse suffit il à un assureur pour nous exclure et du coup refuser de nous assurer? Ou y a t il un espoir sachant que je suis en bonne santé en dépit d'un IMC élévé? merci pour vos éclaircissements …

    • Antoine Fruchard le 31 octobre 2019 a posté : dit :

      Bonjour Sabine,

      Malheureusement, cela peut servir de prétexte aux assureurs pour augmenter le montant de la prime ou exclure certaines garanties de votre contrat. Si vous rencontrez des difficultés avec votre assurance suite à ce questionnaire complémentaire, n'hésitez pas à utiliser notre comparateur en ligne : https://reassurez-moi.fr/simulation-assurance-pret-immobilier
      Nous pourrons vous aider à trouver un contrat adapté.

  3. LN le 17 septembre 2019 a posté : dit :

    opérée d'une sleeve suis-je un risque aggravé pour l'assureur alors que j'ai maigri ?

    • Antoine Fruchard le 17 septembre 2019 a posté : dit :

      Bonjour,

      Malheureusement, si votre sleeve est récente, vous risquez en effet d'être toujours considéré(e) comme un risque aggravé pour votre assureur. Le mieux reste d'en discuter avec votre assureur. Si ses conditions ne vous conviennent pas pour l'assurance de prêt, n'hésitez pas à revenir vers nous pour que nous vous aidions à trouver une solution.

Posez votre question
Un expert vous répondra