Quelle assurance prêt immobilier avec une maladie psychologique ?

Mis à jour le 12 novembre 2020 par Antoine Fruchard 

Les maladies mentales sont considérés par la majorité des assureurs de crédit immobilier comme un risque aggravé. Cependant, il y a évidemment une différence entre un problème psychologique passager et une maladie neuro-psychologique ou psychiatrique. Comment s’assurer avec une maladie psychologique ? Vers quel assureur se tourner ? Réponses !

Comment remplir mon questionnaire de santé en cas de maladie psychologique ?

Au moment de votre demande d’assurance auprès d’un assureur en prêt immobilier, ce dernier vous fera remplir un questionnaire de santé. Selon les réponses à ce dernier, il pourra évaluer le risque que vous présentez et vous proposer la solution la plus optimale pour votre couverture. Vous retrouverez dans nos fiches des conseils détaillées ci-dessous des conseils spécifiques pour une assurance prêt immobilier problème psychologique afin de vous aider à préparer au mieux votre dossier :

Quel risque d’exclusion en cas d’affection psychologique ?

Une exclusion désigne un risque qui n’est pas pris en charge par un contrat d’assurance. Les problèmes de santé comme les problèmes psychiques peuvent être exclus d’un contrat assurance de prêt immobilier. Moyennant le paiement d’une surprime, vous pouvez racheter ces exclusions afin d’être couvert par l’assureur sans conditions d’hospitalisation. Ainsi, il est judicieux de souscrire à l’option « rachat des exclusions dos et psychologique » pour les garanties IPT/ITT si vous êtes concerné par ce type d’affection.

Il est important de faire jouer la concurrence car les grilles de tarification peuvent être très différentes d’une assurance à l’autre. Par expérience, les contrats des banques ne sont pas les plus compétitifs financièrement parlant, ni ceux qui acceptent le plus facilement les risques médicaux : c’est pourquoi choisir un assureur externe est la solution la plus commune pour les emprunteurs ayant un problème de santé. Notre comparatif d’assurance de prêt met en concurrence plus de 25 offres du marché pour vous aider à souscrire à la plus avantageuse !

comparateur assurance emprunteur



Sachez aussi que si vous avez déjà une assurance de prêt et que vous avez signé votre offre de prêt il y a moins d’un an, vous pouvez bénéficier de la loi Hamon et changer à tout moment et sans frais la première année. Si le délai est passé, vous pouvez aussi résilier à date d’anniversaire votre assurance emprunteur grâce à la loi Bourquin.

Pour avoir des conseils généraux, vous pouvez consulter notre page dédiée assurance emprunteur en cas de maladie.

Quelle sera la conséquence de mon affection psychologique sur mon assurance emprunteur ?

Suite à votre questionnaire de santé, il y a de fortes chances que votre assureur souhaite en savoir davantage sur votre pathologie. Il mandatera donc son médecin conseil afin que celui-ci fasse un examen médical supplémentaire. Le médecin expert vous demandera un certificat de votre psychiatre traitant décrivant votre état de santé actuel. Si le certificat ne vous paraît pas assez explicite, vous pouvez joindre à ce document une lettre au médecin conseil en lui expliquant de manière plus précise les détails de votre maladie psychologique. Plus le médecin sera au courant de votre état de santé dans son ensemble, plus la réponse apportée sera juste pour l’assureur comme pour vous.

Deux exemples pour illustrer notre propos :

Si avez été hospitalisé il y a des années pour une bouffée délirante aiguë qui a très bien guéri, et vous ne suivez plus de traitement pour cela, vous devez en informer le médecin conseil mais cela n’aura pas d’incidence sur les garanties de votre assurance de prêt car cette pathologie sera considérée comme révolue ;

Si vous avez un TOC (trouble obsessionnel compulsif) de lavage, vérification, obsession de la symétrie depuis plusieurs années et vivez avec. Vous connaissez votre maladie, vous prenez un traitement et vous êtes aidé par un psychiatre. Ne craignez pas d’écrire un mot au médecin conseil pour parler de votre trouble. C’est en connaissance de cause qu’il pourra statuer si vous présentez, ou non, un risque aggravé.

2 commentaires
Anonymous, le 26 décembre 2019

bonjour,

j'ai eu un arrêt de travail de longue durée (9 mois en continu) , il y a 6 ans, suite à un trouble psychotique

j'ai repris mon activité professionnelle en avril 2015 , tout d'abord pour 6 mois en mi-temps thérapeutique, puis à 100 %, jusqu'à aujourd'hui

les visites médicales du travail ont depuis ma reprise émis des avis favorables à mon aptitude au travail

je suis une psychothérapie en secteur libéral

ma question est la suivante : j'envisage de réaliser un projet immobilier à court terme qui nécessitera la conclusion d'un prêt immobilier à hauteur de 70 K€

dois-je m'inquiéter d'un possible refus d'assurance emprunteur ?

je vous remercie pour votre réponse

cordialement

Répondre
Notre expert
Antoine Fruchard, le 27 décembre 2019

Bonjour,

Difficile d'anticiper quelle sera la réponse exacte de votre assureur, mais vous risquez en effet une surprime, une/des exclusion/s de garantie voire, dans le pire des cas, un refus d'assurance. Si vous recevez une telle réponse, n'hésitez pas à utiliser notre comparateur d'assurances emprunteur (en ligne et gratuit) => https://reassurez-moi.fr/simulation-assurance-pret-immobilier

Répondre
Il est nécessaire de remplir ce champs.
Votre nom est requis.