Assurance de prêt immobilier et dépression

Mis à jour le 4 décembre 2021 par Delphine Bardou 

Avoir été ou être atteint de dépression peut être considéré par les assureurs en prêt immobilier comme un risque aggravé. Cette situation peut conduire à un refus de prêt ou à l’application d’une surprime. Vers quelle assurance emprunteur se tourner en cas de dépression? Quelles conséquences sur votre taux d'emprunt ? Toutes les réponses et conseils de notre médecin pour trouver une assurance de prêt au meilleur prix malgré votre dépression.

Dépression : que faut-il déclarer dans le questionnaire de santé ?

En cas de dépression, les assureurs en prêt immobilier vont vous demander de remplir un questionnaire de santé afin de connaître au mieux votre pathologie et vous faire une proposition la plus adaptée à votre profil.

Voici nos conseils si la question : « Avez-vous déjà été soigné pour une dépression nerveuse ou une affection psychique ? » vous pose problème.
En effet qui n’a jamais présenté un peu de tristesse passagère à l’occasion d’un deuil, d’une rupture amoureuse ? Faut-il, ou non, déclarer cet épisode ?

Quelques points pour vous aider, pour distinguer une réaction psychologique réactionnelle banale et une vraie dépression.

La dépression réactionnelle peut survenir
-dans la vie personnelle lors d’un échec amoureux, d’un divorce, d’un examen raté, d’un décès d’une personne aimée, lors de problèmes familiaux, de maltraitance.
-dans la vie professionnelle, difficultés avec hiérarchie, collègues, non reconnaissance du travail accompli.
-lors d’une maladie organique se manifestant en premier lieu par un petit syndrome dépressif.

Les symptômes peuvent être :
-Grande fatigue
-Troubles du sommeil avec difficultés d’endormissement avec impossibilité de se lever le matin
-Idées noires avec parfois idées de suicide
-Troubles de l’appétit
-Perte de l’énergie avec incapacité de prendre la moindre décision.
-Perte de la vie sociale et retentissement sur la vie affective

Une consultation chez son médecin ou chez une psychologue, un petit sédatif à base de plantes ou un anxiolytique contre les troubles du sommeil et au bout de quelques semaines, ce n’est plus qu’un mauvais souvenir.

Comment se caractérise une dépression modérée ?
Prise en charge par médecin, psychiatre avec un traitement permanent, parfois un arrêt de travail. Ce type de dépression survient généralement lors des changements de saison et la guérison est souvent rapide (après quelques mois de prise en charge).

Comment se caractérise une dépression masquée ?
Les signes physiques sont au premier plan et donnent comme pathologies des lombo-sciatiques, insensibles aux séances de kinésithérapie, aux anti-inflammatoires, et mêmes aux cures chirurgicales d’hernies discales. Les médecins vont évoquer une fibromyalgie, ou une MNO (Maladie Non Objectivable).

Comment se caractérise la dépression chronique ?
La dépression initiale a été sévère, une hospitalisation a même parfois été nécessaire, les consultations chez le psychiatre sont régulières et le traitement permanent.

Enfin, on peut égarlement distinguer la dépression survenant dans un cas particulier comme suite à la naissance d’un enfant (baby blues) ou après l’accouchement (post-partum).

Ces pathologies se guérissent normalement sans séquelles.

Quelle sera la décision de l’assureur en cas de dépression ?

-Syndrome dépressif réactionnel lié aux évènements de la vie familiale et professionnelle :
Après une séparation amoureuse, un divorce, un décès et parfois même une naissance, un syndrome dépressif est tout à fait compréhensif. Même si vous avez été sous traitement pour cette forte anxiété professionnelle quelques semaines (suite à un burn-out) et avez été suivi par un psychiatre, un tarif normal pour toutes les garanties vous sera sans doute proposé surtout s’il s’agit d’une histoire ancienne et si vous n’avez jamais eu de récidives.

-Syndrome dépressif d’origine professionnelle :
Après avoir été bien suivi, vous serez totalement guéri et votre dossier devrait être accepté au tarif normal sans risque aggravé mais peut être avec des exclusions des maladies neuro-psychologiques ou psychiatriques. Je vous conseille pour ces deux cas de rédiger un mot à l’attention du médecin conseil pour lui parler de cet évènement ancien.

-Dépression chronique :
Vous avez des poussées plus ou moins fréquentes ; vous avez toujours besoin d’être suivi par un psychiatre ou par votre médecin traitant et vous prenez un traitement en permanence depuis des années. Il est vraisemblable que le médecin conseil retiendra pour ce type de dépression nerveuse profonde un risque aggravé entre 50 et 150% sur la garantie décès et fera une exclusion de votre maladie pour les garanties invalidité et arrêt de travail.

-Si votre syndrome dépressif rentre dans le cas d’une maladie bipolaire comme beaucoup de célébrités, votre risque aggravé sur la garantie décès se situera entre 100 et 150% et tout dépendra du nombre de poussées que vous avez faites et des hospitalisations.

-Si vous avez été hospitalisé pour un épisode de mélancolie ou maladie mélancolique, vous pourriez être confronté à un refus. Dans ce cas, il est souvent primordial de se tourner vers un courtier afin qu’il vous aide à trouver une assurance de prêt acceptant ce type de risque.

-Si vous avez fait une tentative de suicide, la compagnie d’assurance peut vous envoyer un questionnaire à faire remplir par votre médecin traitant.
Celui-ci le remplira et vous le donnera, et ce sera vous qui l’enverrez au médecin-conseil de la compagnie d’assurances. Là aussi, un refus peut survenir.

Dans ce cas, nous vous conseillons d’écrire un mot au médecin conseil pour expliquer la genèse de ce triste accident : appel à l’aide ou épisode rentrant dans la dépression d’une bipolarité. Selon les cas, la réponse du médecin conseil pourra varier.

Comme le meilleur médecin pour cette maladie est vous-même, vous pouvez également écrire un courrier à la cellule médicale de l’assureur afin qu‘elle comprenne mieux l’impact de la maladie sur vous-même et pour que le tarif le plus juste vous soit proposé.

Dépression : vers quelle assurance de prêt se tourner ?

Atteint de dépression, votre banque refuse de couvrir votre prêt ? Vous souhaitez trouver un assureur n’appliquant pas de surprime ? Chez Réassurez-moi, nous militons pour que chaque particulier, quels que soit ses soucis de santé, trouve une assurance de prêt pour son projet immobilier.

En tant que courtiers, nous travaillons avec plusieurs partenaires acceptant d’assurer les emprunteurs ayant un risque médical. Pour accéder à leurs offres, n’hésitez pas à utiliser notre comparateur en ligne d’assurances prêt immobilier. Notre outil, gratuit et anonyme, sélectionnera pour vous des devis adaptés à votre profil et à votre projet d'emprunt (pensez à sélectionner la case « risque médical »). Qui plus est, notre équipe d’experts reste disponible au téléphone pour vous conseiller gratuitement dans toutes les étapes de votre démarche d’assurance :

Économisez jusqu’à 18 000 € sur votre assurance de prêt

Je compare les offres

On vous accompagne pas à pas

Simple et gratuit

En tant que courtier d’assurance, notre mission est de vous informer et de vous conseiller sur les offres d’assurance proposées sur le marché. Ces fiches conseils ont pour objet de vous présenter les produits de nos assureurs partenaires comme ceux avec lesquels nous n’entretenons pas de liens. Ces fiches vous donnent notre analyse objective sur les contrats d’assurance mais aussi des informations sur les formalités d’adhésion.

Il est important de faire jouer la concurrence car les grilles de tarification peuvent être très différentes d’une assurance à l’autre. Les contrats des banques sont rarement les plus compétitifs, ni les plus flexibles en cas de risque médical. Choisir un assureur externe est souvent la meilleure solution pour les emprunteurs ayant un problème de santé. Chez Réassurez-moi, nous mettons tout en œuvre pour vous aider à couvrir votre prêt, quelle que soit votre pathologie.

Il est nécessaire de remplir ce champs.
Votre nom est requis.
Entrez une adresse e-mail valide ou laissez ce champs vide