Quelles sont les meilleures mutuelles pour les retraités ? (Mis à jour 2020)

Retraités : comment choisir une bonne mutuelle santé ?

Mise à jour le

Avec l’âge, les frais de santé sont plus importants et plus fréquents. Or, de nombreux retraités renoncent désormais à souscrire une mutuelle santé, voire à se soigner, faute de moyens. Il est pourtant possible de trouver une complémentaire adaptée à la fois à votre budget et aux garanties dont vous avez besoin. Astuces pour payer moins cher, garanties conseillées, pièges à éviter… On vous explique comment trouver la mutuelle la plus adaptée à vos besoins quand on est à la retraite.

Mutuelle retraite : puis-je bénéficier de la portabilité ?

Si vous bénéficiiez d’une mutuelle collective lorsque vous étiez salarié, il est possible, si vous le souhaitez, de conserver cette complémentaire santé après votre départ en retraite. Il vous suffit d’adresser une demande par courrier recommandé à votre assureur dans un délai de 6 mois après votre départ. Il s’agit de la “portabilité des droits”, un dispositif mis en place par la loi Evin en décembre 1989. 

Avec la portabilité des droits, vous n’êtes plus véritablement rattaché au contrat collectif de votre ancienne entreprise. Vous bénéficiez en réalité d’un autre contrat, individuel, qui conserve le niveau de couverture et de garanties de votre ancien contrat. Si votre protection reste la même, le montant de vos cotisations va, lui, augmenter de manière considérable.

Qui plus est, vos ayants-droit, si vous en aviez, ne peuvent plus être couverts et doivent par conséquence souscrire leur propre contrat de mutuelle. Vos garanties sont également bloquées, vous ne pouvez pas les modifier, même si elles évoluent pour les salariés de votre ancienne entreprise. 

Ainsi, si vous souhaitez souscrire une mutuelle individuelle, le départ en retraite étant considéré comme une justification légitime de résiliation, il vous suffit de signifier à la mutuelle de votre employeur votre volonté d’arrêter vos garanties et de souscrire une nouvelle mutuelle.

Si, avant votre départ en retraite, vous souscriviez à une mutuelle proposant des offres spécifiques à votre profession, sachez que vous pouvez tout à fait prolonger votre complémentaire santé, sans démarche spécifique. Cela vaut notamment pour : 

  • les employés de la fonction publique (militaires, personnels hospitaliers, employés de communes, etc.) ;
  • les enseignants ;
  • les travailleurs non salariés (artisans, commerçants, professions libérales).

Comment choisir la meilleure mutuelle auqnd on est à la retraite ?

Avec l’âge, les besoins de santé augmentent. Il est donc important, si vous êtes retraité, d’évaluer ces besoins, et même de les anticiper, afin de choisir les meilleures garanties de mutuelle. Nous recommandons particulièrement de vous couvrir pour les postes de santé suivants : cures thermales, hospitalisation appareillage auditif, médecines douces et alternatives, ainsi que dentaire. Ces postes de santé ne sont peu, voire pas du tout, remboursés par la Sécurité sociale et peuvent donc vous coûter très cher.

Par ailleurs, n’hésitez pas à réaliser un comparatif de mutuelle pour retraités. Choisissez celle qui vous apporte les remboursements dont vous avez besoin, sans vous couvrir pour des risques inutiles, comme l’orthodontie ou la maternité par exemple. Les mutuelles adaptées aux retraités proposent la plupart du temps des garanties renforcées, comme en optique ou en dentaire par exemple.

Réassurez-moi peut vous aider à souscrire une complémentaire individuelle. Avec notre outil de comparaison en ligne, gratuit et anonyme, nous étudions les meilleures offres du marché pour vous proposer des devis de mutuelles personnalisés. Vous n’avez qu’à remplir quelques informations depuis un ordinateur et choisir le contrat qui vous plaît le plus parmi les offres sélectionnées pour vous. Si vous avez la moindre question concernant la mutuelle et/ou les démarches à effectuer, vous pouvez également contacter nos experts par téléphone du lundi au vendredi de 9h à 18h.

Comment fonctionne le remboursement de votre mutuelle ?

Votre mutuelle rembourse la différence entre la base de remboursement fixée par la Sécurité sociale et ce que vous avez réellement payé. Cette différence s’appelle le ticket modérateur. Selon le niveau de garanties de votre contrat retraite, vous serez plus ou moins bien remboursé sur le reste à charge.

Si vous bénéficiez d’une carte de tiers payant, le professionnel de santé saura immédiatement le montant du remboursement de la Sécurité sociale et de la mutuelle. Ainsi, pas d’avance de frais, vous n’aurez plus qu’à payer la partie restant à votre charge. Pour l’optique et le dentaire, ce dispositif est tout de même soumis à une demande préalable auprès de votre mutuelle, car des plafonds existent souvent.

Si votre mutuelle vous rembourse sur la base d’un pourcentage, voici comment se calcule votre remboursement :

  • Montant de la consultation : 30 €
  • Base de remboursement : 25 €
  • Taux de remboursement de la Sécurité sociale : 70 %
  • Montant pris en charge par la Sécurité sociale : 17,50 €
  • Taux de remboursement de la mutuelle : 150 % (ce pourcentage dépendra de votre couverture)
  • Montant pris en charge par la mutuelle : 37,50 € (150 % de 25 €)
  • Montant réel pris en charge par la mutuelle : 12,50 € (30 – 17,50)

En réalité, votre mutuelle va prendre à sa charge le reste de votre consultation, soit 12,50 €, et non 37,50 € puisqu’elle ne peut pas vous rembourser d’une somme plus importante que le véritable montant de votre facture. Il restera à votre charge 1 € de participation forfaitaire.

Retraité : 4 astuces pour payer moins cher votre mutuelle

Les contrats retraités étant destinés à une population ayant plus de frais de santé que la moyenne, les assureurs compensent le “risque” en augmentant leurs tarifs. La mutuelle retraite coûte donc cher. Pour limiter le prix de votre couverture, pensez donc aux astuces suivantes :

  • Astuce n° 1 – Faire jouer la concurrence : une 1ère solution consiste en effet à comparer les offres du marché de la mutuelle retraite. Pour cela, vous pouvez essayer notre comparateur de mutuelle santé retraite qui vous permet de définir vos besoins et ainsi, d’éviter les garanties inutiles.
  • Astuce n°2 – Bénéficier d’un réseau de soins : peut-être pouvez-vous bénéficier d’avantages tarifaires au sein même de votre groupe mutualiste. Il n’est en effet pas rare que les adhérents d’une mutuelle puissent bénéficier d’un réseau de soin. Il s’agit de tarifs négociés avec les praticiens – dentaire, optique et audioprothèse – qui permettent aux patients de réaliser de belles économies.
  • Astuce n°3 – Ajouter votre conjoint comme ayant-droit : votre mutuelle retraite pourra alors peut-être pratiquer une réduction sur le montant de votre prime. Cette réduction est de 10 % en moyenne. Ainsi, en admettant que votre mutuelle retraite vous coûte 100 € par mois, à deux, vous économiserez 120 € par an.
  • Astuce n°4 : faire un point sur vos besoins de santé : régulièrement, faites un points sur vos garanties de santé souscrites. Cela vous évitera de payer pour une ou des garanties dont vous n’avez pas ou plus l’utilité.

Pièges à éviter au moment de souscrire une mutuelle retraités

Lors de la souscription à une mutuelle, il y a certains pièges éviter pour être certain d’avoir une couverture adaptée à son profil, à ses besoins et à son budget : 

  • les délais de carence : les mutuelles santé instaurent parfois un délai de carence, de 3 ou 6 mois par exemple, entre la signature du contrat et le début de la prise en charge. Vous payez donc vos cotisations pour des garanties dont vous ne bénéficiez pas encore. Le délai de carence s’applique notamment aux frais optiques et auditifs, très coûteux ;
  • les taux de remboursement : lorsqu’une mutuelle promet un remboursement à 100 %, il se peut que ce remboursement ne couvre que l’écart entre la Base de remboursement de la Sécurité sociale (BRSS) et votre reste à charge. Par exemple, pour une hospitalisation à 56 €, dont la BRSS est de 20 €, la Sécurité sociale rembourse 80 %, soit 16 €. Or votre mutuelle peut se contenter de prendre en charge les 20 % restants, soit 4 €… Le reste à votre charge est finalement onéreux : 36 €. Pour éviter ce piège, il suffit donc de voir si les 100 % intègrent le remboursement de la Sécurité sociale, ou bien s’ils s’additionnent à ce dernier ;
  • les limites d’âge : certaines mutuelles refusent parfois de souscrire un client passé un certain âge (en général 70 ans). Elles considèrent qu’il présente un “risque” trop important. Pensez donc à souscrire une mutuelle avant cet âge ;
  • le tiers-payant : avec le tiers-payant, vous n’avancez pas les remboursements de la Sécurité sociale et de la mutuelle. Vous n’avez qu’à payer le reste à charge. Assurez-vous donc que votre mutuelle vous le propose ;
  • les plafonds et exclusions de garanties : si vous avez des besoins dentaires, vérifiez que votre mutuelle ne propose pas des plafonds de remboursements trop bas sur certains actes de dentisterie dont vous pourriez avoir besoin. Vérifiez aussi que certains actes ne soient pas tout simplement exclus de vos garanties et donc de vos remboursements.

2 réponses à “Mutuelle santé – Retraite”

  1. Chanzonkov Nina le 16 février 2020 a posté : dit :

    Existe-t-il une complémentaire à la carte ? Je suis à 100 % auprès de la sécurité sociale. Il me faudrait ajuster une complémentaire en rapport à mes besoins et avoir la couverture du séjour hospitalier.
    Merci de vôtre réponse !

    • Antoine de Réassurez-moi le 17 février 2020 a posté : dit :

      Bonjour,
      Avez-vous testé notre comparateur de mutuelles santé ? => https://reassurez-moi.fr/comparateur-mutuelle-sante
      Vous pouvez choisir les niveaux de garantie dont vous avez besoin et en fonction de ces derniers, notre outil vous proposera gratuitement plusieurs devis. Vous n'aurez plus qu'à choisir celui qui vous convient le plus.
      Cordialement.

Posez votre question
Un expert vous répondra