Changer votre assurance de prêt pour économiser jusqu'à 10 000 €

ans
comparateur assurance pret immobilier

Comparaison gratuite de 25 offres du marché en 30 secondes

Nous proposons des offres adaptées à tous les profils d'emprunteurs.

contrat assurance emprunteur

Sélection d'un contrat accepté par votre banque

Nous vous assurons que votre contrat respecte l'équivalence des garanties.

changer assurance pret immobilier

Accompagnement par nos experts pour un service rapide et 100% en ligne

Nous réalisons un suivi de votre dossier personnalisé et gratuit jusqu'à la souscription.

Ils nous recommandent à 9,5/10

Dominique J.
Les tarifs les plus bas du marché et l’interface la plus simple à utiliser. Un exemple à suivre !
Celine B.
Très bien, service impeccable, soigneux et attentif. Je recommande !
Fabrice H.
Rapide, efficace, disponible au téléphone pour les questions diverses... A recommander pour faire de belles économies sur son assurance de prêt...

Changer son assurance de prêt immobilier

Il n’est pas évident de s’y retrouver dans les différents textes de loi entourant le changement d’assurance emprunteur : loi Chatel, loi Lagarde, loi Hamon ou encore, loi Bourquin sur la résiliation annuelle… Si vous avez souscrit un emprunt immobilier, peut-être vous demandez-vous comment changer d’assurance de crédit immobilier ? Et comment faire pour la remplacer ? Pas d’inquiétude, on vous explique.

changer-assurance-pret-immobilier

Changer d’assurance de prêt immobilier pour baisser ses cotisations

Le changement d’assurance de prêt immobilier permet en moyenne de diminuer par deux ses cotisations d’assurance et de réduire ainsi le coût de l’assurance crédit immobilier en moyenne de près de 10 000 € sur la durée de son emprunt.

Nombreux sont les emprunteurs qui se demandent comment il est possible d’effectuer de telles économies sur le montant de l’assurance de prêt immobilier. C’est tout simplement parce que l’assurance emprunteur est l’un des produits les plus margés par les banques, et donc en vous assurant en dehors de l’établissement prêteur (votre banque), vous n’avez plus à payer cette marge de distribution.

Rassurez-vous, vous ne serez pas moins bien couvert avec une assurance externe aux banques (aussi appelée délégation d’assurance). En effet, le nouveau contrat doit vous couvrir au moins aussi bien que celui que propose la banque prêteuse, sinon cette dernière est en droit d’émettre un refus de changement d’assurance de prêt immobilier par la banque.

Changer d’assurance prêt immobilier pour un changement de situation

Si votre état de santé change ou si la pratique d’un métier à risque n’est plus d’actualité, ou si vos projets personnels font que vous allez abandonner la pratique d’un sport considéré à risque, vous pourrez ainsi économiser la surprime d’assurance qui vous avait été appliquée.

De plus, vous pourrez bénéficier du droit à l’oubli de l’assurance de prêt immobilier qui vous permettra d’effacer votre dossier médical auprès de l’assureur, et ainsi de pouvoir vous couvrir au tarif normal.

Changer d’assurance de prêt immobilier pour de meilleures garanties

Grâce au changement d’assurance, les emprunteurs arrivent souvent à être mieux couvert avec le même nombre ou plus de garanties, mais avec des cotisations moins élevées. De nombreuses options et rachats d’exclusions sont disponibles chez nos partenaires assureurs. Ils seront plus à même d’assurer un risque spécifique, que cela soit au niveau de votre métier, d’un sport, ou d’une maladie…

Quand changer d’assurance de prêt immobilier ?

Peut-on changer d’assurance en cours de prêt immobilier ? La réponse est oui, mais au niveau du timing, il existe deux cas de figure :

  • Soit vous avez souscrit un emprunt il y a moins d’un an.
  • Soit vous avez contracté ce prêt il y a plus d’ un an.

Si vous n’avez pas encore contracté votre emprunt et que vous souhaitez procéder à une délégation de votre assurance crédit immobilier, vous pouvez réaliser en 1 minute un devis personnalisé grâce à notre comparateur pour trouver le contrat d’assurance emprunteur le plus compétitif.

N’oubliez pas de lire nos fiches conseils sur chacune des banques de prêt immobilier afin de mieux connaître les garanties mais aussi notre avis sur les contrats (Crédit Agricole, BNP Paribas, Crédit Mutuel, Banque Populaire, Caisse d’Epargne …).

Vous avez souscrit un emprunt il y a moins de 12 mois

Il est possible de changer son assurance crédit immobilier avant 1 an, pendant les 11 premiers mois et demi (en tenant compte du délai de préavis de 15 jours) suivant la date de signature de votre offre de prêt, et ce grâce à la loi Hamon. Cette loi, sur le changement d’assurance, est entrée en vigueur le 26 juillet 2014, et permet une résiliation pendant la première année du crédit dès lors que l’équivalence de garanties entre le contrat choisi et celui que propose la banque prêteuse est respectée.

Elle oblige même les banques à répondre dans un délai de 10 jours ouvrés lorsque vous leur adressez une demande de résiliation. Dans le cas où elles ne respecteraient pas cette obligation, elles se verraient imposer une sanction administrative de 3 000 €. De plus, toute résiliation dans les 12 mois est obligatoirement gratuite. En effet, il n’y a pas de frais de dossier applicables pour un changement d’assurance de prêt immobilier avec la loi Hamon.

Vous avez souscrit un emprunt il y a plus de 12 mois

Grâce à l’adoption du principe de résiliation annuelle de l’assurance emprunteur confirmé par la loi Bourquin, à partir du 1er janvier 2018, tous les emprunteurs pourront résilier leur contrat d’assurance de crédit immobilier pour lui en substituer un autre de leur choix à chaque date anniversaire du prêt (date de signature de l’offre de prêt), et ce pendant toute la durée de leur prêt.

Ce changement est gratuit pour l'emprunteur, votre banque ne peut vous demander des frais. Il faudra néanmoins prévoir un délai de préavis de 2 mois et respecter une équivalence de garanties entre le contrat choisi et celui que propose la banque prêteuse.

Elle aussi oblige même les banques à vous répondre dans un délai de dix jours ouvrés. Dans le cas où elles ne respecteraient pas cette obligation, elles se verraient imposer une sanction administrative de 3 000 €.

Nous répondons à vos questions !