Crédit auto - Les meilleurs taux - Simulation gratuite - Réassurez-moi

Prêt auto – financer l’achat de votre voiture

De nombreux français font le choix de faire financer leur véhicule neuf ou d’occasion par un crédit à la consommation. Il s’agira alors le plus souvent d’un prêt-auto, c’est-à-dire d’un crédit affecté spécifiquement à ce projet. Si la manoeuvre peut être intéressante, reste à trouver le crédit auto au meilleur taux et au coût total le plus bas. Voyons ensemble comment financer l’achat d’une voiture par ce biais et comment optimiser l’opération.

Comment fonctionne le crédit auto ?

Un crédit auto est un prêt « affecté » (ou crédit avec justificatif), c’est-à-dire qu’il est directement lié à l’achat d’un véhicule neuf ou d’occasion. Il y est même conditionné : si la vente ne se fait pas, le crédit non plus. Idem : si le crédit n’est pas octroyé, la vente est annulée. L’obtention du crédit est en fait une condition suspensive qui doit être mentionnée, par exemple, sur le bon de commande.

La principale alternative au crédit auto est de souscrire à un prêt personnel. L’utilisation des fonds étant ici libre, vous pourrez également vous servir de l’argent pour acheter un véhicule, sans avoir à justifier quoi que ce soit. Sachez toutefois que les crédits non affectés sont en général soumis à des taux plus élevés.

Le crédit auto vous permet de financer tout ou une partie de l’acquisition du véhicule, que vous ayez un apport personnel ou non. S’agissant d’un crédit amortissable, vous vous acquitterez chaque mois d’échéances comprenant une part d’intérêts et de capital. Le montant des mensualités fixes sera connu dès le départ, de même que la durée du crédit.

La date de prélèvement sera en principe flexible. De même, vous pourrez en général demander à l’établissement prêteur de moduler le montant de vos mensualités.

En souscrivant à un crédit auto, vous pourrez emprunter jusqu’à 75 000 €. Si vous optez plutôt pour un prêt personnel, celui-ci sera limité à 21 000 €. La durée maximale d'emprunt dépendra de l’organisme de crédit, mais elle sera en général limitée à 72 / 84 mois.

Comment obtenir des simulations de crédit auto ?

Avant toute chose, il est important de faire un point sur vos besoins en vous posant notamment les questions suivantes :

  • Quel montant souhaitez-vous emprunter ? Quel est le prix du véhicule ? Quel est le montant de votre apport éventuel ?
  • Quelles mensualités pourrez-vous assumer chaque mois ?
  • Sur quelle durée voulez-vous emprunter ?

Une fois votre projet établi, nous vous conseillons de comparer de nombreuses offres de crédit auto et de ne pas vous contenter de celle que votre banque éventuelle aurait éventuellement formulée. Le plus simple sera de procéder sur internet. Vous pourrez vous tourner vers des banques et organismes de crédit en ligne.

Il est très simple de réaliser vos simulations seul (en toute autonomie) sur le site de chaque établissement que vous souhaitez sonder. Vous n’avez ainsi plus à demander des devis par téléphone ou à vous déplacer en agence.

La grande majorité des organismes de prêt proposent sur leur site un outil de simulation. Vous aurez simplement à renseigner un court formulaire pour vous voir proposer une offre personnalisée. Toutes les informations essentielles au choix seront immédiatement accessibles : TAEG, coût total du crédit, choix des mensualités…

Il vous faudra cependant répéter l’opération plusieurs fois auprès de plusieurs entités pour avoir une bonne idée de la réalité du marché. Pour gagner du temps, pensez au comparateur de crédits à la consommation que Réassurez-moi a développé pour vous. Il est 100 % gratuit, anonyme et sans engagement.

Notre outil comparatif de prêts conso vous présente, sous forme de tableau, les meilleures offres du marché au vu de votre projet précis. Une fois la proposition la plus adaptée à vos besoins sélectionnée, vous pourrez faire votre demande de crédit en ligne, directement sur le site de l’établissement vendeur.

Comment choisir le meilleur crédit auto ?

L’objectif n’est pas seulement de souscrire au crédit auto le moins cher, mais de vous assurer qu’il sera surtout parfaitement adapté à vos besoins et à votre situation personnelle. La concurrence est rude sur le marché du prêt auto. Les établissements en commercialisant sont nombreux : banques, banques en ligne, organismes de crédit, institutions financières… Reste à savoir quels critères regarder en priorité pour choisir le bon contrat.

Premièrement, le Taux annuel effectif global (TAEG) est un critère central. C’est lui qui déterminera entre autres le coût total du crédit. Ne vous contentez toutefois pas de cet élément pour faire votre choix. Jetez un oeil attentif au coût total du crédit. Celui-ci doit apparaître clairement sur chaque simulation réalisée. Il correspond à la somme dont vous devrez vous acquitter au total, soit le capital + les intérêts et frais divers. Plus le crédit sera long, plus il sera cher. Si vous le pouvez, préférez les mensualités élevées et les durées de remboursement courtes.

Attention aussi au niveau de frais facturés. Ceux-ci, qui sont inclus dans le TAEG, viendront gonfler la note finale. Il pourra s’agir de commissions ou de frais de dossier, bien que ces derniers soient en général « offerts » dans le cadre des crédits auto.

Par ailleurs, le plan de financement et le montant des mensualités devra correspondre parfaitement à votre capacité d’endettement / de remboursement. L’objectif n’est évidemment pas que l’échéance mensuelle ne vienne trop grever le budget de votre ménage. Regardez également s’il sera possible de moduler la mensualité si vos revenus évoluent pendant la période de remboursement. Les organismes de crédit et banques se doivent de veiller à ce qu’un consommateur emprunteur ne soit pas endetté à plus de 33 %.

Prenez également connaissance des conditions particulières du prêt auto étudié : faudra-t-il un apport personnel ? Quelles seront les modalités d’obtention du crédit ? Certaines entités appliquent des remises commerciales si vous financez votre véhicule à crédit et que vous l’assurez auprès d’eux. C’est par exemple le cas de la Maaf qui propose un « pack » spécifique.

À quel taux contracter un crédit auto ?

Comparer de nombreuses simulations personnalisées vous permet de déterminer laquelle vous propose le meilleur taux de crédit auto. À noter que le fait que vous comptiez acheter une voiture neuve ou d’occasion n’aura en principe pas d’incidence sur le taux.

Certains concessionnaires ou marques automobiles proposent des crédits auto à taux 0. Ces derniers sont soumis à des conditions strictes. Par exemple, la durée de crédit ne pourra aller au delà de 2 ans, ce qui n’est pas adapté à tous les emprunteurs.

Nous l’avons vu, le TAEG englobe, outre le taux nominal, les frais divers qui pourront vous être facturés dans le cadre de votre prêt-auto. Attention aux « taux d’appel ». Ces derniers sont ceux avancés par tous les organismes de crédit et banques sur leur site. Il s’agit en général de taux très bas, aux alentours de 1 %.

Il ne s’agit nullement d’une publicité mensongère : ces taux sont effectivement accessibles mais sur des durées d’emprunt très courtes (en général 12 ou 24 mois). C’est par exemple le cas de Cetelem qui avance un TAEG de 1 % pour un crédit auto neuve remboursable sur 12 mois (emprunt de 4000 à 20 000 €). Si votre capacité d’endettement ne vous permet pas de rembourser l’emprunt sur une si courte période, vous devrez malheureusement supporter un TAEG plus haut car le crédit sera plus long.

Pour rappel, plus un crédit est long, plus il est risqué pour l’organisme prêteur. En conséquence, le TAEG proposé sera très souvent supérieur pour une durée de 48 mois que pour une de 36.

Dans tous les cas, ne comparez que des offres personnalisées, présentant un TAEG calculé en fonction de votre projet personnel (montant, durée, mensualités…).

L’assurance fait l’objet d’un taux propre : le Taux annuel effectif d’assurance (ou TAEA). Celle-ci n’est pas obligatoire pour un crédit conso. Elle pourra toutefois être exigée par l’organisme prêteur, sous peine de refus du financement. Vous serez parfaitement en droit, le cas échéant, de rechercher une assurance de votre côté pour garantir ce prêt auto.

Comment souscrire à un crédit auto pas cher ?

En ligne, la procédure de demande de crédit est simple, quel que soit l’établissement commercialisant ses produits par ce biais. L’intégralité du processus pourra avoir lieu sur internet : simulations, comparaison d’offres, demande de crédit…

Dans un 1er temps, vous devrez identifier l’offre de crédit auto qui correspondra le mieux à vos besoins. Pour cela, n’oubliez pas notre comparateur de prêts conso en ligne. Une fois votre simulation réalisée, vous pourrez faire votre demande de prêt-auto en ligne via un bouton dédié. Il vous faudra alors remplir un formulaire spécifique qui permettra à l’organisme de se positionner quant à votre sollicitation. La demande en elle-même pourra aussi se faire par téléphone ou en agence (pour les banques et organismes de crédit « traditionnels »). Vous pourrez imprimer l’offre de prêt émise.

Dès la fin de la procédure de demande de crédit auto en ligne, une réponse de principe pourra parfois vous être donnée (c’est le cas par exemple de Cetelem). Bien sûr, l’accord ou refus définitif n’interviendra qu’après une étude précise de votre dossier. En termes de justificatifs à fournir, tout dépendra des exigences propres de l’établissement. A minima, ce dernier vérifiera votre identité ainsi que votre solvabilité. Les pièces de base qui seront toujours nécessaires sont les suivantes :

  • Une pièce d’identité pour chaque emprunteur / co-emprunteur.
  • Un justificatif de domicile de moins de 3 mois.
  • Des justificatifs de revenus (bulletins de paie, relevé(s) d’imposition…).
  • Des justificatifs de charge.
  • Un RIB + mandat de prélèvement.
  • Un justificatif de votre apport personnel le cas échéant.

Concernant l’achat du véhicule, vous devrez fournir un justificatif particulier (un prêt-auto est, rappelez-vous, un crédit affecté). Il pourra par exemple s’agir d’un bon de commande signé par le garage ou la concession. Vous devrez envoyer votre dossier de demande de prêt-auto par voie postale sauf indication contraire (si vous êtes par exemple déjà titulaire d’un crédit conso auprès de l’établissement).

Votre dossier sera en principe étudié sous quelques jours. En cas d’accord, l’offre de crédit (qui est un document obligatoire pour les prêts de plus de 3 mois) sera valable 15 jours, ce qui vous laissera du temps pour vous décider. Le versement des fonds pourra intervenir rapidement après l’acceptation de l’offre. À titre d’exemple, Cetelem s’engage à faire le virement dès le 8ème jour après l’acceptation. Ce délai pourra être plus ou moins court selon les organismes.

Crédit auto et remboursement anticipé

Tout de suite après l’acceptation de l’offre, sachez que vous disposerez d’un délai de rétractation de 14 jours. Celui-ci (qui était de 7 jours avant la loi Lagarde de 2010) vous permet d’annuler le contrat. En tant qu'emprunteur titulaire d’un crédit auto (et donc d’un prêt à la consommation), vous disposez d’un droit légal de remboursement anticipé, posé par le Code de la Consommation. Vous pourrez donc rembourser la somme empruntée à tout moment, en tout ou partie :

  • Un remboursement total mettra fin au crédit et aux mensualités.
  • Un remboursement partiel vous permettra d’abaisser vos échéances mensuelles ou de réduire la durée du prêt.

Afin de connaître la procédure exacte, rapprochez-vous de l’organisme auprès duquel vous avez contracté votre prêt-auto. Dans tous les cas, vous devrez envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception demandant le remboursement anticipé de votre crédit. Réassurez-moi vous propose son propre modèle. Vous pourrez vous en inspirer ou l’utiliser en le complétant (en l’adaptant à votre situation précise).

Modèle de lettre de remboursement anticipé – Crédit auto

Dans le cas où vous disposeriez des liquidités pour rembourser votre crédit par anticipation, prenez le temps de la réflexion. Quelle rémunération pourriez-vous tirer de cette somme si vous la placiez en épargne ? À quel stade de remboursement en êtes-vous ? Sachez que plus vous vous approchez de la fin du crédit, plus la part d’intérêts remboursés lors de chaque mensualité est faible.

Des indemnités de remboursement anticipé pourraient en outre vous être facturés, dans le cas où il vous resterait plus de 10 000 euros à rembourser sur 12 mois. Ceux-ci sont toutefois capés légalement :

  • À 1 % s’il reste plus d’un an de remboursement.
  • À 0,5 % s’il reste moins de 12 échéances.

Posez votre question
Un expert vous répondra