Quelle assurance auto pour voiture neuve ?

Quelle assurance auto pour voiture neuve ?

A l’achat, le choix d’une voiture neuve suppose la prise en compte de nombreux critères. De plus, en matière d’assurance auto, il est indispensable de couvrir votre véhicule. De fait, il est particulièrement utile d’étudier minutieusement votre voiture pour connaître les garanties les plus adaptées.
Il s’avère que la prime d’assurance auto est en partie indexée sur le type de véhicule et sa valeur, ce qui suppose un prix différent pour une voiture, selon qu’elle soit neuve ou d’occasion. Certaines garanties seront alors davantage destinées à protéger un véhicule neuf. On vous explique ce qu’il faut savoir :

Garanties et cadre légal de l’assurance auto pour un véhicule neuf

L’assurance auto, une obligation légale

Il est dans un premier temps nécessaire de revenir sur l’application des garanties classiques de l’assurance auto, ainsi que du cadre légal qui caractérise cette dernière.

En France, tous les véhicules terrestres à moteur doivent être couverts par une assurance auto, même les voitures à l’arrêt et ne roulant plus. Il s’avère que ces dernières peuvent tout à fait être responsables d’un sinistre, à cause d’un mauvais stationnement, d’un frein à main mal serré ou d’un incendie dont le point de départ serait le véhicule de l’assuré par exemple.

La loi impose un minimum d’assurance au tiers, premier niveau de protection, avec sa garantie Responsabilité Civile. Celle-ci permet d’indemniser les tiers victimes d’un sinistre responsable du conducteur assuré, pour les dommages corporels et matériels qui pourraient survenir. Le conducteur lui-même ainsi que son propre véhicule ne sont en revanche pas couverts par cette assurance minimale et devront faire l’objet de garanties complémentaires.

Les garanties classiques de l’assurance auto

Si l’assurance au tiers représente la couverture minimale, les assureurs ont prévu d’autres niveaux de protection afin de répondre aux besoins du plus grand nombre. La variété des véhicules en circulation et des profils de conducteurs les a poussés à proposer trois principales assurances : assurance au tiers, assurance intermédiaire et assurance tous risques.

Chacune de ces assurances présente des garanties particulières, de plus en plus performantes au fur et à mesure que le niveau (et donc le coût) augmente. Il est alors possible de se prémunir contre le vol, le vandalisme, les incendies, les sinistres responsables, de protéger son véhicule pour sa valeur réelle actuelle ou d’achat, ou encore de bénéficier d’indemnités en tant que conducteur.

Le tableau suivant reprend ces trois niveaux d’assurance, tous personnalisables par l’ajout de garanties complémentaires afin d’étendre la couverture :

Type de garantieExplications
Assurance au tiersElle représente le niveau de protection légal minimum, même pour un véhicule ne roulant plus, par la présence de la garantie Responsabilité Civile, permettant d'indemniser un tiers pour des dommages corporels ou matériels.
Assurance intermédiaireAussi appelée assurance au tiers +, cette couverture prend en compte la garantie Responsabilité Civile ainsi que, selon les contrats, les garanties couvrant le vol et les incendies. Elle reste très personnalisable par l'ajout de garanties complémentaires.
Assurance tous risquesIl s'agit de l'assurance la plus complète, qui prend en compte les garanties Responsabilité Civile, et souvent les garanties contre le vol, le vandalisme, les incendies, mais également la garantie personnelle du conducteur, qui permet d'indemniser ce dernier en plus des tierces personnes pour un sinistre dont il serait responsable.
Garanties complémentairesPlusieurs garanties complémentaires sont disponibles pour personnaliser au maximum le contrat, dans la mesure où elles ne seraient pas disponibles via les niveaux d'assurance auto précédents. Il est notamment possible de citer :
- la garantie personnelle du conducteur
- la garantie bris de glace
- la garantie dépannage ou assistance 0 Km
- la garantie protection juridique
- la garantie contre les catastrophes naturelles
- la garantie tierce collision
- la garantie dommage tous accidents
- la garantie intempéries
...

 

 

Quelle assurance auto choisir pour une voiture neuve ?

Pour assurer une voiture neuve, son propriétaire doit prendre en compte plusieurs facteurs, qui permettront de déterminer le niveau de protection à privilégier. Dans la mesure où un véhicule neuf coûte plus cher à l’achat qu’une voiture d’occasion, il est nécessaire de se prémunir contre l’altération de la valeur en cas d’accident. C’est bien cette valeur élevée qui doit constituer le motif de réflexion principal, puisque l’assuré souhaitera être indemnisé à hauteur du préjudice subi en cas de sinistre.

Alors quelle assurance auto choisir ? Il apparaît comme évident de privilégier une assurance auto tous risques pour une voiture neuve, afin de bénéficier de garanties performantes et permettant le versement d’indemnisation conséquentes. Il s’avère que la garantie constructeur dont le conducteur peut profiter après achat ne prend pas automatiquement tous les dommages en compte et porte principalement sur les réparations d’entretien (pour une durée ou un kilométrage limités et définis au préalable).

En règle générale, les assureurs prévoient une indemnisation en valeur d’usage pour la remise en état du véhicule après un sinistre. Dans le cas d’une voiture neuve, il est donc préférable de souscrire à l’extension de garantie « remplacement en valeur à neuf », qui permet les réparations avec prise en compte de la valeur d’achat du véhicule, sans déduction de sa vétusté (usure). En effet, la plupart des particuliers ne souhaitent pas devoir rembourser sur leurs finances personnelles l’écart entre les indemnitées versées par la compagnie d’assurance et la valeur réelle de la voiture neuve, qui vient d’être acquise. Il convient alors de prendre les dispositions qui s’imposent en matière d’assurance auto afin d’être protégé du mieux possible.

En résumé : en matière d’assurance auto, le critère principal de différenciation pour déterminer la couverture adéquate pour un véhicule neuf ou une voiture d’occasion réside dans l’appréciation de la valeur. Privilégiez à priori une assurance auto tous risques pour une voiture neuve dont la valeur sera automatiquement plus élevée qu’une voiture d’occasion.

 

 

Le coût de l’assurance auto pour voiture neuve

L’achat d’une voiture neuve supposant un coût plus élevé que celui d’un véhicule d’occasion, il en va automatiquement de même pour l’assurance auto. Les conducteurs choisissant de souscrire à l’assurance tous risques, voire à des garanties complémentaires, doivent comprendre l’augmentation du prix en conséquence.

Les compagnies d’assurance se basent en partie sur l’ancienneté du véhicule pour déterminer la prime correspondante, qui sera alors plus onéreuse pour une voiture neuve que pour un véhicule d’occasion. L’accès à la garantie remplacement en valeur à neuf implique aussi un prix majoré, en échange du versement d’indemnités rehaussées en cas de sinistre.

Par ailleurs, l’assuré doit veiller à bien prendre en compte les différentes modalités liées à la prime et qui permettent l’appréciation précise du coût global. Parmi ces modalités, l’on retrouve :

  • Les franchises, qui représentent la part d’indemnisation restant à la charge de l’assuré en cas de sinistre. Leur montant sera à priori plus élevé pour une voiture neuve du fait du niveau d’indemnisation plus important requis.
  • Les plafonds d’indemnisation, qui constituent la somme maximale remboursée par l’assureur pour un sinistre. Leur niveau risque d’être plus bas proportionnellement à l’assurance choisie, une disposition également due à la valeur intrinsèque du véhicule.
  • Les délais de carence, ou la période s’écoulant entre la survenue d’un sinistre et le début de l’indemnisation par l’assureur. Ils ne sont soumis à aucune obligation légale, si ce n’est la proposition d’indemnisation qui doit intervenir sous 3 mois et les compagnies d’assurance peuvent alors les fixer librement.
  • Les exclusions de garanties, qui représentent les situations dans lesquelles les garanties prévues ne peuvent s’appliquer. En fonction de la volonté de l’assuré, l’accès à certaines de ces exclusions implique un coût supplémentaire.

 

 

Comparer son assurance auto pour voiture neuve

Le meilleur moyen de connaître le niveau d’assurance auto à privilégier pour chaque type de véhicule reste encore de comparer les prix et les offres avant toute souscription.

Courtier d’assurance auto, Réassurez-moi met à votre disposition son propre comparateur d’assurance auto en ligne. Simple d’utilisation, rapide et entièrement gratuit, cet outil performant vous permettra d’avoir une idée précise des pratiques tarifaires des différents assureurs ainsi que de l’étendue de la couverture liée.

Vous pourrez alors faire le choix de la meilleure assurance auto selon que vous possédez une voiture neuve ou un véhicule d’occasion, de manière totalement objective. Vos recherches ne requièrent plus la demande systématique de devis d’assurance auto directement auprès des compagnies d’assurance et vous simplifiez de fait vos démarches.

COMPARER 18 CONTRATS D’ASSURANCE AUTO

 

 

Comment payer moins cher son assurance auto pour une voiture neuve ?

L’intérêt des courtiers d’assurance auto

En assurance auto, les courtiers sont des partenaires privilégiés, qui vous accompagnent avant même la souscription à une couverture et veillent au respect de vos droits pendant l’exercice du contrat, jusqu’à sa résiliation. Prestataires indépendants de services, ils peuvent souscrire directement pour vous à la meilleure assurance auto en fonction de vos prérequis, vos besoins, votre profil, vos envies et votre budget.

Les courtiers en assurance auto constituent aujourd’hui la solution préférentielle pour choisir votre contrat, dans la mesure où leur neutralité envers les assureurs vous permet d’avoir accès au meilleur contrat selon votre profil. Vous avez ainsi la certitude de souscrire à la protection optimale en toute objectivité.

La résiliation de l’assurance auto

En tant qu’assuré, vous avez, au même titre que la compagnie d’assurance, la possibilité de résilier votre assurance auto à différents moments de l’exercice de votre contrat. Il peut être particulièrement utile de procéder à la résiliation si vous souhaitez passer d’une assurance tous risques à une assurance intermédiaire, par exemple, ou que vous souhaitez tout simplement réduire le coût de votre assurance auto. Il est alors envisageable de résilier votre contrat actuel plutôt que de mettre à jour chaque garantie afin de prétendre payer moins cher auprès d’un assureur concurrent. Dans tous les cas, la résiliation de l’assurance auto doit avoir pour but de trouver une couverture moins chère ou plus étendue, ou de « sanctionner » votre compagnie d’assurance qui aurait pu bafouer vos droits lors de l’indemnisation d’un sinistre par exemple.

Le tableau suivant présente les modalités de résiliation par l’assuré en fonction du moment choisi :

Moment de la résiliationModalités
A échéance du contratLa loi Chatel (5 janvier 2008) oblige les assureurs à prévenir en temps voulu les assurés de la date de fin du contrat. En respectant le préavis fixé par le contrat, les clients peuvent donc résilier librement à échéance du contrat d'assurance auto.
En cas de changement de situationSi le changement de situation (personnelle ou professionnelle) implique une augmentation du risque, vous devez prévenir votre assureur par lettre recommandée avec accusé de réception sous 15 jours. Il vous proposera alors éventuellement une augmentation de la prime en conséquence, que vous pouvez refuser et le contrat sera alors immédiatement résilié.
Après la date de premier anniversaire de souscription du contratLa loi Hamon, datée du 1er janvier 2015, permet désormais de résilier librement, sans préavis, sans frais et sans raison l'assurance auto, une fois passée la date de premier anniversaire de souscription du contrat.

 

Posez votre question
Un expert vous répondra