Rachat de crédit à la consommation : faites des économies !

Rachat de crédit à la consommation : faites des économies !

De nombreux français assument chaque mois plusieurs échéances de crédit, qu’il s’agisse de prêts à la consommation ou de crédit immobilier. L’accumulation de ces mensualités peut vite devenir ingérable et grever largement le budget du foyer. La solution principale est alors de procéder à un rachat (ou regroupement) de crédits auprès d’un organisme prêteur. Ce faisant, il sera possible de minorer largement cette charge financière mensuelle. Faisons le point ensemble sur le regroupement de crédits.

Comment faire un rachat de crédit consommation au meilleur taux ?

Comme pour la souscription d’un « simple » prêt personnel, nous ne pouvons que vous conseiller de comparer plusieurs offres de regroupement. Chaque établissement prêteur a ses propres conditions et taux applicables au rachat de crédits à la consommation. LA meilleure pratique sera donc de réaliser plusieurs simulations en ligne, voire de passer par un comparateur spécifique. Si votre banque habituelle propose le rachat de crédits, ne vous contentez pas de son offre, sous peine de passer à côté d’un taux plus intéressant ailleurs.

Ensuite, il vous faudra comparer les propositions. Voici les éléments qui sont, à nos yeux, les plus importants :

  • Le TAEG proposé.
  • Le coût total du crédit.
  • La durée du nouveau crédit (elle ne pourra excéder 12 ans ou 35 ans avec un crédit immo).
  • Le montant et le calendrier des échéances.

Pensez à bien prendre en compte le Taux annuel effectif global (TAEG) et non le taux nominal. En effet, les frais divers et l’assurance pourront largement faire monter le coût total du crédit. N’oubliez pas, plus le nouveau crédit sera long, plus les mensualités seront faibles et le coût total élevé.

Qu’est-ce que le rachat de crédits à la consommation ?

Il existe plusieurs types de crédits à la conso vous permettant de financer toutes sortes de projet (prêt auto, moto, travaux…) ou d’emprunter simplement des fonds en cas de besoin urgent de trésorerie. Citons notamment :

  • Les crédits affectés : ceux-ci sont liés à un achat particulier, qu’il s’agisse d’un bien ou d’une prestation de service. Il vous faudra fournir un justificatif, comme un bon de commande en cas d’achat de véhicule neuf par exemple.
  • Les prêts personnels (ou « crédits non affectés ») : ici, vous êtes libre de disposer des fonds à votre convenance,
  • Les crédits renouvelables (ou « crédits revolving »).

Afin de dénicher la meilleure offre (en termes de taux, de coût total de crédit…), pensez à notre comparateur de prêts conso en ligne :

Dans certains cas, il peut être judicieux de « racheter » ses crédits à la consommation, et ce notamment :

  • Si vous en avez souscrit plusieurs et que vous ne parvenez plus à vous acquitter de la totalité des échéances mensuelles.
  • Si vous êtes encore en phase de remboursement de prêts conso anciens soumis à un TAEG (Taux annuel effectif global) élevé.
  • Si vous souhaitez simplifier la gestion de vos crédits en n’ayant plus qu’une seule échéance mensuelle.
  • Si vous souhaitez abaisser cette charge mensuelle en ne remboursant qu’une échéance unique mieux adaptée à votre budget actuel.
  • Si vous êtes soumis à des risques de surendettement (si les échéances cumulées dépassent plus ou moins largement 33 % de vos revenus mensuels).

Concrètement, le rachat consiste à rassembler tous vos crédits en cours auprès d’un même établissement. Il s’agira d’une nouvelle opération de financement : l’établissement remboursera les organismes auxquels vous versiez vos échéances mensuelles. Le nouveau crédit souscrit auprès de lui fera l’objet d’une échéance unique. 

Il est possible de regrouper dans un même contrat toutes sortes de crédits conso, quels que soient leur nombre, type, montant, date de souscription… Il est aussi possible d’inclure un crédit immo dans le regroupement. Auquel cas, si ce dernier représente en montant plus de 60 % de la totalité, le nouveau crédit sera soumis aux règles du crédit immo (le délai de rétractation sera par exemple de 10 jours contre 14 pour les prêts conso).

Les 3 principaux intérêts du rachat de prêts conso

L’avantage majeur du regroupement de crédits est que vous verserez une mensualité inférieure aux sommes que vous deviez assumer tous les mois au titre de vos emprunts passés. Cette nouvelle échéance sera plus adaptée à votre budget et à votre capacité de remboursement. Par principe, les organismes prêteurs considèrent que celle-ci ne devra pas dépasser 33 % des revenus mensuels de votre foyer. Ce faisant, vous pourrez en principe éviter le dossier de surendettement.

Dans le cas où vous auriez contracté de nombreux prêts à la consommation, il est fort probable que toutes les mensualités additionnées excèdent ce seuil de 33 %.

Le second intérêt du regroupement de crédits réside dans le fait que la gestion sera simplifiée, du fait du versement d’une échéance unique. Vous n’aurez plus à assumer, comme cela était le cas précédemment, plusieurs mensualités à des dates différentes. En regroupant vos prêts à la consommation, vous n’aurez en outre plus qu’un seul interlocuteur. Au delà de cela, vous ne payerez, le cas échéant, qu’une seule assurance globale.

Vous bénéficierez en outre d’un accompagnement personnalisé. L’établissement procédera à une étude de vos emprunts en cours, de vos revenus, de votre capacité de remboursement… et modulera la solution en fonction, en veillant à ne pas grever votre budget ou mettre en péril la situation financière de votre foyer.

En contrepartie de la baisse de vos mensualités, la durée de ce nouveau crédit sera plus longue. Le coût total sera donc réévalué à la hausse, surtout si le rachat de vos précédents prêts donne lieu à des frais de remboursement anticipé.

En comparant les offres de plusieurs organismes prêteurs, vous profiterez certainement de taux plus intéressants que ceux auxquels vous aviez signé, surtout s’il s’agit de crédits anciens.

Le rachat de crédits à la consommation : comment faire une simulation ?

Avant de souscrire à un contrat de regroupement de crédits, faites un point sur vos besoins exacts. Notamment sur votre capacité de remboursement (au maximum 33 % des revenus mensuels de votre foyer). Ensuite, il vous faudra comparer pour trouver la meilleure offre. Pour cela, vous pourrez vous tourner vers :

  • Votre banque habituelle.
  • Des banques en ligne.
  • Des organismes de crédit.

N’hésitez pas à passer par un simulateur de rachat de crédits à la consommation ! Le plus simple et le plus rapide sera de procéder en ligne, en vous rendant directement sur le site des établissements proposant le rachat de crédits. Vous pourrez réaliser des simulations de façon autonome en utilisant un formulaire dédié. La faisabilité de votre projet sera déterminée automatiquement.

Plusieurs informations vous seront demandées, comme par exemple :

  • Les données de vos crédits en cours (consommation et / ou immobilier).
  • Votre situation personnelle (revenus, charges…).
  • Votre situation de logement (propriétaire, locataire…).

Ces éléments permettront à l’établissement sondé de rendre sa décision et de vous proposer ou non un regroupement de crédits.

Comment demander un regroupement de crédits à la consommation ?

Une fois que vous aurez réalisé plusieurs simulations en ligne et déterminé la plus intéressante, vous pourrez enclencher votre demande de rachat de crédits à la consommation via un bouton / formulaire dédié, sur le site de l’établissement concerné. Vous aurez à fournir toutes les informations demandées. Une réponse de principe pourra vous être communiquée immédiatement, tandis que la réponse définitive interviendra après étude de votre dossier (en principe dans les 48 à 72h). L’offre sera valable 15 jours.

La liste des justificatifs à fournir varie selon les établissements. A minima, vous devrez justifier de votre identité et solvabilité.

Bien sûr, vous pourrez également envoyer votre dossier par courrier. Avant cela, il sera en général possible de demander à être recontacté par un conseiller afin de faire le point sur vos besoins et d’obtenir une offre personnalisée. Ensuite, l’établissement de crédit étudiera la faisabilité de votre demande et montera un dossier de financement, en se basant sur votre situation personnelle (nombre de crédits à regrouper, types de crédit, montant total…). Vous vous verrez proposer un TAEG (fixe ou variable), une mensualité et une durée de crédit.

Veillez à comparer le coût total du crédit avec d’autres propositions reçues ailleurs.

Même si elle n’est pas obligatoire légalement, l’organisme prêteur auprès duquel vous demanderez un rachat de crédits pourra exiger que vous souscriviez à une assurance (même si vous ne l’aviez pas fait pour les prêts faisant l’objet du regroupement). Vous n’êtes pas obligé d’y adhérer mais sachez que dans la négative, le crédit sera probablement refusé.

Quelles sont les conditions du regroupement de crédits à la consommation ?

Nombreux sont les établissements sur le marché à proposer des crédits à la consommation : banques traditionnelles, banques en ligne, organismes de crédit en ligne… Tous ont leurs propres conditions et étudient les dossiers au cas par cas. Globalement, sachez que seront pris en compte :

  • Les caractéristiques des crédits à regrouper : montant, type, établissements prêteurs… Chaque organisme prêteur a ses limites. Par exemple, le rachat de crédits pourrait être refusé si le montant total emprunté dépasse les 90 000 €. 
  • Vos revenus et charges.
  • Votre capacité de remboursement.
  • Votre profil : salarié, travailleur non salarié, retraité, étudiant…

Pour rappel, le taux d’endettement (et donc la capacité de remboursement) ne doit pas dépasser 30 à 33 % des revenus du ménage.

Lors de la constitution de votre dossier de demande de regroupement de crédits, vous seront (a minima) en principe demandés :

  • Un document d’identité (pour chaque co-emprunteur le cas échéant).
  • Un relevé d’identité bancaire.
  • Un justificatif de domicile.
  • Des justificatifs de revenus réguliers (fiches de paie, dernier avis d’imposition…).
  • Des justificatifs de charge.

Bien entendu, vous devrez également fournir tous les documents liés à vos prêts à la consommation / immobiliers actuels (contrats de prêt, tableaux d’amortissement…). L’organisme sollicité vérifiera de son côté auprès de la Banque de France que vous n’ayez pas d’historique bloquant (interdiction bancaire, etc.). Une fois l’offre de rachat de crédits signée, vous disposerez d’un délai de 14 jours de rétractation.

Posez votre question
Un expert vous répondra