Frais de tenue de compte, comment les éviter en 2020 ? - Réassurez-moi

Quels sont les frais de gestion de compte ? 

Mise à jour le

Les frais de tenue de compte bancaire ont eu tendance à grimper au cours de ces dernières années, et ce depuis 2015 notamment. Aujourd’hui, certaines banques peuvent aller jusqu’à ponctionner plus d’une trentaine d’euros par an à ce titre, ce qui fait bien entendu désagréable, d’autant qu’il ne s’agit là pas des seuls frais facturés dans l’année. Voyons ensemble à quoi correspondent exactement ces frais de gestion de compte et comment faire pour trouver une banque qui n’en prélève pas (ou peu). 

comparatif frais tenue compte

Y a-t-il des banques sans frais de tenue de compte ? 

La grande majorité des banques françaises « traditionnelles » facturent des frais de tenue de compte, qui viennent au débit du solde des comptes courants de leurs clients. Ces frais se sont largement généralisés à partir de 2015 et le coût moyen a significativement été revu à la hausse. 

Plus de 8 établissements bancaires sur 10 facturent aujourd’hui des frais de gestion de compte. En 2010, c’était seulement le cas d’une banque sur trois.

Heureusement, il existe encore des banques sans frais de gestion de compte. Vous vous en doutez, il s’agit surtout des banques en ligne. Il s’agit d’un des principaux avantages de ces « pure-players » : des frais généralement moins élevés sur le compte courant, la carte bancaire, les produits d’épargne… 

Auprès de la quasi-totalité des banques en ligne, les frais de tenue de compte sont donc gratuits / offerts, et cela même si le compte bancaire est inactif (sans mouvement). La gratuité en la matière est par exemple pratiquée par Boursorama, B for Bank, Ing Direct… et de manière générale, par tous les établissements ayant une offre 100 % digitale. Sur notre comparateur de banques et banques en ligne, retrouvez tous les acteurs proposant des comptes sans frais de gestion.

comparateur banque 3

Frais de tenue de compte : notre comparatif 

Les frais bancaires varient largement d’un établissement à l’autre, puisque chacun est « libre » en la matière (certains sont quand même plafonnés légalement). Notons également que la moyenne des frais de tenue de compte n’est pas la même dans tous les départements. 

L’objet n’est pas, dans ce comparatif, de dresser un panorama complet des frais de gestion de compte bancaire facturés par tous les établissements mais plutôt de vous donner un ordre d’idée général. Le tableau ci-dessous illustre le fait que certains sont plus gourmands que d’autres (prix constatés dans le département 75) : 

Agences bancaireMontant frais de tenue de compte à Paris
LCL24 € / an
BNP30 € / an
Banque Populaire30 € / an
Société Générale24 € / an
Banque Postale12 € / an
Caisse d’Épargne17 € / an

Si vous souhaitez aller plus loin dans votre recherche ou simplement comparer les frais facturés par votre banque actuelle avec ceux qui seraient prélevés ailleurs, rendez-vous sur le site gouvernemental qui répertorie les principaux tarifs et frais bancaires, département par département. 

Qu’est-ce que les frais de tenue de compte ? 

Qu’est-ce que les frais de tenue de compte ? Selon un décret du 27 mars 2014 sur la dénomination des frais bancaires, il s’agit de « frais perçus par la banque pour la gestion du compte ». Cela est, vous l’aurez compris, relativement flou. 

Ce qu’il faut savoir, c’est que les frais trimestriels (ou mensuels) de tenue de compte sont des frais de gestion qui ne sont pas spécifiquement liés à un service en particulier, à l’inverse par exemple des frais d’émission d’un chèque de banque qui se rapportent à un service précis ou encore de commande de chéquier. Ils ne sont pas non plus liés à un incident bancaire. 

Les frais de gestion de compte peuvent très bien s’additionner à d’autres frais éventuellement facturés par la banque : frais de virement, de retrait, de prélèvement automatique… Selon les dires des établissements bancaires, ils permettent notamment de lutter contre la fraude, de former leurs conseillers ou encore d’améliorer leur niveau de services. 

Ces frais font l’objet d’un simple débit périodique qui apparaît sur le relevé de compte courant du client.

Toutes les banques traditionnelles à guichet en facturent. C’est le cas de BNP Paribas, du Crédit Agricole ou encore de la Société Générale. Rappelons toutefois qu’il est possible d’en faire l’économie en optant pour une banque en ligne. Avant de choisir tel ou tel « pure player », vérifiez bien les tarifs en vigueur en consultant l’extrait des frais bancaires. 

La principale raison pour laquelle les banques digitales ne prélèvent pas de frais de tenue de compte est qu’elles sont elles-mêmes soumises à des frais bien moindres à ceux des établissements bancaires historiques : moins de dépenses en immobilier (pas d’agences bancaires), en personnel (effectifs plus réduits)… 

Frais de tenue de compte gratuits : comment choisir sa banque ? 

Si vous souhaitez transférer vos avoirs auprès d’une banque sans frais de tenue de compte, vous devrez probablement vous tourner vers une banque en ligne. 

La question des frais ne suffit pas à déterminer quel établissement bancaire choisir. De nombreux éléments doivent être pris en compte : qualité de services, produits disponibles, carte bancaire… Tout dépend de votre utilisation bancaire et des produits (notamment d’épargne) que vous souhaitez détenir.

Les banques en ligne ayant une politique de frais de tenue de compte avec remise (ou qui n’en facturent simplement aucun) sont nombreuses sur le marché. Afin de les mettre en concurrence efficacement et de dénicher l’entité qui sera la plus adaptée à vos besoins, pensez à notre comparateur de banques ! Il est 100 % gratuit et en ligne. 

Outre le niveau des frais de tenue de compte, concentrez-vous notamment, pour choisir la « meilleure » banque, sur : 

  • Les autres frais facturés, 
  • Les produits et services proposés : compte courant, carte bancaire, e-carte bleue, produits d’épargne type livrets, assurance-vie, crédits, assurance, prévoyance… 
  • Les offres de bienvenue en vigueur : carte bancaire offerte, remises sur frais divers, « cadeau » en argent… 
  • Les opérations gratuites et celles qui seront facturées individuellement (découvert autorisé ou non, etc)
  • Les taux de rendement avancés pour les produits de placement qui vous intéressent, 
  • La qualité de service : disponibilité des conseillers, services en ligne…
  • Les modalités d’ouverture d’un compte courant : conditions de revenus ? D’épargne ? Domiciliation de votre salaire
  • Les délais bancaires. 

Peut-on contester des frais de tenue de compte ? 

La majorité des banques ont augmenté leurs frais de tenue de compte à partir de 2015 / 2016. L’Association Française des Usagers Bancaires avait d’ailleurs recommandé à l’ensemble des clients mécontents de négocier ces derniers.

Reste à savoir comment « refuser » les frais de tenue de compte ? 

Rien ne vous empêche de refuser les frais de tenue de compte abusifs, si ces derniers ne sont pas mentionnés dans les documents explicatifs des tarifs émis par votre établissement bancaire par exemple. Vous pouvez très bien contester des frais déjà facturés dès lors qu’ils ne sont pas indiqués dans la convention de compte bancaire (les frais indus doivent alors vous être remboursés). 

Dans ce cas, envoyez un courrier recommandé avec accusé de réception à la banque et au besoin, faites appel à un médiateur. 

Si la somme débitée de votre compte courant correspond à ce qui est annoncé dans la fiche de tarifs, il vous reste la possibilité de négocier ce niveau de frais avec votre conseiller / le directeur d’agence, qui ont souvent une marge de manœuvre en la matière. 

Rien n’indique que votre refus des frais de tenue de compte aura une suite favorable auprès de la banque si celle-ci a bien indiqué ses tarifs dans la convention. Une négociation reste toutefois souvent possible pour les « meilleurs » clients.

Les frais bancaires peuvent notamment être négociés au moment de l’ouverture du compte courant, notamment par le client qui apporte des capitaux importants ou qui domicilie son salaire. Pensez-y également si vous ouvrez un compte joint. 

Si les frais de gestion de compte ne sont pas négociables et que vous les jugez trop élevés, il vous restera la solution la plus radicale : changer d’établissement bancaire. N’hésitez pas à vous tourner vers une banque en ligne si le fait d’être autonome dans votre usage bancaire n’est pas un frein pour vous. 

Frais de tenue de compte actif ou inactif : focus 

Jusqu’alors, nous nous sommes penchés sur la question des frais de gestion pour un compte effectivement utilisé. Sachez aussi que l’immense majorité des banques facturent des frais de tenue de compte inactif. 

Dans quels cas seront facturés ces frais pour compte inactif ? Tout simplement lorsque le compte n’aura pas enregistré de mouvement au cours des 12 derniers mois. 

Le client qui n’utilise plus son compte bancaire (souvent parce qu’il en a ouvert un ailleurs, en ligne par exemple) est toujours redevable de ces frais envers la banque.

Ces frais sont souvent supérieurs à ceux facturés pendant la « vie » d’un compte actif. Depuis 2016, ils sont toutefois plafonnés à 30 euros / par an. Très rares sont les banques à appliquer un niveau de frais pour compte inactif inférieur à ce plafond. 

Attention : le fait de mettre un compte à 0 ne revient pas à le clôturer. Si vous ne souhaitez plus utiliser un compte bancaire, videz-le et demandez sa clôture, sous peine de vous voir appliquer ces fameux frais après un an. 

Il ne sera très certainement pas possible de négocier ces frais pour compte inactif. En effet, une banque avec laquelle vous n’entretenez plus vraiment de relation (ce qui est souvent le cas lorsque l’on utilise plus un compte courant) ne trouvera pas d’intérêt à vous en « faire cadeau ». 

Comment sont facturés les frais de gestion de compte ?  

Les frais de gestion de compte courant sont facturés par période. Ils sont en général trimestriels mais peuvent être mensuels, semestriels… Tout dépend de ce que prévoit la convention bancaire signée par le client. 

Les frais doivent obligatoirement apparaître dans les extraits des tarifs bancaires émis par chaque établissement. À défaut, ils peuvent être contestés et devront être remboursés. 

Chaque banque traditionnelle a sa propre facturation. Lorsqu’ils sont facturés, les frais de tenue de compte peuvent aller de quelques euros à plus de 40 euros par an. La moyenne se situe aux alentours d’une vingtaine d’euros par année.

Très souvent, les établissements bancaires les incluent dans des packs / packages de services, intégrant en outre d’autres services bancaires. Vous pouvez alors opter pour l’un de ces bouquets ou préférer payer vos services « à la carte ». 

Précisons enfin que les frais de gestion sont en mesure de varier selon l’utilisation qui est faite du compte. Ainsi, à titre d’illustration, sachez que : 

  • BNP Paribas pratique des frais réduits pour le client optant pour les relevés en ligne, 
  • Idem pour LCL lorsque le client domicilie son salaire, 
  • Monabanq offre les frais de tenue de compte si le client détient une carte bancaire. 

Nous l’avons dit, les banques en ligne n’en facturent en général pas. Toutefois, elles facturent certains services « à la carte ». En règle général, les services non gratuits proposés par les banques digitales sont relativement chers (comme la commande de devises étrangères par exemple). 

Posez votre question
Un expert vous répondra