Que devient l'assurance dans un rachat de crédit ?

Mis à jour le 30 décembre 2020 par Antoine Fruchard 

Le rachat de crédit est une opération qui tente de nombreux français car les taux ont rarement été aussi bas. Si les économies sont possibles au niveau de votre prêt, sachez qu’il en est de même concernant votre assurance emprunteur ! Alors, comment optimiser au mieux son assurance en cas de rachat de crédit ? Quelles sont les économies possibles ? Réponses de nos experts !

Pourquoi faire racheter son crédit immobilier ?

Le rachat d’un prêt immobilier est une opération financière négociée auprès d’un nouvel établissement financier. Cette opération consiste à vous désengager vis-à-vis de votre banque initiale pour confier votre crédit à un nouvel établissement proposant des taux inférieurs. Procéder à un rachat de crédit consiste avant tout à alléger les échéances mensuelles de remboursement.

Voici les différents avantages que peut offrir le rachat de crédit :

  • alléger votre mensualité : pour retrouver du pouvoir d’achat / une capacité d’emprunt ;
  • regrouper vos prêts en un seul : une seule mensualité et un seul interlocuteur !
  • retrouver une capacité d’épargne : pour préparer le financement d’un projet par exemple ;
  • réduire votre taux d’endettement : pour retrouver une solvabilité auprès des banques ;
  • sortir du surendettement : avant d’être fiché à la Banque De France.

Ne confondez pas le rachat de crédit et la renégociation de crédit : contrairement au rachat, la renégociation se fait auprès du même établissement prêteur. C’est une négociation interne envers sa banque.

Que devient l’assurance emprunteur lors d’un rachat de crédit ?

Au moment de la souscription de votre emprunt, vous avez contracté une assurance emprunteur, permettant d’assurer à votre banque le remboursement du prêt en cas de décès ou d’invalidité de votre part.

Dans le cadre d’un rachat de crédit, l’emprunteur va contracter un nouvel emprunt regroupant l’ensemble de ses crédits en cours. Ainsi, tous vos prêts disparaîtront au profil du nouveau. L’assurance de prêt contractée sera donc obsolète et vous pourrez, la résilier au moment du rachat. Pour cela, il vous faudra envoyer une lettre de résiliation à votre assurance emprunteur lui indiquant la fin anticipée de votre prêt.

Sachez que l’ensemble des frais de votre rachat de crédit (IRA, frais de dossier, frais de garantie, mais aussi frais d’assurance…) sont ajoutés au capital à refinancer. Ainsi, il ne faudra pas prévoir de trésorerie en sus du rachat.

Cependant, puisqu’un nouveau contrat de prêt sera édité, il vous faudra, de la même façon, contracter une nouvelle assurance emprunteur. C’est le meilleur moment pour bénéficier des taux compétitifs des assureurs en prêt immobilier.

Même si l’établissement de rachat vous propose une couverture adaptée, n’hésitez pas à vous faire votre propre idée en comparant les offres. Les assureurs externes proposent des couvertures souvent moins coûteuses et tout aussi satisfaisante en terme de garanties. Il serait dommage de se priver d’un surplus d’économies !

comparateur assurance emprunteur

On a souvent tendance à sous-estimer l’impact financier de cette dépense obligatoire : en effet, l’assurance emprunteur peut représenter jusqu’à 1/3 du coût de votre crédit ! C’est le 2ème poste de coût le plus important, juste après les intérêts bancaires. Faire racheter votre prêt est une bonne occasion pour souscrire une assurance emprunteur plus intéressante, et surtout à un coût moindre.

Quel est le coût du rachat de crédit hors assurance emprunteur ?

Dans tous les cas, les frais de rachat de crédit (IRA, frais de dossier, frais de garantie) sont ajoutés au capital à refinancer. Le rachat ne donnera donc lieu à aucune dépense en trésorerie.

Les Indemnités de Remboursement Anticipé (IRA) : même si vous aviez négocié en amont la suppression de ces IRA avec votre banque initiale, vous devrez quand même vous acquitter de ces indemnités car le cas d’un rachat de crédit par une banque concurrente est toujours exclu.

Le coût des IRA correspond à 6 mois d’intérêts (dans la limite de 3 % du capital restant dû).

Les frais de dossiers : les frais de dossier seront redevables à votre nouvelle banque qui vous propose le nouvel emprunt. Il faut compter environ 1 % du montant emprunté. Cependant, comme pour le taux d’intérêt, ils peuvent être négociés ! Vous pourrez réussir à obtenir une baisse, voire une exonération, selon la qualité de vos documents fournis pour le rachat de crédit, votre “profil emprunteur”, et l’établissement bancaire choisi.

Notez que les frais de dossier ne doivent être payés qu’en cas d’acceptation de votre demande de rachat. En cas de refus de votre demande de rachat, vous ne serez pas facturé. Autrement dit, une simple étude auprès d’une banque ou d’un courtier ne peut entraîner le versement de frais de dossier. De même, si vous préférez contacter un courtier, souvenez vous que celui ci sera déjà rémunéré directement par ses banques partenaires.

Les IRA à payer à votre banque initiale sont relativement conséquentes. Ainsi, il faut bien calculer la somme des frais du rachat votre prêt : l’opération doit être financièrement intéressante après cette paiement de ces sommes. Utilisez notre simulateur de rachat de crédit immobilier pour voir si c’est intéressant pour vous !

Rachat de crédit : comment réduire le coût de l’assurance de prêt ?

Le droit de choisir : un rachat de crédit équivaut à éditer une nouvelle offre de prêt et à contracter un nouveau crédit immobilier. Dans le cadre d’un rachat de crédit immobilier, les établissements financiers exigeront la souscription d’une assurance emprunteur : en cas de problème de santé de l’emprunteur, c’est l’assureur qui prendra le relais dans le remboursement des mensualités.

Vous bénéficiez des dispositions de la loi Lagarde qui vous offre la possibilité de contracter l’assurance de prêt de votre choix. C’est un avantage très intéressant car la délégation d’assurance prêt immobilier permet en moyenne de diviser par deux vos cotisations d’assurance.

Ainsi, ne vous arrêtez pas à l’offre de votre banque qui vous proposera son assurance « groupe » : la délégation d’assurance permet de bénéficier de tarifs bien plus intéressants que les contrats groupes tout en étant aussi bien assuré.

Taux de l’assuranceMensualitésCoût total sur 20 ans (240 mois)
Assurance de la banque0,36 %75 €18 000 €
Assurance externe à la banque (délégation d’assurance)0,12 %25 €6 000 €

Rachat de crédit et profil à risque, quelle assurance de prêt ?

Lors d’un rachat de crédit, faire appel à un courtier en assurance de prêt représente plusieurs avantages. Ce dernier est l’intermédiaire entre l’emprunteur et ses banques partenaires.

Grâce à sa connaissance du crédit et de l’assurance, ce professionnel vous aidera à trouver le meilleur taux et les meilleures conditions en adéquation avec vos besoins et à votre projet.  Le gain de temps sera considérable : il peut être fastidieux et long de monter un dossier de rachat de prêts, et encore plus de souscrire une assurance emprunteur si l’on présente ce qu’on appelle des « risques aggravés », qui sont synonymes de surprimes et d’exclusions.

Conseil Réassurez-moi : si vous avez eu une proposition avec surprime d’assurance de prêt (en cas de risque aggravé), vous pouvez comparer votre contrat avec d’autres offres car les assureurs ont des grilles de tarification très différentes.

Il est nécessaire de remplir ce champs.
Votre nom est requis.