Comment assurer sa voiture à l'étranger ?

Mis à jour le 30 juillet 2020 par Antoine Fruchard 

En cas de départ à l’étranger, il peut être nécessaire de souscrire une assurance auto locale, lorsque celle contractée en France n’est plus valable. De nombreux pays imposent, comme en France, l’adhésion à un minimum légal de garantie RC pour couvrir les victimes d’accidents. La durée du séjour est un critère important pour déterminer la nature de la couverture requise, tout comme le choix du pays et la législation locale. Afin de ne pas vous retrouver en infraction avec la loi du pays de destination, nous vous expliquons tout !

Quand envisager d’assurer sa voiture à l’étranger ?

Le séjour dans un pays étranger peut être motivé par diverses raisons, certaines impliquant de conduire un véhicule terrestre à moteur dans le pays de destination. Il est alors fondamental de prendre certaines précautions en matière d’assurance auto, dans la mesure où de nombreux pays imposent la souscription d’une assurance auto minimale, comme en France.

Dans quels cas peut-on devoir assurer sa voiture à l’étranger ?

La conduite d’un véhicule, qu’il soit français ou étranger, peut être nécessaire lors d’un départ dans un autre pays. Certains particuliers souhaitent conserver leur autonomie par ce biais quand d’autres l’utilisent pour réaliser un parcours précis. Il peut s’agir d’une utilisation quotidienne ou occasionnelle, mais caque situation implique la souscription à une assurance auto. Il est alors possible, dans le cadre d’un départ à l’étranger, de mettre en valeur les situations suivantes :

  • Des vacances, quelle qu’en soit la durée.
  • Expatriation : à différencier de simples vacances, elle suppose généralement un départ pour une activité professionnelle dans le pays de destination.
  • Des études à l’étranger.
  • Un départ pour des raisons personnelles ou familiales.

Comment prévoir son voyage en matière d’assurance auto ?

De manière générale, il reste nécessaire de prendre certaines précautions dans l’optique de faire fonctionner au mieux votre assurance auto à l’étranger, même si cette dernière est française et que vous vous trouvez dans l’un des pays mentionnés par votre carte verte d’assurance auto. Vous devrez alors prendre ce document avec vous et conserver votre certificat d’assurance collé sur votre pare-brise.

Vous devez également vous munir d’un constat à l’amiable, éventuellement prérempli, mais qui n’aura pas la même valeur selon le pays dans lequel vous vous rendez (fonctionne dans les pays de l’Union Européenne). L’attestation d’assurance est aussi un document indispensable, tout comme un éventuel avenant ayant rajouté une garantie à votre contrat. Il s’agit enfin de prendre en compte les pays traversés pour rejoindre votre destination finale, pour lesquels vous devrez aussi être couvert par l’assurance auto adéquate.

Comment souscrire une assurance auto pour des vacances ?

La durée pour laquelle vous resterez dans le pays concerné détermine grandement la nature de l’assurance auto à contracter. Pour les pays de l’Union Européenne (UE), si le séjour dure moins de 6 mois (pour des vacances par exemple), vous êtes considéré comme résident français et pouvez faire fonctionner votre assurance auto d’origine, tout en conservant votre immatriculation.

Dans tous les autres cas, vous serez considéré comme résident étranger (expatrié) et devrez couvrir votre voiture auprès d’un assureur local (vous pouvez vous rapprocher de votre ambassade ou du consulat afin d’en obtenir les coordonnées). Vous aurez alors une immatriculation locale, même s’il s’agit d’un véhicule importé depuis la France.

Pour vos vacances, il est fort possible que vous décidiez de louer un véhicule sur place et le loueur inclura a priori automatiquement une assurance auto locale dans le contrat. Son prix sera directement répercuté sur le coût de la location et vous pourrez utiliser sereinement votre voiture pour votre séjour dans le pays.

Comment payer moins cher son assurance auto internationale ?

Avant le départ, le meilleur moyen pour vous renseigner sur votre assurance auto dans le cadre de votre séjour à l’étranger reste encore de demander à votre assureur en France quelles dispositions prendre pour le pays concerné. Il saura vous dire si vos garanties françaises peuvent s’appliquer pour des vacances dans le pays de destination et si des exclusions de garanties existent.

Sur place, vous pouvez demander conseil à l’ambassade locale ou au consulat du pays. Ces administrations officielles peuvent vous remettre les coordonnées d’assureurs locaux et vous renseigner sur le cadre légal obligatoire en matière d’assurance auto.

Vous pouvez utiliser un comparateur d’assurance auto pour connaître les tarifs préférentiels des compagnies d’assurance françaises. Toutes ne proposent pas les mêmes contrats et la performance de ces derniers peut être déterminante, tout comme leur prix. Courtier d’assurance auto en ligne, Réassurez-moi met à votre disposition son propre comparateur d’assurance auto pour vous aider dans vos démarches. Vous aurez ainsi facilement accès aux tarifs de nombreux assureurs en toute transparence et objectivité.

La résiliation de votre assurance auto peut par ailleurs être envisageable si votre séjour à l’étranger implique que vous emportiez votre voiture française avec vous et que vos garanties d’origine ne puissent fonctionner. Dans ce cas, vous n’aurez plus aucune utilité de votre couverture française et vous pouvez la résilier selon les modalités existantes. Un départ à l’étranger représente un changement de situation personnelle (déménagement), qui est une raison valable de résiliation dans la mesure où le risque couvert est modifié.

Quelles garanties pour l’assurance auto à l’étranger ?

Plusieurs options sont envisageables pour assurer votre véhicule dans un pays étranger, le tout dépendant de différents facteurs qu’il convient de prendre en considération.

Utiliser son assurance auto française à l’étranger

L’une des solutions les plus simples pour assurer sa voiture dans un autre pays consiste à faire fonctionner son assurance auto française. La durée doit cependant être limitée et tous les pays ne sont pas concernés. La France a effectivement passé des accords, par le biais d’une convention multilatérale de garantie, avec certains d’entre eux afin de permettre plus facilement l’utilisation du véhicule.

La carte verte d’assurance qui vous est remise par votre assureur présente la liste précise des pays concernés. Il s’agit normalement des pays de l’Union Européenne (UE) plus quelques autres comme la Suisse, la Norvège ou l’Islande par exemple. De cette manière, vous simplifiez vos démarches en n’ayant aucun besoin de souscrire une assurance auto particulière sur place.

Carte des 28 pays membres de l’UE

Les garanties classiques de l’assurance auto française

En France, l’assurance auto est obligatoire pour tous les véhicules terrestres à moteur, par le minimum d’une garantie responsabilité civile, même pour une voiture ne roulant plus. Vous avez pourtant le choix entre plusieurs niveaux de garanties pour étendre la couverture souhaitée et vous protéger ainsi que votre véhicule, en plus des éventuelles victimes pour un sinistre.

Les 3 principaux niveaux de protection sont : l’assurance au tiers, l’assurance intermédiaire et l’assurance tous risques. Tous personnalisables par l’ajout de garanties complémentaires. Le tableau suivant présente les modalités d’application de ces trois assurances :

Type de garantiesExplications
Assurance au tiersNiveau de protection légal minimum, même pour un véhicule ne roulant plus, par la présence de la garantie Responsabilité Civile, permettant d’indemniser un tiers pour des dommages corporels ou matériels.
Assurance intermédiaireAussi appelée assurance au tiers +, cette couverture prend en compte la garantie RC ainsi que, selon les contrats, les garanties couvrant le vol et les incendies. Personnalisable par l’ajout de garanties complémentaires.
Assurance tous risquesCouverture la plus complète, avec les garanties RC, et souvent les garanties contre le vol, le vandalisme, les incendies, mais également la garantie personnelle du conducteur, qui permet d’indemniser ce dernier en plus des tierces personnes pour un sinistre dont il serait responsable.
Garanties complémentairesPlusieurs garanties complémentaires sont disponibles pour personnaliser votre contrat. Il y a notamment : la garantie personnelle du conducteur, bris de glace, dépannage ou assistance 0 Km, protection juridique, catastrophes naturelles, tierce collision, dommage tous accidents, ou encore, intempéries.

Le cadre légal de l’assurance auto internationale

La souscription d’une assurance auto en règle doit se faire impérativement avant l’entrée dans le pays de destination, une disposition qui peut être prise directement à la frontière. En cas de couverture française, il est nécessaire d’étudier précisément l’application des garanties de votre contrat. Il s’avère que l’assurance auto française est limitée lorsque vous l’utilisez à l’étranger.

C’est ainsi qu’un conducteur ayant une assurance tous risques en France se retrouvera probablement avec une assurance au tiers dans un autre pays. Par ailleurs, l’assuré doit connaître précisément les services d’assistance disponibles, comme le rapatriement et l’hébergement en cas d’immobilisation du véhicule. Un départ à l’étranger pour des vacances implique généralement des exclusions de garanties, particulièrement en ce qui concerne la prise en charge des dommages du conducteur et des services d’assistance fonctionnant normalement en France.

En ce qui concerne les assurances locales, il est préférable de vous renseigner directement auprès de votre ambassade ou consulat afin de connaître les prérequis et obligations légales en la matière. Voici quelques exemples de règlementations pour des pays étrangers :

  • Espagne : en tant que pays membre de l’UE, l’Espagne rend obligatoire la souscription à une assurance auto et permet l’existence automatique de la garantie responsabilité civile via la couverture française.
  • Angleterre : en tant que pays qui n’est plus membre de l’UE avec le Brexit, l’Angleterre rend obligatoire la souscription à une assurance auto en Angleterre (nous vous conseillons d’utiliser le comparateur d’assurance auto SAFE). Petit conseil, si vous avez du bonus en France, il faut demander à votre assurance un proof of no claim bonus.
  • Etats-Unis : de la même manière, la garantie RC constitue le minimum légal, bien qu’il faille un permis de conduire international pour s’assurer sur place.
  • Chine : l’assurance auto est aussi obligatoire et vous pouvez souscrire à l’équivalent local de la garantie responsabilité civile.

L’assurance auto temporaire internationale

Il est possible de souscrire une assurance auto temporaire en France, pour une durée correspondant à celle du séjour sur place. Vous aurez ainsi la possibilité de bénéficier d’une couverture adéquate pendant la période de vos vacances. Cette disposition reste pour autant relativement limitée dans la mesure où l’assurance auto française ne permet pas l’accès à toutes les garanties prévues en cas de départ à l’étranger, même temporairement.

La durée de la couverture doit par ailleurs être courte, l’assurance auto temporaire étant souvent possible dans la limite de 90 jours. Elle reste pourtant une possibilité pour certaines situations et laisse la possibilité de souscrire directement en France et de conserver son immatriculation d’origine.

Combien coûte une assurance auto à l’étranger ?

En fonction de l’assurance auto choisie pour couvrir le véhicule concerné dans un pays étranger, le coût peut varier significativement et être très différent d’un état à l’autre. Ainsi, le prix de l’assurance d’un camping car ne sera pas le même que celui d’une Clio !

Le coût de l’assurance auto en Union Européenne

Dans le cas où vous resteriez moins de 6 mois dans un pays de l’UE, l’assurance auto française fonctionne et vous n’aurez alors pas besoin de débourser une quelconque somme pour vous assurer sur place. Les cotisations versées en France suffiront alors à vous protéger convenablement pour le pays de destination.

Tout dépend en définitive des pays concernés par la convention multilatérale de garantie (les pays indiqués sur votre carte verte d’assurance auto). Si l’UE est la principale zone mise en valeur, d’autres pays relativement proches comme l’Andorre et la Suisse disposent aussi d’accords spécifiques avec la France.

Un coût supplémentaire pour l’assurance auto internationale

Dans le cas où vous rejoindriez la zone UE pour plus de 6 mois ou même un pays hors zone UE, vous devrez alors souscrire une assurance auto locale. Cette adhésion indépendante suppose évidemment un coût annexe qui devra être réglé à un assureur local, dont les coordonnées peuvent également vous être remises par votre compagnie d’assurance en France, votre ambassade sur place ou votre consulat le cas échéant.

Il est très important pour vous en tant que conducteur d’être couvert au moins par le minimum légal d’assurance auto en vigueur dans le pays en question. Il est très risqué de se mettre en infraction vis-à-vis d’une législation peu ou pas connue. Les sanctions qui peuvent être prises à votre encontre peuvent être très sévères et vous porter préjudice dans le cadre de votre séjour. Il est notamment possible que vous deviez payer une amende considérable, passer quelques jours en prison ou être expulsé du pays sans possibilité d’y revenir.

4 commentaires
Yanis H., le 7 février 2020

Bonjour

Je pars pour moins de 6 mois dans un pays de l’union europeenne, ou mon assurance est censée marcher au moins 6 mois. Or, mon assurance me dit que mon véhicule n’est assure que trois mois à l’etranger. Est-ce normal ? Mon assurance n’est elle pas soumise à ces lois européennes ?

Merci et bonne journée !

Répondre
Notre expert
Antoine Fruchard, le 7 février 2020

Bonjour,

Les conditions d'assurance de votre véhicule au sein de l'Union européenne devraient être renseignées dans les conditions générales de votre contrat. Je vous invite à le consulter pour en savoir plus.

Cordialement.

Répondre
CAPOMACCIO, le 10 août 2019

Mon fils veut s'assurer en angleterre, il a 50%de bonus en France à la Maaf qui lui a fourni un relevé d'information sur 5 ans les assurances anglaises réclament ce RI sur 15 ans sous peine d'être considéré comme jeune conducteur et de devoir payer 4 fois plus cher son assurance actuelle
Avez vous un conseil ou une assurance qui s'aligne sur les prix français
Merci pour votre aide

Répondre
Notre expert
Antoine Fruchard, le 18 août 2019

Bonjour CAPOMACCIO,
En effet, c'est judicieux de demander un "no claim bonus". Au Royaume Uni, je vous conseille d'utiliser https://hello-safe.co.uk/car-insurance/compare/

Répondre
Il est nécessaire de remplir ce champs.
Votre nom est requis.