Quelle assurance pour une voiture électrique ? Meilleurs tarifs 2020 !

Quelle assurance pour une voiture électrique ?

Avec l’augmentation constante des préoccupations environnementales, la voiture électrique s’impose aujourd’hui comme une solution d’avenir. Les véhicules hybrides ou totalement électriques présentent l’avantage de réduire la plupart des coûts d’utilisation, que ce soit en matière de carburant, de réparations et même d’assurance auto. Les assureurs, tout comme l’État, voient d’un bon œil la possession d’une voiture électrique par un conducteur et permettent des solutions d’assurance personnalisées, malgré l’absence de garanties spécifiques. Le prix d’achat d’un tel véhicule, bien plus élevé, est donc compensé par diverses réductions, remises et primes accordées pour la conduite d’une voiture propre.

garanties auto voitures electriques

Les voitures électriques, une solution écologique et économique

L’achat d’une voiture électrique ou hybride (fonctionnant à la fois avec du carburant et de l’électricité) suppose un prix d’achat bien plus élevé que pour un véhicule classique, utilisant du diesel ou de l’essence). Pour faciliter l’accès à ce type de véhicule au plus grand nombre, l’État français a mis en place plusieurs aides financières.

Le Grenelle de l’environnement de 2007 a ainsi permis l’instauration d’un bonus écologique permettant de bénéficier d’une remise de 6 000 € pour l’acquisition d’un véhicule plus propre. Le financement de cette mesure se fait par l’application d’un malus écologique aux propriétaires de voitures moins propres. Les concessionnaires et revendeurs déduisent généralement cette réduction du prix de vente. Si ce n’est pas le cas, l’acheteur doit établir lui-même un plan de financement personnalisé permettant l’accès à ce bonus écologique.

L’État a mis en place un « superbonus », aussi appelé « prime à la conversion » permettant de débloquer 2 500 € pour remplacer un véhicule diesel/essence par une voiture électrique. Par ailleurs, les particuliers souhaitant acquérir un véhicule propre auront besoin de le recharger régulièrement, du fait de leur autonomie limitée. L’installation au domicile d’une borne de recharge est alors déductible d’impôts pour 30 % du montant total. En parallèle, les entreprises peuvent être exonérées de la Taxe sur les véhicules de société (TVS) pour toutes les voitures émettant moins de 50g de CO2/Km.

L’achat d’une voiture électrique est ainsi souvent compensé par un seuil de rentabilité atteint bien plus rapidement que pour un véhicule au diesel ou à essence (généralement 6 ans contre 11), avec un coût au kilomètre beaucoup plus faible. Les économies sont alors bien réelles et les aides financières sont à prendre en considération afin de profiter au maximum de la baisse des coûts, en plus des effets positifs sur l’environnement.

Comparer son assurance auto pour voiture électrique

Dans l’optique de bénéficier pleinement des réductions de coûts liées à l’utilisation d’une voiture électrique, il est important pour l’assuré de comparer les offres proposées par les différents assureurs. La demande de devis d’assurance auto auprès des différentes compagnies d’assurance peut être longue et fastidieuse et vous devrez alors déterminer seul la meilleure offre. Utiliser un comparateur d’assurance voiture facilitera vos démarches et vos recherches tout en vous garantissant la souscription à la couverture la plus intéressante.

Réassurez-moi fait partie des courtiers d’assurance en ligne et met à votre disposition son propre comparateur d’assurance auto. Cet outil rapide, très simple d’utilisation et entièrement gratuit vous permet d’avoir une idée précise des prix pratiqués par les divers assureurs, de manière objective et neutre.

Les spécificités de l’assurance auto pour les voitures électriques

Comme le gouvernement, les assureurs apprécient les voitures électriques. Elles présentent statistiquement moins de risques d’accidents et ce, pour 2 raisons majeures :

  • L’autonomie de ces véhicules est limitée à quelques centaines de kilomètres (aux alentours de 300 Km) et les trajets sont alors plus courts, réduisant ainsi la potentialité de survenue d’un sinistre.
  • La vitesse d’un véhicule électrique ou hybride est moindre que celle d’une voiture plus classique, réduisant de la même manière le risque d’accident.

Attention à ce que la compagnie d’assurance choisie possède son propre réseau de réparateurs agréés pour les voitures électriques, ce qui n’est pas nécessairement le cas. Il s’avère qu’en cas de sinistre, les assureurs préfèrent que les réparations soient effectuées auprès d’un de leurs partenaires afin de connaître à l’avance le montant de la facture, donc celui de l’indemnisation.

Les garanties de l’assurance auto pour voiture électrique

En France, tous les véhicules terrestres à moteur doivent être couverts par le biais d’une assurance auto et cela vaut donc aussi pour les moteurs électriques ou hybrides. Les voitures à l’arrêt ou ne roulant plus ne dérogent pas à la règle, car elles peuvent occasionner un sinistre pour un mauvais stationnement, un frein à main mal serré ou un incendie qui se propagerait, par exemple.

L’assurance auto constitue donc une obligation légale, par le minimum de l’assurance auto au tiers et sa garantie Responsabilité Civile. Cette dernière permet d’indemniser les tierces personnes victimes d’un sinistre responsable de l’assuré pour les dommages corporels et matériels qui pourraient être causés. Le conducteur lui-même et son propre véhicule ne sont en revanche pas couverts par cette protection minimale.

D’autres niveaux de couverture sont pour autant disponibles et accessibles de manière normale pour un assuré classique (étant exclus les conducteurs résiliés ou malussés notamment). Ils sont présentés dans le tableau ci-dessous, avec les modalités d’application des garanties attenantes :

Types de garantieExplications
Assurance au tiersElle représente le niveau de protection légal minimum, même pour un véhicule ne roulant plus, par la présence de la garantie Responsabilité Civile, permettant d’indemniser un tiers pour des dommages corporels ou matériels.
Assurance intermédiaireAussi appelée assurance au tiers +, cette couverture prend en compte la garantie Responsabilité Civile ainsi que, selon les contrats, les garanties couvrant le vol et les incendies. Elle reste très personnalisable par l’ajout de garanties complémentaires.
Assurance tous risquesIl s’agit de l’assurance la plus complète, qui prend en compte les garanties Responsabilité Civile, et souvent les garanties contre le vol, le vandalisme, les incendies, mais également la garantie personnelle du conducteur, qui permet d’indemniser ce dernier en plus des tierces personnes pour un sinistre dont il serait responsable.

Plusieurs garanties complémentaires sont disponibles pour personnaliser au maximum votre contrat, dans le cas où elles ne seraient pas disponibles via les niveaux d’assurance auto précédents :

  • La garantie personnelle du conducteur.
  • La garantie bris de glace.
  • La garantie dépannage ou assistance 0 Km.
  • La garantie protection juridique.
  • La garantie contre les catastrophes naturelles.
  • La garantie tierce collision.
  • La garantie dommage tous accidents.
  • La garantie intempéries.

Les garanties complémentaires de l’assurance auto pour voiture électrique

Il n’existe pas de garanties spécifiques destinées à couvrir en particulier les voitures électriques, même si des solutions d’assurance auto permettent de bénéficier de conditions préférentielles. Dans une situation classique, l’assureur verse des indemnités à son client sinistré en se basant sur la valeur du véhicule à l’Argus. Une voiture électrique coûtant plus cher à l’achat, il est souvent préférable de souscrire une assurance auto tous risques afin d’être couvert pour tous types de sinistres, même si cela est plus onéreux.

Il peut également être nécessaire d’accéder à l’option « valeur à neuf », permettant un remboursement du véhicule et des réparations attenantes pour la valeur d’achat, sans prise en compte de la vétusté comme la cote l’Argus. D’autres dispositions peuvent être prises par l’assuré afin d’être pleinement protégé. Il est alors possible de citer :

  • Assurance batterie supplémentaire : pour la remplacer en cas de remboursement partiel par le constructeur pour la location du dispositif.
  • Services d’assistance : remorquage jusqu’à une station de recharge en cas de panne.
  • Remboursement d’un sinistre lié à la recharge du véhicule, par exemple en cas de surtension entraînant des dommages électriques au domicile d’un tiers.

Par ailleurs, pour un véhicule hybride ou électrique disposant d’une autonomie moindre et parcourant alors des trajets plus courts, il peut être intéressant de souscrire une assurance auto au kilomètre. Cette couverture permet de ne payer que pour la distance parcourue, ou pour un forfait kilométrique déterminé avec l’assureur (qui ne doit cependant pas être dépassé sous peine de sanctions).

La souscription d’un contrat multirisques habitation (MRH) peut s’avérer intéressante dans la mesure où la compagnie d’assurance peut prendre en charge le remboursement en cas d’incendie dû à la recharge du véhicule par exemple, malgré l’installation d’une borne de recharge aux normes.

Quel tarif pour une assurance auto voiture électrique ?

Les assureurs appréciant particulièrement la diminution du risque de sinistres liée à la conduite d’une voiture électrique. Les contrats d’assurance auto correspondants sont généralement beaucoup moins chers que pour un véhicule plus classique. La réduction sur la prime d’assurance peut alors atteindre 50 % selon les assureurs et la nature du véhicule (les voitures hybrides bénéficieront logiquement de remises moindres).

Les conducteurs assurés pour une voiture électrique peuvent également prétendre au versement de chèques annexes pour une valeur comprise entre 50 et 100 € en fonction du véhicule. La conduite d’un tel moyen de transport peut être utile pour une assurance auto jeunes conducteurs, lesquels peuvent alors compenser la surprime automatique qui leur est appliquée pour apprécier leur inexpérience au volant.

Les modalités liées au coût réel de la prime d’assurance auto peuvent aussi être plus intéressantes. L’assuré doit donc se pencher sur l’application des franchises, des plafonds d’indemnisation, des délais de carence et les exclusions de garanties. Certaines compagnies d’assurance permettent même d’éviter l’avance des frais pour certains sinistres comme un bris de glace.

Les nombreuses aides gouvernementales et les récompenses aux conducteurs propres permettent de baisser significativement le prix d’achat d’une voiture électrique, quand les assureurs réduisent le montant de la prime pour l’assurance auto correspondante. Certaines régions accordent par ailleurs une prime de 1 000 € pour l’achat d’une voiture électrique, une manière supplémentaire de cumuler les aides.

Si le coût d’acquisition est plus élevé, les aides dont il est possible de bénéficier, le montant de l’assurance auto et le bon comportement environnemental permettent d’amortir significativement un achat pourtant onéreux.

L’intérêt des courtiers pour comparer son assurance auto voiture électrique

Les courtiers en assurance sont des prestataires indépendants par lesquels il est intéressant de passer pour souscrire une assurance auto. Ils effectuent eux-mêmes toutes les démarches en prenant en considération vos envies, vos besoins et votre budget, tout en conservant une neutralité vis-à-vis des compagnies d’assurance. Vous avez ainsi la certitude d’adhérer au contrat le plus performante ou le moins cher en toute objectivité. Les courtiers représentent aujourd’hui la solution préférentielle dans la mesure où ils vous accompagnent dès la souscription et peuvent vous donner de précieux conseils, particulièrement bienvenus si vous êtes quelque peu perdu face aux nombreuses assurances disponibles.

La résiliation de l’assurance auto

Un conducteur venant d’acquérir une voiture électrique ou hybride n’est absolument pas obligé de rester chez le même assureur. Il peut considérer que les tarifs sont trop élevés ou que la protection pour son véhicule de valeur est trop limitée. Dans ce cas, la résiliation du contrat d’assurance auto est tout à fait envisageable, en respectant toutefois quelques règles comme les délais de préavis.

Résilier son assurance auto peut désormais se faire simplement, grâce à l’amélioration de la législation en la matière. Les consommateurs disposent alors de droits mieux définis et les compagnies d’assurance de devoirs plus stricts, comme l’envoi systématique d’un avis d’échéance dans les délais légaux prévus.

Le tableau suivant reprend les modalités de résiliation en fonction du moment voulu par l’assuré :

Moment de la résiliationModalités de résiliation
À échéance du contratLa loi Chatel (5 janvier 2008) oblige les assureurs à prévenir en temps voulu les assurés de la date de fin du contrat. En respectant le préavis fixé par le contrat, les clients peuvent donc résilier librement à échéance du contrat d’assurance auto.
En cas de changement de situationSi le changement de situation (personnelle ou professionnelle) implique une augmentation du risque, vous devez prévenir votre assureur par lettre recommandée avec accusé de réception sous 15 jours. Il vous proposera alors éventuellement une augmentation de la prime en conséquence, que vous pouvez refuser et le contrat sera alors immédiatement résilié.
Après la date de 1er anniversaire de souscription du contratLa loi Hamon, datée du 1er janvier 2015, permet désormais de résilier librement, sans préavis, sans frais et sans raison l’assurance auto, une fois passée la date de premier anniversaire de souscription du contrat.
Antoine Fruchard

Dernière mise à jour le

Posez votre question
Un expert vous répondra