Qu’est-ce que la formule d’assurance auto tous risques ?

En matière d’assurance auto, la formule d’assurance tous risques constitue le niveau de protection le plus complet. Elle suppose évidemment un coût plus élevé que pour le minimum légal de l’assurance au tiers et la seule garantie Responsabilité Civile mais permet la prise en charge théorique de tous les sinistres et les dommages qui peuvent y être liés.
En effet, l’assurance auto tous risques n’est pas obligatoire mais peut s’avérer nécessaire en fonction du profil du conducteur assuré et des ses besoins. La couverture correspondante lui donne la certitude d’être indemnisé, ainsi que les dommages corporels qui pourraient toucher un tiers et les dommages matériels relatifs au véhicule.

Définition de la formule d’assurance auto tous risques

L’assurance tous risques constitue donc le niveau de couverture le plus élevé parmi les protections proposées par les différents assureurs. C’est donc la formule la plus complète et la plus performante en la matière, en comparaison avec l’assurance auto au tiers et l’assurance auto intermédiaire. La plupart des dommages causés par un quelconque sinistre, qu’ils concernent un tiers, le conducteur lui-même ou le véhicule, sont indemnisés par la compagnie d’assurance.

Par ailleurs, l’assurance tous risques reste personnalisable par l’ajout de garanties complémentaires, permettant d’étendre encore davantage la couverture. Cette disposition est souhaitable en cas d’absence de certaines garanties pour ce niveau de protection et que l’assuré désire y accéder.

Ainsi, ce dernier niveau de couverture suppose l’étude des garanties comprises, qui peuvent parfois être limitées en fonction de l’utilisation qui est faite du véhicule. C’est notamment le cas en cas de départ à l’étranger, les assureurs étant généralement réticents à faire fonctionner l’ensemble des garanties dans un autre pays. Le prêt de la voiture à un conducteur occasionnel (après suppression de la clause d’exclusivité), implique également une limite d’application de ces garanties, même si le titulaire du contrat a souscrit à une assurance tous risques.

De manière générale, l’assurance auto tous risques est conseillée dans les cas suivants :

  • Pour un assuré soucieux d’être bien protégé, le prix étant un critère secondaire de décision.
  • Pour un véhicule neuf ou très récent, afin de bénéficier d’une indemnisation conséquente et à hauteur du préjudice subi en cas de sinistre.
  • Pour une utilisation quotidienne du véhicule (impliquant de fait une augmentation statistique du risque d’accident).

L’assurance auto tous risques, une formule facultative

Il s’avère que le minimum imposé par la législation française est représenté par l’assurance au tiers et sa garantie Responsabilité Civile, qui permet d’indemniser les tierces personnes (passagers du véhicule et autres victimes) pour les dommages matériels et corporels causés. Cette obligation concerne tous les véhicules terrestres à moteur et tous les conducteurs, qu’ils soient propriétaires de la voiture ou non.

Les véhicules à l’arrêt et ne roulant plus n’échappent pas à la règle et doivent être couverts par ce minimum légal, des dégâts pouvant survenir en cas de mauvais stationnement, d’incendie qui se propagerait ou de frein à main mal serré qui impliquerait un accident. Un défaut d’assurance auto constitue un délit et reste passible d’une amende importante, d’une suspension du permis de conduire, voire d’une immobilisation du véhicule.

 

 

Les garanties de l’assurance auto tous risques

Dans le cadre de sa souscription à un contrat d’assurance auto, l’assuré conserve le droit de choisir le niveau de protection le plus adéquat pour son profil. Plusieurs d’entre eux sont généralement proposés par les différents assureurs, désireux d’attirer le plus grand nombre de clients.

Si les deux premiers niveaux (l’assurance au tiers et l’assurance intermédiaire) constituent une interrogation en ce qui concerne l’étendue des garanties, ce n’est pas le cas de l’assurance tous risques. Celle-ci prend en compte de manière automatique la quasi-intégralité des garanties de l’assurance auto (certaines étant proposées en tant que garanties complémentaires) et c’est alors le prix de la couverture qui sera le critère principal de choix.

L’assurance tous risques permettant de protéger son véhicule, les tiers et sa propre personne ne constitue donc pas un niveau de protection obligatoire mais reste accessible à la plupart des clients d’un assureur.

Le tableau ci-dessous présente les garanties et le niveau de protection pour chacune de ces trois assurances :

Type de garantieExplications
Assurance au tiersElle représente le niveau de protection légal minimum, même pour un véhicule ne roulant plus, par la présence de la garantie Responsabilité Civile, permettant d'indemniser un tiers pour des dommages corporels ou matériels.
Assurance intermédiaireAussi appelée assurance au tiers +, cette couverture prend en compte la garantie Responsabilité Civile ainsi que, selon les contrats, les garanties couvrant le vol et les incendies. Elle reste très personnalisable par l'ajout de garanties complémentaires.
Assurance tous risquesIl s'agit de l'assurance la plus complète, qui prend en compte les garanties Responsabilité Civile, et souvent les garanties contre le vol, le vandalisme, les incendies, mais également la garantie personnelle du conducteur, qui permet d'indemniser ce dernier en plus des tierces personnes pour un sinistre dont il serait responsable.
Garanties complémentairesPlusieurs garanties complémentaires sont disponibles pour personnaliser au maximum le contrat, dans la mesure où elles ne seraient pas disponibles via les niveaux d'assurance auto précédents. Il est notamment possible de citer :
- la garantie personnelle du conducteur
- la garantie bris de glace
- la garantie dépannage ou assistance 0 Km
- la garantie protection juridique
- la garantie contre les catastrophes naturelles
- la garantie tierce collision
- la garantie dommage tous accidents
- la garantie intempéries
...

Les exclusions de garanties légales pour l’application de l’assurance tous risques

Les exclusions de garanties légales représentent les situations dans lesquelles les garanties prévues ne peuvent fonctionner. Définies par la loi, elles sont à différencier des exclusions de garanties contractuelles, librement définies par les différentes compagnies d’assurance. Les exclusions de garanties légales sont au nombre de deux :

  • Conduite sans permis de conduire valide
  • Non-conformité aux conditions de sécurité basiques par le conducteur

La consommation d’alcool et de stupéfiants au volant n’est pas explicitement considérée comme une exclusion de garantie légale mais entraîne une déchéance de garantie et une déchéance d’indemnisation par l’assureur dans la majorité des cas.

L’assuré doit alors bien identifier ses besoins en matière d’assurance auto avant de souscrire à une assurance tous risques, qui n’est pas automatiquement nécessaire. Le recours à ce type de couverture dépend de nombreux facteurs et critères qui doivent permettre de déterminer clairement les risques présentés ou le profil du conducteur titulaire du contrat.

 

 

Assurance tous risques ou au tiers ?

Les différences entre les formules d’assurance tous risques et au tiers

Si chaque niveau de protection proposé par les assureurs présente ses propres avantages et inconvénients, l’assurance auto tous risques constitue indéniablement la couverture la plus performante en termes d’étendue. L’ensemble des garanties existantes permet d’indemniser le conducteur (quand cela n’est pas possible avec l’assurance au tiers, voire intermédiaire) et le véhicule, quel que soit le sinistre subi. Les services d’assistance offerts sont également plus nombreux, du fait du montant de la prime, une disposition visant à satisfaire et retenir le client.

Le tableau suivant récapitule les différents avantages et inconvénients liés aux trois assurances auto principales :

 Assurance auto au tiersAssurance auto intermédiaireAssurance auto tous risques
AvantagesPeu chère, et utile pour certaines situations (jeunes conducteurs, véhicule ancien ou peu utilisé)Très modulable, permet de faire un choix entre la couverture minimale et le tous risquesCouverture la plus complète, prend en compte tous les sinistres et des services d'assistance performants
InconvénientsCouverture limitée et dommages du conducteur pas indemnisésNécessité de bien choisir les garanties complémentaires pour adapter l'assurance aux besoins et au budgetPlus chère que les autres formules

L’assurance tous risques est donc l’opposée de l’assurance au tiers, en termes de prix comme de couverture. La formule est beaucoup plus complète et permet la prise en charge de l’intégralité, sinon la majorité des sinistres liés à la conduite d’un véhicule. La garantie vol et vandalisme est notamment accessible plus facilement, du fait du coût de l’assurance auto et les assureurs se montrent alors généralement plus souples en matière de prérequis de sécurité.

 

 

L’assurance tout risques en cas de sinistre

Quand faut-il choisir l’assurance tous risques ?

Le conducteur doit privilégier l’assurance auto tous risques pour un véhicule de grande valeur ou neuf, car les réparations induites en cas de sinistre seraient particulièrement onéreuses et les indemnités versées par l’assureur bienvenues. L’assurance auto tous risques pour une voiture de plus de 10 ans n’est pas recommandée, car le véhicule aura perdu de sa valeur à l’Argus du fait de la dépréciation automatique au fil des années.

En revanche, une voiture de collection peut faire l’objet d’une telle couverture si les pièces de rechange sont rares et / ou chères et les interventions pour les réparations à effectuer dans un garage spécifique. Les assureurs proposent souvent des services d’assistance spécifiques pour les voitures de collection, en adaptant l’assurance tous risques.

Assurance tous risques et accident responsable

Le principal avantage de l’assurance auto tous risques réside dans la prise en charge des dommages subis par le conducteur d’un véhicule même s’il est responsable du sinistre. Ce sont les garanties « personnelle du conducteur » et « dommages tous accidents » qui permettent l’indemnisation des dommages matériels et corporels subis comme les réparations, les frais d’hospitalisation et la rééducation.

Il s’avère que la survenue d’un accident responsable n’est pas couverte par l’assurance auto par la formule au tiers ou intermédiaire (sauf en cas de souscription à une garantie « tierce collision » ou « dommages tous accidents » de manière indépendante pour cette dernière). Les conducteurs souhaitant protéger leur véhicule et leurs personnes à bord dans toutes les situations ont alors tout intérêt à privilégier l’assurance auto tous risques.

 

 

L’assurance auto tous risques, avec franchise ou sans franchise ?

En assurance auto, la franchise représente la part de l’indemnisation qui reste à la charge du client à la suite d’un sinistre. Cette disposition permet à l’assureur d’avoir la certitude de ne pas rembourser l’intégralité des dommages subis, notamment si ces derniers sont particulièrement onéreux. Les franchises sont propres à chaque garantie et peuvent correspondre à un montant fixe, un pourcentage, ou un cumul des deux, avec éventuellement l’application de seuil d’intervention et de plafonnement du montant restant à la charge de l’assuré.

Le fait de souscrire à une assurance auto tous risques donne en général plus de marge de négociations à l’assuré vis-à-vis de l’assureur, en raison du coût plus élevé de la couverture. Les franchises peuvent alors être supprimées plus simplement qu’en cas de souscription à une simple assurance au tiers, très peu négociable. La suppression de certaines franchises implique l’augmentation du coût de la prime, bien que l’assureur soit parfois disposé à les réduire ou les annuler, par exemple pour récompenser un assuré fidèle, qui ne s’est rendu responsable d’aucun sinistre ces dernières années.

 

 

Quel est le prix moyen de l’assurance auto tous risques ?

Si l’assurance auto tous risques permet la couverture la plus efficace grâce à ses nombreuses garanties, cette disposition s’en ressent sur le montant de la prime et il s’agit alors de la formule la plus chère en assurance auto. Le prix moyen tourne autour d’une moyenne comprise entre 700 € et 900 € par an pour une telle protection, le tout dépendant des assureurs, des régions, du profil du conducteur et de son véhicule.

Le meilleur moyen pour payer le moins cher possible sa formule d’assurance auto tous risques reste encore de comparer les offres disponibles. Courtier d’assurance auto en ligne, Réassurez-moi vous propose son propre comparateur d’assurance auto pour vous aider à faire le bon choix en toute transparence et très simplement, en obtenant instantanément des devis.

Il s’avère que de tels tarifs nécessitent une étude poussée, pour réaliser des économies significatives. Les courtiers en assurance peuvent vous accompagner et vous aider à choisir la bonne assurance tous risques, tout en vous facilitant les démarches de résiliation de votre ancien contrat pour les procédures de changement.

COMPARER 18 CONTRATS D’ASSURANCE AUTO

En conclusion : l’assurance auto tous risques est alors la plus performante pour couvrir son véhicule, mais également sa propre personne en tant que conducteur, sans oublier les tiers qui pourraient être victimes d’un sinistre responsable. L’assuré choisissant ce niveau de couverture est en général peu regardant sur le prix mais davantage sur l’étendue des garanties proposées, destinées à l’indemniser pour la quasi-totalité des sinistres. Il reste pour autant impératif de comparer les offres afin de pouvoir faire baisser le coût de la prime, ou de faire appel à un courtier pour connaître toutes les spécificités liées à l’assurance tous risques.

Laisser un commentaire