Quelle assurance auto pour un conducteur résilié ?

L’assurance auto pour conducteur résilié

Retrouver une assurance auto après la résiliation de son contrat, que celle-ci soit initiée par l’assuré ou l’assureur, n’est pas toujours simple. Être un conducteur résilié est en effet un statut préjudiciable aux yeux des compagnies d’assurances, qui peuvent rechigner à vous offrir des contrats, ou vous proposer une couverture moins intéressante pour un prix à la hausse. Il est pourtant possible de retrouver un contrat adapté à ses besoins et à un tarif abordable quand on est conducteur résilié. On vous explique.

Pour quelles raisons le contrat d’assurance auto peut-il être résilié ?

En tant que conducteur, si votre risque augmente, vous devez impérativement le déclarer à votre assureur sous 15 jours. Selon l’importance du risque déclaré, il pourra alors décider de résilier votre contrat sous 10 jours. D’autres motifs peuvent aussi justifier de l’annulation de l’accord précédemment passé entre les 2 parties. Parmi ces motifs de résiliation, on retrouve :

  • L’augmentation effective du risque (ajout d’un nouveau conducteur par exemple).
  • Non-paiement de la prime d’assurance correspondante dans les délais prévus. On parle alors d’assurance auto résiliée suite à un impayé.
  • L’assuré a fait face à trop de sinistres ayant entraîné une indemnisation de la part de l’assureur, même lorsqu’ils sont non-responsables.
  • Malus trop élevé (intimement lié à la survenue de sinistres).
  • Suspension de permis.
  • Conduite sous l’emprise d’alcool ou de stupéfiants et sinistre responsable.
  • Fausse déclaration dans le contrat d’assurance auto.

Trouver les meilleurs contrats d’assurance auto pour conducteur résilié

La souscription à une assurance auto étant obligatoire en France, l’assuré dispose d’un mois après la résiliation de son contrat pour en trouver un nouveau. Ce laps de temps est court car le conducteur résilié aura du mal à trouver un nouvel assureur, dans la mesure où les compagnies d’assurance sont particulièrement réticentes à protéger un profil de conducteur « à risque ». Qui plus est, un assuré ayant vu son contrat rompu est inscrit au registre des résiliés. Les assureurs y ont accès et peuvent alors discriminer le conducteur résilié au moment de trouver un nouveau contrat.

Vous pouvez toutefois faire appel à un assureur spécialisé dans la protection des conducteurs résiliés. Si le prix global sera moins cher qu’avec une compagnie d’assurance plus classique, les modalités d’indemnisation sont toutefois à étudier, car seront à priori moins avantageuses. Vous devez notamment vous concentrer sur :

  • Le montant des franchises, qui sera certainement plus cher.
  • Les plafonds d’indemnisation, qui seront relativement bas.
  • Les délais de carence, pouvant être fixés librement par les compagnies d’assurance.
  • Les exclusions de garanties, qui devraient être plus nombreuses que pour un conducteur non résilié.

Plutôt que d’engager des démarches personnelles souvent longues et fastidieuses, notamment lorsqu’il s’agit demander des devis d’assurance auto pour conducteur résilié, vous pouvez aussi utiliser un comparateur d’assurance voiture en ligne. Courtier d’assurance en ligne, Réassurez-moi met à votre disposition son propre comparateur d’assurance auto pour vous aider.

Cet outil très simple d’utilisation, rapide et entièrement gratuit vous permet de réaliser des économies certaines et vous assure un gain de temps significatif dans vos recherches. En tant que conducteur résilié, vous pourrez trouver l’assurance la moins chère ou la plus performante selon vos besoins.

Combien coûte l’assurance auto pour résilié ?

La souscription à une assurance auto, qu’elle soit faite auprès d’un assureur spécialisé ou non, suppose un prix plus cher que pour un conducteur “normal”. Les compagnies d’assurance, lorsqu’elles accèdent à la requête de l’assuré, appliquent une surprime permettant de compenser l’augmentation du risque présentée par le conducteur précédemment résilié.

Pour autant, le montant de la surprime dépend du motif de résiliation antérieure. Votre prime annuelle peut par exemple être majorée de 50 % si vous avez été résilié pour une suspension de permis inférieure à 6 mois. En revanche, si vous avez été résilié pour annulation du permis de conduire, votre surprime sera de 200 %.

Comment trouver une assurance auto suite à une résiliation pour non-paiement ?

L’assureur peut mettre fin à votre contrat d’assurance si vous ne lui versez pas la prime due. Qui plus est, même résilié, vous restez redevable du remboursement de la cotisation impayée à votre assureur et votre relevé d’information sera transmis à l’AGIRA, l’Association pour la gestion des informations sur le risque en assurance. Vous serez ainsi fiché pendant une durée maximale de 2 ans. Durant ce laps de temps, tous les assureurs auront accès à vos informations d’assuré et cela pourra vous porter préjudice au moment de trouver une nouvelle assurance auto.

Sachez que là encore, des assureurs se sont spécialisés dans l’assurance des conducteurs résiliés pour non paiement. En utilisant un comparateur d’assurance en ligne, vous pouvez aisément trouver une assurance de ce type et à des prix concurrentiels. Comme nous vous le disions précédemment, veillez toutefois à ce que certaines clauses, comme le prix de la franchise par exemple, ne soit trop désavantageux.

L’assureur est-il obligé d’assurer un résilié ?

Un assureur peut refuser de vous couvrir. Si vous êtes reconnu comme étant responsable d’accidents graves, de multiples infractions au code de la route ou de sinistres trop nombreux, votre profil est trop “risqué” pour justifier d’un contrat d’assurance classique. Soit l’assureur vous proposera un contrat avec une prime très élevée, soit il refusera purement et simplement de vous assurer.

Si vous avez toutefois essuyé deux refus de souscription de la part des compagnies d’assurance, sachez que vous pouvez faire appel au Bureau central de tarification. L’assurance auto étant une obligation légale, le BTC entrera en contact avec l’assureur de votre choix et négociera votre contrat. Attention, vous n’aurez pas la main mise sur le tarif de votre prime et ne pourrez souscrire qu’à l’assurance au tiers. La demande auprès de cet organisme doit se faire dans les 15 jours après la notification du 2ème refus et vous devrez joindre plusieurs documents :

  • Les 2 lettres de refus.
  • La lettre de résiliation envoyée par le dernier assureur.
  • Une copie du questionnaire fourni par les assureurs.
  • Le nom de l’assureur choisi pour être couvert.

Anticiper la résiliation en terminant soi-même son contrat

Au même titre que les assureurs, les assurés peuvent décider de résilier leur contrat auto eux-mêmes dans le cas où celui-ci ne leur conviendrait plus. L’étendue de la couverture ou le montant de la prime sont les deux raisons principalement invoquées pour changer de compagnie d’assurance.

Depuis la loi Hamon de 2015, vous pouvez donc résilier votre contrat à tout moment après un an de contrat, sans frais et sans justificatif. Et depuis la loi Chatel de 2018, vous pouvez même résilier avant l’échéance de 1 an, sous certaines conditions.

Quels risques à rouler sans assurance auto ?

Rouler sans assurance auto est un délit. Les conducteurs dans cette situation s’exposent à des sanctions légales pouvant être lourdes en cas de sinistre. L’amende pour défaut d’assurance est de 500 euros mais peut être beaucoup plus importante si votre cas est traité au tribunal : de 3 750 euros à 7 500 euros, en cas de récidive. D’autres mesures peuvent également être prises à votre encontre, comme une suspension ou une annulation de permis, voire une interdiction totale de conduire.

En cas d’accident, les victimes du conducteur sans assurance seront indemnisées par le Fonds de garantie des assurances obligatoires (FGAO). En revanche, le responsable de l’accident non assuré ne sera pas indemnisé pour ses blessures ou dégâts matériels et devra rembourser au FGAO la totalité des sommes engagées.

Posez votre question
Un expert vous répondra