Quelle est la meilleure assurance camping-car ?

Mis à jour le 24 septembre 2020 par Antoine Fruchard 
AssureurAvisNotre noteTarifOffre
[['Logo ' + a.nom]]a.Avis1
a.Avis2
a.Note|notea.PrixParMoisDevis en ligne
En savoir plus

Nous n’avons pas d’offres à proposer pour le moment.

Quel est le prix d’une assurance camping-car ?

Le tarif d’une assurance pour un camping-car dépend avant tout des garanties choisies, de leur performance et de leur étendue. Les assureurs prennent également en compte des éléments concernant :

  • le profil du conducteur (conducteur malussé, sinistré ou novice),
  • la valeur du camping car (valeur à neuf ou valeur d’usage),
  • l’utilisation du véhicule,
  • les garanties souscrites,
  • le nombre de kilomètres au compteur,
  • la date de première mise en circulation.

Voici en moyenne les différents tarifs d’assurance camping car que l’on peut obtenir via notre comparateur :

Prix annuel
Assurance camping car au tiersÀ partir de 220 €/an
Assurance camping car au tiers (conducteur membre de la FFCC)À partir de 180 €/an

Si vous êtes membre de la Fédération Française des camping car, n’oubliez pas de le mentionner ! Cela peut réduire de 10 à 15 % le coût de votre assurance camping car !

Quelles sont les spécificités de l’assurance camping car ?

Comme pour n’importe quel véhicule terrestre à moteur, les camping-cars ont l’obligation d’être couvert par une garantie Responsabilité Civile au minimum. Cette dernière correspond aux formules d’assurances dites « au tiers ».

La spécificité du camping-car impose généralement certaines restrictions qui lui sont propres. Selon les assureurs, la vitesse sur autoroute peut être limitée et un âge minimum exigé (25 ans et 3 ans de permis). Cette sécurité exclut d’office les jeunes conducteurs et permet de réduire le risque statistique de sinistres liés à l’inexpérience au volant (l’utilisation d’un camping-car supposant une conduite plus difficile qu’une voiture classique).

Avant d’envisager l’assurance camping-car, il est impératif de se renseigner sur les modalités à respecter pour utiliser un tel véhicule. Dans ce cadre, la conduite d’un camping-car peut être assimilée à un poids-lourd et impliquer la détention d’un permis de conduire différent. Le permis de conduire étant l’un des trois documents obligatoires pour souscrire à une assurance camping car (avec le certificat d’immatriculation et le relevé d’informations attestant du coefficient de bonus-malus), il est obligatoire de présenter le papier valide pour l’utilisation d’un camping-car au moment de l’adhésion au contrat correspondant.

Nos 4 conseils pour bien assurer un camping-car

Un camping-car est le plus souvent utilisé en période de vacances, pour un voyage comprenant plusieurs étapes et permettant un arrêt sur des emplacements dédiés sans besoin d’hôtel. De fait, le voyage en question peut impliquer la traversée de pays étrangers, pouvant être exclus automatiquement de l’assurance auto traditionnelle.

  1. Assurez-vous que votre assurance camping car vous couvre en cas de déplacement à l’étranger. La plupart des garanties ont peu d’exclusions géographiques et certaines proposent des extensions de garanties automatiques dans certains pays qui ne seraient pas couverts à l’origine par la carte verte de l’assurance auto.
  2. Souscrivez à des garanties modulables (comme l’option intempéries). Grâce à ce type de garanties, vous pouvez adapter la couverture à votre utilisation du camping-car. Vous pouvez par exemple choisir uniquement le minimum légal de la garantie RC pour les mois d’hiver pendant lesquels le camping-car restera au garage et une protection rehaussée pendant l’été où le véhicule sera davantage utilisé.
  3. Si vous utilisez fréquemment votre camping-car, l’adhésion à la FFCC (Fédération Française des Campeurs, Caravaniers et camping-caristes) peut être intéressante ! En plus de réductions, vous pouvez bénéficier de services d’assistance plus performants et une garantie automatique pour indemniser le contenu du camping-car en cas de détérioration ou disparition suite à un sinistre.
  4. Définissez précisément vos besoins avant de souscrire à votre contrat d’assurance camping-car ! Ainsi, la couverture pour une location ne sera pas la même que pour un camping-car utilisé en tant qu’habitation à part entière pour l’année. Le caractère souvent temporaire de l’utilisation d’un tel véhicule peut permettre la souscription à des garanties performantes et plus chères, le prix ne devant être supporté que quelques semaines par an, soit par le biais de la garantie intempéries, soit par celui de l’assurance temporaire.

Quelles dispositions si mon camping-car est ma résidence principale ? Légalement, rien de plus que la Responsabilité Civile. Cependant, en y vivant, vous augmentez les risques de sinistres. Nous ne pouvons que vous conseiller de souscrire à une formule complète, aussi bien sur les garanties et prises en charge que les options d’assistance.

Assurance camping-car temporaire : une bonne idée ?

La souscription à une assurance camping car temporaire peut être une solution à envisager dans la mesure où son utilisation est généralement limitée à quelques semaines l’été pour les vacances. L’assurance camping-car temporaire permet d’augmenter le niveau de protection global pour les périodes d’utilisation et de le réduire au minimum légal de la seule garantie Responsabilité Civile le reste du temps.

Il existe deux modes de calcul pour cette formule d’assurance spécifique, aussi appelée « pays as you drive » (littéralement, « payez pour ce que vous conduisez ») :

  • L’assurance camping car au kilomètre près: la prime est payée après présentation à l’assureur du nombre effectif de kilomètres parcourus.
  • L’assurance camping car au kilomètre avec forfait kilométrique : le client paye à l’avance ses cotisations en s’étant mis d’accord sur la distance couverte et il convient alors de ne pas dépasser le nombre de kilomètres prévus sous peine de majoration importante ou de non-application des garanties prévues.

L’assurance tous risques est fortement conseillée pour une couverture temporaire, son prix élevé ne devant être supporté que quelques semaines sur l’année, après l’ajout d’un avenant au contrat. Certaines garanties paraissent effectivement nécessaires pour couvrir un véhicule dont les réparations et la prise en charge seront onéreuses en cas de sinistre :

  • La garantie dépannage et remorquage en tant que service d’assistance après un accident ou une panne.
  • La garantie bris de glace, pour se prémunir contre un accident ou un acte de vandalisme isolé.
  • La garantie protection juridique en cas de litige avec un tiers.
  • La garantie personnelle du conducteur pour l’indemnisation des dommages corporels en cas de sinistre grave.
  • La garantie contre le vol, cambriolage et vandalisme, pour être remboursé pour ce type de sinistre, souvent la cible de personnes mal intentionnées lorsque le véhicule est laissé sans surveillance sur une place de parking.

La location d’un camping-car peut également supposer l’adhésion à une assurance indépendante, bien que les loueurs incluent généralement une certaine formule dans le prix de la location. Si la performance des garanties proposées en l’occurrence ne vous convient pas, vous pouvez contacter votre propre assureur, qui vous indiquera éventuellement de meilleures garanties à des prix plus attractifs.

Peut-on louer son camping car ?

Les propriétaires de camping-cars n’effectuent en moyenne qu’un peu plus de 11 000 km par an, un sur deux y séjournant plus de 60 jours par an et un sur cinq plus de 100 jours.

En dehors de ces périodes, certains décident donc de le louer à des particuliers pour améliorer l’amortissement de leur achat. Avant de le louer, prévenez-en votre assureur par écrit. S’il en profite pour augmenter votre cotisation de façon démesurée, mettez-le en concurrence lors du renouvellement du contrat.

Louer son véhicule de loisirs peut poser des problèmes si certains de ses éléments intérieurs – gros appareils électroménagers, volets électriques… – ont été détériorés par un utilisateur ; ou sont simplement tombés en panne du fait d’un vice de fabrication, parfois difficile à identifier comme tel. Il en va de même lorsque la carrosserie a été légèrement rayée ou sérieusement enfoncée.

Pour éviter des litiges, établissez un état des lieux précis (comme pour un logement), contresigné par les deux parties au moment de sa remise et vérifiez cet état avec votre locataire au retour du véhicule. Il comprendra la mention de l’identité de l’emprunteur, de son permis de conduire, décrira l’état de la carrosserie, du moteur, des pneus… mentionnera le kilométrage et… le contrôle du coefficient de bonus/malus des conducteurs principal et secondaire(s), vu le capital en jeu.

Demandez par ailleurs à votre assureur une confirmation écrite que sa garantie protection juridique couvre ce type de litige potentiel, surtout si vous louez régulièrement votre véhicule ; et, au besoin, le tarif d’une telle extension ainsi que le texte du contrat. Cela ne vous engage nullement à en souscrire une, notamment chez lui.

Quelle est la meilleure assurance camping-car ?

Afin d’être sûr de souscrire à l’assurance camping-car la plus adaptée à vos besoins (usage estival, résidence à moyen terme, utilisation temporaire…), utilisez un comparateur d’assurances camping-car. Selon votre usage et votre véhicule, vous recevrez des devis personnalisés et adaptés à vos recherches !

Quel est le prix d’une assurance camping-car ?

Le coût d’une assurance camping-car varie selon le niveau de couverture et les options de garanties auxquelles vous souscrivez. Pour le niveau de couverture le plus bas (au tiers), les prix commencent à 150 €/an et peuvent grimper jusqu’à 600 €/an pour une couverture optimale.

L’assurance temporaire pour camping-car, comment ça marche ?

Ce type d’assurance est particulièrement adaptée lorsque l’usage de votre camping-car est avant tout saisonnier. Ainsi, vous ne payez que lorsque vous l’utilisez. Toute l’année, votre véhicule est couvert par la Responsabilité Civile (minimum légale) et sur les quelques semaines/mois d’utilisation, vous optez pour des garanties supplémentaires (intempéries, vol, etc).

Il est nécessaire de remplir ce champs.
Votre nom est requis.