Même si obtenir un bon taux pour votre crédit est la chose la plus importante, cela ne doit pas vous faire oublier de négocier les autres frais qui impacteront le coût total de votre crédit. En plus de l’assurance emprunteur et des garanties, vous devrez aussi régler des frais de dossier:

Quels sont les frais de dossier ?


Sachez que si votre dossier n’a pas été dur à créer, qu’il a nécessité peu de rendez-vous et que vous faites partie des bons clients de votre banque, vous pouvez négocier sans souci les frais de dossier à hauteur de 50%. Ces frais peuvent atteindre entre 0,4 et 1 % du montant total du prêt, représentant en moyenne une somme allant de 500 à 1 000 €.

Si vous passez par un courtier en ligne, c’est lui qui constitue le dossier et les frais devront lui être payés. Vous ne devrez alors rien à la banque. En général, les courtiers plafonnent les frais de dossier à hauteur de 500 € car ils perçoivent une commission.

 

 

A quel moment payer les frais de dossier ?


La plupart des établissements prêteurs sont attachés à ces frais car ils sont une source de profit immédiat sur votre dossier. Ils sont censés couvrir les dépenses relatives au temps passé à la constitution et au traitement du dossier de prêt. En effet, plusieurs intervenants vont passer du temps à étudier votre projet personnel, à vous donner des informations et à mettre tous leurs outils en place pour vous proposer une offre de crédit. Cela coûtera forcément du temps et de l’argent à l’organisme prêteur, qui rémunèrera ces personnes grâce aux frais de dossier.

Leur montant dépend de la politique commerciale de la banque prêteuse. Ce sont des frais également variables. Ils peuvent être facturés de manière forfaitaire, ou bien être sous forme de pourcentage selon le montant du capital restant dû. Généralement, ils s’élèvent entre entre 0,4 et 1 % du capital emprunté, représentant en moyenne une somme comprise entre 500 et 1 200 euros.

C’est lors de votre premier prélèvement de remboursement de crédit que vous y trouverez souvent ajoutés les frais de dossier.

 

 

Peut-on négocier les frais de dossier ?


Vous pouvez retrouver le montant des frais de dossier dans les guides tarifaires des banques. Sachez que vous pouvez les négocier assez facilement, car ils ne représentent pas beaucoup d’argent comparé au taux du crédit, aux garanties au coût des assurances. Vous devrez faire comprendre au banquier qu’une baisse plus ou moins grande de leurs frais de dossier vous incitera à choisir sa banque.

  • Le fait de traiter directement avec la banque (donc sans intermédiaire = courtier), et si votre dossier n’offre aucune complexité particulière, jouera en votre faveur pour réclamer une diminution de 50 % au minimum, voire l’annulation de ces frais de dossier.
  • Souvenez vous que les frais de dossier peuvent être gratuits si vous avez souscrit certains types de prêt (PTZ+ par exemple), ou plafonnés (PAS…).
  • Sachez que si vous avez fait monter un dossier de prêt immobilier par votre banque mais que finalement vous préférez contracter votre emprunt avec un autre organisme financier, il faudra que vous ayez insisté auparavant pour ne pas payer de frais de dossier. En effet, la banque serait en droit de vous appliquer ces frais car ils rembourseront le travail effectué par leurs conseillers.
  • Enfin, la plupart du temps et grâce à la forte concurrence des établissements de crédit, les banques ne facturent pas de frais de dossier en cas de refus de l’offre par l’emprunteur.

 

 

Six conseils pour négocier les frais de dossier


Soignez la qualité votre profil : pour séduire certains clients, les banques sont prêtes à beaucoup de choses: Si vous empruntez en couple, que vous avez moins de 45 ans, que vous exercez une profession stable vous permettant de gagner plus de 45 000 euros par an, que vous avez un apport et que vous avez un faible taux d’endettement, vous avez toutes les chances d’arriver à vos fins!

Rien ne vaut un apport important : un apport conséquent, c’est au minimum 20 % du montant de l’achat. Avec ça, vous pourrez négocier bien plus facilement. Pourquoi est ce si important? Parce que le montant de l’apport montre la capacité d’épargne du client. Cela va rassurer la banque et surtout leur limiter les risques en cas d’effondrement du marché immobilier.

Faites jouer la concurrence : rencontrez plusieurs banques, et comparez combien elles vous demanderaient pour leurs frais de dossier. Demandez une preuve écrite. Si vous avez de bonnes relations avec votre banquier, demandez-lui de vous faire une proposition qui soit meilleure que celles obtenues par ses concurrents. Si vous voulez avoir rapidement une idée des frais de dossier pratiqués sur le marché, consultez notre comparateur de taux de prêt immobilier, c’est une excellente base de travail pour entamer les négociations avec votre banquier.

Fidélité ou nouveauté? Dans le cas où vous êtes un ancien client de l’établissement financier, demandez un geste au nom de votre fidélité. Si vous êtes un bon client, il devrait réduire les frais de dossier ou éventuellement les supprimer. Si vous êtes un nouveau client, il ne faudra pas hésiter à se projeter dans le futur avec la banque en donnant des arguments de poids comme, par exemple, de proposer de domicilier vos revenus ou de prendre d’autres produits en échange d’une remise sur les frais de dossier.

HT ou TTC : c’est le piège des débutants: certains établissements se permettent de vous annoncer des frais de dossier hors taxes, et non TTC.

L’assurance emprunteur : enfin, même si elle soulage un peu le coût du crédit, souvenez vous que la négociation des frais de dossier ne procure pas forcément de grosses économies. Vous ne devez pas oublier que ce sont le taux d’intérêt et le montant de l’assurance emprunteur qui représenteront une somme bien plus importante au total.

Il est important de comparer les offres du marché afin d’être sûr de souscrire à la meilleure assurance de prêt immobilier, c’est à dire celle aux garanties les plus couvrantes et au tarif le moins cher. Réassurez-moi est un courtier 100 % indépendant, en ligne, et gratuit. Si vous le souhaitez, nos experts sont disponibles par téléphone ou sur notre site pour vous aider dans vos démarches.


Comparez 25 contrats d’assurance de prêt