Que faire en cas de refus de crédit immobilier ?

Mis à jour le 6 janvier 2021 par Antoine Fruchard 

Vous avez eu un coup de cœur pour un bien immobilier mais votre banque refuse de vous accorder un prêt immobilier ? Quels sont les motifs de ce refus ? Quelles sont les solutions ? Comment rebondir ? Voici toutes les réponses à vos interrogations pour obtenir votre solution de financement immobilier !

Quels sont les motifs de refus d’un prêt immobilier ?

Pour mieux comprendre le refus de votre prêt immobilier, vous devez identifier les motifs qui y sont liés. C’est le seul moyen de le solutionner :

Prêt immobilier : les motifs de refus de votre banque

Dans plusieurs cas, votre banque peut être poussée à refuser votre demande de crédit immobilier :

  • Votre situation professionnelle : le fait d’être en CDI (Contrat à Durée Indéterminée) offre une réelle garantie de stabilité financière. Les banques accordent une grande importance à ce critère et peuvent ne pas vous autoriser votre demande de prêt immobilier si vous ne pouvez pas justifier de revenus réguliers.
  • La gestion de vos finances : en cas de découvert trop fréquent, votre banque peut refuser votre demande de crédit immobilier. En effet, si vous avez des agios, vous présentez un risque de ne pas pouvoir assumer financièrement le prêt immobilier.
  • Votre capacité de remboursement : si vos futures mensualités représentent plus de 33% de vos ressources financières, votre banque risque de ne pas vous accorder votre crédit immobilier car elle jugera que le bien immobilier que vous visez est au-dessus de vos moyens. Cependant, notez que si vous êtes dans ce cas, vous pouvez tout de même vous voir octroyer votre prêt si vous prouvez que vous possédez un reste à vivre suffisant.

Prêt immobilier : les motifs de refus liés à l’assurance emprunteur

Outre les motifs de refus de votre prêt immobilier par votre banque, un facteur extérieur peut être la cause de votre refus de prêt immobilier. Il s’agit de l’assurance emprunteur. En effet, votre compagnie d’assurance peut vous exclure d’un crédit immobilier dans certains cas :

  • Si vous pratiquez un sport à risque.
  • Si vous exercez un métier dangereux.
  • Si vous présentez des antécédents graves de santé.
  • Si vous souffrez d’une maladie.
  • Si vous avez eu un accident grave.

L’ensemble de ces informations sont analysées par votre assurance grâce à un questionnaire détaillée concernant vos habitudes de vie et votre santé en générale.

Pour vous aider à trouver un prêt immobilier adapté à votre situation et à vos besoins, vous pouvez utiliser notre simulateur de prêt immobilier. Vous aurez accès aux meilleures offres du marché et leurs conditions d’octroi. Notre outil est gratuit et 100 % en ligne !

simulation pret immobilier 1

Comment faire pour éviter un refus de prêt immobilier ?

Avant toute chose, sachez qu’un refus de prêt immobilier auprès d’une banque ne veut pas systématiquement signifier que votre dossier sera rejeté partout. Ne baissez pas les bras, suivez ces différentes étapes pour réajuster votre demande :

  • Analysez le marché des prêts immobiliers en mettant en concurrence plusieurs acteurs : le fait d’acquérir un bien immobilier n’est pas un acte à prendre à la légère. Vous devez analyser et comparer les offres présentes sur le marché pour ensuite multiplier les rendez-vous auprès des banques. Notez aussi que le vendeur du bien immobilier peut estimer que vous n’avez pas eu de démarches sérieuses si vous ne sollicitez qu’une seule banque.
  • Revoyez votre budget ou valorisez votre bien immobilier : en plus de solliciter plusieurs banques, vous pouvez revoir votre budget à la baisse. Cela vous permettra potentiellement de vous faciliter l’octroi à un prêt immobilier. De même, n’hésitez pas à faire des simulations de crédit immobilier pour budgétiser votre projet et de vous réorienter sur des biens immobiliers en adéquation avec vos ressources financières. Enfin, vous avez la possibilité de valoriser votre bien immobilier auprès des banques dans le but de monter sa possible plus-value.
  • Faites un point sur votre dossier : un refus de crédit immobilier peut parfois signifier que vous n’êtes pas encore prêt. Vous devez donc identifier le problème en faisant un point sur votre dossier. Soyez rigoureux sur la gestion de vos finances et n’hésitez pas à gonfler votre épargne.
  • Faites appel à un courtier : le rôle du courtier en crédit immobilier est d’utiliser son carnet d’adresses pour vous trouver un prêt immobilier correspondant à la fois à votre budget à votre profil. Aussi, sachez que les courtiers ont pour mission d’aider les personnes ayant des dossiers difficiles dans la souscription de leur crédit.   

Comment contester un refus de prêt immobilier ?

Votre demande de prêt immobilier a été refusé et vous pensez que cela n’est justifié ? Vous avez la possibilité de contester cette décision.

Dans un premier temps, demandez à faire réexaminer votre dossier de demande de crédit immobilier. Pour se faire, envoyez une lettre de demande en recommandée avec accusé de réception. Vous pouvez envoyer une attestation auprès du Médiateur de l’Association Française des Sociétés Financières si le refus provient d’une société de crédit ou auprès du Médiateur bancaire dans le cas où le refus émane d’une banque.

Bien entendu, votre contestation doit mettre en avant les raisons qui, selon vous, ne sont pas justifiées et qui ne peuvent motiver un avis négatif.

Un refus de prêt immobilier est-il possible malgré un accord de principe ?

Un accord de principe est-il synonyme de promesse de prêt immobilier ? La réponse est non. En effet, l’accord de principe n’est que la première étape vers la souscription d’un prêt immobilier. Ce document n’a rien d’officiel et ne valide pas l’obtention définitif de votre crédit immobilier.

Cet accord ne prend en compte que 3 éléments de votre dossier :

  • Vos bulletins de salaire ;
  • Vos avis d’imposition ;
  • Vos relevés de comptes bancaires.

Cela constitue donc une première analyse de votre demande. Dans un second temps, après l’accord de principe, la banque analyse :

  • Votre taux d’endettement.
  • La tenue de vos comptes bancaires.
  • Votre apport personnel.
  • Votre situation professionnelle.

Après analyse de ces dernières informations, la banque peut donc émettre un refus de prêt immobilier malgré un accord de principe établi au préalable.

Nos 4 conseils en cas de refus de crédit immobilier

Voici nos 4 conseils si vous faites face à un refus de prêt immobilier :

  • Faites un point complet sur votre situation : êtes-vous en CDI ? Etes-vous souvent à découvert ? Quel est votre capacité de remboursement ? Avez-vous fait comparer les différentes offres du marché ? Avez-vous fait appel à un courtier pour vous aider ? Voici toutes les questions que vous devez vous posez après un refus de crédit immobilier.
  • Prenez toujours garde aux mauvaises surprises : faire une demande de prêt immobilier n’est pas une aventure de tout repos. Ainsi, votre banque peut vous accorder puis refuser votre prêt. Cette situation est possible car la proposition de crédit de la banque est valable 30 jours. Durant ce délai, elle peut revenir sur son offre lorsqu’une condition du contrat n’est pas respectée. Par exemple, une validation de CDI qui n’a pas pu être faite.
  • Considérez tous les éléments : en cas de refus de crédit immobilier, vous devez prendre en compte l’ensemble des éléments concernés. C’est notamment le cas des conditions suspensives. Celles-ci correspondent à la clause du compromis de vente de votre bien immobilier vous protégeant en cas de refus de prêt immobilier.
  • N’hésitez pas à faire réexaminer votre demande : vous pensez que les motifs de refus de votre prêt immobilier ne sont pas justifiés ? Dans ce cas, il est recommandé de demander à faire réanalyser votre dossier. Nos experts sont là pour vous aider à faire la demande !
Il est nécessaire de remplir ce champs.
Votre nom est requis.