Quelle mutuelle santé pour les personnes handicapées ?

Quelle mutuelle santé pour les personnes handicapées ?

En France, de nombreux français sont reconnus en situation de handicap. Or, les frais de santé d’une personne handicapée peuvent s’avérer très élevés, en fonction du degré de handicap et des besoins induits : fauteuil, appareils auditifs, béquilles ou encore, prothèse… Il est donc important de bien comprendre le fonctionnement de l’Assurance maladie et de souscrire une mutuelle adaptée à vos besoins. Du choix de vos garanties aux aides à votre disposition, Réassurez-moi vous explique comment obtenir la meilleure complémentaire santé.

Quelle prise en charge des personnes handicapées par la Sécurité sociale ?

Si la Sécurité sociale rembourse habituellement plus ou moins 70 % des frais de santé d’un individu, dans certains cas, elle peut prendre en charge 100% de la base de remboursement fixée. C’est notamment le cas des personnes en situation de handicap. Pour pouvoir bénéficier de ce dispositif, il vous faut demander la Reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH). Est considéré comme travailleur handicapé : « toute personne dont les possibilités d’obtenir ou de conserver un emploi sont effectivement réduites par suite de l’altération d’une ou plusieurs fonctions physique, sensorielle, mentale ou psychique ».

Vous bénéficierez également de cette prise en charge à 100 % en sollicitant l’Allocation aux adultes handicapés (AAH) ou également, dans les cas suivants :

  • Si votre pathologie fait partie de la liste des 30 affections de longue durée (ALD), fixées par le code de la sécurité sociale, et que votre handicap est lié à cette affection : paraplégie, insuffisance cardiaque grave, sclérose en plaques…
  • S’il s’agit d’une affection hors liste mais invalidante (exemple : malformation congénitale des membres).
  • Si vous êtes titulaire d’une rente d’accident du travail ou de maladie professionnelle dont le taux est au moins égal à 66,66 %.
  • Si vous êtes bénéficiaire d’une pension d’invalidité ou d’une pension de retraite après une pension d’invalidité, d’une pension de veuf ou veuve invalide.

Pour trouver la meilleure mutuelle, il est recommandé de comparer les offres du marché. Les comparateurs en ligne vous permettent de voir facilement les différents contrats disponibles. Réassurez-moi compare justement pour vous les offres de 16 mutuelles partenaires. En renseignant votre profil, vos besoins et votre budget, des devis adaptés vous sont présentés, rapidement et gratuitement, pour que vous puissiez choisir la meilleure mutuelle.

La mutuelle santé pour les personnes en invalidité

Même si certaines affections ou certains handicaps permettent un remboursement à 100 % du tarif de la Sécurité sociale, il n’est pas exclu qu’il reste à votre charge des dépassements d’honoraires. Il est alors judicieux de souscrire une mutuelle pour que celle-ci rembourse tout ou partie des frais restants. Vous pouvez notamment souscrire une mutuelle individuelle. Elle sera personnalisée en fonction de votre profil et de vos besoins, notamment par l’ajout de garanties complémentaires si nécessaire. 

Cependant, il n’est pas toujours simple de trouver des contrats de mutuelle quand les frais à couvrir sont élevés et que les organismes de complémentaire estiment les risques trop élevés. Mais rassurez-vous, il existe plusieurs organismes qui proposent des contrats adaptés aux mutuelles santé pour handicapés. Parmi ces organismes, on retrouve April, Solidaris Handicap ou encore Mutuelle Intégrance. April, dont Réassurez-moi est partenaire, propose notamment des contrats de mutuelle handicap moteur, mutuelle santé non-voyant ou encore, mutuelle malentendant.

La mutuelle d’entreprise est-elle obligatoire pour les travailleurs handicapés ? 

La mutuelle d’entreprise est obligatoire, même pour les salariés reconnus comme étant en situation de handicap. Étant donné qu’ils bénéficient déjà d’une prise en charge à 100 % de la Sécurité sociale et des aides de la RQTH, il est en effet considéré qu’ils peuvent et doivent souscrire la mutuelle d’entreprise. Les seuls cas dans lesquels un travailleur handicapé peut la refuser sont les suivants :

  • Si vous êtes déjà bénéficiaire d’une complémentaire santé individuelle. Dans ce cas, vous pouvez repousser l’adhésion au contrat groupe de l’entreprise, mais serez quand même tenu de la contracter à échéance de votre contrat individuel.
  • Si vous bénéficiez déjà d’une mutuelle en tant qu’ayant droit.
  • Si vous étiez déjà dans l’entreprise au moment de la mise en place de la mesure, suite à une décision unilatérale de l’employeur.
  • Si vous bénéficiez de la CMU-C ou de l’ACS.
  • Si vous êtes salarié à temps très partiel.
  • Si vous êtes en CDD ou contrat de mission.
  • Si vous êtes apprenti.

Si vous correspondez à l’une de ces conditions et souhaitez obtenir une dispense de mutuelle collective obligatoire, vous pouvez rédiger votre refus de souscription à partir de l’exemple téléchargeable ci-dessous. Vous devrez envoyer cette lettre à votre employeur, accompagnée d’un justificatif.

Les aides de l’Assurance maladie pour personne handicapée

Plusieurs aides financières et d’accompagnement existent pour aider les personnes en situation de handicap : 

  • L’Allocation aux adultes handicapés (AAH). Une aide financière qui permet d’assurer un minimum de ressources. Elle est attribuée sous réserve de respecter des critères d’incapacité, d’âge, de résidence et de ressources. Elle est accordée sur décision de la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées et vient compléter vos revenus.
  • La Maison départementale des personnes handicapées (MDPH). Pour toute information, vous pouvez consulter la MDPH. Il s’agit d’un lieu d’information et d’accompagnement disposant d’une équipe pluridisciplinaire qui évalue les besoins des personnes handicapées.
  • L’Affection longue durée (ALD). Comme expliqué précédemment, si votre handicap est consécutif d’une ALD, maladie grave et/ou chronique nécessitant un traitement thérapeutique long et coûteux, vous pouvez bénéficier de la prise en charge à 100 % des frais de santé liés à votre pathologie.
  • La Couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) prend en charge la part complémentaire des dépenses de santé gratuitement, dans la limite du tarif fixé par la Sécurité sociale. Grâce à ce dispositif, vous êtes dispensé de l’avance de frais. Dans la pratique, vous ne payez rien lorsque vous allez chez le médecin, par exemple. 
  • Si vos ressources dépassent les conditions pour obtenir la CMU-C, vous êtes peut-être éligible à l’Aide au paiement de la complémentaire santé (ACS). Ce dispositif vous permet d’obtenir une aide financière pour payer une complémentaire santé individuelle. Le montant de l’aide est fixé en fonction de vos ressources et de votre âge (entre 100 € et 550 € par an). Cette aide vous dispense de la participation forfaitaire de 1€ et de l’avance de frais lors de visites chez le médecin.

À la recherche d’une mutuelle santé offrant à la fois de bonnes garanties et des cotisations raisonnables ? N’hésitez pas à utiliser notre comparateur de complémentaires santé, en ligne et gratuit.

Une couverture optimale avec la surcomplémentaire santé

Si vous ne trouvez pas de mutuelle totalement adaptée à vos besoins, vous pouvez aussi souscrire une surcomplémentaire santé. Il s’agit d’un contrat de couverture de frais de santé qui vient compléter les remboursements de la sécurité sociale et de la mutuelle, en troisième niveau. Ce type de contrat vous permet de renforcer certaines garanties de votre contrat de mutuelle.

Selon la nature et le taux de votre handicap, vous pouvez aussi souscrire un contrat de Prévoyance. Il s’agit d’un contrat couvrant une personne, mais qui propose le versement d’un capital ou d’une rente en cas de soucis de santé. Des mutuelles spécialisées proposent aujourd’hui des contrats de prévoyance pour personnes handicapées.

Si votre situation vous impose d’être dépendant d’une autre personne, car votre taux de handicap est important, sachez également que les contrats contrat de Prévoyance existent pour garantir votre avenir. C’est-à-dire que le contrat de prévoyance couvre la personne qui s’occupe de vous, afin de vous protéger s’il lui arrivait quelque chose. Il s’agit ici de protéger (financièrement entre autres) le proche handicapé.

Réduire le coût de sa complémentaire santé handicapé

Comme toute complémentaire santé, le coût de la mutuelle pour personnes en situation de handicap est calculé selon votre profil (âge, lieu de résidence, composition du foyer, situation professionnelle, etc.) et le niveau de garanties que vous avez choisi.

Plus vous choisissez une mutuelle avec un niveau de garanties élevé, plus la cotisation en tiendra compte et sera chère. Il faudra donc bien étudier vos besoins en matière de frais de santé afin de choisir les garanties dont vous aurez besoin. Par exemple : si votre handicap nécessite le port de prothèses auditives, votre mutuelle devra vous proposer le remboursement adéquat. Il s’agira d’un point sur lequel vous devrez être vigilant. Si votre handicap provient en revanche d’une déficience visuelle, vous devrez être attentif à la garantie remboursement des soins optiques de votre contrat.

Par ailleurs, veillez à bénéficier du tiers-payant. Il s’agit de l’exonération en avance de vos frais de santé. Atout essentiel, l’organisme paye directement le professionnel de santé, sans passer par vous. Grâce au tiers-payant, vous n’avez plus à faire la démarche d’avancer les frais et d’en demander ensuite le remboursement. 

Enfin, veillez à bien respecter les parcours de soin, à savoir consulter votre médecin traitant avant de vous diriger vers un médecin spécialisé. En effet, si vous ne le respectez pas, la Sécurité sociale ne vous remboursement pas entièrement vos frais de santé. Et essayez autant que possible de choisir des médecins sans dépassements d’honoraires. 

12 réponses à “Mutuelle santé – Handicap”

  1. dominique le 14 novembre 2019 a posté : dit :

    bonjour
    je suis en invalidité catégorie 1, je suis pris en 100 % par la secu sauf sur les dépassements d'honoraire quelle mutuelle choisir
    dominque

  2. Lucier le 4 octobre 2019 a posté : dit :

    Je suis en mobilité résuite je suis actuellement sans mutuelle car j'ai du mal à payé l'autre qui était de 88 Euro par mois comment faire pour ravoir une mutuelle

  3. Aichour frederique le 23 septembre 2019 a posté : dit :

    Mon mari est en invalidité capteriez 2 à la sécurité sociale je suis sans ressources et avont 3 enfants à quelle couverture santé avons nous droit?

  4. Mme Dominique LEBIHAIN le 20 août 2019 a posté : dit :

    Bonjour
    Je suis handicapée à 80% suite à un traumatisme crânien en 2004
    Je suis à la retraite et ai une mutuelle onéreuse 87€ par mois. Je souhaiterais connaître vos conditions et le montant mensuel de vos remboursements si hospitalisation par exemple indépendante à mon problème par exemple. Merci d avance. Cdt

  5. Ulloa Olivier le 25 juillet 2019 a posté : dit :

    Bonjour je suis handicapé a plus de 80 % suite à des maladies et accident et je suis en instance de séparation PACS et je bénéficier de la mutuelle de ma conjointe car maintenant je ne sais pas quelle mutuelle choisir il me perd souvent que 640 € de pension d'invalidité merci d'avance cordialement

  6. VILLA Mireille le 24 juillet 2019 a posté : dit :

    Quelle mutuelle pour assurer mon fils âgé de 31ans qui bénéficie d une AHH et se trouve actuellement hospitalisé , qui est assuré (carte vitale) seulement? Merci de votre réponse.

Posez votre question
Un expert vous répondra