Quelle différence entre mutuelle santé et prévoyance ?

Mis à jour le 22 juillet 2020 par Antoine Fruchard 

La mutuelle santé reste la protection sociale la plus connue, surtout depuis l’Accord National Interprofessionnel (ANI), entré en vigueur en 2016. Cette loi prévoit la généralisation de la complémentaire santé et l’accès aux soins pour tous. Pourtant, d’autres systèmes de protection sociale existent, notamment la prévoyance. Réassurez-moi vous présente les différences entre la mutuelle santé et la prévoyance.

Mutuelle santé ou prévoyance : que choisir ?

Pour faire le meilleur choix entre mutuelle santé et prévoyance, il vous est conseillé de réaliser un diagnostic en profondeur de votre situation et de vos besoins, ainsi que ceux de vos éventuels ayant droits. Cette première étape est primordiale, car elle vous permettra de lister vos critères de sélection et les éventuels points de friction. Vous vous munirez ainsi des meilleurs leviers pour choisir et négocier les garanties qui constitueront votre contrat.

Une fois votre diagnostic fait, il vous est fortement conseillé de porter un regard d’ensemble sur les différentes offres du marché. Le comparateur Réassurez-moi vous permet, en quelques clics, de scanner et comparer les meilleures propositions en fonction de vos critères et de votre profil et de comparer les remboursements.

Qu’est-ce qu’une mutuelle santé ?

L’objectif d’une mutuelle santé est de proposer des remboursements en complément de ceux effectués par la Sécurité Sociale. En contrepartie d’une cotisation mensuelle, l’assuré se fait rembourser tout ou partie de ces frais de santé.

Le 1er niveau consiste au remboursement de la Sécurité Sociale, selon un taux appliqué à un tarif de base, appelé tarif conventionnel. La mutuelle santé procède à un remboursement complémentaire, dit de deuxième niveau. Selon le niveau de garanties que vous avez choisi, vos frais de santé pourront ainsi être totalement remboursés.

Éventuellement, si vous trouvez que votre mutuelle santé ne rembourse pas suffisamment, vous avez la possibilité de souscrire une surcomplémentaire santé. Celle-ci procèdera alors à un remboursement de troisième niveau, qui constituera un complément de remboursement à la Sécurité Sociale et de la mutuelle santé.

Vous recherchez un contrat de mutuelle santé ? Nous vous conseillons de comparer les offres pour souscrire la meilleure formule. Pour cela, n’hésitez pas à utiliser notre comparateur en ligne et gratuit de complémentaires santé. En quelques minutes, plusieurs devis de mutuelle vous seront proposés, vous n’aurez plus qu’à souscrire celui qui vous convient le mieux !

À qui s’adresse une mutuelle santé ?

La mutuelle santé s’adresse à tous. Si vous êtes salarié du secteur privé, l’Accord National Interprofessionnel (ANI), entré en vigueur en 2016, impose à votre employeur de vous proposer une mutuelle santé d’entreprise collective. Une partie de la cotisation (au minimum 50 %) est prise en charge par l’employeur.

Si vous êtes travailleur non salarié, le dispositif Loi Madelin vous permet d’obtenir des avantages fiscaux en souscrivant une mutuelle santé. Les cotisations versées au titre de votre protection sociale (mutuelle, prévoyance, retraite) peuvent être déduites de votre revenu imposable. Si vous êtes étudiants ou senior, des mutuelles santé spécialement étudiées pour vos besoins peuvent être souscrites.

Enfin, si vos revenus ne vous permettent pas de souscrire une mutuelle santé individuelle, vous pouvez bénéficier d’aides de l’État :

  • la CMU-C (Couverture Maladie Universelle Complémentaire) est une mutuelle gratuite pour les personnes à revenus faibles ;
  • l’ACS (Aide à l’acquisition d’une Complémentaire Santé) est une aide financière qui vous permet de réduire le montant de la cotisation de votre mutuelle santé individuelle. Elle est accordée aux personnes dont les revenus sont supérieurs aux plafonds de la CMU-C.

Les garanties des mutuelles santé

Les mutuelles santé interviennent pour le remboursement des frais de santé dans les domaines suivants :

  • soins courants (consultations de médecin, médicaments, bilan de santé, analyses médicales…) ;
  • hospitalisation (tous les frais d’hospitalisation : forfait journalier, chambre particulière, etc.) ;
  • optique (monture, verres, lentilles…) ;
  • dentaire (appareillage, orthodontie, soins…).

Suivant le niveau de couverture que vous avez choisi, d’autres domaines peuvent être remboursés, comme par exemple la médecine douce (ostéopathie, homéopathie, etc.) ou encore les appareils auditifs.

Combien coûte une mutuelle santé ?

Les tarifs des mutuelles santé sont calculées en fonction de :

  • l’âge des assurés : plus l’assuré est jeune et moins la cotisation est élevée ;
  • le lieu de résidence : selon les régions, les consultations et frais de santé sont plus ou moins élevés. Par exemple, la région parisienne est l’une des plus chères car les dépassements d’honoraires sont très fréquents ;
  • la gamme de mutuelle santé : les niveaux de garanties élevés qui permettent des remboursements plus importants seront plus chères que des garanties basiques.

Les cotisations des mutuelles santé sont donc personnalisées et dépendent beaucoup du profil des assurés.

Qu’est-ce qu’un contrat de prévoyance ?

La prévoyance est une protection sociale, au même titre que la mutuelle, dont les garanties ne couvrent pas les mêmes risques que la complémentaire santé. En effet, la prévoyance couvre les aléas de la vie en versant une aide financière lors d’accident ou de maladie.

Les contrats de prévoyance couvrent les risques liés au décès, à la dépendance, à l’invalidité et à l’incapacité. On distingue la prévoyance obligatoire de la Sécurité Sociale et la prévoyance individuelle des assurances.

Les montants de garanties des contrats de prévoyance sont calculés en fonction de vos revenus. Lors d’un aléa ou sinistre couvert par le contrat, les garanties de votre prévoyance se déclenchent. Si, en conséquence de cet aléa ou sinistre, vous êtes en arrêt maladie, une indemnité journalière vous sera versée par la Sécurité Sociale, puis un complément d’indemnité sera versé par la prévoyance individuelle.

Dans le cas d’incapacité ou d’invalidité, la Sécurité Sociale et votre assureur procèderont au versement d’une rente ou d’une pension. Enfin, dans le cas du décès de l’assuré, un capital est versé aux ayants droit.

À qui s’adressent les contrats de prévoyance ?

La prévoyance est une protection sociale qui s’adresse à toute personne qui perçoit un salaire et qui souhaite se protéger contre les conséquences financières d’une baisse de revenus, en cas d’accident ou de maladie. Les salariés peuvent bénéficier d’un contrat groupe, ou collectif, par le biais de leur employeur.

Les travailleurs non-salariés peuvent souscrire une prévoyance au titre de la loi Madelin. Ainsi ils bénéficient des avantages fiscaux octroyés par ce dispositif. Les salariés non couverts par un contrat d’entreprise peuvent souscrire une prévoyance à titre individuel.

La prévoyance de la Sécurité Sociale

Tous les affiliés à la Sécurité Sociale bénéficient d’un régime de prévoyance obligatoire. Celui-ci prévoit :

  • des indemnités journalières : en cas d’arrêt de travail, la Sécurité Sociale verse une compensation de la baisse de salaire ;
  • une rente, ou pension : en cas d’invalidité ou d’incapacité la Sécurité Sociale verse une indemnité dont le montant dépend de vos revenus.

Les montants prévus au titre de la prévoyance obligatoire de la Sécurité Sociale restent faibles. C’est pourquoi les assureurs proposent la souscription de contrats de prévoyance individuelle. L’objectif est de l’ajouter à la prévoyance obligatoire afin de compenser la baisse du niveau de vie engendrée par l’absence de revenus occasionnée par un aléa ou sinistre.

La prévoyance individuelle

Il s’agit de contrat d’assurance à souscription individuelle et facultative. Les contrats de prévoyance prévoient le versement d’indemnités complémentaires à ceux de la Sécurité sociale. La prévoyance individuelle intervient en cas d’arrêt de travail, d’incapacité ou d’invalidité à la suite d’une maladie ou d’un accident.

Les garanties des contrats de prévoyance

Les contrats de prévoyance se souscrivent pour compenser les pertes de salaires éventuelles en cas de :

  • maladie ou accident ;
  • arrêt de travail ;
  • incapacité permanente ou non ;
  • invalidité partielle ou totale ;
  • dépendance ;
  • décès de l’assuré.

Les contrats de prévoyance prévoient toujours des franchises, que vous pouvez moduler. Souvent, on retient 3 jours en cas d’hospitalisation, 15 jours en cas d’accident et 30 jours en cas de maladie. Cela signifie que les garanties du contrat ne débuteront qu’au terme des jours de franchises indiqués, suivant l’évènement.

Par exemple : si vous êtes en arrêt de travail suite à un accident de la vie courante, vous ne pourrez prétendre à un versement d’indemnités journalières qu’à partir du 16ème jour d’arrêt de travail.

Combien coûte un contrat de prévoyance ?

Le coût d’un contrat de prévoyance dépend du profil de l’assuré en priorité. Les cotisations des contrats de prévoyance sont calculées par rapport à l’âge de l’assuré et de son niveau de revenus. Compte tenu du fait que les garanties sont basées sur les revenus de l’assuré, plus celui-ci perçoit un haut salaire et plus la cotisation du contrat de prévoyance sera élevée.

Une modulation des franchises permet de s’assurer pour les risques les plus graves, tout en baissant la cotisation.

Comment souscrire un contrat de prévoyance ?

L’adhésion à un contrat de prévoyance nécessite de remplir un questionnaire médical. Selon le niveau de garantie choisi, le questionnaire médical peut être plus long et demander l’avis de votre médecin, voire des analyses (de sang, cardiaques, etc.).

Après analyse de votre questionnaire et de vos documents médicaux par un médecin conseil des assurances, la cotisation peut être :

  • soit maintenue à l’identique, si votre état de santé est bon ;
  • soit majorée si votre état de santé présente un risque particulier (par exemple présence de cholestérol, diabète…).

Dans le cas où votre état de santé présente un risque trop élevé pour l’assureur, celui-ci peut refuser la souscription. Des assureurs spécialisés en risques dits aggravés peuvent alors vous proposer des contrats plus adaptés. L’assureur vous fera signer la proposition d’assurance, prévoyant ou non une majoration en fonction de votre état de santé. Elle constituera la base de votre contrat d’assurance que vous recevrez ultérieurement.

20 commentaires
André., le 17 février 2020

Bonjour. Mon épouse dispose d'une Mutuelle au sein de son entreprise. Il y a une prévoyance mais ne prenant en compte que lorsqu'il y a une invalidité où décès. Peut elle prendre un contrat prévoyance ailleurs que dans son entreprise qui aurait des garanties plus larges( maladie). Vous remerciant.

Répondre
Notre expert
Antoine Fruchard, le 18 février 2020

Bonjour André,

Si la prévoyance entreprise de votre femme ne la couvre pas suffisamment, il est en effet tout à fait possible pour elle de souscrire une prévoyance hors entreprise. Votre femme sera mieux couverte, en revanche, elle devra s'acquitter de cotisations.

Répondre
Bacheley, le 17 janvier 2020

Bonjour je travail en meunerie et voudrai changer ma complémentaire et prevoyance santé es ce que je peux ?? J'ai tj mes indemnités 6 mois après pourriez vous maider. On me di que je peux pas changer en étant célibataire je ne peux pas me permettre

Répondre
Notre expert
Antoine Fruchard, le 17 janvier 2020

Bonjour M. Bacheley,

Toutes les informations concernant le changement de mutuelle santé sont disponibles sur la page suivante => https://reassurez-moi.fr/guide/mutuelle-sante/changer

Répondre
MARIE LAURE, le 28 novembre 2019

Bonjour j'ai quitté un CDI et sur mon certificat de travail il stipule que j'ai encore des garanties prévoyances est ce que ça veux dire que j'ai encore des droits comme la mutuelle

Répondre
Notre expert
Antoine Fruchard, le 2 décembre 2019

Bonjour Marie-Laure,

Vous pouvez en effet également disposer de la portabilité de votre prévoyance collective.

Répondre
Herate Marie Claude, le 11 juillet 2019

Je suis retraitée de la fonction publique d état. Je souhaite quitter la MGAS pour adhérer à Malakoff Mederic beaucoup plus intéressante. Je voudrais savoir si je peux conserver la dépendance que je ai actuellement avec la Mutuelle Générale des Affaires Sociales. Merci pour votre réponse.

Répondre
Notre expert
Antoine Fruchard, le 12 juillet 2019

Bonjour
Oui bien sûr. Ce sont 2 contrats distincts

Répondre
Zira, le 13 juin 2019

Je suis étudiant et j avais un contrat cdi de 78h je viens de me faire licencié et j ai le droit à une reprise portabilité sur mon contrat prévoyance dous je le garder ou pas ? En sachant que je suis étudiant inscription à pole emploie suite a ce licenciement.

Répondre
Notre expert
Antoine Fruchard, le 14 juin 2019

Bonjour Zira,
Je vous encourage à le garder car il pourrait être très utile en cas de coup dur.

Répondre
Marine, le 5 juin 2019

Bonjour,

J'ai souscris une assurance prévoyance santé malheureusement le jour même j'ai eu un rendez-vous avec mon médecin traitant qui m'a mise en arret de travail.
Ma question est est-ce que a l'issu de mes deux mois de carence mon assurance me versera mes indémnités en complément de la sécurité social ?

Répondre
Amel, le 25 février 2019

Bonjour,
Merci beaucoup pour cet article très simple et extrêmement clair.
Cordialement,

Répondre
Laurent, le 17 février 2019

Bonjour
Merci pour cet article.
Mon épouse travaille dans son institut de beauté, elle dépend du RSI.Est elle couverte par cette prévoyance de base sécu en tant qu’employeur ? Avez vous un comparatif de prévoyance ? Il y a t’il pour certaines pathologies un « droit à l’oubli » ?
Merci

Répondre
Isabelle, le 12 février 2019

Bonjour,
Quand on est à la retraite et qu'on a une complémentaires santé solide, et qu'on an'a personne à charge, je suppose qu'on peut se passer d'une assurance prévoyance accident ?
Je suis sur le point de résilier la mienne qui me semble redondante et inutile.
Merci

Répondre
Notre expert
Antoine Fruchard, le 12 février 2019

Bonjour Isabelle,
La prévoyance est complémentaire car elle vous apporterai une rente en cas d'accident (et pas de remboursement de vos prestations de santé).
Je vous conseille donc de la conserver

Répondre
Marine, le 25 janvier 2019

Bonjour J aurai aimé savoir laquelle est obligatoirement fournie par mon employeur mutuelle ou la prévoyance?
Merci d avance pour vos réponses

Répondre
Notre expert
Antoine Fruchard, le 29 janvier 2019

Bonjour Marine,
Mutuelle obligatoire et prévoyance selon la convention collective

Répondre
biseur jerome, le 17 janvier 2019

Bonjour,

Quelle mutuelle santé et prévoyance conseillez vous pour un artisan auto-entrepreneur?

dans l'attente de vous lire cordialement.

Répondre
Notre expert
Antoine Fruchard, le 17 janvier 2019

Bonjour Jérôme,
Je vous conseille d'utiliser notre outil https://reassurez-moi.fr/comparateur-mutuelle-sante qui vous trouvera le meilleur contrat.
bien à vous

Répondre
[email protected], le 24 novembre 2018

Excellent article. Très bien écrit. C'est très clair, ce qui est rare dans le domaine. Félicitations. Cela m'a (enfin) permis d'avoir une vision précise des différents modes de prévoyance.

Répondre
Il est nécessaire de remplir ce champs.
Votre nom est requis.