Mutuelle santé et prime de naissance 

Lors de l’arrivée d’un enfant, les formalités administratives sont nombreuses. Si les jeunes parents pensent immédiatement à déclarer la naissance à la mairie, l’inscription à la mutuelle santé est souvent oubliée, et pourtant tout aussi indispensable. À la clé : une meilleure prise en charge des soins médicaux et une prime de naissance. La prime de naissance est une compensation financière versée par votre mutuelle santé. 

Déclarer la naissance de votre enfant à la Sécurité sociale

Les premières visites chez le pédiatre arrivent vite, et les dépenses maladies les plus courantes également : rendez-vous chez un spécialiste, examens sanguins, prescriptions de vitamines ou de médicaments…  Pour assurer la bonne prise en charge médicale de votre enfant, vous devez dans les jours qui suivent l’accouchement, effectuer les démarches nécessaires auprès de l’Assurance maladie afin de rattacher le nouveau né à la carte vitale de sa mère ou de son père.

Pour déclarer son enfant à l’Assurance maladie, il suffit de remplir le formulaire CERFA n°14445*01 intitulé « demande de rattachement d’un enfant » et de le retourner avec une photocopie du livret de famille à jour. À défaut, joindre l’extrait de l’acte de naissance. Vous pouvez télécharger le document CERFA. La demande de rattachement est à envoyer à l’Assurance maladie dont vous dépendez (CPAM, MSA, RSI…).

Notez que jusqu’à 11 jours après la naissance, vos frais médicaux sont remboursés à 100 % par l’Assurance maladie.

Prime de naissance ou forfait naissance ?

La prime de naissance de la CAF

Pour recevoir cette prime, vous devez avoir adressé à la CAF et à votre CPAM (Caisse primaire d’Assurance maladie) votre déclaration de grossesse, et ce au plus tard dans les 14 premières semaines (si votre médecin traitant a déclaré votre grossesse à la CAF, vous n’aurez pas de démarche à effectuer.

Le montant de la prime de naissance de la CAF est de 923,08 € pour les enfants nés jusqu’au 1er avril 2018, et de 941,66 € pour les enfants nés après cette date. Cette somme est versée en une seule fois après la naissance. En cas de jumeaux par exemple, elle est versée autant de fois que le nombre d’enfants.

Cette prime est cumulable avec d’autres allocations de la Caf. Cependant, la prime à la naissance est soumise à conditions de revenus : par exemple, un couple avec un enfant ne percevant qu’un seul revenu d’activité devra justifier de revenus inférieurs à 35 872 euros. S’il a deux enfants, ce plafond passe à  42 341 euros, puis à 48 810 euros s’il en a trois.

Le forfait naissance de la mutuelle santé

Bien choisir sa mutuelle santé reste indispensable pour couvrir les frais restant à votre charge et les dépassements d’honoraires, après le remboursement de la Sécurité sociale via l’Assurance maladie. Pour rappel, l’Assurance maladie prend en charge à 100% l’ensemble des examens obligatoires liés à votre grossesse et/ou à l’arrivée de votre nouveau né, et à 70% une grande partie des autres frais.

Mais la mutuelle peut également offrir un autre avantage : la prime de naissance, également appelée le forfait naissance. Il s’agit d’une aide financière versée par votre mutuelle santé. Selon les complémentaires santé, la prime de naissance peut être perçue par les parents juste avant ou après la naissance de l’enfant.

Le montant de la somme versée dans le cadre de la prime de naissance est très variable d’un assureur à un autre, mais diffère également selon les formules proposées par votre mutuelle santé. Il peut aller de 50 € à plus de 1 000 € ! Toutefois, la moyenne se situe plutôt autour de 200 €. Un montant qui reste fort appréciable lors de l’arrivée d’un bébé. Vous pouvez comparez les offres pour vérifier les montants selon chaque mutuelle.

 

Pourquoi prévenir ma mutuelle santé de l’arrivée d’un enfant ?

Si vous bénéficiez d’une complémentaire santé, en parallèle des démarches obligatoires liées à l’Assurance maladie, il est impératif de faire la demande de rattachement de l’enfant à votre contrat. Cette procédure est simple, et assurera la prise en charge des frais médicaux non couverts par la Sécurité sociale, mais également le versement d’une prime de naissance, aussi appelée : forfait naissance.

Attention : le rattachement d’un enfant à la mutuelle santé d’un des parents peut entraîner un coût supplémentaire. Pensez à bien comparer votre mutuelle santé avec celle de votre conjoint afin d’éviter une mauvaise surprise.

Obtenir une meilleure couverture des soins médicaux

À l’arrivée d’un enfant, et tout au long de sa croissance, les mutuelles santé assurent le remboursement partiel ou total des frais médicaux non pris en charge par l’Assurance maladie, comme :

  • les dépassements d’honoraires chez les spécialistes,
  • des séances d’ostéopathie,
  • certains vaccins,
  • l’optique,
  • l’orthodontie,
  • la radiologie,
  • la diététique,
  • la psychologie…

La mutuelle santé peut aussi offrir des services d’assistance ou de prévention, selon le contrat de mutuelle santé que vous avez choisi.

Bénéficier du forfait naissance

Bonne nouvelle ! Sachez que la plupart des mutuelles santé proposent le versement du forfait naissance (aussi appelé, selon les assureurs, prime de naissance), d’une valeur moyenne de 200 € (selon le contrat souscrit).

Si vous n’avez pas encore de mutuelle santé : l’arrivée prochaine d’un enfant est une excellente occasion de se pencher sur la question.

  • La première chose à faire est de vous renseigner auprès de votre employeur, qui pourra peut-être vous proposer une mutuelle santé d’entreprise plus avantageuse.
  • Si vous n’êtes pas salarié, vous pouvez également faire une comparaison des mutuelles santé individuelle, afin de trouver celle qui semble correspondre davantage à vos besoins.
  •  

Comment bénéficier d’une prime de naissance avec ma mutuelle santé ?

La demande de prime de naissance se fait le plus souvent par courrier juste avant ou après l’accouchement.
Avant toute chose, il faut vous assurer que le contrat souscrit auprès de votre complémentaire santé offre bien une prime de naissance. Si ce n’est pas le cas, vous avez toujours la possibilité de changer les termes de votre contrat ou bien de changer de mutuelle santé.

Prime de naissance : quelles sont les conditions ?

Notez que le versement de la prime de naissance de votre mutuelle santé n’est soumis à aucune condition de ressources. En effet, elle ne dépend pas de vos revenus mais du contrat que vous avez souscrit.

  • Si vous vous êtes bénéficiaire de la prime de naissance proposée par la CAF, sachez que vous avez la possibilité de cumuler cette prestation avec le forfait naissance de votre complémentaire santé. Une bonne raison pour vous rapprocher rapidement de votre mutuelle santé afin d’évaluer le montant de cette aide complémentaire.
  • Si vous ne percevez pas la prime de naissance proposée par la Caisse d’Allocations Familiales, rien ne vous empêche d’effectuer les démarches auprès de votre mutuelle santé pour percevoir votre forfait naissance.

Si la prime de naissance proposée par la CAF est délivrée pour le foyer, ce n’est pas nécessairement le cas pour le forfait naissance. En effet, ce dernier dépend des conditions spécifiques applicables à chaque contrat de mutuelle santé.

La prime de naissance de la mutuelle est généralement versée à l’inscription de l’enfant sur votre contrat, dans les deux mois suivant sa venue au monde.

Par exemple, le forfait naissance peut être accordé :

  • Uniquement à la mère ou au père de l’enfant,
  • Seulement au parent qui rattachera l’enfant à son contrat de complémentaire santé,
  • Parfois aux deux parents.

Prime de naissance : quand prévenir sa mutuelle ?

Afin d’éviter tous désagréments, nous vous conseillons de vous adresser à votre mutuelle santé le plus rapidement possible, autrement dit dans le mois qui suit la naissance (ou l’adoption) de votre enfant, pour obtenir votre prime de naissance, mais aussi pour le rattacher à votre contrat, et ainsi pouvoir bénéficier de tous les remboursements auxquels vous avez droit.

Prime de naissance : les formalités administratives

Pour demander votre prime de naissance, il vous suffit de rattacher votre enfant au contrat de  votre mutuelle santé., c’est ce qu’on appelle un ayant droit. Vous devez pour cela adresser à votre complémentaire santé un courrier accompagné d’une copie du livret de famille à jour ou de l’acte de naissance.

Certaines mutuelles proposent également de faire les démarches en ligne.
Voici une lettre type à adresser à votre mutuelle santé pour obtenir votre prime de naissance :

Changer ou faire évoluer votre mutuelle santé pour obtenir une prime de naissance

Votre nouvelle situation familiale peut entrainer la modification de vos droits accordés par votre mutuelle santé. N’hésitez-pas à la contacter pour savoir si les prestations qu’elle propose sont toujours intéressantes par rapport à vos nouveaux besoins. Dans le doute, une comparaison des prestations de plusieurs mutuelles et/ou un changement de complémentaire santé peuvent-être envisagés.

Faire évoluer son contrat de mutuelle santé

Une fois par an, à date d’échéance de votre contrat vous avez la possibilité de revoir le contrat de votre mutuelle santé. Cette démarche à pour but de réévaluer vos garanties et ainsi vous assurer le versement de la prime de naissance.

À noter : rattacher votre enfant en tant qu’ayant droit à votre mutuelle santé n’est pas forcement gratuit. Avant d’entamer les démarches pensez à bien comparer votre mutuelle santé avec celle de votre conjoint pour éviter un surcoût trop important.

Changer son contrat de mutuelle santé

Dans le cas où les prestations proposées par votre complémentaire santé ne vous conviendraient pas, vous avez également la possibilité de changer de mutuelle santé chaque année en respectant un préavis de 2 mois.
Attention, si vous optez pour un changement de mutuelle santé à l’occasion de l’arrivée d’un enfant, faites attention aux taux de remboursement (niveaux de garanties) et restez vigilant sur les délais de carence proposés par la plupart des contrats. Il équivaut généralement à une période de 3 à 6 mois, durant laquelle aucune prise en charge n’est possible.

Chez Réassurez-moi, nous vous conseillons de vous rapprocher de votre mutuelle santé pour bien connaitre les détails de votre contrat. Dans un deuxième temps, vous pouvez également faire appel à un de nos experts en assurance santé, afin bénéficier de nos conseils pour trouver la mutuelle qui correspond parfaitement à vos besoins.

Comparez 24 contrats de mutuelle santé

Laisser un commentaire