Le rôle de l’expert d’assurance

Le rôle de l’expert d’assurance

Dégât des eaux, incendie, accident de voiture, effondrement… ces sinistres doivent être estimés pour que vous puissiez être indemnisé par votre compagnie d’assurance. L’expert d’assurance est alors appelé pour évaluer l’étendue des dommages et le préjudice subi. Ce spécialiste peut être mandaté par votre assureur comme par vous. À partir de quel montant l’assureur mandate-t-il un expert ? Quand pouvez-vous recourir à votre propre expert ? Qui paie l’expertise ? Ce sujet pouvant s’avérer difficile à appréhender lorsque la situation ne s’est jamais imposée à vous, Réassurez-moi vous explique ce qu’il faut savoir.

Qu’est ce qu’un expert en assurance ?

Un expert d’assurance est un spécialiste chargé d’intervenir dans le règlement des sinistres. Fin connaisseur de son domaine, il est appelé pour constater les dégâts, estimer les causes du sinistre et évaluer le coût des réparations ou de la remise en état. Il se doit d’être attentif à chaque détail et d’être le plus juste possible. On peut dire qu’il est à l’origine du montant de l’indemnisation reçue par l’assuré, du fait que l’assureur se base sur son rapport d’expertise.

Il intervient aussi à la souscription d’un contrat d’assurance pour estimer la valeur des biens à assurer (des bijoux, par exemple). Les domaines dont il peut faire sa spécialité sont divers : le bâtiment, la réparation automobile, la médecine, les objets d’art… Il dispose également de fortes compétences techniques et juridiques sur l’assurance et ses produits.

L’expert en assurance doit agir de façon impartiale entre l’assureur et l’assuré. Il est donc censé être neutre. Il faut tout de même garder en tête que le premier expert d’assurance à intervenir est mandaté par l’assureur. En cas de désaccord avec votre assureur ou avec le rapport d’expertise, vous pouvez tout à fait faire appel à votre propre expert d’assurance, qui effectuera une contre-expertise.

A partir de quel montant l’assurance mandate-t-elle un expert ?

Le passage d’un expert en assurance n’est pas systématique : le type et l’ampleur du sinistre sont déterminants. Il n’existe pas de montant seuil fixé par la loi à partir duquel l’assurance envoie un expert, même si, en règle générale, l’expert d’assurance ne sera pas mandaté en dessous de 3 000 € de dégâts. Ainsi, la compagnie d’assurance décide seule de mandater un expert en assurance ou non, et le montant seuil. On peut trouver d’autres seuils minimum admis par les compagnies d’assurance tels que :

  • Pour un dégât des eaux : 1 600 € .
  • Pour un accident de voiture : 1 500 € à 2 000 €.
  • Pour un cambriolage : l’expert est en principe appelé quelque soit le montant des dégâts (vol et / ou dégradations).
  • En assurance dommages ouvrage et suite à une catastrophe technologique, la loi sur les assurances rend l’expertise obligatoire (à partir d’un certain montant).

Il peut arriver que vous soyez en désaccord avec votre assureur suite à sa prise en charge du sinistre, et que par conséquent, vous soyez insatisfait de son service. Dans cette situation, rappelez vous que vous n’êtes pas tenu de garder à vie le même assureur ! Vous pouvez procéder à la résiliation de votre assurance à date d’échéance sans motif, ou bien hors échéance à tout moment, sans avoir à vous justifier, après un an d’adhésion. Sachez que lors de la première année d’adhésion au contrat, votre droit à la résiliation est soumis à la survenue de certains évènements (changement de profession, déménagement, etc.).

Avant de résilier votre contrat actuel, nous vous recommandons de comparer les divers assureurs du marché et leurs offres. Nos experts mettent à votre disposition un comparateur gratuit vous permettant ainsi de trouver les meilleures garanties, au meilleur prix.

J’ACCÈDE AUX COMPARATEURS D’ASSURANCES

Gratuit, 100 % en ligne, sans engagement 

Quel est le délai de remise du rapport de l’expert en assurance ?

Toutes les conclusions faites par l’expert sont synthétisées dans un rapport remis à l’assureur. C’est à partir de ce document d’évaluation qu’une offre d’indemnisation est établie par la compagnie d’assurance. Il faut savoir qu’aucune règlementation ne définit le délai de remise du rapport d’expertise. L’assureur décide seul de l’envoi d’un expert et du moment de son déplacement. Les délais varient donc selon le type et l’ampleur du sinistre mais également selon votre compagnie d’assurance : celui-ci peut imposer la remise du rapport, par exemple, sous 30 jours après l’expertise, ou sous 40 jours, etc. L’indemnisation intervient 1 à 3 mois après la remise du rapport.

On peut tout de même noter quelques usages dans la profession. En principe, l’expert en assurance se rend sur le lieu du sinistre dans un délai de 15 jours, mais plus le sinistre est important, plus l’attente sera longue. En assurance dommages ouvrage, l’assureur dispose de 60 jours pour rendre sa décision sur l’indemnisation, il faut donc que le rapport de l’expert soit remis dans ce délai, et suffisamment tôt pour que l’assureur ait le temps d’étudier le document.

Qui paie l’expert de l’assuré ?

De nombreux cabinets d’expertise se sont spécialisés dans l’expertise d’assurance, pour tout sinistre : incendie, accident auto, moto, dégât des eaux… Dans un 1er temps, votre compagnie d’assurance mandate un expert pour évaluer le montant du préjudice subi. Cependant, vous pouvez recourir à un expert d’assurance autre que celui désigné par votre assureur : il agira uniquement dans votre intérêt. En principe, ses services sont à vos frais, mais dans certains contrats, votre assureur prendra en charge tout ou partie de ses honoraires.

Nous vous conseillons de vérifier la présence de la clause « honoraires d’experts » de votre contrat d’assurance pour connaitre les détails de la prise en charge par votre compagnie d’assurance.

Vous pouvez choisir de faire appel à votre propre expert d’assurance si, par exemple, vous souhaitez être accompagné lors de la procédure d’indemnisation souvent longue et éprouvante. Après un sinistre, une aide externe intervenant dans votre intérêt peut être la bienvenue ! Vous pouvez également mandater votre propre expert d’assurance si votre compagnie d’assurance n’en désigne pas et que vous estimez cela nécessaire : le recours à un expert par l’assuré est souvent conseillé lors de gros sinistres.

Lorsque vous êtes en désaccord avec l’estimation faite par l’expert mandaté par votre assureur et que vous faites appel à votre propre expert, on parle de contre-expertise. Celui-ci procède à une expertise amiable. Dans le cas où aucun accord n’est trouvé entre les 2 experts, un 3ème expert peut être appelé : c’est la tierce-expertise. Enfin, une expertise judiciaire peut être demandée par l’une des parties si la tierce-expertise n’a pas pu lever le désaccord et trouver une solution.

Toute expertise a un coût : le tarif de l’intervention de l’expert d’assurance représente un pourcentage du montant de l’indemnisation, souvent compris entre 5 et 10 %. Certains experts d’assurance se rémunèrent sous forme de forfaits, mais cette pratique reste minoritaire. Lors d’une tierce-expertise, les honoraires sont partagés entre l’assureur et l’assuré.

Comment devenir expert en assurance ?

Pour trouver un emploi dans l’assurance en tant qu’expert, il faut pouvoir justifier de plusieurs années d’expérience : l’accès à la profession dès la sortie des études est en effet assez rare.

La plupart des experts d’assurance possèdent un Master spécialisé dans leur domaine d’expertise et ont exercé le métier lié à leur diplôme pendant quelques années. En effet, l’expert d’assurance dispose de connaissances approfondies dans un domaine particulier, que ce soit dans celui de la médecine, de la navigation, de la réparation automobile, de l’agriculture, de la construction… La durée des études varie donc selon le domaine étudié.

Vous rencontrerez rarement un expert d’assurance n’ayant ni étudié ni travaillé dans un domaine autre que celui des assurances. L’expert est un spécialiste, qui se doit d’en connaitre plus que toute autre personne sur son sujet. Ainsi, le nombre d’années d’études et le nombre d’années d’expérience nécessaires justifient le fait que la profession soit peu accessible aux profils junior. Par exemple, vos années en tant que galeriste et vos connaissances en art peuvent vous mener au métier d’expert d’assurance en objets d’art. Cependant, il vous faudra tout de même suivre une formation en assurance, spécialisée dans ce domaine, afin d’acquérir les compétences techniques et juridiques propres à la profession.

Vous pouvez envisager une formation en alternance, vous permettant d’allier votre profession actuelle à votre reprise d’études, ou suivre une formation initiale. Voici des exemples de cursus que vous pouvez suivre :

  • BTS assurance.
  • DUT carrières juridiques.
  • Licence professionnelle banque-assurance.
  • Master professionnel finance spécialité gestion des risques en finance et en assurance.

Quels sont les différents types d’experts en assurance ?

Il existe autant de types d’experts d’assurance que de domaines d’expertise : experts en bâtiment, en réparation automobile, en météorologie, en architecture… On peut cependant distinguer trois grands types d’experts : l’expert de la compagnie d’assurance, l’expert de l’assuré, et l’expert judiciaire.

Par qui est-il mandaté ?Pourquoi ?Quand ?
Expert de l’assuranceLa compagnie d’assurance du sinistréEstimer les dégâts du sinistrePour tout sinistre jugé important par l’assureur
Expert de l’assuréLe sinistré / l’assuréFaire une contre-expertise / 1ère expertise s’il n’y en a pas euDésaccord avec l’assureur ou quand il n’a mandaté aucun expert
Expert judiciaireLe jugeTrancher si aucun accord amiable n’est trouvé entre les 2 partiesAprès expertise et contre-expertise, ou même tierce-expertise

3 réponses à “Le rôle de l’expert d’assurance”

  1. Pelissier le 22 août 2019 a posté : dit :

    Tout d'abord merci d' aider les sinistrés ,

    Mon problème est le suivant : l ’expert qui avait été envoyé par mon assurance à bien vu toutes mes factures et paiements bancaire , je pense que c'est son métier et pour moi son travail à était très professionnel et je ne comprend pas leurs démarche ? mais maintenant mon assurance me réclame les factures ? je vous met le mail du gan vous comprendrez mieux la situation . Bien cordialement .

    Votre sinistre est enregistré sous la référence « 2019/MG/00099 » (à rappeler lors de tout échange ultérieur pour une meilleure gestion de votre dossier)

    Bonjour Monsieur PELISSIER,

    Nous revenions vers vous dans le cadre de votre sinistre.

    Nous avons réceptionné le rapport d'expertise. Dans ce rapport, l'expert nous indique avoir réceptionné les photocopies des factures des biens dérobés.

    Or, pour la bonne gestion de votre dossier, nous avons besoin des factures originales d'achats.

    Nous vous prions, de ce fait, de nous transmettre les factures à l'origine des photocopies.

    Nous restons à votre disposition pour toute information complémentaire.

    Cordialement

    Service Indemnisations eGan

    • Antoine de Réassurez-moi le 23 août 2019 a posté : dit :

      Bonjour,
      Les originaux permettent de s'assurer que vous n'avez pas fourni des faux. C'est juste une formalité.
      Bien à vous,

  2. Bongain François le 15 mai 2019 a posté : dit :

    Bonjour
    L'expert d assuré doit il faire un suivi des travaux/dossier après avoir été indemnisé par l'assurance de son client en cas de gros sinistre incendie qui implique la reconstruction d'un bâtiment ?

Posez votre question
Un expert vous répondra