Quel est le prix d’une assurance habitation ?

Que vous soyez propriétaire ou locataire de votre logement, les obligations en matière d’assurance habitation ne sont pas les mêmes. Il existe de fait de nombreuses offres de couverture sur le marché, disponibles chez les compagnies d’assurance ou même auprès de certaines banques. Selon votre profil et les caractéristiques de votre domicile, le prix de l’assurance habitation peut alors significativement varier.
Les assureurs permettent la souscription à des protections variées et adaptées à chaque assuré, dans l’optique de garantir le risque présenté, forcément différent selon les profils. Le montant de la prime d’assurance habitation due est calculé par les sociétés d’assurance en fonction de plusieurs critères, qu’il est nécessaire de comprendre afin de saisir les enjeux liés à l’adaptation de sa couverture.

Comment est calculé le prix de l’assurance habitation ?

Le tarif de l’assurance habitation est très précis et propre à chaque appartement ou maison, mais aussi personnel à chaque profil d’habitant : propriétaire occupant, propriétaire non-occupant, locataire d’un logement meublé ou non, occupant à titre gratuit, résident d’un logement de fonction, copropriétaire… Le nombre de sinistres auxquels la personne a dû faire face par le passé constitue également une donnée importante, dans la mesure où elle permet aux compagnies d’assurance d’estimer le risque de négligence par exemple. Voici les différents critères qui influencent le coût de votre prime d’assurance habitation :

La superficie de votre logement et la valeur de vos biens mobiliers

La prime d’assurance habitation dépend aussi de la superficie du bien à assurer, son nombre de pièces à vivre, des éventuelles annexes comme une véranda ou un grenier et des garanties auxquelles vous adhérez et surtout de l’étendue de ces dernières. Par exemple, si vous voulez être couvert pour des biens précieux, et avec un plafond d’indemnisation (somme maximale remboursée par l’assureur après un sinistre) élevé, votre prime sera sûrement plus chère que celle de votre voisin, qui possède un appartement plus grand, mais qui ne déclare aucun objet de valeur. De même, si vous déclarez des œuvres d’art, ou encore de l’équipement hi-fi coûteux et le capital à assurer fait ainsi sensiblement grimper les prix. Il s’agit dans tous les cas de trouver le bon équilibre entre protection adéquate et garanties obligatoires, garanties optionnelles, voire le rachat d’exclusions de garanties.

Le type de logement que vous occupez

La typologie exacte de votre appartement ou maison est un autre critère important à prendre en compte. Les devis d’assurance habitation présentent alors des questions vous demandant si votre appartement est au rez-de-chaussée ou au dernier étage (pour permettre d’apprécier le risque de cambriolage, automatiquement plus important au pied de l’immeuble). Si vous vivez dans un appartement, l’année de construction de l’immeuble sera également importante pour l’assureur dans le calcul de votre prime d’assurance habitation. De même, le calcul sera différent si vous avez besoin d’une assurance habitation pour une résidence secondaire plutôt que pour un logement principal. Même chose si vous avez besoin de souscrire à une assurance de copropriété.

Le calcul des assureurs

En parallèle, les assureurs indexent le montant de la prime sur l’indice ICC FFB (Indice du Coût de la Construction de la Fédération Française du Bâtiment), indicateur permettant d’estimer la valeur globale d’un bien immobilier à partir du prix moyen d’un immeuble à Paris.

Tout le calcul de votre prime d’assurance habitation réside dans la détermination du risque estimé le plus précisément possible. La prime est ainsi déterminée par la formule suivante :

Prime pure = fréquence des sinistres X coût moyen d’un sinistre

 

 

Comment estimer le coût de son assurance habitation ?

Le calcul de votre prime d’assurance habitation n’a désormais plus de secret pour vous. Grâce à tous ces éléments vous allez pouvoir facilement estimer le coût de votre assurance habitation, de chez vous et en quelques clics.
En effet, réassurez-moi vous propose les service d’un comparateur en ligne où vous pourrez simuler et/ou comparer plusieurs devis d’assurance logement manière instantanée et gratuite. Il vous suffit de cliquer sur le formulaire client, répondre à quelques questions (en étant le plus objectif possible) et le tour est joué.

Comment obtenir un tarif d’assurance habitation ?

La démocratisation des services accessibles sur internet vous permet aujourd’hui d’établir très simplement des devis en ligne. Il convient dans cette situation de remplir un formulaire destiné à connaître certaines informations sur vous : nombre de sinistres par le passé, qualité en tant qu’occupant du logement, nombre de garanties voulues…

SI cette méthode vous semble trop impersonnelle, vous pouvez aussi vous déplacer dans une agence près de chez vous pour établir un devis directement avec votre conseiller. Si ce type de procédure est plus contraignant en termes de praticité et de temps, il reste plus intéressant dans la mesure où vous pouvez poser des questions en direct et communiquer certaines spécificités si vous avez des doutes.

La dernière possibilité consiste à établir un devis par téléphone, si le service est proposé par l’assureur mandaté. Cette démarche reste moins intéressante car longue, fastidieuse, plus impersonnelle que le face à face et moins libre que l’utilisation d’un site internet.

Comment comparer le prix d’une assurance habitation ?

Vous avez tout à fait la possibilité de comparer les offres d’assurance habitation disponibles sur le marché, afin de prétendre souscrire au contrat le plus adéquat pour votre profil ou le moins cher, selon vos besoins et vos envies. L’intérêt principal d’établir un comparatif d’assurance habitation réside dans le fait de pouvoir connaître précisément les diverses pratiques tarifaires des compagnies d’assurance en toute transparence.

COMPARER 28 CONTRATS D’ASSURANCE HABITATION

Réassurez-moi met notamment à votre disposition son propre comparateur d’assurance habitation dans le but de simplifier vos recherches et de vous fournir des éléments indispensables à votre décision finale : prix de chaque garantie et étendue de la couverture.

Les courtiers en assurance habitation comme Réassurez-moi vous accompagnent avant même la souscription en trouvant à votre place les devis les plus intéressants. Par la suite, ils peuvent s’occuper des démarches administratives comme les déclarations de sinistres pour vous, veiller au respect de vos droits par les assureurs et vous rappeler vos échéances de paiement. Leur activité est donc très étendue et leur intérêt certain dans l’optique de souscrire au contrat d’assurance habitation le plus intéressant.

Comment faire baisser le prix de son assurance habitation ?

Dans la mesure où vous estimeriez que votre assurance habitation est trop onéreuse ou que vos garanties ont une application trop limitée, vous avez tout à fait la possibilité de négocier avec votre assureur habitation pour en faire baisser le prix. La négociation est possible dans toutes les situations et il ne tient qu’à la solidité de vos arguments et la volonté de votre conseiller de la faire réussir.

Si vous choisissez de réduire l’étendue de votre couverture, votre prime d’assurance habitation sera forcément réduite. Vous pouvez garder certaines options, mais choisir de diminuer les plafonds d’indemnisation, augmenter les franchises (part de l’indemnisation restant à la charge de l’assuré en cas de sinistre), pour les objets précieux par exemple. Vous serez donc moins bien couvert en cas de sinistre, mais vous paierez moins cher votre assurance habitation tout au long de l’année. Il convient dans tous les cas de trouver un compromis avantageux en matière de prime et de performance de votre assurance habitation.

Vous disposez également de la possibilité de faire jouer la concurrence dans l’optique de « menacer » votre compagnie d’assurance actuelle de la quitter pour aller voir ailleurs. De nouveaux contrats apparaissent très régulièrement sur le marché de l’assurance habitation, et certains sont particulièrement compétitifs. En présentant des devis plus compétitifs, vous avez la faculté de donner un poids supplémentaire à vos négociations.

La souscription à un nouveau contrat doit vous donner la possibilité de profiter des offres de bienvenue souvent proposées par les sociétés d’assurance. Il vous sera alors possible de réduire votre prime la première année par exemple ou de bénéficier de réductions sur certaines garanties. Les courtiers peuvent jouer un rôle prépondérant dans ces démarches en vous orientant vers les meilleurs offres et vous dispensant des conseils sur les bonnes pratiques à adopter.

Combien coûte un changement d’assurance habitation ?

Grâce à la loi relative à la consommation (aussi appelée « loi Hamon », du nom du ministre délégué à l’Économie sociale et solidaire et à la consommation de l’époque, Benoît Hamon) vous pouvez désormais changer d’assurance habitation à tout moment une fois la première année de souscription passée. Cette disposition vous permettra de vérifier que votre contrat d’assurance habitation reste le plus compétitif et de voir si vous ne pouvez pas trouver moins cher ailleurs. Si vous ne faites rien, votre contrat sera renouvelé à priori par reconduction tacite, chaque année, bien que vous ayez la possibilité de le résilier à tout moment, sans frais de pénalités ni délai de préavis.

Les formalités de changement sont assez légères, dans la mesure où vous devez simplement prévenir votre assureur actuel de votre volonté de résiliation par lettre recommandée avec accusé de réception. Il s’agit toutefois de faire en sorte que votre nouveau prenne immédiatement le relais du précédent, quitte à ce que les deux se chevauchent quelques jours, si la souscription à une assurance habitation constitue une obligation légale pour vous (locataire ou copropriétaire). Par ailleurs, votre assureur récemment résilié devra vous reverser la partie inutilisée de la prime que vous auriez pu lui verser par anticipation. Les modalités de résiliation sont présentées ci-après :

  1. A l’échéance du contrat : depuis le 5 janvier 2008, la loi Chatel impose aux assureurs de prévenir en temps voulu leurs clients de la date de fin de leur contrat d’assurance habitation. Les assurés peuvent donc résilier librement leur contrat à échéance, en respectant les délais de préavis fixés
  2. En cas de changement de situation : si l’assuré justifie d’un changement de situation impliquant une augmentation du risque couvert, il doit prévenir son assureur sous 15 jours. Ce dernier lui proposera alors éventuellement une majoration de la prime, qu’il peut refuser et le contrat d’assurance habitation sera alors automatiquement résilié
  3. Après la date anniversaire de souscription : la loi Hamon, datée du 1er janvier 2015, permet désormais de résilier son assurance habitation sans frais, sans préavis et sans raison une fois passée la date de premier anniversaire de souscription du contrat

Il est également nécessaire de savoir que l’assureur peut aussi décider de la résiliation du contrat, dans plusieurs situations. Il doit en avertir l’assuré au moins deux mois avant la date d’échéance par courrier recommandé avec accusé de réception s’il ne souhaite pas le reconduire tacitement. La compagnie d’assurance a par ailleurs le droit de rompre le contrat d’assurance habitation en question avant même la date anniversaire dans quelques situations : non-paiement de la prime en dépit de l’envoi d’une mise en demeure, changement de situation personnelle ou professionnelle impliquant une aggravation du risque couvert, omission ou déclaration inexacte de la part de l’assuré ou survenue de trop nombreux sinistres pendant son exercice (si spécifié dans les conditions générales).

 

 

Laisser un commentaire