Assurance habitation : Comparateur et Devis

Comparez votre assurance habitation


Votre logement
souscrire assurance habitation en ligne

Les meilleurs tarifs du marché

Nous avons sélectionné les contrats les plus compétitifs que vous soyez locataire ou propriétaire

trouver assurance habitation pas chère

Une formule adaptée à votre maison ou votre appartement

Vous serez couvert uniquement pour ce dont vous avez besoin avec des options à la carte

expert courtier en assurance habitation

Vous êtes couverts en 2 minutes !

Souscrivez en ligne et obtenez votre attestation d'assurance en 2 minutes !

Nos clients sont satisfaits !

9.5 / 10
Avis-Verifiés fournit un service de récolte d'avis clients indépendant et transparent.

L’assurance habitation est un contrat qui concerne toutes les personnes habitant dans un logement, c’est à dire des dizaines de millions en France.
Pourtant, il existe des dizaines d’assurances différentes et des centaines de formules et ce n’est pas évident de s’y retrouver.
Voici tout ce que devez savoir et, en exclusivité, des conseils pour faire baisser le prix.

L’assurance habitation est-elle obligatoire ? 

Il existe plusieurs cas dans lesquels une personne doit souscrire une assurance habitation, qu’elle soit propriétaire et/ou copropriétaire, locataire ou colocataire :

  • Propriétaire : il n’est pas tenu de souscrire une assurance habitation, qu’il soit occupant ou non-occupant (appartement en location). En cas de sinistre, il devra cependant former ses propres recours et ne sera pas indemnisé par une compagnie d’assurance. Il est donc très rare qu’un propriétaire n’assure pas son logement principal, en particulier pour les risques d’incendie ou de catastrophes naturelles.
  • Locataire ou colocataire : l’assurance est obligatoire et ils doivent remettre au propriétaire l’attestation d’assurance comme preuve de souscription d’une assurance habitation (le cas contraire étant un motif de rupture du contrat de bail). Il peut en revanche choisir le niveau de garanties minimum.
  • Copropriétaire : les règlements de copropriété imposent souvent aux copropriétaires de s’assurer au moins en responsabilité civile pour des sinistres qui auraient causés des dommages à l’immeuble en ayant pris source dans leurs logement. Une garantie responsabilité civile est aussi souscrite, souvent par le syndic au nom de la copropriété, pour les sinistres qui débutent dans les parties communes de l’immeuble.

Comment choisir la meilleure assurance habitation ?

La méthode la plus efficace pour trouver la meilleure assurance habitation est de comparer les offres du marché car il existe des dizaines de contrats d’assurance différents. Demandez plusieurs devis d’assurance, auprès de différents acteurs et trouvez le contrats dont les garanties et les prix correspondent le plus à vos besoins. Un propriétaire ne devra en effet pas faire face aux mêmes risques qu’un locataire, lequel n’aura pas les mêmes besoins selon qu’il loue un appartement pour sa famille ou qu’il souhaite une assurance pour logement étudiant.

Réassurez-moi, courtier d’assurance en ligne, met gratuitement à votre disposition son comparatif d’assurance habitation. Il vous permet de réaliser des devis en ligne instantanés grâce à son algorithme personnalisé, afin de vous aider à savoir quel contrat choisir lors de la souscription. En répondant simplement à quelques questions, notre simulateur vous donne accès aux tarifs indicatifs des compagnies d’assurance, vous indiquant une estimation des coûts à payer. Point important : le comparateur est entièrement anonyme (contrairement aux autres comparateurs comme les furets, le lynx ou assurland).

Lors de la mise en concurrence des offres, ne vous contentez pas de comparer les prix. Comparez également les points suivants pour éviter toute mauvaise surprise : 

  • Les conditions générales et particulières de votre contrat. 
  • Les franchises appliquées ou non.
  • Les éventuel délais de carence. 
  • Les garanties et exclusions de garanties. 
  • Les plafonds d’indemnisation.

Pourquoi faire appel à un courtier d’assurance habitation en ligne ?

Pour obtenir plusieurs offres d’assurance habitation, vous pouvez vous rendre en agence et demander des devis, ou bien faire cette réclamation par téléphone. Mais cela s’avère extrêmement chronophage. Le plus simple reste alors d’utiliser un comparateur d’assurances habitation en ligne. Celui-ci qui vous donnera instantanément les prix de dizaines d’offres, et les garanties attenantes. 
Le deuxième avantage c’est que vous pourrez souscrire directement en ligne et obtenir dans la foulée votre attestation d’assurance.
Par ailleurs, cela n'empêche pas la possibilité d’être conseillé grâce à une équipe d’experts (téléphone, email, chat).

Quel est le prix moyen de l’assurance habitation ?

Difficile d’estimer le prix de votre assurance habitation tant il varie selon votre profil et votre logement. Les critères suivants ont notamment une importance sur le coût de votre assurance : la région où vous habitez, votre logement, sa superficie, son ancienneté, etc. L’assureur va établir la

À titre d’exemple, en 2019, un locataire de T2 assuré à la Matmut paye 168 € par an, tandis qu’un propriétaire de T4 assuré à la MAAF paye 256 € par an. Autre exemple, en 2016, le prix de l’assurance habitation locataire s’élevait en moyenne à 240 € par an, quand celle d’une assurance habitation propriétaire était de 358 € par an.
C’est surtout le nombre de pièces qui va avoir un impact sur le prix comme l’indique cette étude :

Nombre de piècesPrix moyen
1 pièce (studio)194 €
2 pièces (T2)256 €
3 pièces (T3)325 €
4 pièces (T4)397 €
5 pièces (T5)489 €
6 pièces et plus (T6 et plus)683 €

L’assurance habitation pour propriétaire est en moyenne plus chère de 30% que pour les locataires (principalement car les garanties des propriétaires sont plus élevées).

Comment obtenir des devis d’assurance habitation pas cher ?

Plusieurs moyens existent pour réduire le coût de votre contrat habitation : 

  • Choisir vos garanties avec soin. Inutile de souscrire des garanties dont vous n’avez pas besoin, vous les paierez pour rien. Par exemple, une garantie “assistance garde d’enfants” ou une « assurance scolaire incluse », alors que vous n’avez aucun enfant à charge.
  • Augmenter les niveaux de franchise : Plus des franchises élevées seront appliquées sur vos garanties (c’est à dire qu’en cas de petit sinistre comme une fuite d’eau, vous aurez à participer à l’intervention du plombier), plus cela baissera le montant de votre prime annuelle. 
  • Diminuer vos plafonds de garanties. Il vous est en effet possible de diminuer vos plafonds d’indemnisation, pour les objets de valeur par exemple. Attention, vous serez moins couvert en cas de sinistre.
  • Faire marcher la concurrence. La loi Hamon ayant facilité la résiliation d’un contrat et les comparateurs en ligne étant efficaces et gratuits, il est désormais plus facile d’aller voir un concurrent de votre compagnie d’assurance actuelle. En effet, vous pouvez changer maintenant à tout moment et sans frais à partir du 13ème mois.
  • Souscrire en ligne. De plus nombreuses offres d’assurance habitation sont proposées en ligne et souvent accompagnées d’offres promotionnelles que vous ne retrouvez pas en agence. 

Comment le prix de l’assurance habitation est-elle calculée ?

Selon la valeur de votre logement et de vos biens, la cotisation due à la compagnie d’assurance peut être très différente pour un même assureur. Il faut alors prendre en compte plusieurs facteurs pour jauger de la valeur d’un bien immobilier :

  • La surface du logement et/ou le nombre de pièces à vivre (excluant la cuisine et la salle de bain).
  • La qualité de l’occupant (locataire, colocataire, propriétaire occupant ou non-occupant, copropriété).
  • La valeur du mobilier (le contenu ou capital mobilier) et d’éventuels objets de valeur.
  • Les spécificités liées au lieu (dépendance, terrasse, piscine, cave, résidence principale ou secondaire, garage…).
  • La situation géographique du bien à assurer (par exemple, certaines régions en France comme la Corse sont plus difficiles à assurer).
  • Les garanties composant l’assurance habitation souhaitées.
  • L’indice FBB : Indice du Coût de la Construction de la Fédération Française du Bâtiment, qui sert d’indexation aux polices d’assurance. Il est calculé trimestriellement sur le prix de revient d’un immeuble moyen.

Que couvre l’assurance habitation ? 

L’assurance habitation couvre les habitations telles que les maisons ou appartements, mais aussi leur contenu et leurs occupants. Le contrat d’assurance habitation se découpe ainsi en plusieurs parties complémentaires :

  • Garanties contre les sinistres : elles permettent d’assurer les locaux et ce qu’ils contiennent en cas de sinistres habitation les plus fréquents (vol, vandalisme, incendie, dégât des eaux, etc.). D’ailleurs, les sinistres les plus fréquents en France sont les dégâts des eaux et les cambriolages.
  • La Responsabilité Civile : qui protège les occupants du logement mais aussi le bâtiments ou les animaux des dégâts que l’assuré pourrait causer. Le contrat couvre votre responsabilité vis-à-vis de tiers en cas de faute non intentionnelle de votre part. La multirisque couvre le propriétaire de l’habitation (s’il est responsable des dommages causés aux locataires ou aux tiers du fait de son habitation) ou le locataire (s’il est responsable des dommages causés aux biens qui lui sont loués ou des dommages causés à des tiers).
  • Garanties annexes de l’assurance habitation : optionnelles, elles peuvent par exemple comprendre la protection juridique (prise en charge des frais de procédure judiciaire en cas de litige suite à un sinistre entre l’assuré et un tiers), l’assurance scolaire, l’assistance (services proposés en cas de sinistre couvert par l’assurance habitation), les véhicules des enfants ou encore les loyers impayés et les piscines.

Quelle assurance habitation étudiant choisir ?

Les étudiants locataires d’un bien non meublé sont dans l’obligation de souscrire une assurance habitation étudiant, avec au minimum la garantie Responsabilité Civile. Celle-ci permet aux tiers touchés par un sinistre dont l’étudiant serait responsable d’être indemnisés à hauteur du préjudice subi. 

Il n’est par ailleurs pas rare que les étudiants locataires doivent, par le biais d’une clause inscrite au bail, souscrire une garantie risques locatifs qui couvre les dommages résultants d’un incendie ou d’un dégât des eaux, causés par le locataire sur l’immeuble ou les biens de tierces personnes. Les biens mobiliers de l’étudiant ne sont, eux, pas couverts par cette garantie et nécessitent des options supplémentaires.

Sur présentation d’une carte d’étudiant, la plupart des assureurs proposent des offres d’assurance habitation adaptées avec, par exemple, le remboursement à neuf de votre matériel informatique ou l’assurance voyage, le tout pour moins de 100 €/an.

Quelle assurance habitation locataire choisir ?

En tant que locataire, vous êtes légalement obligé de souscrire au moins une garantie responsabilité civile locative également appelée garantie risques locatifs. Ne pas le faire est un motif de résiliation du bail. La responsabilité civile locative prend en charge les dommages matériels que vous pourriez occasionner au logement que vous occupez mais elle ne couvre pas vos biens et n’assure pas non plus les dommages causés à un tiers. Vous pouvez toutefois personnaliser votre assurance habitation locataire avec des garanties optionnelles plus adaptées à vos besoins.

L’assurance habitation locataire est en moyenne moins chère que l’assurance habitation propriétaire.

Quelles sont les exclusions de l’assurance habitation ?

Si la plupart des activités est couverte par la souscription d’une assurance habitation, certaines sont hors des limites fixées par les contrats. En voici quelques-unes :

  • Dommages intentionnels :  existence de faute intentionnelle, donc exclusion de garantie 
  • Activités professionnelles : exclusion de toute activité professionnelle, de fonction publique ou syndicale 
  • Dommages causés à soi-même et à ses proches 
  • Dommages causés par les chiens dangereux 
  • Dommages causés par les véhicules à moteur (par exemple les voitures rentrent dans le cadre d’une assurance automobile) 
  • Objets confiés à l’assuré : seuls certains contrats couvrent cette responsabilité.

Quelles sont les démarches en cas de sinistre habitation ?

En cas de sinistre habitation subi par l’assuré, il est nécessaire de faire une déclaration de sinistre auprès de votre assureur dans les 5 jours ouvrés (voire 2 jours ouvrés pour certains types de sinistres) après en avoir eu connaissance. L’assureur vous indiquera alors si le sinistre rentre dans les garanties de votre contrat MRH et, si tel est le cas, devra vous indemniser dans les 3 mois.

Pour les sinistres liés à une catastrophe naturelle, l’État doit produire un arrêté de catastrophe naturelle afin que vous puissiez être indemnisé. Votre compagnie d’assurance vous demandera des pièces justificatives afin d’apporter la preuve du sinistre ; vous devrez alors produire les factures des biens volés, cassés ou abîmés ainsi qu’un inventaire des dommages.

À noter que des photographies seront toujours très utiles, pour l’expert ou pour votre assureur.

Que se passe-t-il en cas de défaut d’assurance habitation ?

Chaque année, le locataire doit fournir une nouvelle attestation d’assurance habitation à son bailleur (propriétaire ou agence de location). S’il ne le fait pas par défaut d’assurance, une mise en demeure peut avoir lieu. Un mois après la mise en demeure, et en cas de non réception du document, le propriétaire du logement est alors autorisé à souscrire une assurance appartement pour votre compte correspondant à la responsabilité civile. Vous devez alors payer au propriétaire le montant de la prime d’assurance, éventuellement assortie d’une majoration dans la limite de 10 %, en supplément de votre loyer mensuel.

À quoi sert la loi Hamon en assurance habitation ?

En règle générale, le contrat d’assurance habitation a une durée de 12 mois avec un principe de reconduction tacite. Ce qui signifie que si vous ne contactez pas votre assurance, votre contrat continuera à vous couvrir tous les ans et les primes continueront à être prélevées sur votre compte.

La loi sur la consommation, dite « loi Hamon », entrée en vigueur au 1er janvier 2015, est néanmoins venue changer les règles du jeu, au profit de l’assuré. Ce dernier ne pouvait auparavant résilier son assurance habitation que dans les deux mois précédant la date butoir de la première année de souscription. Il peut désormais résilier à tout moment après 1 an d’adhésion (avec un mois de préavis), faisant ainsi jouer la concurrence et baisser les prix qui lui sont proposés.

Comment résilier son assurance habitation ?

Grâce à la loi Hamon, il est désormais très facile de résilier son assurance habitation par lettre recommandée avec accusé de réception et ce dès la fin de la première année de contrat avec un préavis d’un mois. Cette loi a pour but de favoriser le consommateur, qui peut désormais plus facilement comparer les offres des différents assureurs.

Il est également possible de résilier avant l’échéance de la 1ère année dans certaines conditions :

  • En cas d’aggravation du risque couvert (divorce, changement de domicile ou professionnel, départ en retraite…).
  • En cas de diminution du risque si votre assureur ne consent pas à la baisse de la cotisation.
  • En cas de hausse de votre cotisation non stipulée par le contrat, vous avez alors 1 mois pour faire la demande de résiliation.
  • En cas de résiliation de votre assureur après un sinistre.