Quelles sont les meilleures assurances habitation étudiant en 2020 ?

Quelles sont les meilleures assurances habitation étudiant ?

Mise à jour le

Les étudiants sont concernés par l’assurance habitation dans la mesure où ils doivent parfois quitter le domicile familial pour poursuivre leurs études. De par leur situation financière souvent instable, les étudiants choisissent une résidence proche de leur école supérieure, en location ou colocation. C’est ainsi que l’assurance habitation devient une obligation légale pour eux : tout locataire d’un logement non meublé, étudiant ou non, est en effet tenu d’assurer son appartement ou sa maison. Quelles sont les spécificités de l’assurance habitation étudiant ? Comment y souscrire au meilleur prix ? Explications.

prix mrh etudiant

L’assurance habitation pour étudiant est-elle obligatoire ?

Si l’assurance habitation est obligatoire pour tous les logements non meublés, elle ne l’est pas forcément pour les meublés. Il n’est toutefois pas rare que les propriétaires l’exigent. Beaucoup d’étudiants doivent ainsi souscrire une assurance habitation pour leur logement, avec le minimum légal de la garantie Responsabilité Civile.

Celle-ci permet aux tiers touchés par un sinistre dont l’étudiant serait responsable d’être indemnisés à hauteur du préjudice subi. Mais, l’occupant lui-même n’est pas couvert et doit souscrire des garanties complémentaires pour prétendre à une indemnisation.

Par ailleurs, le locataire a pour obligation, dans la plupart des cas, de s’assurer contre les dégâts qu’il pourrait causer au logement et à l’immeuble. Il s’agit de la garantie risques locatifs de l’assurance habitation, qui couvre les dommages résultants d’un incendie ou d’un dégât des eaux, causés par le locataire sur l’immeuble ou les biens de tierces personnes. Les biens mobiliers de l’étudiant ne sont, eux, pas couverts par cette garantie et nécessitent des options supplémentaires.

En tant qu’étudiant, vous pouvez être amené à faire un stage durant plusieurs semaines, voire plusieurs mois, loin de chez vous. Or, tous les contrats ne protègent pas votre logement pendant votre absence. Veillez donc à consulter les conditions particulières de votre assurance habitation étudiant et souscrire,, au besoin, une garantie spéciale.

Vous êtes étudiant et cherchez à souscrire une assurance habitation ? N’hésitez pas à utiliser notre comparateur en ligne ! Totalement gratuit, il sonde à votre place les meilleures offres du marché et vous propose une sélection de devis d’assurance habitation étudiant adaptés à votre profil et à votre budget. Vous n’avez plus qu’à choisir, en quelques clics, la couverture de votre choix.

Quel est le prix moyen de l’assurance habitation étudiant ? 

Le prix moyen de l’assurance habitation dépend de nombreux facteurs : surface, nombre de pièces, dépendance, nombre d’occupants, etc. Un contrat d’habitation “classique” pour une chambre ou un studio étudiant propose ainsi des tarifs entre 30 et 60 € par an. En règle générale, il faudra compter entre 15 et 45 € par mois pour les garanties minimales (RC) pour un logement de 40 m2 de 2 pièces à Paris.

Prix mensuelPrix annuel
Studio de 20 m2 en location6 €73 €
Appartement de 30 m2 – 2p en location9 €112 €
Appartement de 40 m2 – 2p en colocation11 €135 €

Les offres d’assurance habitation étudiants permettent de bénéficier de tarifs préférentiels dans la majorité des cas. Dans ce cadre, il paraît impensable de choisir un assureur ne proposant aucune réduction ou aucune extension de garantie à destination d’un étudiant, les offres sur le marché étant très nombreuses.

5 conseils pour une assurance habitation étudiant pas chère

Conseil n°1 : choisir le même assureur que ses parents. Il peut être intéressant, pour obtenir des propositions de tarifs avantageuses, d’interroger la compagnie d’assurance du logement des parents. Il est probable que l’assureur propose des prix adaptés et une couverture adéquate, pour augmenter son nombre de clients tout en conservant les parents.

Conseil n°2 : se renseigner sur d’éventuels avantages étudiants. Les compagnies d’assurance proposent des services adaptés à la vie étudiante. Par exemple, le versement d’indemnités après un sinistre pourra intervenir plus vite qu’avec les contrats classiques, car la trésorerie des étudiants est souvent plus limitée.

Conseil n°3 : bien choisir ses garanties. Ne souscrivez que des garanties dont vous avez besoin. Cela vous évitera ainsi de payer pour des options inutiles. De même, vous pouvez choisir d’avoir des franchises pour diminuer votre prime d’assurance annuelle. Veillez toutefois à être couvert correctement. Mieux vaut payer un peu plus mais être indemnisé correctement en cas de sinistre.

Conseil n°4 : s’assurer en ligne. De nombreuses offres d’assurance habitation sont présentes en ligne et les assureurs y proposent souvent des offres préférentielles. En utilisant un comparateur en ligne, comme celui de Réassurez-moi, vous augmentez vos chances de trouver un contrat adapté à votre profil et votre budget.

Conseil n°5 : négocier les termes de votre contrat. Vous pouvez en effet tenter de négocier les garanties et cotisations de votre contrat habitation avec votre assureur. S’il souhaite vous garder dans la compagnie, et que vos demandes sont raisonnables, il saura vous écouter. Vous pouvez par ailleurs lui présenter les devis plus avantageux de la concurrence pour appuyer vos arguments.

En tant que jeune étudiant, des aides au logement existent pour vous aider à vous installer et à acquérir votre indépendance ! Selon votre situation, vous pouvez solliciter l’aide étudiante de la CAF ou encore le dispositif Mobili Jeune. Renseignez-vous, ces coups de pouce financiers peuvent être précieux !

Faut-il une assurance habitation avec un logement du CROUS ?

Le CROUS (Centre Régional des Oeuvres Universitaires et Scolaires de Créteil) est un établissement public visant à faciliter l’accès au logement pour les étudiants. Les logements gérés par le Crous sont prioritairement attribués aux étudiants boursiers dont la famille dispose de faibles ressources.

Si l’assurance habitation est obligatoire pour tous les logements non meublés, elle ne l’est pas forcément pour les meublés. Mais il n’est pas rare que les propriétaires l’exigent par l’ajout d’une clause dans le bail. C’est notamment le cas des logements pour étudiants boursiers faisant appel au service du CROUS : toutes les chambres en cité U, meublées ou non, doivent être assurées. Pour les chambres chez l’habitant, ce n’est pas toujours indispensable : le propriétaire est généralement déjà assuré.

À votre emménagement, le CROUS vous demandera une attestation d’assurance habitation. Celle-ci vous permettra d’être indemnisé en cas de sinistres survenant à votre domicile : incendie, cambriolage, dégât des eaux, dommages électriques, etc.

Quels justificatifs pour souscrire un contrat habitation étudiant ?

Plusieurs documents sont nécessaires à la souscription d’une assurance habitation étudiant :

  • Un justificatif de scolarité. 
  • Un RIB, pour les prélèvements automatiques et être remboursé en cas d’impayé. 
  • Une copie de pièce d’identité. 
  • Une copie du contrat de bail signé (si locataire). 
  • Un justificatif de revenus sur les 6 derniers mois (les parents sont souvent garants).

Des limites d’âges peuvent par ailleurs exister selon les contrats et se situent le plus souvent autour de 25 ou 26 ans.

Quelle assurance logement pour une colocation entre étudiants ?

L’assurance habitation colocation constitue une location particulière, puisqu’un seul des colocataires est légalement tenu de souscrire un contrat pour les risques locatifs. Chaque habitant doit en revanche adhérer à une garantie RC personnelle pour répondre des sinistres dont il serait responsable. Il est possible de ne souscrire qu’à un seul contrat de manière collective, ou d’adhérer à des contrats séparés, selon les volontés des occupants.

Le bailleur peut lui-même souscrire une assurance habitation pour le compte de ses locataires afin de simplifier les démarches administratives, en répercutant le prix sur les loyers. Un changement dans la colocation n’implique pas nécessairement la résiliation du contrat collectif, mais le rajout d’un avenant avec le nom des personnes concernées.

Comment résilier un contrat habitation étudiant ?

La vie d’un étudiant est rythmée par les cours qu’il suit et un changement d’appartement d’une année sur l’autre n’est alors pas à exclure. Dans ce cadre, vous pouvez potentiellement procéder à la résiliation de votre contrat d’assurance habitation. Un changement de situation personnelle ou une augmentation injustifiée de votre prime doivent vous pousser à résilier votre assurance habitation. La résiliation peut se faire dans plusieurs situations détaillées ci-après :

  • À échéance du contrat : depuis janvier 2008, la loi Chatel impose aux assureurs de prévenir leurs clients de la date de fin de leur contrat habitation. Les assurés peuvent donc résilier leur contrat à échéance, en respectant les délais de préavis fixés.
  • En cas de changement de situation : si l’assuré justifie d’un changement de situation impliquant une augmentation du risque couvert, il doit prévenir son assureur sous 15 jours. Ce dernier lui proposera alors éventuellement une majoration de la prime, qu’il peut refuser et le contrat habitation sera alors automatiquement résilié.
  • Après la date anniversaire de souscription : la loi Hamon de janvier 2015 permet de résilier son assurance habitation sans frais, sans préavis et sans raison une fois passée la date de 1er anniversaire de souscription du contrat.

Posez votre question
Un expert vous répondra