Quelle assurance pour une location saisonnière ?

Selon le logement que vous louez pour vos vacances, les conditions d’assurance ne sont pas toujours évidentes : assurance à la charge du locataire ou du propriétaire, maison ou appartement, en France ou à l’étranger…
L’assurance est elle obligatoire ? Laquelle choisir ? Qui est responsable en cas de sinistre ? Voici une synthèse de tout ce qu’il faut savoir afin de partir sereinement en location saisonnière.

Aucune obligation légale d’assurance n’existe pour les locations saisonnières, qu’il s’agisse d’appartements ou de maisons de vacances. Vous pouvez donc très bien séjourner dans un lieu non assuré, sans disposer vous-même d’une assurance spécifique.
Cependant, cette situation n’est pas conseillée : vous pouvez être tenu pour responsable de dégâts causés à des tiers ou au voisinage. 

Il peut arriver qu’un propriétaire vous demande une assurance pour pouvoir occuper son logement : une assurance dédiée ou une garantie d’assurance habitation villégiature, qui est une option de votre contrat multirisque habitation). L’assurance devient alors nécessaire dans ce cas particulier, même si elle n’est pas légalement obligatoire.

Et surtout, il est fortement recommandé aux propriétaires d’assurer leur logement, notamment contre les incendies et les dégâts des eaux.​

Qui est responsable de l’assurance d’une location saisonnière ?

L’assurance d’une location de vacances peut être prise en charge soit par le propriétaire, soit par le locataire. Il convient donc de se renseigner sur les conditions d’assurance au moment de la signature d’un contrat de location saisonnière. Si l’assurance est contractée par le propriétaire, deux cas de figure sont possibles :

  1. Le propriétaire a souscrit une assurance multirisque habitation comportant la clause « abandon de recours » ou « renonciation à recours » : cela signifie que le propriétaire, comme son assureur, s’engagent à ne rien réclamer au locataire en cas d’incendie ou de dégât des eaux. Le locataire reste responsable des dommages causés aux tiers, et notamment au voisinage (y compris si ces dégâts sont causés par un dégât des eaux ou un incendie).
  2. Le propriétaire dispose d’une assurance multirisque habitation dite « pour le compte de qui il appartiendra » : ce type de contrat permet de couvrir les occupants de la maison (et donc les différents locataires saisonniers) pour les dégâts des eaux ou les incendies, et couvre également leur responsabilité vis-à-vis des tiers et du voisinage. Le locataire ne peut être tenu pour responsable que des dégâts qu’il a directement causés (objets détruits, dégradations dans la maison, ou vols).

Dans ces deux cas, l’assurance est donc incluse dans la location. 

Le locataire a cependant tout intérêt à disposer lui aussi d’une assurance, pour bénéficier d’une couverture plus étendue que celle offerte par le contrat d’assurance du propriétaire. Il peut soit bénéficier d’une garantie villégiature comprise dans son propre contrat MRH, soit souscrire une assurance dédiée.

Est-ce que mon assurance habitation peut couvrir ma location de vacances ?

Tout dépend de votre assurance habitation et du lieu où se trouve votre location saisonnière, mais oui, c’est tout à fait possible.

Si vous avez souscrit un contrat d’assurance multirisque habitation pour votre domicile, il devrait comporter une clause dite garantie villégiature, qui a justement pour but de vous couvrir lors de vos locations de vacances.

Il est cependant nécessaire de bien vérifier les conditions de votre contrat d’assurance habitation : selon les assureurs, cette garantie villégiature peut ne pas s’appliquer dans certains pays. Elle est également limitée dans le temps, le plus souvent pour des séjours inférieurs à trois mois.

Pensez à vérifier si le montant et le plafond de votre garantie villégiature semblent suffisants au regard de la maison ou de l’appartement que vous allez louer pendant vos vacances !

Si vous ne disposez pas d’une assurance multirisque habitation (MRH), ou que la garantie villégiature ne vous semble pas suffisante par rapport à la valeur du bien que vous avez prévu de louer, il est également possible de souscrire une assurance spécifique.

Est-il possible de souscrire une assurance habitation uniquement pour la durée de mes vacances ?

Tout à fait, il existe des contrats spécifiques proposant une assurance habitation location de vacances. Si vous souhaitez louer une maison, un appartement ou un mobil-home pendant vos vacances, et que ce bien n’est assuré ni par son propriétaire ni par votre garantie villégiature, il est recommandé de souscrire une assurance pour le temps de la location. Certains assureurs proposent ainsi des assurances habitation temporaires, qui sont en général valables entre 1 et 90 jours.

Plusieurs possibilités existent :

  • Demander une extension de garantie à la compagnie d’assurance chez qui vous avez souscrit le contrat d’assurance multirisque habitation (MRH) de votre domicile,
  • Souscrire une assurance spécifique, dont vous pourrez choisir le niveau de couverture (incendie ou multirisque, par exemple). Le montant de ce type de contrat est souvent peu élevé.

Pour trouver l’assurance habitation pour vos vacances la plus adaptée à votre situation, vous pouvez utiliser notre comparateur en ligne, qui est gratuit, qui n'a pas besoin de vos coordonnées et qui est sans engagement.

Qui est responsable en cas de sinistre dans ma location de vacances ?

Le responsable du sinistre couvert par l’assurance habitation dépendra du contrat qui a été souscrit, et du sinistre qui advient :

  • Aucune assurance : le locataire peut être tenu pour responsable du sinistre ;
  • Assurance multirisque habitation comportant la clause « abandon de recours » ou « renonciation à recours » souscrite par le propriétaire : le bien est protégé contre les incendies couverts par l’assurance habitation et les dégâts des eaux, et la responsabilité du locataire ne peut être engagée. Ce dernier reste responsable des dommages causés aux tiers, même s’ils sont la conséquence du sinistre ;
  • Assurance multirisque habitation dite « pour le compte de qui il appartiendra » souscrite par le propriétaire : protection du bien contre les dégâts des eaux couverts par l’assurance habitation et les incendies, la responsabilité du locataire à l’égard des tiers est couverte ;
  • Garantie villégiature ou assurance habitation temporaire : le locataire est couvert pour l’ensemble des situations prévues par son contrat.

Pour éviter d’être tenu responsable d’un incendie ou d’un dégât des eaux, et des conséquences de ce sinistre, il est donc conseillé, au moment de la réservation d’une location saisonnière, de se renseigner sur les conditions d’assurance du logement, et d’en souscrire une si besoin.

Vous pouvez être amené à verser un dépôt de garantie au propriétaire au moment de la location ; ce montant lui permettra de rembourser la perte ou la casse éventuelles d’objets ou de meubles. Le dépôt vous sera rendu au moment de votre départ, si vous n’avez rien cassé ou perdu.

Laisser un commentaire