Que couvre l’assurance auto en cas de vol ?

Que couvre l’assurance auto en cas de vol ?

Un vol de véhicule est une situation relativement fréquente (plus de 300 véhicules sont volés chaque jour en France) et préjudiciable financièrement. Qu’il s’agisse d’un cambriolage de ses éléments extérieurs ou de son contenu, ou même du vol du véhicule en lui-même, tout conducteur est exposé à ce type de sinistre. Une simple effraction suppose des réparations se chiffrant à plusieurs centaines d’euros. L’assurance auto permet de couvrir un tel préjudice, par le biais d’une garantie dédiée, bien que cette dernière suppose des modalités d’application strictes, notamment liées aux prérequis des assureurs. Tous les éléments ne sont pas automatiquement pris en compte et certain doivent alors faire l’objet d’une extension de garantie…

Assurance auto, ne pas confondre vol, cambriolage et vandalisme

L’assurance auto permet de couvrir les conducteurs pour une situation de vol relative à leur véhicule et il est utile de comprendre le fonctionnement cette garantie. Les compagnies d’assurance ont prévu l’application d’une garantie destinée à protéger les assurés contre le vol. En fonction des contrats et des assureurs, cette garantie peut concerner uniquement le vol, ou bien être proposée en association avec le cambriolage, et souvent le vandalisme. 

Il convient de différencier les trois termes, qui n’induisent pas exactement le même sinistre :

  • Le vol caractérise la disparition du véhicule, pris par un tiers, identifié ou non.
  • Le cambriolage concerne le vol des objets contenus dans le véhicule ou récupérables à l’extérieur (pare-chocs, jantes, pneus…).
  • Le vandalisme en assurance auto représente un acte unique de dégradation du véhicule, sans intention de vol ou de cambriolage par la suite.

Que couvre la garantie vol en assurance auto ?

La caractérisation du sinistre est très importante pour les assureurs, qui différencient plusieurs préjudices en fonction des situations et preuves relevées. Concernant le vol, plusieurs cas sont identifiables, selon le mode opératoire des auteurs et les conséquences induites :

  • Le vol effectif, qui suppose la perte d’un bien.
  • La tentative de vol, qui présente des traces d’effraction comme une vitre brisée ou une serrure cassée.
  • L’escroquerie, qui constitue l’utilisation détournée du véhicule par usage de faux documents par exemple.
  • L’abus de confiance, qui représente un vol par détournement de l’utilisation prévue (voiture laissée au garage et utilisée pour infraction ou sinistre par exemple par personne malveillante).

La garantie vol permet de prendre en considération diverses situations, quand des extensions de garanties spécifiques permettent d’étendre la couverture de base. C’est ainsi que la garantie accessoires permet d’indemniser le vol d’un autoradio, d’un GPS ou d’un kit mains-libres, alors que la garantie vol d’origine ne les prenait pas en compte. Les éléments extérieurs comme les jantes, les essuie-glaces ou les rétroviseurs, doivent souvent faire l’objet d’une extension de garantie, étant rarement couverts d’office.

Les frais de mise en fourrière, de dépannage ou de remorquage peuvent parfois être remboursés automatiquement (ou alors via une extension de garantie), afin de couvrir les dépenses liées à un véhicule volé, puis retrouvé, dont les actions n’auraient pas été le fait du titulaire du contrat d’assurance auto souscrit au préalable.

Les prérequis des assureurs pour la garantie vol en assurance auto

Le fonctionnement de la garantie vol en assurance auto est donc soumis à la validation des compagnies d’assurance, pas toujours enclines à couvrir automatiquement ce type de sinistre qui est cependant relativement fréquent dans la vie quotidienne d’un conducteur. Les indemnités à verser étant souvent importantes, les assureurs prennent des dispositions en imposant des prérequis stricts destinés à pouvoir accéder à la garantie en question.

C’est ainsi que les assurés doivent bien souvent équiper leur véhicule d’un système de sécurité performant comme une alarme déclenchée en cas d’effraction, un dispositif anti-démarrage ou un verrou supplémentaire sur les roues ou le volant. Peut être exigé par l’assurance auto le gravage des vitres par exemple ! La valeur du véhicule joue beaucoup car plus la voiture est onéreuse, plus elle implique une indemnisation conséquente, donc des sécurités efficaces.

Au-delà de la performance du système de sécurité installé, les assureurs peuvent souhaiter que le dispositif en question soit homologué par ses services, validé par les experts internes ou son réseau de professionnels partenaires. Cela leur permet de se prémunir encore davantage contre le vol en ayant la certitude d’avoir un véhicule couvert par une alarme dont le fonctionnement est connu par la compagnie d’assurance.

En parallèle, l’assureur fixe généralement des modalités attenantes à la garantie particulièrement exigeantes, comme :

  • Un plafond d’indemnisation relativement bas. Le plafond d’indemnisation est la somme maximale remboursée par l’assureur en cas de sinistre. Plus son niveau est élevé, plus celui de la prime augmente proportionnellement
  • Une franchise assez haute, dans l’optique de rembourser le moins possible son client en cas de sinistre correspondant. La franchise est la part restant à la charge de l’assuré en cas de sinistre. Plus la franchise augmente, plus l’assureur sera enclin à baisser le montant de la prime d’assurance, et inversement.

Garantie vol, dans quelle formule d’assurance auto ?

Dans l’optique de comprendre les spécificités liées au fonctionnement de la garantie contre le vol en assurance auto, il est nécessaire de connaître l’application de l’ensemble des couvertures prévues et du cadre légal environnant. La souscription à une assurance auto est un impératif légal en France, par le biais du minimum obligatoire de l’assurance au tiers et la garantie Responsabilité Civile. 

Davantage de formules d’assurance auto sont pourtant disponibles, un moyen pour les assureurs de répondre à des besoins toujours plus spécifiques. Tous les niveaux d’assurance auto peuvent par ailleurs être personnalisés par l’ajout de garanties complémentaires, destinés à rendre la couverture plus performante. 

La garantie protégeant contre le vol, qui est donc facultative, est très peu présente dans les formules classiques (même dans l’assurance auto tous risques chez certains assureurs), en raison des prérequis des assureurs pour permettre son application. Cependant, si elle n’est pas automatiquement incluse dans la formule d’assurance auto intermédiaire ou d’assurance auto tous risques de votre assureur, sachez qu’elle est toujours accessible en tant que garantie complémentaire.

Le coût de la garantie vol en assurance auto

Les compagnies d’assurance prennent en compte un certain nombre d’éléments pour déterminer le montant de la prime d’assurance auto. Leur objectif principal est d’apprécier le plus précisément possible le risque présenté par chaque conducteur afin de fixer des cotisations adéquates, permettant de compenser financièrement le danger. C’est ainsi que sont minutieusement étudiés :

  • L’âge du conducteur, la date d’obtention des son permis de conduire ou la survenue antérieure de sinistres grâce au relevé d’informations fourni par la compagnie d’assurance auto précédente.
  • Le lieu de résidence est également considéré : les vols de voitures sont plus ou moins fréquents selon la ville d’habitation, et le type de stationnement utilisé (parking privé ou public, fermé ou ouvert) influera sur la prime.
  • Le véhicule est aussi concerné, notamment sa valeur, son ancienneté et sa date de première mise en circulation, son kilométrage ou le nombre de places, comme l’utilisation qui en est faite (quotidienne pour aller au travail ou moins fréquente). La compagnie d’assurance peut alors se baser sur les statistiques de vols de véhicules en fonction de la marque et du modèle pour fixer une prime adéquate à ses yeux.

Ainsi, le coût de la garantie vol varie selon ces critères et bien sûr, du choix de l’assureur. D’où l’intérêt de bien faire jouer la concurrence en comparant les assurances auto en ligne. Utilisez notre comparateur pour trouver une garantie vol au meilleur rapport qualité / prix !

Comparer son assurance auto pour souscrire à la meilleure garantie

Dans l’optique d’adhérer à la garantie vol la plus performante pour votre assurance auto, il est particulièrement avantageux de comparer les offres avant toute souscription effective, afin de connaître l’étendue des garanties proposées et leur prix. La garantie vol étant souvent proposée en option et ne constituant en aucun cas une couverture légale obligatoire, il est préférable d’étudier les modalités d’application prévues, laissées libres à l’appréciation de l’assureur.

Courtier d’assurance en ligne, Réassurez-moi met gratuitement à votre disposition son propre comparateur d’assurance auto afin de vous aider dans vos recherches. Vous n’avez alors plus à demander de multiples devis d’assurance auto aux diverses compagnies d’assurance et vous pouvez avoir une idée précise des pratiques tarifaires selon la performance de la garantie vol proposée.

Comment faire fonctionner la garantie vol en assurance auto ?

Un vol doit toujours être signalé à l’assureur dans les délais prévus, soit 2 jours ouvrés après la constatation du sinistre en question. Il est possible que le vol induise des violences ou une agression sur le conducteur ou que le cambriolage se déroule pendant la nuit, sur la place de stationnement du véhicule. Le type de parking utilisé détermine d’ailleurs en partie le risque de vol, puisqu’un garage fermé et privé réduit la possibilité de cambriolage en comparaison avec un parking public en plein air et sans surveillance par exemple.

La déclaration de sinistre doit se faire par lettre recommandée avec AR (ou directement en ligne sur le site internet de l’assureur, pour les sociétés permettant cette démarche). La victime doit également porter plainte auprès des forces de l’ordre au commissariat le plus proche afin qu’un procès-verbal soit rédigé, attestant de la survenue effective du vol.

Une copie de ce dépôt de plainte devra souvent être jointe à la déclaration de sinistre, au même titre que tous les documents qui pourraient accélérer ou faciliter la procédure d’indemnisation de l’assurance auto, comme des photographies, des factures d’achat, des témoignages recueillis ou autres. Les détails du vol doivent par ailleurs être transmis, notamment s’il y a eu agression, pour appuyer le procès-verbal rédigé par la police ou la gendarmerie.

Les assureurs prévoient souvent un seuil d’indemnisation. La garantie ne pourra donc pas s’appliquer en dessous d’un certain montant de dommages et il peut alors être impossible de déclarer le sinistre en tant que vol. Cette sécurité permet aux assureurs de ne traiter que les gros dossiers et de ne pas « perdre de temps » avec des sinistres peu importants à leurs yeux.

Vol du véhicule, les délais de l’indemnisation par l’assurance auto

L’indemnisation est versée selon les modalités d’application prévues par la garantie, qui peuvent varier. En fonction de l’avancée de l’enquête de police et des conséquences liées au véhicule, l’indemnisation peut prendre différentes formes :

  • Si le véhicule n’est pas retrouvé, un délai de 30 jours passe après lequel l’assuré peut réclamer les indemnités correspondantes.
  • Si le véhicule est retrouvé avant 30 jours, l’assuré récupère son véhicule et doit rendre l’indemnisation à l’assureur si elle a déjà été versée.
  • Si le véhicule est retrouvé après 30 jours, l’assuré peut choisir de conserver l’indemnisation et de laisser la voiture à disposition de sa compagnie d’assurance. Il peut aussi choisir de rendre la somme reçue et de récupérer son véhicule.

Les dommages corporels qui peuvent éventuellement être causés en cas de vol avec agression ne sont en revanche pas couverts et doivent faire l’objet d’une assurance spécifique non reliée au domaine automobile.

Résilier l’assurance auto pour adhérer à une meilleure garantie vol

Dans la mesure où l’assuré estimerait que son assurance auto est trop chère ou que sa garantie vol est trop limitée, il peut tout à fait résilier son assurance auto, en respectant toutefois quelques règles attenantes comme les délais de préavis. La résiliation du contrat par le client intervient alors quelque peu comme une sanction prise vis-à-vis de l’assureur, lequel peut souvent prendre les mêmes dispositions pour pénaliser un comportement préjudiciable de l’assuré en tant que conducteur.

La résiliation de l’assurance auto est désormais relativement simple, la législation récente ayant renforcé les droits des consommateurs et durci les devoirs des compagnies d’assurance, qui doivent maintenant systématiquement envoyer un avis d’échéance dans les délais prévus. De plus, La loi Hamon, datée du 1er janvier 2015, permet désormais de résilier librement, sans préavis, sans frais et sans raison l’assurance auto, une fois passée la date de premier anniversaire de souscription du contrat d’assurance.

Posez votre question
Un expert vous répondra