La garantie vandalisme de l'assurance auto

Mis à jour le 29 juillet 2020 par Antoine Fruchard 

L’assurance auto permet l’application de nombreuses garanties permettant d’indemniser l’assuré en fonction du préjudice subi et des couvertures sélectionnées. Le fonctionnement de la garantie vandalisme, souvent liée à la garantie vol, suppose des règles strictes à respecter. Vandalisme sur votre voiture, que faire ? Toutes nos réponses !

Que couvre la garantie vandalisme de l’assurance auto ?

La garantie vandalisme présente avant tout un intérêt certain sur le plan financier dans la mesure où les réparations nécessaires à la suite d’un acte de malveillance atteignent des montants très importants. Il est alors préférable de voir les sommes remboursées par la compagnie d’assurance plutôt que de devoir assumer les conséquences sur ses finances personnelles, qui pourraient se retrouver considérablement amputées par cet imprévu significatif.

La Fédération Française des Assurances (FFA) a édité une définition claire des situations de vandalisme : il correspond à la dégradation du véhicule sans but précis et peut s’apparenter à :

  • Un pneu crevé,
  • Une rayure sur la carrosserie,
  • Un rétroviseur arraché,
  • Un tag sur la voiture,
  • Une vitre brisée (la garantie bris de glace s’applique lorsqu’il ne s’agit pas d’une casse réalisée par un individu et sans but précis).

D’autres biens matériels doivent également faire l’objet d’une garantie complémentaire, comme les kits mains-libres, les GPS ou les autoradios, s’ils ont été dégradés mais pas volés. Il faudra alors souscrire à une garantie accessoires, qui prend en compte la dégradation de ces derniers.

Les pièces détachées du véhicule telles que les pneus ou les jantes peuvent enfin être indemnisées en cas de vandalisme, selon le système de sécurité ou le dispositif spécial par lequel elles étaient protégées. Ces derniers doivent figurer dans le contrat d’assurance auto que vous remettra l’assureur.

Quelle est la meilleure garantie vandalisme ?

Il est toujours avantageux pour un particulier de comparer les tarifs de son assurance auto ainsi que l’étendue de sa couverture vandalisme à tout moment, afin de pouvoir prétendre à mieux.

Procéder à la comparaison de son assurance auto reste alors le meilleur moyen pour prétendre souscrire à l’offre la plus intéressante, que ce soit en termes de prix ou de performance. Courtier d’assurance en ligne, Réassurez-moi vous propose son propre comparateur d’assurance auto afin de vous aider dans vos recherches.
Cet outil rapide, simple d’utilisation et totalement gratuit vous permet de ne pas démarcher personnellement des dizaines de compagnies d’assurance en demandant des devis d’assurance auto. Votre décision finale est ainsi facilitée et vous assure un gain de temps significatif, tout en vous garantissant, grâce à la souscription en ligne et la mise en concurrence des offres su marché, des économies significatives.

À noter : l’assuré peut décider de la résiliation de son contrat d’assurance auto et engager les démarches dans cette optique, et ce facilement. Résilier sa couverture peut notamment être motivé par la volonté de payer moins cher son assurance auto ou le désir d’étendre sa protection, contre le vandalisme, par exemple. Qu’il s’agisse d’une casse de rétroviseur ou d’une simple rayure sur la carrosserie de la voiture, les dégâts envisageables sont nombreux et doivent être pris en considération.

Combien coûte la garantie vandalisme de l’assurance auto ?

Au regard des prérequis (dispositifs de sécurité, obligation de parking privé pour certains…) des assureurs pour accéder à la garantie vandalisme, cette dernière est relativement coûteuse.

Le coût de la garantie en lui-même se situe aux environs des 60 € ou 100 € par an en fonction de sa performance.

Attention à la franchise d’assurance auto, qui sera souvent élevée afin d’inciter les assurés à prendre toutes les précautions nécessaires pour éviter un acte de vandalisme. De plus, les plafonds d’indemnisation correspondants peuvent aussi être limités, une sécurité pour les assureurs afin de ne pas devoir rembourser l’intégralité de la valeur d’un véhicule.

L’indemnisation sera plus conséquente si l’option « remboursement valeur à neuf » a été choisie.

Le type de stationnement détermine par ailleurs le montant de la prime, la place de parking et l’ouverture ou non au public de l’accès au véhicule constituant un critère important de l’appréciation du risque. Disposer d’un garage privé et fermé permettra de payer l’assurance moins cher que pour une voiture stationnée sur la voie publique sans surveillance particulière.

Il convient enfin de savoir qu’un acte de vandalisme n’a pas d’influence sur le coefficient de réduction-majoration de la prime (aussi appelé principe de bonus-malus d’assurance auto).

Attention : cette disposition n’est toutefois pas vraie si la voiture était mal stationnée ou si elle a été prêtée à un tiers sans déclaration dans le contrat ou sans autorisation préalable de l’assureur.

Garantie vandalisme et garantie vol, quelles différences ?

Parmi les protections disponibles en assurance auto, il est possible de trouver la garantie d’assurance auto vol et la garantie contre le vandalisme, qui permettent de traiter de deux types de sinistres différents. Il s’avère que la garantie contre le vol n’est pas nécessairement liée à celle contre le vandalisme et peut être souscrite indépendamment. De fait, il est nécessaire de bien différencier l’application de chaque garantie dans le cadre de la déclaration d’un sinistre et de vérifier que l’on est bien couvert pour le préjudice subi.

Les tentatives de vol doivent présenter des marques d’effraction et les actes de vandalisme, donc des dégradations du véhicule, doivent avoir été effectués sans but précis, sans rapport avec un cambriolage pour que la garantie puisse s’appliquer. En effet, la nature du sinistre représente une donnée déterminante dans l’appréciation du préjudice subi, donc de l’indemnisation versée en compensation.

Il convient donc de différencier le vandalisme et l’effraction, qui a pour but le vol du véhicule ou de son contenu. Les assureurs sont très stricts en la matière et peuvent ne pas appliquer la garantie contre le vandalisme s’il s’agit d’une tentative de vol avec effraction infructueuse mais que le véhicule est dégradé.

Acte de vandalisme sur sa voiture, quelle procédure ?

La déclaration de sinistre doit se faire à l’assureur dans les délais prévus, soit 5 jours pour un acte de vandalisme, par lettre recommandée avec accusé de réception, ou alors directement en ligne pour les compagnies d’assurance proposant cette possibilité.

Il est indispensable de joindre à la déclaration de sinistre des photographies du véhicule pour des dégradations ou une copie du dépôt de plainte (les forces de l’ordre remettront au conducteur un récépissé de dépôt de plainte après la rédaction du procès-verbal).
Le fait de joindre des documents supplémentaires peut accélérer la procédure d’indemnisation en évitant par exemple le passage d’un expert pour constater les dégâts.

Le vandalisme doit être attesté par des traces de dégradation. La garantie correspondante ne pourrait en aucun cas fonctionner si les portières étaient restées ouvertes ou si les clés étaient restées sur le contact par exemple.

À noter : les véhicules de location peuvent par ailleurs faire l’objet d’une garantie vandalisme personnalisée, permettant notamment de réduire le montant de la franchise en cas de sinistre.

Quelle indemnisation par l’assurance auto en cas d’acte de vandalisme ?

Les indemnités versées pour de tels sinistres sont bien sûr différentes selon l’assureur choisi et la formule d’assurance souscrite. Le remboursement est également lié à des facteurs extérieurs, déterminés à la souscription et déclarés dans le contrat. Ainsi, un véhicule garé dans la rue présente davantage de risques de dégradations qu’une voiture stationnée dans un garage ou un parking privé fermé, dont le propriétaire pourra prétendre à un remboursement plus conséquent.

L’indemnisation prévue par l’assureur, qu’elle soit totale ou partielle, est dans tous les cas bienvenue et peut supposer l’application de services d’assistance complémentaires. C’est notamment le cas pour un cas de malveillance comme un pneu crevé, qui laisserait son conducteur démuni et sans solution de transport pour se rendre au travail, par exemple. S’il a accès, grâce à son contrat, à un service d’assistance dépannage d’assurance auto, alors il bénéficierait d’un rapatriement ou de la prise en charge des frais de taxi pour se rendre à l’endroit désiré.


À noter : les garanties d’assistance correspondantes ne sont pas automatiques et peuvent faire l’objet d’une souscription annexe, selon les contrats d’assurance auto. Utilisez un comparateur en ligne pour savoir en un coup d’oeil quelles sont les compagnies d’assurance proposant ces services !

Il est nécessaire de remplir ce champs.
Votre nom est requis.