La garantie tierce collision de l'assurance auto

La garantie tierce collision de l’assurance auto

La souscription à une assurance auto suppose la possibilité de choisir des garanties complémentaires afin de personnaliser le contrat de base. Ces garanties, facultatives, doivent pour autant être adaptées au niveau de protection d’origine dans le but de la compléter efficacement. C’est notamment le cas de la garantie tierce collision, qui offre une couverture supplémentaire par rapport à l’assurance au tiers, voire intermédiaire. Avant d’adhérer à cette garantie, l’assuré doit bien comprendre son fonctionnement car elle implique des modalités d’application très strictes.

Définition de la garantie tierce collision en assurance auto

La garantie tierce collision est une couverture optionnelle, disponible indépendamment du niveau d’assurance auto choisi (au tiers, intermédiaire ou tous risques). Elle est accessible pour la plupart des conducteurs (exceptés les conducteurs malussés ou résiliés, et parfois pour les jeunes conducteurs, qui disposent souvent d’un accès limité à certaines garanties), soit à la souscription du contrat, soit par le rajout d’un avenant pendant son exercice.

Les dommages matériels sont alors pris en compte et indemnisés par l’assureur en cas de collision avec un tiers sur la voie publique. La détermination de la responsabilité ne joue ici aucun rôle puisque la garantie tierce collision est applicable même en cas d’accident responsable. Cette protection facultative est disponible pour quelques euros supplémentaires par mois, un budget modique au regard des sommes pouvant découler d’un choc frontal avec un camion par exemple.

Si les dégâts matériels causés directement au véhicule sont remboursés, ceux touchant les objets et le matériel contenu dans la voiture ne sont pas pris en charge. De même, nous vous conseillons de contracter une garantie d’assurance auto conducteur, qui prendra en charge les dommages corporels pour le préjudice subi.

Les dommages corporels devront faire l’objet d’une extension de garantie, par le biais d’une garantie d’assurance auto dommages tous accidents ou d’une garantie personnelle du conducteur par exemple. Cette dernière permet d’indemniser le conducteur pour les dommages subis, même s’il est responsable de l’accident. En effet, la garantie tierce collision ne permet de prendre en charge que les dégâts matériels causés au véhicule (ceux touchant une tierce personne étant remboursés par la garantie Responsabilité Civile obligatoire) !

Comment fonctionne la garantie tierce collision de l’assurance auto ?​

Dans quelles situations la garantie tierce collision s’applique-t-elle en assurance auto ?

La compagnie d’assurance permet le remboursement des dommages matériels causés au véhicule de l’assuré dans le cadre d’une collision. Ce terme est pourtant limitatif, dans la mesure où le choc doit intervenir avec une tierce personne : un piéton, un cycliste, un animal dont le propriétaire est identifié ou un autre véhicule (voiture, moto, camion…). Ainsi, toute collision avec un mur, un poteau ou un élément quelconque de la voirie n’implique pas le fonctionnement de la garantie en question, même en cas de manœuvre d’évitement d’un autre véhicule.

En revanche, la garantie tierce collision est un bon complément de l’assurance auto RC, qui ne prend en charge que les dommages causés à un tiers, quand la première citée dédommage le conducteur responsable pour les dégâts matériels touchant son propre véhicule. Pour rappel, les modalités de fonctionnement restent strictes et le tiers avec lequel la collision a été effectuée doit absolument avoir été identifié, ce qui suppose que si le tiers commet un délit de fuite, l’assurance auto exclura l’application de la garantie tiers collision. 

La garantie tierce collision doit renforcer la couverture d’origine en la personnalisant et rester complémentaire de la garantie RC par l’assurance au tiers. Ainsi, les dommages occasionnés au véhicule de l’assuré sont indemnisés, même en cas d’accident responsable, au même titre que ceux automatiquement pris en charge pour les tiers.

Comment choisir la garantie tierce collision la moins chère ?​

Tout conducteur doit procéder à une comparaison des offres disponibles sur le marché dans le but de prétendre souscrire l’offre la plus intéressante et notamment si la garantie tierce collision représente une couverture indispensable à vos yeux. Elle constitue un très bon complément de la garantie RC en indemnisant les victimes et le responsable de l’accident, tout en restant accessible par rapport à la garantie personnelle du conducteur, plus performante mais plus onéreuse.

Il convient alors d’établir un comparatif d’assurance auto afin de connaître les offres les plus intéressantes très simplement. Réassurez-moi fait partie des courtiers d’assurance en ligne et met à votre disposition son propre comparateur d’assurance auto, utilisable facilement, rapidement et gratuitement afin de trouver la meilleure garantie. En effet, une assurance tiers collision ne vaut absolument pas une assurance auto tous risques, mais permet de réduire le préjudice personnel en prenant en charge les réparations des dégâts matériels causés au véhicule, souvent très chers.

Le passage d’un expert pour déterminer l’indemnisation de l’assurance auto

Un sinistre de type accident de la route supposant des dégâts importants sur le véhicule de l’assuré (un choc, une collision), implique le mandat d’un expert par la compagnie d’assurance. Ce professionnel doit déterminer les circonstances de l’accident (bien que le degré de responsabilité ne joue pas pour l’application de la garantie tierce collision) et estimer précisément et objectivement le montant des dommages occasionnés.

Le rapport d’expertise peut éventuellement être contesté par l’assuré, qui peut lui-même demander une nouvelle étude par le biais d’une contre-expertise, voire une tierce expertise en cas de désaccord persistant avec l’assureur. Le but final est de trouver un terrain d’entente afin de s’entendre sur la valeur des indemnités versées, qui doivent venir compenser financièrement le préjudice subi par le conducteur sinistré.

La valeur de l’indemnisation par l’assurance auto pour la garantie tierce collision

À la souscription à la garantie tierce collision (pour le contrat global ou par la rajout d’un avenant), le conducteur doit choisir le type d’indemnisation qu’il souhaite en cas de sinistre. Celle-ci peut prendre deux formes différentes :

  • Le remboursement en valeur d’usage : ici, l’assureur prend en compte l’usure normale et la dépréciation de la voiture en se basant sur sa cote à l’Argus. De fait, les indemnités versées tiennent compte de l’ancienneté du véhicule et permettent d’apprécier ce dernier pour sa valeur réelle au moment de l’accident.
  • Le remboursement en valeur à neuf : dans ce cas, le client peut demander à ce que le taux de vétusté normalement appliqué ne soit pas pris en compte. L’assureur verse alors une somme correspondant au montant des dégâts subis en se basant sur la valeur de la voiture au moment de son achat.

L’assuré doit par ailleurs veiller à prendre en compte le montant de la franchise d’assurance auto, qui peut parfois être important et supposer une indemnisation réduite. Le plafond d’indemnisation doit aussi être étudié dans l’optique de savoir quelle somme maximale peut être remboursée au conducteur touché par une collision pour l’application de la garantie correspondante.

La garantie tierce collision fonctionne-t-elle en cas de collision avec un animal sauvage ?​

Le choc du véhicule de l’assuré avec un animal ne permet le fonctionnement de la garantie tierce collision que si l’animal en question est domestique, et dont le propriétaire a pu être identifié. De fait, un accident avec un sanglier ou un chevreuil ne permet pas l’application de cette couverture spécifique, de la même manière qu’en cas de délit de fuite, lorsque le fautif n’est pas identifié.

La définition de la garantie tierce collision revient à assimiler le sinistre à un choc avec un tiers ou son véhicule. Elle est grandement similaire à la garantie personnelle du conducteur, qui permet également d’indemniser le conducteur pour les dommages subis, même s’il est responsable de l’accident, malgré des limites plus strictes.

La garantie tierce collision ne permet alors uniquement la prise en charge des dégâts matériels causés au véhicule (ceux touchant une tierce personne étant remboursés par la garantie Responsabilité Civile obligatoire), à la différence de la garantie personnelle du conducteur qui prend aussi en charge les dommages corporels pour le préjudice subi.

Posez votre question
Un expert vous répondra