La garantie bris de glace de l'assurance auto

La garantie bris de glace de l’assurance auto

La garantie bris de glace fait partie des couvertures facultatives de l’assurance auto et n’est alors pas systématiquement incluse selon la formule sélectionnée. Une vitre cassée ou fissurée est pourtant un sinistre qui survient relativement fréquemment et l’assuré pourra alors bénéficier d’une aide financière pour les réparations induites. Le fonctionnement de la garantie bris de glace est pourtant soumis à des règles d’application strictes, comme la détermination précise des éléments pris en charge.
Le coût de la garantie bris de glace reste très variable, selon la performance de la protection, mais aussi du montant de la franchise, qui constitue un critère de choix très important pour la plupart des conducteurs. Explications :

Quels éléments sont pris en compte par la garantie bris de glace de l’assurance auto ?

La garantie bris de glace de l’assurance auto permet le versement d’une indemnisation par l’assureur à l’assuré si ce dernier a subi un sinistre sur l’une des parties en verre de son véhicule. Ces dernières peuvent être constituées par :

  1. Le pare-brise
  2. Les vitres latérales, avec possibilité d’ouverture ou non
  3. La lunette arrière
  4. Les rétroviseurs
  5. Le toit ouvrant
  6. Les phares
  7. Les ampoules (clignotants, feux)

Les quatre premiers éléments cités sont généralement automatiquement indemnisés par la compagnie d’assurance, quand les trois derniers sont souvent en option et le bris de glace phare n’est alors pas systématiquement remboursé. Il convient dans tous les cas de se référer aux conditions générales de son contrat d’assurance auto pour connaître l’étendue de la garantie bris de glace et les modalités d’application correspondantes.

 

 

Comment fonctionne la garantie d’assurance auto  bris de glace pour une voiture ?

Différents dommages peuvent être pris en charge et rentrer dans le fonctionnement de la garantie bris de glace. Il peut alors s’agir d’une casse, un bris, une altération, une fissure ou un impact, qui peuvent être réparés ou impliquer le remplacement de la surface vitrée en question. Cette couverture spécifique est bien facultative et ne constitue en aucun cas l’une des protections obligatoires de l’assurance auto, au contraire de la garantie Responsabilité Civile.

Un sinistre touchant l’une des parties vitrées peut avoir diverses origines, parmi lesquelles :

  • Une projection de cailloux
  • Un acte de vandalisme gratuit et exclusif
  • Un accident qui entraînerait uniquement un bris de glace
  • Un accrochage
  • Une collision avec un élément extérieur, comme un oiseau pendant la conduite par exemple

Dans tous les cas, une vitre brisée n’entraîne absolument pas la modification du coefficient de réduction-majoration et donc l’application d’un malus. L’assureur peut en revanche décider d’augmenter la prime indépendamment du bonus-malus de l’assurance auto en raison d’un trop grand nombre de bris de glace pendant l’exercice du contrat ou résilier ce dernier en ultime recours.
Un seuil minimum d’intervention peut exister, c’est-à-dire que l’assureur ne fera pas fonctionner la garantie bris de glace en-dessous d’un certain montant de dommages, considérant que l’assuré peut les prendre en charge seul.

 

 

Pourquoi choisir une garantie bris de glace en assurance auto ?

Un bris de glace est un sinistre survenant relativement fréquemment et reste un dommage coûteux dans le cadre de la conduite d’un véhicule. Il est indispensable de ne pas négliger un impact sur une vitre, qui pourrait se transformer en fissure, voire faire éclater la surface vitrée et occasionner des blessures.

L’intérêt de la garantie bris de glace est donc avant tout financier puisqu’elle permet d’être indemnisé pour le préjudice subi. Une vitre fracturée implique par ailleurs des réparations très rapides, afin de ne pas exposer en plus la voiture à un vol, la rendant vulnérable. Les assureurs sont généralement réactifs en la matière et certains permettent même de ne pas devoir avancer les frais de réparation.

L’indemnisation prévue est toujours bienvenue, le remplacement d’un pare-brise coûtant aux alentours de 400 € – 500 €, soit une somme difficilement supportable pour un budget moyen, surtout qu’il s’agit d’un imprévu préjudiciable. Seule la franchise doit à priori être étudiée dans votre contrat, les plafonds d’indemnisation restant relativement souples et rarement atteints.

 

 

Comment souscrire à une garantie bris de glace en assurance auto ?

La garantie bris de glace de l’assurance auto est optionnelle et peut être souscrite en tant que garantie complémentaire en plus de l’une des trois formules principales (au tiers, intermédiaire, tous risques). Elle peut néanmoins être incluse automatiquement dans les contrats d’assurance auto tous risques, voire d’assurance au tiers + selon l’étendue de la couverture.

Comme pour n’importe quel autre sinistre de type accident de la route (excluant les vols et les dommages résultant d’une catastrophe naturelle), l’assuré doit faire sa déclaration de sinistre dans les 5 jours ouvrés suivant sa constatation, par lettre recommandée avec accusé de réception. Il doit joindre tous les documents permettant d’accélérer la procédure d’indemnisation (photographies, factures…), la compagnie d’assurance ne mandatant pas d’expert pour un simple bris de glace.

 

 

Payer moins cher sa garantie bris de glace en comparant les offres d’assurance auto

Il est particulièrement bénéfique pour l’assuré de procéder à la comparaison de son assurance auto par rapport aux autres, avant toute souscription. Courtier d’assurance en ligne, Réassurez-moi met dans cette optique à votre disposition son propre comparateur d’assurance auto, ce qui vous permettra d’être accompagné dans vos recherches. Celui ci est 100 % gratuit, simple à utiliser, et anonyme.

COMPARER 18 CONTRATS D’ASSURANCE AUTO

Utiliser de comparateur vous laissera libre dans votre décision finale, après avoir étudié de manière transparente les différents contrats accessibles. La garantie bris de glace, si elle constitue un impératif, peut parfois être incluse dans les formules d’assurance au tiers pour une assurance auto temporaire (par exemple pour une location de voiture), généralement plus performante que la couverture permanente.

En assurance auto, la garantie bris de glace permet alors de toucher des indemnités pour un sinistre ayant cassé, fissuré ou altéré une surface vitrée. Le pare-brise, les vitres latérales, la lunette arrière et les rétroviseurs sont souvent pris en charge automatiquement, quand les ampoules, le toit ouvrant ou les phares sont en option. Le bris de glace constitue un sinistre de survenu relativement fréquente, ce qui justifie le recours à la garantie optionnelle correspondante, afin de prétendre à une indemnisation conséquente, amputée de la franchise qui représente une certaine sécurité pour l’assureur.

 

 

Comment obtenir l’indemnisation bris de glace de l’assureur auto ?

La casse d’une partie vitrée doit toutefois constituer un dommage exclusif au véhicule et ne pas rentrer dans le cadre d’un vol ou d’une tentative de cambriolage, ou d’un acte de vandalisme. Dans ces cas précis, ce sont les garanties correspondantes qui rentreraient en application et non la garantie bris de glace. D’autres couvertures dédiées peuvent donc fonctionner pour une vitre brisée, comme la garantie collision pour un accident, la garantie d’assurance auto catastrophe naturelle si l’évènement (une tempête par exemple) a été reconnu comme catastrophe naturelle par un arrêté interministérielle, ou encore par la garantie d’assurance auto intempéries (un arbre tombé sur le véhicule par exemple).

L’indemnisation d’un bris de glace peut se faire de deux manières différentes.
Ainsi, selon les clauses du contrat et les dispositions voulues par l’assureur :

  • L’assuré obtient l’accord de sa compagnie d’assurance pour faire réaliser les réparations et envoie par la suite la facture de l’intervention pour le remboursement de la procédure,
    ou
  • L’assureur contacte lui-même un partenaire de son réseau de professionnels agréés et décide des réparations, indemnisant directement son client.

A noter : l’avance de frais, lorsqu’elle n’est pas nécessaire, implique également un coût plus élevé puisque cela suppose que la compagnie d’assurance intervienne très rapidement et indemnise l’assuré avant même les réparations. La réactivité est donc compensée par l’augmentation de la prime, voire du montant de la franchise.

Les réparations du préjudice subi peuvent prendre plusieurs formes.
Elles vont d’une simple consolidation au remplacement total de la vitre. Il est alors possible de réparer une glace sans changement dans les cas suivants, en procédant directement à une injection de résine :

  • Si l’impact se trouve hors du champ de vision du conducteur, est plus petit qu’une pièce de 2 € et se situe à plus de 4 centimètres des bords pour un pare-brise,
    ou
  • Si les fissures sont inférieures à 30 centimètres et restent en dehors du champ de vision pendant la conduite.

Dans le cas contraire et notamment si la visibilité du conducteur est altérée, la surface vitrée devra être changée totalement et rapidement.

 

 

Comment souscrire à une garantie bris de glace sans franchise d’assurance auto ?

L’accès à la garantie bris de glace de l’assurance auto a un coût abordable, au regard du prix des autres garanties de dommages de l’assurance voiture. Les dégâts induits ne sont pas particulièrement importants et onéreux et peuvent être pris en charge facilement par l’assureur. Le montant de la prime dépendra bien évidemment du nombre d’éléments pris en charge par l’assureur, notamment ceux en option (toit ouvrant, ampoules et autres), ainsi que de la franchise attenante mais devrait rester à hauteur de quelques dizaines d’euros par an, les réparations éventuelles n’étant pas les plus onéreuses en comparaison avec d’autres sinistres.

La franchise d’assurance auto représente effectivement la modalité la plus gênante de la garantie bris de glace dans la mesure où les compagnies d’assurance font en sorte de laisser la plus grande partie des réparations possible à leur client. Il s’avère que les bris de glace sont assez fréquents et que les assureurs doivent donc souvent rembourser les réparations. Il est parfois possible de demander la suppression de la franchise pour un bris de glace en tant que sinistre, ce qui supposera une augmentation significative des cotisations.

La répétition de ce type de sinistre peut par ailleurs entraîner l’augmentation de la prime, sans que le malus ne soit impacté, voire la résiliation de l’assurance auto. Il peut alors être préférable de ne pas déclarer le sinistre si le montant des réparations est faible, et de prendre en charge ces dernières sur son propre budget afin de ne pas faire intervenir la garantie correspondante, qui suppose l’inscription du sinistre sur le relevé d’informations de l’assurance.

 

 

Une réponse à “La garantie bris de glace de l’assurance auto”

  1. Caroline de Marseille le 5 mars 2019 a posté : dit :

    Bonjour,
    Je suis assurée "Tous risques" et mon assureur a retranché du remboursement de mon pare brise, sans m'avoir avertie au moment de ma déclaration de sinistre, le poste correspondant au désembuage de la vitre avant disant qu'il n'entre pas dans ma garantie "bris de glace". Le désembuage fait partie intégrante de mon pare-brise ; le changement du pare-brise implique ce poste si je souhaite retrouver mon véhicule "à l'identique".
    Qu'en est-il ?

Posez votre question
Un expert vous répondra