Combien de temps pour renégocier un prêt immobilier ?

Mis à jour le 6 août 2020 par Antoine Fruchard 

Les taux sont actuellement extrêmement bas : c’est le moment de renégocier votre prêt ! Deux solutions s’offrent à vous : vous tourner vers votre établissement bancaire actuel (renégociation) et demander à réévaluer les termes de votre contrat, ou faire appel à la concurrence (rachat) ! Quelles sont les conditions pour renégocier votre taux ? Quels délais s’appliquent ? On vous explique comment renégocier votre prêt immobilier dans les meilleures conditions !

Quel délai pour renégocier son prêt immobilier ?

De la même manière qu’une demande d’obtention de prêt immobilier nécessite du temps, il en faudra également pour conclure la renégociation de votre emprunt. Ces derniers mois, les nombreuses baisses de taux ont poussé les particuliers à solliciter leur banque pour revoir une première ou nouvelle fois leur taux ! Ce type de demande à répétitions est de plus en plus fréquent. Les banques traitent déjà les dossiers de 3e génération de renégociation de prêt immobilier !

Comme il y a de nombreuses demandes de renégociation et que celles-ci se mêlent aux nombreuses demandes de primo-accédants (= premier achat), il faut prévoir un peu plus d’un mois de délai pour le traitement de la demande et l’établissement du nouvel avenant. Pour connaître le taux auquel vous pouvez renégocier votre prêt immobilier, le plus simple est d’utiliser un simulateur de taux. Notre outil est gratuit, en ligne et 100 % anonyme. Les taux sont actualisés en direct pour vous donner les infos les plus justes !

simulation pret immobilier 1

Il n’existe pas de délai légal entre deux négociations de prêt immobilier. Vous pouvez le faire à tout moment et autant de fois qu’il sera intéressant de le faire.

Quel est le meilleur moment pour renégocier votre prêt immobilier ?

Le meilleur moment pour renégocier son crédit immobilier et celui qui vous fera faire le maximum d’économies ! Depuis 2008, les taux n’ont fait que chuter ce qui rend la renégociation favorable à l’emprunteur.

Ainsi, si vous avez encore plusieurs années de mensualités à rembourser et que vous souhaitez faire des économies : c’est le meilleur moment ! Pour votre banque, l’unique intérêt est de vous fidéliser mais c’est un argument qui a son importance. L’avantage pour vous de rester dans le même établissement bancaire est donc de faire perdurer cette relation privilégiée et de vous éviter les éventuels frais de dossier liés à un rachat de crédit.

Voici les principaux facteurs qui peuvent vous inciter à vouloir renégocier votre prêt immobilier :

  • vous êtes dans la première moitié du remboursement de votre emprunt immobilier. C’est à cette période que votre remboursement sera majoritairement constitué d’intérêts, et que votre marché de manoeuvre sera plus élevée. Au fil des mois/années, les mensualités seront essentiellement composées du capital restant dû ;
  • votre taux actuel et celui que vous avez calculé via un simulateur de renégociation de prêt est supérieur à 0,7 % ;
  • le capital restant dû est supérieur à 70 000 €.

Si renégocier son prêt immobilier demande quelques recherches comme l’étude de son tableau d’amortissement ainsi qu’un peu de temps, vous n’avez rien à perdre et de vraies économies à réaliser ! 

Combien de fois est-il possible de renégocier son taux de prêt immobilier ?

Autant de fois que vous le souhaitez ! Légalement, rien ne vous empêche de renégocier votre taux d’emprunt. Cela peut être tous les ans si la baisse des taux le dicte. Cependant, les démarches pouvant être un peu longues et fatigantes, assurez-vous que la démarche en vaut la peine ! De même, bien que le résultat se veuille économique, n’oubliez pas que cette renégociation peut entraîner des frais de dossier à prendre en compte dans votre calcul.

Enfin, la dernière condition pour renégocier votre prêt est d’obtenir l’accord de votre banque. Pour cela, elle va vous demander d’actualiser votre dossier afin d’être en accord avec votre situation actuelle. Selon votre demande : baisse du montant des mensualités de prêt ou réduction du temps de remboursement, elle va étudier votre dossier et éditer, ou non, un avenant à votre contrat. Généralement, la banque aura tout intérêt à accepter la renégociation si elle ne veut pas risquer de vous voir aller chez la concurrence !

Vous trouverez ici la lettre à adresser à votre conseiller bancaire afin d’effectuer une demande de renégociation :

Bien renégocier son prêt immobilier : nos arguments !

Le principal intérêt de cette opération est de faire accepter à votre banque une renégociation du taux d’intérêt de votre emprunt afin de vous garder comme client et éviter de vous voir changer de banque. Voici nos conseils à mettre en avant pour appuyer votre renégociation auprès de votre banque :

  • Mettez en concurrence plusieurs établissements pour que votre banquier actuel comprenne que vous n’hésiterez pas à aller voir ailleurs et que vous avez une vraie idée des taux de prêt immobilier pratiqués par la concurrence.
  • Faites valoir votre profil de « bon client «  en soignant et en envoyant rapidement les pièces justificatives qui vous seront demandées. De même, n’hésitez pas à regarder les produits de placement proposés par votre banque et à négocier l’ouverture d’un livret épargne (par exemple), en échange d’un meilleur taux.
  • Une astuce « changement d’agence » pourra vous permettre de renégocier plus efficacement. En effet, si vous changez d’agence (donc pas de banque), et si celle-ci vient d’ouvrir, vous pourrez peut-être bénéficier d’un “geste commercial”. Sachez aussi que les taux varient d’une région à l’autre.
  • Fuyez les emprunts à longue durée : un montage déconseillé consiste à effectuer une renégociation de crédit et de profiter de la somme d’argent économisée comme capital pour contracter autre un prêt immobilier à très longue durée (supérieure à 25 ans). C’est rarement une bonne idée ! 25 ou 30 ans de crédit, c’est très long : il peut se passer beaucoup de chose en terme d’accident de la vie pour l’emprunteur, mais la banque, elle, ne prend aucun risque car elle aura exigé une hypothèque.
  • Méfiez-vous des reports d’amortissement les premières années. En règle générale, cette pratique ne fait que reporter le risque d’accident de la vie touchant l’emprunteur. De plus, plus la durée du prêt est longue, plus le coût du crédit est élevé pour l’emprunteur.
  • Choisissez impérativement un taux fixe. Les prêts à taux variables ne présentent d’intérêt qu’en période de taux élevés et de début de tendance à la baisse. Ce qui est loin d’être le cas actuellement ! De plus, en ce moment, le prêt à taux variable est plus élevé que le prêt à taux fixe…

Si la banque ne répond pas favorablement à votre demande de renégociation ou si le nouveau taux proposé ne vous satisfait pas, vous pouvez envisager un rachat de crédit et vous tourner vers la concurrence. N’hésitez pas à démarcher plusieurs banques et courtiers pour trouver le meilleur établissement bancaire pour votre prêt.

Renégocier son prêt immobilier : à quel frais ?

À proprement parler, la renégociation n’entraîne aucun frais ! La banque pourra demander des frais de dossiers pour couvrir l’émission de l’avenant mais ces derniers sont négociables. Le fait de rester fidèle à votre établissement bancaire est un argument pouvant les faire annuler !

Ce n’est pas le cas du rachat de crédit ! Cette opération est généralement payante dûe aux IRA (indemnités de remboursement anticipé) ainsi qu’aux frais de dossier liés au transfert d’établissement.

À savoir : lors d’une renégociation de prêt, l’assurance de crédit immobilier reste la même. Afin de réduire encore plus les coûts de votre emprunt, sachez que vous pouvez tout à fait changer votre assurance emprunteur pour en choisir une en délégation d’assurance de prêt immobilier.

Ainsi, vous réduirez drastiquement le coût de cette assurance (notamment car vous ne paierez plus la marge que s’octroie la banque), tout en bénéficiant d’une protection équivalente.

À titre d’exemple, pour un emprunt de 200 000 € sur 20 ans, la moyenne des économies est estimée à 6 310 €, rien qu’en changeant son contrat d’assurance.

Quel est le meilleur moment pour renégocier son prêt immobilier ?

En ce moment ! Les taux n’ont jamais été aussi intéressants, il serait dommage de s’en priver ! Un bon moyen de savoir si la renégociation sera rentable est d’utiliser un simulateur de taux de prêt immobilier. Si votre taux actuel est supérieur à 0,7 % des taux du marché, la renégociation est conseillée !

Combien de fois peut-on renégocier son prêt immobilier ?

Autant de fois que vous le souhaitez. Aucune loi ne vous limite dans le nombre de renégociation. Pour autant, en prenant en compte le délai et l’énergie que cela requiert, il est peu recommandé de le faire plus d’une fois par an !

Pourquoi renégocier son crédit immobilier ?

Depuis 2008, les taux de prêt immobilier n’ont fait que chuter. En renégociant votre prêt, vous avez de fortes chances d’obtenir un taux plus avantageux et donc de rembourser avec moins d’intérêt votre emprunt. La plupart du temps, il ne vous en coûtera rien !

2 commentaires
ROBERT, le 2 août 2019

Bonjour je voudrai renégocier mon prêt immobilier qui est à 2,30 de taux d'intérêt et la fin et en 2036, est ce possible ??, merci de votre réponse

Répondre
Notre expert
Antoine Fruchard, le 2 août 2019

Bonjour,
Depuis combien de temps avez-vous contracté votre prêt ?

Répondre
Il est nécessaire de remplir ce champs.
Votre nom est requis.