Comment négocier son assurance auto ?

Comment négocier son assurance auto ?

Le contrat d’assurance auto matérialise l’accord passé entre l’assuré et sa compagnie d’assurance. Il établit les garanties choisies en échange du paiement d’une prime d’assurance permettant de prétendre à une indemnisation en cas de sinistre. Le contrat court généralement pour une période d’un an, avec un principe de reconduction tacite. L’assuré peut cependant vouloir modifier les modalités attenantes au contrat d’assurance auto et il lui est alors possible de le négocier. Dans ce cadre, il peut contacter directement son assureur afin d’accéder à de nouvelles spécificités, notamment dans l’optique de faire baisser le coût global de la couverture ou d’en étendre les garanties.

Pourquoi négocier son assurance auto ?

La raison la plus fréquemment invoquée pour la négociation de l’assurance auto reste la volonté de faire baisser le coût du contrat. Il s’avère que l’assuré peut considérer qu’il paye trop cher son assurance auto, après avoir étudié les offres de la concurrence ou simplement en constatant que son budget est trop impacté par les dépenses attenantes.

Dans un autre registre, chaque client peut vouloir améliorer la protection dont il bénéficie jusqu’à présent. La négociation du contrat d’assurance auto a alors pour but d’accéder à des garanties complémentaires, souvent pour un prix modéré. Les besoins de l’assuré ont pu évoluer depuis la souscription du contrat et un changement de véhicule, de situation personnelle ou professionnelle ou encore le rajout d’un conducteur secondaire sur le contrat peuvent justifier de la volonté de renégocier.

Vous pouvez négocier votre contrat à tout moment, pour essayer de faire baisser vos cotisations ou encore, étendre votre couverture. Pensez aussi à comparer les offres er privilégier les courtiers pour avoir accès aux meilleures offres.

Comment négocier son assurance auto ?

Il est assez simple pour un assuré de demander la révision des modalités du contrat d’assurance auto à son assureur. Cette disposition peut être prise à tout moment pendant l’exercice du contrat en question afin d’accéder aux objectifs visés. Il peut éventuellement être intéressant de regrouper ses contrats d’assurance auto et habitation chez la même compagnie d’assurance afin de faire baisser le prix global.

Pour négocier son contrat d’assurance auto, l’assuré peut envoyer un courrier à son assureur faisant état de sa volonté de souscrire d’autres garanties. Pour renégocier directement le prix du contrat, il est préférable de prendre rendez-vous avec son conseiller et de se rendre directement en agence. Dans ce cadre, et pour avoir un argument certain, vous pouvez comparer les prix des contrats d’assurance auto disponibles sur le marché. Cette pratique vous permettra d’avoir des devis d’assurance auto plus compétitifs à présenter à votre assureur, dans l’optique de lui faire revoir sa position et de vous proposer des conditions plus intéressantes, que ce soit au niveau des garanties ou de leur prix.

Les courtiers en assurance peuvent également vous aider en étudiant pour vous les offres accessibles sur le marché et devenir votre relais de confiance avec la société d’assurance. En tant que courtier d’assurance en ligne, Réassurez-moi met à votre disposition son propre comparateur d’assurance auto, particulièrement utile pour connaître les tarifs des diverses compagnies d’assurance en toute transparence.

Si l’assureur continue à se monter inflexible, vous pouvez éventuellement résilier votre contrat d’assurance auto, si la situation vous le permet. Vous pouvez alors résilier à échéance de votre contrat, en évitant ainsi sa reconduction tacite, en cas de changement de situation impliquant une modification du risque couvert, ou une fois passée la date de premier anniversaire de souscription grâce à la loi Hamon du 1er janvier 2015. Vous pouvez utiliser notre modèle de lettre de résiliation disponible gratuitement ci-dessous.

Téléchargez notre lettre de résiliation pour l’assurance auto

Négocier son assurance auto pour en faire baisser le prix

L’objectif principal de la négociation du contrat d’assurance auto reste donc la volonté de faire baisser le montant de la prime correspondante et il existe plusieurs moyens pour y parvenir.

Négocier le prix de son assurance auto en fonction du profil du conducteur

Le 1er argument à mettre en avant lors des négociations avec son conseiller est le bon comportement dont vous pouvez attester en tant que conducteur. Le principe de bonus-malus reste la hantise de bon nombre d’assurés, qui souhaitent éviter à tout prix d’être considéré comme « malussé ».

Ainsi, vous si vous justifiez de peu ou pas d’accidents, vous pourrez demander à votre assureur de prendre cet aspect en compte pour faire baisser le prix de votre assurance auto. Il s’avère qu’en tant que bon conducteur, vous ne représentez pas un coût significatif en matière de couverture et ne faites alors pas perdre d’argent à la compagnie d’assurance pour une quelconque indemnisation.

Profiter d’un changement de situation pour négocier son assurance auto et réduire les tarifs

Le changement de situation constitue un motif de résiliation en matière d’assurance, dans la mesure où il implique une augmentation du risque. Dans le cas contraire, il est possible que la nouvelle situation suppose une diminution du risque couvert. De fait, vous pouvez demander à ce que votre prime baisse proportionnellement directement à votre assureur.

Un changement de situation impliquant une baisse du risque peut être représenté par une utilisation moins fréquente de la voiture (pour un senior en départ en retraite par exemple, n’ayant plus besoin de faire des trajets jusqu’à son lieu de travail). Vous pouvez alors opter pour une assurance auto au kilomètre, ce qui signifie que vous paierez en fonction de la distance totale parcourue.

Négocier son assurance auto pour diminuer le montant de la prime en tant que jeune conducteur

Après l’obtention du permis de conduire, il est fréquent que les jeunes conducteurs veuillent immédiatement disposer de leur propre véhicule, ce qui peut parfois constituer une nécessité. Si ce n’est pas le cas, il est alors préférable pour le nouveau détenteur du permis de privilégier l’utilisation du véhicule familial.

Il s’avère que les assureurs considèrent les jeunes conducteurs comme présentant un risque aggravé, dû à l’inexpérience de la conduite. De fait, l’assurance voiture pour un véhicule au nom du jeune conducteur sera bien plus chère que pour un usager confirmé. La baisse de la prime d’assurance auto passe alors par cette démarche : choisir le véhicule des parents.

Négocier les modalités de paiement de son assurance auto

Dans le cadre du paiement de l’assurance auto, il est indispensable de distinguer deux notions : les cotisations et la prime. Les premières représentent le règlement à l’assureur par plusieurs échéances dans l’année (par mois, trimestre ou semestre). La seconde constitue le paiement annuel de la couverture, avec une seule échéance à date anniversaire de souscription du contrat.

Il est avantageux pour l’assuré de procéder par un règlement par un système de prime annuelle, le paiement par cotisations impliquant plusieurs traitements par l’assureur donc des frais de dossier inhérents. La différence dans le coût, bien que relativement limitée, vous permet néanmoins de réaliser des économies bienvenues.

Négocier les modalités du contrat d’assurance auto

Les modalités attenantes au contrat d’assurance auto doivent être soigneusement étudiées par l’assuré, car leur négociation peut permettre de réaliser des économies significatives.

Négocier la franchise en assurance auto

En assurance, la franchise de l’assurance auto représente la part de l’indemnisation qui reste systématiquement à la charge de l’assuré. De cette manière, l’assureur a la certitude de ne pas devoir rembourser l’intégralité du sinistre survenu. Une manière aussi pour inciter les assurés à être particulièrement prudents dans le cadre de l’utilisation de leur véhicule.

De fait, vous pouvez procéder à l’augmentation du montant des franchises pour chaque garantie, ce qui poussera certainement votre assureur à diminuer le prix de votre prime. Il convient toutefois de le faire pour les risques les moins évidents, car vous devez réaliser que vous paierez alors davantage en cas de préjudice subi.

Négocier les plafonds d’indemnisation de l’assurance auto

Les plafonds d’indemnisation de l’assurance auto constituent la somme maximale qui sera versée par l’assureur en cas de survenue d’un sinistre. L’existence de cette disposition permet aux compagnies d’assurance de ne pas rembourser plus qu’un certain montant pour des dommages particulièrement onéreux. L’assuré doit veiller à connaître précisément la valeur des plafonds d’indemnisation pour chaque garantie afin d’éviter les mauvaises surprises.

Ils peuvent alors être diminués afin de prétendre à une diminution en conséquence de la prime d’assurance correspondante. Il s’agit de proposer une sorte de garantie supplémentaire à l’assureur pour le pousser à accepter votre requête. En revanche, vous serez toucherez moins par la suite pour un sinistre.

Négocier les délais de carence pour l’assurance auto

Parmi les autres modalités du contrat d’assurance auto, il est possible de trouver les délais de carence de l’assurance auto. Ces derniers correspondent à la période s’écoulant entre la souscription à une assurance voiture et le début d’application des garanties. Ils peuvent être plus ou moins longs selon la compagnie d’assurance sélectionnée, ainsi que l’étude des preuves et l’éventuel passage d’un expert.

Afin de procéder à la baisse de votre prime d’assurance auto, vous pouvez consentir à l’allongement des délais de carence. Ceci permettra à votre compagnie d’assurance de prioriser les dossiers les plus urgents et de vous indemniser plus tardivement. Certains délais de carence sont néanmoins plafonnés par la loi, comme celui concernant les catastrophes naturelles, ne pouvant excéder trois mois.

Négocier les exclusions de garanties de l’assurance auto

Les exclusions de garanties dans un contrat d’assurance représentent les situations qui ne sont pas couvertes pas l’assureur. Elles ne seront pas alors indemnisées et peuvent être séparées en deux catégories : les exclusions de garanties légales et contractuelles. Pour éviter de payer moins cher votre assurance auto, vous pouvez négocier uniquement les exclusions de garanties contractuelles accessibles et qui s’imposent.

De fait, vous pouvez prendre certaines dispositions pour pousser votre assureur à vous accorder l’accès à des exclusions de garanties à moindre coût. Pour la garantie contre le vol par exemple, vous pouvez installer un système d’alarme homologué par la compagnie d’assurance ou faire en sorte de disposer d’un garage privé, voire fermé plutôt que stationner sur la voie publique afin de diminuer les risques.

Posez votre question
Un expert vous répondra