Assurance concert : que faut-il savoir ? 

Mis à jour le 18 février 2020 par Delphine Bardou 

Organiser un concert est une aventure passionnante. Toutefois, de nombreux risques pèsent malheureusement sur ce type d’événement. La question de l’assurance est alors centrale. L’organisateur aura alors plusieurs possibilités pour se couvrir efficacement, en souscrivant à des garanties adaptées. Reste à savoir comment fonctionne une assurance concert et comment faire pour dénicher la meilleure couverture au meilleur prix. Tour d’horizon. 

Faut-il souscrire à une assurance pour organiser un concert ? 

Comment assurer l’organisation d’un festival de musique ou d’un concert ? Cette question est tout à fait légitime, surtout si vous n’êtes pas un professionnel du secteur. 

Sachez que vous aurez deux possibilités principales

  • Souscrire à une assurance Responsabilité Civile Organisateur, qui vous permet de vous couvrir contre toutes sortes de dommages que pourraient subir des tiers pendant l’événement, 
  • Opter pour une assurance dite « multirisque », qui intègre en plus de la RCO des garanties complémentaires destinées à couvrir vos biens ou le concert lui-même. 

Il sera également possible de souscrire à une assurance annulation seule, afin de prévenir le risque de devoir annuler ou reporter le spectacle en cas, par exemple, de force majeure ou d’accident.

L’assurance RCO couvre un large éventail de dommages qui pourraient être causés à autrui du fait de l’événement lui-même : dommages corporels, matériels, immatériels, consécutifs, dommages aux biens confiés (salle de concert, équipements sono…)… De très nombreux tiers seraient en mesure d’engager votre responsabilité d’organisateur en cas de préjudice subi : artistes, bénévoles, personnes du public, employés…  Grâce à notre comparateur, retrouvez les meilleures offres d’assurance Responsabilité Civile pour organiser votre concert en toute tranquillité.

Une couverture multirisque est encore plus sécurisante. Voici quelques-unes des principales garanties qui seront intégrées d’office ou proposées en option (selon les contrats) :

  • Des garanties dommages en cas de vandalisme, de sinistre type incendie ou dégâts des eaux…
  • Une garantie vol, 
  • Des garanties financières, et notamment la garantie annulation, 
  • L’assurance des biens confiés et du vestiaire, 
  • Une garantie individuelle accident (qui couvrent les personnes prenant part à l’organisation). 

Un contrat multirisque événement est souvent établi sur-mesure en fonction des besoins de l’organisateur et des caractéristiques du concert. 

Au final, opter pour l’une ou l’autre de ces solutions dépendra de nombreux critères tels que la taille de l’événement, le nombre de participants attendus, le budget global, les installations sur place… Dans tous les cas, une couverture RCO nous paraît a minima indispensable. 

Comment trouver la meilleure assurance pour un concert ?

Assureurs généralistes et courtiers (comme Verspieren ou Arnoux) se partagent le marché de l’assurance concert et plus largement de l’assurance manifestation culturelle et événementielle. Tous ont leurs propres offres, qui diffèrent sur de nombreux points : tarifs, garanties incluses de base ou optionnelles, plafonds d’indemnisation, risques couverts… 

La meilleure pratique consiste donc à solliciter un maximum de devis à mettre en concurrence. Notre comparateur vous permet de tous les solliciter en un clic ! Ne comparez que des offres personnalisées et vous conférant un niveau de garanties équivalent. Retenez bien qu’un contrat RCO ou multirisque pour un concert est largement modulable. 

Afin de comparer les offres reçues, concentrez-vous sur les éléments suivants : 

  • La prime demandée par chaque assureur, 
  • L’étendue de la garantie Responsabilité Civile Organisateur : les risques couverts, les plafonds d’indemnisation…
  • Les dommages couverts par la garantie tous risques matériels ainsi que les équipements concernés : biens confiés, matériels techniques, système son, installations…
  • Les garanties complémentaires et leur coût individuel (leur impact sur la cotisation globale), 
  • Les conditions de la garantie annulation (si vous y souscrivez) : causes acceptées, mode de calcul de l’indemnisation, frais pris en charge… 
  • Les franchises, 
  • Les exclusions, parfois nombreuses dans ce type de contrat, 
  • Les modalités de prise en charge en cas de sinistre couvert par le contrat. 

Combien coûte une assurance multirisque concert ?

Chaque assureur ou courtier a ses propres tarifs en matière d’assurance RCO ou concert. Un vaste éventail d’éléments seront pris en compte pour le calcul de la prime, tels que notamment : 

  • Le lieu du concert,  
  • Le nombre de participants, 
  • L’expérience de l’organisateur,
  • Le budget engagé et les recettes prévisionnelles,  
  • Les précautions prises en termes de prévention des risques,  
  • Les équipements engagés sur place. 
  • Le niveau de couverture souscrit. 

Il est impossible de donner une estimation du coût moyen d’une telle couverture : chaque événement est différent. Assurer en multirisque un concert de 2000 personnes dans un Zénith ne coûte évidemment pas la même chose que la couverture d’un petit spectacle organisé par une association. 

N’hésitez pas à faire appel à un courtier spécialisé, ayant une bonne expérience du secteur. Au delà de ses précieux conseils, il pourra vous donner accès à des tarifs spécifiques car négociés avec les assureurs.

N’oubliez pas : votre objectif est de solliciter le plus de devis personnalisés possible. Demandez à chaque fois un niveau de couverture équivalent et adapté aux besoins de votre événement, en sélectionnant les mêmes garanties auprès de chaque assureur. Cela vous permettra de faire une comparaison efficace et de dénicher in fine le contrat au meilleur rapport qualité des garanties / prix. 

Afin de faire des économies sur la cotisation, ne souscrivez pas à des garanties « inutiles », voyez s’il est possible de moduler les franchises à la hausse et n’hésitez pas à négocier !

Qui peut souscrire à une assurance concert ?

Bon nombre d’entités ou de particuliers peuvent être organisateurs occasionnels de spectacle. L’assurance multirisque événementielle ne s’adresse pas uniquement aux organisateurs professionnels de concerts et d’événements musicaux comme les producteurs. 

Pour les organisateurs n’étant pas des professionnels du spectacle, c’est-à-dire n’ayant pas de licence d’entrepreneur du spectacle, il y aura quand même quelques obligations légales à respecter.

Pourront donc organiser un concert en toute légalité et avoir à s’assurer les entreprises (que ce soit leur métier ou non), les collectivités, les particuliers ou encore les associations. Peu importe que l’événement soit organisé pour son propre compte ou pour celui d’autrui. 

De même, la raison ou l’objectif de la tenue du concert n’a aucun impact en matière d’assurance. Il pourra donc très bien s’agir, par exemple, d’une association qui organiserait un spectacle vivant à des fins caritatives, promotionnelles… 

Que l’organisateur souhaite s’assurer en RCO seulement ou via un contrat multirisque, la couverture pourra être souscrite pour un concert seulement ou pour une années complète, si la chose est récurrente ou professionnelle. 

Les particuliers pourront quant à eux avoir à assurer un spectacle vivant à l’occasion, par exemple, d’un mariage, d’un baptême, d’un PACS… 

Organiser un concert : nos conseils 

Organiser un concert privé, caritatif, en plein air ou en intérieur… est un projet impliquant, très demandeur en termes de compétences. De nombreuses étapes préalables doivent être observées afin que tout se passe bien le jour J. Voici une liste non exhaustive des points d’attention à observer. 

Les professionnels du secteur établissent un rétroplanning ainsi qu’un budget prévisionnel. Même si ce n’est pas votre métier, inspirez-vous de ces bonnes pratiques.

Une fois la date fixée et le local réservé (attention aux réglementations des salles de spectacle), l’organisateur pourra avoir à obtenir certaines autorisations, par exemple auprès de la mairie de la commune ou de la Préfecture de Police (pour Paris notamment). Idéalement, la billetterie sera mise en place bien en amont de l’événement. De même, ne tardez pas à faire le point sur le matériel (achat ou location). 

Il faudra ensuite signer un contrat avec les musiciens qui se produiront lors du concert et respecter à cet égard toutes les obligations légales et déclaratives. L’organisateur n’ayant pas de licence d’entrepreneur du spectacle ne pourra organiser que 6 événements de la sorte par an au maximum. Afin d’être en règle, il devra se tourner vers le GUSO, le Guichet unique du spectacle occasionnel. 

En cas d’utilisation d’oeuvres de son répertoire, pensez à respecter vos obligations SACEM. 

Ne tardez pas non plus à régler la question de l’assurance, sous peine de ne pas avoir le temps de solliciter assez de devis et de vous retrouver avec une couverture trop chère ou mal calibrée. 

En amont du jour J, formez vos employés et / ou bénévoles et confiez le montage des installations à des professionnels qualifiés. Le jour du concert, assurez-vous du bon respect des normes de sécurité / de sécurité incendie. 

Qu’en est-il de l’assurance annulation concert ? 

La garantie annulation de concert nous parait tout-à-fait indispensable, quels que soient la taille de votre événement ou le nombre de participants attendus. De nombreux éléments extérieurs et imprévisibles peuvent empêcher la tenue d’un spectacle vivant. Les imprévus sont fréquents. 

L’assurance annulation (ou garantie « pertes financières ») se destine à couvrir les dommages pécuniaires ou non liés à l’annulation. À défaut, cela pourra vite devenir un gouffre financier pour l’organisateur contraint d’annuler ou de reporter son événement. 

Concrètement, en cas d’annulation justifiée, l’assureur procédera à une indemnisation des frais irrécupérables (mentionnés au contrat) engagés par l’organisateur, et compensera éventuellement la perte de recettes. 

De nombreux risques peuvent être couverts, comme par exemple : 

  • L’indisponibilité du local / de la salle / de l’espace mis à disposition, 
  • Un retrait des autorisations,
  • De fortes intempéries (dans le cas d’un concert en plein air), 
  • Les catastrophes naturelles, 
  • Les accidents, 
  • La menace attentat, 
  • La perte d’affluence du public pour une raison précise et prévue au contrat, en cas de grève des transports par exemple. Attention toutefois, certaines causes seront exclues, comme l’annulation du fait d’un manque d’intérêt du public pour l’événement. 

La garantie « Homme clé » ou «  No show » est essentielle. Elle vous permet de voir l’indemnisation déclenchée en cas d’annulation imputable à la non présentation de l’artiste annoncé.

La garantie pourra jouer dans divers cas, y compris en cas d’annulation partielle. De même, l’interruption d’un concert pourra également être couverte. Idem si vous êtes contraint de le retarder. Tout dépendra des conditions du contrat et des risques couverts. 

La garantie annulation ne jouera qu’en cas d’événement imprévisible, irrésistible et extérieur à l’assuré. 

2 commentaires
Brunel, le 1 décembre 2020

Bonjour, nous organisons un concert le 2 juillet 2020 en plein air avec une estrade couverte pour les artistes, je souhaite des conseils pour assurer l'événement, une assurance RC, une assurance annulation en cas d'intempérie, entre 1000 et 1500 personnes, nous voulons nous couvrir pour 2000000 € en cas d'annulation. Est ce que nous devons aussi nous couvrir en cas d'annulation de l'artiste ou c'est à lui de la faire ? Merci.

Répondre
Notre expert
Antoine Fruchard, le 2 décembre 2020

Bonjour, je vous conseille de vous rapprocher de cabinet Coover (coover.fr), il s’agit d’un courtier spécialisé dans l’assurance des professionnels.

Répondre
Il est nécessaire de remplir ce champs.
Votre nom est requis.
Entrez une adresse e-mail valide ou laissez ce champs vide