Assurance de prêt : que choisir entre capital initial et capital restant dû ?

Mis à jour le 13 octobre 2020 par Antoine Fruchard 

Lors de la souscription à une assurance de prêt, vous pourrez voir qu’il existe deux modes de calcul des cotisations : capital initial ou capital restant dû. Comment choisir ? Comment comparer plusieurs assurances de prêt ? Quelles sont les différences de ces deux modes de calcul sur le paiement de vos cotisations d’assurance emprunteur ? Réponses !

Quels sont les modes de calcul de cotisation d’assurance prêt immobilier ?

Il existe deux grands types de calcul pour les cotisations de son assurance de prêt immobilier :

  • sur le capital initial : sur le montant total de votre prêt immobilier emprunté à la banque. Ce mode de calcul est fixe, vous paierez la même chose pendant tout le remboursement de votre prêt ;
  • sur le capital restant dû : sur le montant de votre prêt immobilier restant à rembourser année après année, au fur et à mesure de votre remboursement. Ce mode de paiement est variable.

En règle générale, les établissements bancaires proposent un prix calculé sur le capital initial et les délégations d’assurances (assureurs indépendants des banques) calculent leurs tarifs sur le capital restant dû.

Selon l’assureur choisi, le prix de l’assurance de prêt immobilier (donc des cotisations à payer à l’assureur) sera donc fixe ou variable. Selon vos revenus actuels ou la gestion de votre budget, vous pouvez préférer des cotisations fixes ou dégressives. Dans tous les cas, il convient de comparer les offres avant de souscrire, qu’elles soient fixes ou variables, les cotisations sont natures à être négocier si vous souhaitez faire des économies !

comparateur assurance emprunteur

Quand choisir une assurance de prêt immobilier sur capital initial ?

L’assurance emprunteur sur capital initial implique un taux appliqué selon le montant emprunté à la base, et ce pendant toute la durée du prêt. Ainsi, la cotisation est fixe durant tout l’emprunt immobilier, qu’il dure 10 ou 25 ans par exemple. C’est le mode de calcul que l’on retrouve dans la majorité des contrats « groupes » des banques.

Ce mode de calcul vous permet donc de n’avoir aucune surprise au moment du paiement de votre cotisation d’assurance de prêt. Ce mode de calcul est donc le plus simple mais vous engage à des cotisations plutôt élevées, jusqu’en fin de prêt.

Ce mode de paiement des cotisations permet de donner envie de changer d’assurance de prêt plus facilement car, que vous soyez à 3 ans ou 10 ans de la fin de votre emprunt, le paiement de votre assurance de prêt sera le même. Néanmoins, certains peuvent considérer ce choix plus « risqué » car vous ne pouvez pas toujours prévoir si votre situation dans 10 ou 15 ans vous permettra de procéder à ce remboursement.

Quand choisir une assurance de prêt immobilier sur le capital restant dû ?

Le principe est simple : la cotisation de ce type d’assurance est différente chaque année, puisqu’elle se calcule en fonction du capital qu’il vous reste à rembourser. Ainsi, une cotisation calculée d’assurance sur le restant dû va diminuer chaque mois : l’emprunteur paiera une cotisation d’assurance relativement élevée durant les premières échéances, mais qui vont baisser de manière significative pour être presque nulle à la dernière mensualité de remboursement car elle est calculée en fonction du reste de la dette à rembourser. Le coût des cotisations est moins élevé en fin de prêt : la somme économisée peut donc être utilisée pour d’autres dépenses.

Il peut arriver que le montant des primes augmentent légèrement les premières années du prêt (3 ans en moyenne), pour 2 raisons :

  • les premières années de l’emprunt, vous remboursez principalement les intérêts de la banque et non le montant emprunté : ainsi, ce dernier diminue très peu ;
  • si vous empruntez à plus de 55 ans, plus vous avancez dans votre prêt, même au début, plus vous êtes âgé : l’assureur partira du principe que votre niveau de risque augmente, donc la cotisation aussi.

Choisir de contracter une délégation d’assurance avec un mode de calcul dégressif est donc bien plus intéressant, financièrement parlant, qu’un contrat d’assurance bancaire qui lui, calcule généralement le coût de l’assurance sur le capital initial.

Comment bien comparer les assurances de prêt ?

Pour comparer deux offres différentes d’assurance de prêt, qu’elles soient calculées sur le capital initial ou sur le capital restant dû, vous devez regarder la différence de prix total sur toute la durée du prêt. L’ensemble de ces informations doivent obligatoirement être fournies sur les devis (et encore plus sur les offres) de contrats d’assurances emprunteur que les assureurs vous communiqueront.

Montant empruntéTaux d’assurance emprunteurCoût total de l’assurance emprunteurCoût mensuel de l’assurance emprunteur
Capital initial250 000 €0,38 %19 000 €80 € le 1er mois
80 € le dernier mois du remboursement (coût fixe)
Capital restant dû250 000 €0,38 %19 000 €97 € le 1er mois
2,50 € le dernier mois du remboursement (coût dégressif)

Capital restant dû ou initial, que faire en cas de renégociation, rachat, remboursement anticipé ou vente ?

Durant toute la vie de l’emprunt immobilier, il peut arriver différents événements ayant plusieurs conséquences directes sur votre prêt. Ainsi, un crédit ne va pas toujours jusqu’à son terme pour différentes raisons :

  • en cas de renégociation de votre crédit avec votre banque prêteuse : calculez votre assurance actuelle et profitez en pour changer d’assureur afin de réduire son coût et donc le coût restant de votre financement ;
  • en cas de rachat de crédit par une autre banque : vous aurez un nouveau prêt, ainsi vous contracterez une nouvelle assurance emprunteur. Le moment donc de comparer les contrats pour changer d’assurance de prêt immobilier et en contracter une moins onéreuse ;
  • en cas de remboursement anticipé de votre prêt : vous allez réduire le montant restant dû à la banque et la durée de vos remboursements. Si vous avez choisi une assurance calculée sur le montant restant dû, cela fera baisser le prix de l’assurance emprunteur ;
  • en cas de vente de votre maison ou appartement en cours d’emprunt : vous allez solder le prêt avant son terme en faisant un remboursement anticipé total, et n’aurez donc plus d’assurance emprunteur sur le bien immobilier.
Il est nécessaire de remplir ce champs.
Votre nom est requis.