Quels sont les modes de calcul des primes d'assurance emprunteur ?

Quels sont les différents modes de calcul des primes d’assurance de prêt immobilier ?

Mise à jour le

Vous payez votre prime d’assurance prêt immobilier tous les mois. Il est donc important de connaître son coût et de savoir de quoi il dépend pour bien connaître les modalités de votre assurance et de vos dépenses ? Ainsi, quels facteurs entrent en compte dans le calcul de ces primes ? Est-il possible d’en baisser le montant et si oui, comment ? On vous dit tout !

De quoi dépendent les primes d’assurance emprunteur ?

Le calcul des primes d’assurance emprunteur immobilier tient compte de nombreux éléments comme :

  • l’âge de l’assuré ;
  • son état de santé ;
  • le montant de l’emprunt ;
  • la durée et le type de prêt ;
  • les risques particuliers (professions dangereuses, fumeur….).

Ainsi, une personne jeune, en bonne santé et non fumeur aura des primes d’assurance moins chères qu’une personne plus âgées et présentant des risques de santé.

Comment sont calculées ces primes d’assurance prêt immobilier ?

Les primes d’assurance sont en générales mensuelles, mais elles peuvent être aussi trimestrielles, semestrielles ou annuelles, selon votre choix ou encore si la prime totale est trop faible pour justifier un prélèvement mensuel. Il existe 2 modes de calcul de ces cotisations qui influent sur le coût de l’assurance emprunteur :

  • Les cotisations variables calculées sur le capital restant dû et la prime de risque (âge) :

C’est le mode de calcul le plus souvent utilisé par les contrats individuels. Les cotisations diminuent au fil de l’emprunt puisqu’elles sont basées sur le capital restant dû, qui continue à avoir plus de « poids » que le risque lié à l’augmentation de l’âge.

Vous remarquerez aussi que ces primes peuvent augmenter les trois à cinq premières années du prêt. Cela s’explique très simplement par le fait que la banque privilégie le remboursement des intérêts les premières années, et non du capital. Ainsi, le montant emprunté, et donc assuré, ne diminue quasiment pas, en revanche, votre âge augmente, et ainsi le risque, et donc la prime totale.

  • Les cotisations fixes calculées sur le capital initial :

Le taux appliqué dépend du montant emprunté à la base, et ce pendant toute la durée du prêt. Ainsi, la cotisation est fixe durant tout l’emprunt. C’est le mode de calcul de la majorité des contrats groupes des banques.

Certaines de nos compagnies d’assurance partenaires offrent la possibilité de choisir entre des primes variables et des primes fixes, mais la majorité des contrats individuels est calculée sur le capital restant dû.

Nous vous proposons notre simulateur d’assurance de prêt en ligne, rapide et gratuit :

comparateur assurance emprunteur

Quels sont les avantages des primes variables ?

Tout d’abord les cotisations variables ne varieront jamais de manière inattendue. Variable signifie qu’elles ne sont pas les mêmes chaque année, mais elles sont définies dans l’échéancier initial. Cela permet de réduire le coût de l’assurance emprunteur car les cotisations évoluent en fonction du capital restant dû.

En effet, le principal avantage des primes variables est qu’elles sont calculées sur le capital restant à rembourser, et non sur le capital initial comme c’est le cas pour les contrats bancaires. Cela est plus logique, car il n’y a pas de raison d’être assuré sur un montant que vous avez déjà remboursé.

Avec Réassurez-moi, nous proposons en grande partie des contrats avec des cotisations variables. Cependant, si vous préférez des cotisations fixes chaque mois, nous avons aussi des contrats qui peuvent vous le proposer.

Posez votre question
Un expert vous répondra