Stage point permis : meilleurs prix 2020 - Réassurez-moi

Stage de point permis pas cher : nos conseils

stage recuperation points permis

Depuis la mise en place du permis à points en 1992, certaines infractions routières entraînent, outre l’amende, une perte de points. Si votre capital se rapproche de 0, vous aurez tout intérêt à penser au stage de récupération de points de permis. Dans certains cas, vous serez même contraint d’assister à un tel stage de sensibilisation à la sécurité routière. Voyons ensemble en quoi consiste le stage point permis et comment faire pour en trouver un pas cher proche de chez vous.   

Comment trouver un stage points permis pas cher ?

Combien coûte un stage permis à points ? 

Quel est le prix d’un stage de récupération de points de permis, probatoire ou non ? 

La première chose à savoir est que les tarifs sont libres : chaque centre habilité fixe ses prix. 

Un stage coûte en moyenne, selon les régions, entre 120 et 250 euros pour les 2 jours. Afin de trouver un stage permis à points pas cher, comparez les tarifs pratiqués autour de chez vous.  

Prix du stage
Vénissieux120 euros
Lyon 7125 euros
Vaulx-en-Velin129 euros
Décines-Charpieu129 euros
Lyon 2135 euros

Comment choisir son centre de stage point permis ? 

Vous êtes libre de choisir votre centre, tant que celui-ci est agréé par la Préfecture. Recherchez-en un proche de chez vous qui propose des dates qui vous conviennent. 

La meilleure pratique est de comparer les prix en ligne. Pour cela, vous trouverez sur internet de nombreux comparateurs / annuaires tels que Legipermis ou Permisapoints. Il vous suffira d’indiquer votre département et vous aurez accès aux centres, à leurs tarifs et prochaines dates disponibles.

Quand faut-il faire un stage point permis ?  

Vous pouvez faire un stage pour récupérer des points de permis à votre propre initiative ou parce que cela vous a été imposé. Le stage peut donc être volontaire ou obligatoire. 

Un stage vous permet de récupérer 4 points et peut être suivi en pure « prévention » si votre capital de points se rapproche de 0. Une fois celui-ci effectué, vous devrez attendre 1 an et 1 jour si vous souhaitez en faire un nouveau. Les points seront crédités au lendemain du deuxième jour de stage. Pour rappel, un permis définitif vous confère un capital de 12 points.

Un tel stage est obligatoire pour les conducteurs n’ayant qu’un permis probatoire s’ils perdent au cours de cette période, à la suite d’une infraction routière comme un non respect des limites de vitesse du permis probatoire, plus de 3 points d’un coup. Le cas échéant, le « jeune permis » aura 4 mois à compter de la réception de la lettre 48 N pour suivre ce stage de sensibilisation. 

La lettre 48 N est envoyée par le Ministère de l’intérieur par lettre recommandée avec accusé de réception, au plus tôt dans les 3 mois suivant le paiement de l’amende. Le fait de suivre le stage permet, sous conditions, d’être remboursé du montant de cette amende. 

Qu’il soit volontaire ou non, un stage de récupération de points a pour but d’éviter une invalidation de votre permis de conduire. Il ne sera possible de récupérer des points que dans la limite d’un capital maximum, qui dépend de votre permis : 12 points pour les définitifs et 6,8, 9 ou 10 pour les permis probatoires. Précisons enfin qu’un automobiliste en permis probatoire a tout à fait le droit de suivre un stage volontaire. 

Stage de récupération de points : que fait l’assurance ? 

Quelle que soit la formule souscrite, votre assurance auto ne prendra en principe pas en charge un éventuel stage de récupération de points de permis, que celui-ci soit volontaire ou obligatoire pour vous. 

Afin de bénéficier d’une telle garantie, vous aurez deux possibilités : 

  • Adhérer à un contrat d’ « assurance permis à points » (aussi appelée « assurance anti-perte de points »), 
  • Souscrire à une complémentaire auto (qui « complète » votre assurance auto classique). 

L’assurance anti-perte de points vous permet de profiter d’une prise en charge de votre stage par l’assureur si les conditions de la garantie sont remplies (6 points ou plus sur votre permis au moment de la souscription, fait que le stage ne soit pas imposé par une décision de justice…). 

Les conducteurs souhaitant une couverture étendue opteront plutôt pour une complémentaire auto, qui viendra en supplément de leur contrat auto (mais ne le remplace pas). Celle-ci peut être vue comme un deuxième niveau de couverture, et intègre des garanties d’assurance et d’assistance intéressantes, le tout pour un tarif annuel souvent raisonnable. 

Le marché est peu dense : les assureurs eux-mêmes ne commercialisent pas de complémentaire auto. Vous devrez donc vous tourner vers des organismes spécialisés. Notre comparateur en ligne gratuit et sans engagement vous permet de trouver la meilleure offre au meilleur prix. 

cta complementaire auto

Parmi les garanties souvent incluses dans une complémentaire auto, l’on retrouve notamment : 

  • Une garantie panne / assistance 0 km, 
  • Une indemnisation (versement d’un capital) en cas de vol du véhicule
  • La fameuse garantie de prise en charge d’un stage de récupération de points de permis. 

Lorsque vous comparez des contrats, soyez attentif, pour ce qui est de cette dernière garantie, au plafond de prise en charge, aux cas d’exclusion ainsi qu’au nombre de stages que vous pourrez voir remboursés et sur quelle période de temps. 

Peut-on faire un stage de récupération de points pendant une suspension de permis ? 

Avant toute chose, il est important de bien faire la distinction entre suspension, annulation et invalidation de permis. 

Tout d’abord, le retrait de permis par la police ou la gendarmerie signifie que le papier rose est confisqué (on parle de « rétention immédiate ») : le conducteur n’a plus le droit de conduire et le préfet a 72 heures pour décider de la restitution ou non. 

Une suspension de permis peut durer de 2 à 6 mois. L’automobiliste n’aura toutefois pas à le repasser. Il lui sera possible de faire un stage de récupération de points et, lorsqu’il retrouvera son permis, son capital aura été crédité des 4 points. 

L’annulation est quant à elle un retrait de permis qui peut durer jusqu’à 3 ans. Elle fait suite à un délit. S’il s’agissait d’un permis définitif, le conducteur devra repasser l’examen théorique du permis de conduire (le « code ») sans avoir à repasser la pratique. Pour un permis probatoire, il faudra repasser code et conduite. Aucun stage de récupération n’est bien sûr possible dans ce cas.

Enfin, l’invalidation correspond à la perte de tous les points (le solde tombe à 0). Il s’agit d’un retrait de 6 mois au terme duquel il faudra repasser le code (permis définitif) ou le code + la conduite (permis probatoire). Le « nouveau » permis ne sera que probatoire. L’invalidation fait suite à la réception de la lettre 48 SI, envoyée par la Préfecture par courrier avec AR. 

Lorsque le permis est invalidé, il n’est pas possible de faire un stage de récupération de points. 

Si vous savez que vous avez commis une infraction routière qui conduira à la perte des points qui vous restaient, vous pouvez faire un stage avant l’accusé de réception de la lettre 48 SI. Sachez que le retrait des points se fait après le paiement de l’amende, et que vous avez 45 jours pour vous en acquitter, ce qui vous laisse le temps.

Comment récupérer ses points de permis de conduire sans stage ? 

Faire un stage n’est pas la seule solution pour récupérer des points de permis. 

Vous le savez sans doute, mais le permis à points prévoit un système de récupération automatique de points au fil du temps. 

Si une infraction vous a « coûté » un point (et un seul), vous le récupérerez après 6 mois si vous ne commettez aucune infraction pendant cette période. En revanche, il vous faudra attendre deux ans si vous vous rendez coupable d’une nouvelle infraction. 

Dans le cas d’une infraction qui vous coûterait plusieurs points, vous les récupérerez après 2 ans à défaut de nouvelle infraction. Comme précédemment, ce délai sera augmenté, cette fois à 3 ans, en cas de nouvel incident entraînant une perte de points pendant cette période. 

Période sans infractionPoints récupérésInfractions
6 mois1Infraction qui a coûté 1 point
2 ansTousContraventions de classe 1,2 et 3
3 ansTousContraventions de classe 4 ou 5, délits
10 ansCeux de l’infractionContraventions de classe 1,2,3 et 4

Une infraction relevant des 4 et 5èmes classes entraînera une perte de points qui ne seront récupérés qu’après 3 ans.

Précisons enfin que le plus souvent, le délai commence à courir à compter du paiement de la dernière amende ou amende majorée.   

En quoi consiste un stage de rattrapage de points de permis ? 

Un stage de récupération de points de permis est avant tout un stage de sensibilisation à la sécurité routière. 

Celui-ci s’étend sur 2 jours. Comme nous l’avons évoqué, libre à vous de choisir la date et le centre qui vous conviennent pour le passer, en sachant que le programme de ces deux journées sera de toute façon le même partout, quelle que soit l’entité agréée pour laquelle vous aurez opté. 

Selon les centres et les dates, vous serez entre 6 et 20 personnes à assister au stage. Celui-ci sera animé par deux personnes : 

  • Un animateur ayant le Brevet d’Aptitude à la Formation des Moniteurs Auto-école (le BAFM), 
  • Un psychologue. 

Les thématiques abordées concerneront, vous vous en doutez, la sécurité routière, la prévention, les bonnes pratiques à observer sur la route… 

Antoine Fruchard

Dernière mise à jour le

Posez votre question
Un expert vous répondra