Contrôle technique, quelles sont les règles en 2020 ?

Nouveau contrôle technique : comment ça marche ?

Mise à jour le

Le nouveau contrôle technique de mai 2018 présente une réglementation plus rigoureuse mais garde le même objectif que l’ancien : s’assurer que les véhicules en circulation ne présentent aucun danger, que ce soit pour le conducteur, les passagers, mais aussi les autres usagers de la route. Points de contrôle, prix, centres agréés, défaillances… que change le nouveau contrôle technique ? Quelles sont vos obligations en tant que propriétaire d’un véhicule ? Voici notre guide du contrôle technique en 2020.

nouveau controle technique

Quelle est la réglementation du nouveau contrôle technique ?

Depuis le 20 mai 2018, le contrôle technique périodique, obligatoire pour les véhicules particuliers dont le PTAC (Poids Total Autorisé en Charge) est inférieur ou égal à 3,5 tonnes, se renforce. En effet, les points de contrôle sont plus nombreux et plus sévères. Voici les principaux changements appliqués au nouveau contrôle technique :

  • 133 points du véhicule soumis au contrôle (au lieu des 123 avant 2018) ;
  • Plus de 600 défaillances sont passées au crible des contrôleurs agréés, alors que seulement 450 “défauts” étaient vérifiés auparavant ;
  • Les 200 défaillances nécessitant une contre-visite sont maintenant plus de 450 ;
  • La contre-visite devient payante : elle peut être facturée de 10 à 30 € selon les centres ;
  • La durée du contrôle est d’une heure, au lieu de 30 à 45 minutes avant,
  • La remise en état le jour même des défaillances dites critiques pour pouvoir circuler ;
  • Le prix du contrôle augmente de 10% à 20%.

nouveau controle technique

Par ailleurs, une classification des défaillances a été établie : le technicien peut identifier des problèmes mineurs, majeurs ou critiques :

Type de défaillanceDétails
Défaillance mineureRéparation conseillée mais pas d’obligation de contre-visite (exemple : tuyau d’échappement légèrement usé).
Défaillance majeureContre-visite obligatoire sous 2 mois (exemple : feux de croisement défectueux).
Défaillance critiqueRéparation sous 24h imposée car défaillances compromettant la sécurité de l’usage du véhicule (exemple : feux de stop défectueux).

Les véhicules utilitaires dont le PTAC est inférieur ou égal à 3,5 tonnes doivent passer deux types de contrôles techniques : un contrôle technique périodique et un complémentaire. Ce dernier va porter sur les émissions polluantes de la camionnette.

Quel est le prix d’un contrôle technique ?

Le prix d’un contrôle technique varie d’un centre à l’autre. Avant mai 2018, le tarif moyen du contrôle technique pour une voiture était de 65 €, et 14 € pour une contre-visite, à la charge du propriétaire du véhicule. Le nouveau contrôle technique est légèrement plus coûteux, notamment du fait d’une vérification plus longue et plus complète. En fonction des régions et des centres, le tarif actuel d’un contrôle technique varie de 50 à 85 €, pouvant grimper à plus de 100 € (par exemple pour les véhicules au GPL).

Pour bénéficier d’un contrôle technique pas cher, n’hésitez pas à vous renseigner sur les tarifs de différents centres autour de vous. Faites jouer la concurrence ! Mais attention de vous diriger uniquement vers les centres agréés. Pour les connaître, vous pouvez vous renseigner auprès du Registre National des Centres et Contrôleurs.

Le contrôle technique est obligatoire. Lorsqu’il n’est pas fait, on parle de défaut de contrôle technique, pouvant avoir une incidence sur votre assurance auto. Pour trouver une assurance auto correspondant à votre situation et à vos besoins, prenez le temps d’étudier l’offre du marché. Le contrat auto de votre voisin ne sera pas forcément le meilleur contrat pour vous ! Nous vous conseillons donc de comparer différentes couvertures auto via notre outil en ligne. Il vous suffira de quelques minutes pour obtenir des devis personnalisés des meilleurs contrats. Notre comparateur est gratuit et anonyme, et si vous avez des questions, nos conseillers sont à votre disposition !

Le contrôle technique peut-il être gratuit ?

Le contrôle technique n’est généralement pas gratuit. Certains centres peuvent proposer des offres commerciales temporaires et sous certaines conditions. Par exemple, le réseau Midas propose d’offrir un “diagnostic préventif” du contrôle technique. À certaines périodes de l’année, Carglass propose d’offrir le contrôle technique pour toute intervention vitrage (sous conditions).

Une start-up s’était lancée sur le créneau du contrôle technique gratuit en échange de données sur le conducteur et sur le véhicule, mais son service n’est aujourd’hui plus accessible.

La contre-visite, d’une somme de 10 à 30 € et autrefois gratuite, est plus susceptible d’être offerte par votre centre que le contrôle technique.

Peut-on vendre sa voiture sans contrôle technique ?

Vendre sa voiture en l’état sans contrôle technique est tout à fait possible, mais dans deux situations seulement :

  • si votre véhicule a moins de 4 ans, vous n’avez pas à fournir la preuve du contrôle technique en cas de vente ou de cession de votre véhicule,
  • si vous vendez votre voiture à un concessionnaire ou à un garage, le contrôle technique n’est pas non plus obligatoire car il reviendra au professionnel de le faire avant la vente.

Vendre sa voiture à un particulier sans contrôle technique n’est en revanche pas possible. La raison principale est que le contrôle technique servira à l’acheteur pour immatriculer le véhicule. Vous devez donc lui fournir la preuve du passage d’un contrôle technique, datée de moins de 6 mois, ou de moins de 2 mois si une contre-visite a été prescrite et qu’elle n’a pas été suivie d’un 2e contrôle avec avis favorable.

Attention, certains véhicules sont dispensés du contrôle technique, vous pouvez donc les vendre sans en fournir la preuve à votre acheteur ! Les principaux véhicules pour lesquels le contrôle technique n’est pas obligatoire sont les suivants :

  • Voitures sans permis ;
  • Moto, 2 roues et quadricycles à moteur ;
  • Voitures de collection dont la mise en circulation est antérieure à 1960 ;
  • Voitures de collection dont le PTAC est supérieur à 3,5 tonnes ;
  • Tracteurs agricoles, entre autres.

Contrôle technique : les obligations à respecter

Pour que la validité du contrôle technique soit jugée bonne et que vous ne soyez pas remis en cause, certaines règles sont à respecter, que ce soit en termes de délai, de périodicité et de points à vérifier.

  • Vous devez faire un premier contrôle au cours des 6 mois avant le quatrième anniversaire de la première mise en circulation du véhicule. Si votre voiture a été mise en circulation en 2018, vous devez effectuer le premier contrôle technique entre le 1er janvier 2022 et le 30 juin 2022.
  • Vous devez ensuite le faire tous les 2 ans. A l’issue de votre contrôle technique, si l’avis est favorable, sa durée de validité est de 2 ans. Si l’avis est défavorable (suite à défaillance majeure ou critique), vous devez faire une contre-visite dans les 2 mois.

La date limite de validité du contrôle technique est indiquée sur la vignette CT que l’on vous remet à l’issue de ce contrôle. Elle doit être apposée sur votre véhicule. Vous recevez également un procès-verbal après chaque contrôle technique.

Contrôle technique et voiture neuve ? En cas d’achat d’un véhicule neuf, le premier contrôle technique est soumis aux mêmes règles que pour tout véhicule : il devra être réalisé dans les six mois qui précèdent le quatrième anniversaire de mise en circulation.

Que prévoit le contrôle technique d’un fourgon aménagé ?

Le nouveau contrôle technique de mai 2018 impose une nouvelle règle aux fourgons aménagés : ils doivent obligatoirement se faire homologués en VASP (Véhicule automoteur spécialisé de PTAC inférieur ou égal à 3,5 tonnes). En effet, les propriétaires de tels vans et camions aménagés doivent mettre leur certificat d’immatriculation en conformité avec le type du véhicule, au risque de ne pas pouvoir passer le contrôle technique avec succès.

Les véhicules concernés par cette homologation obligatoire sont les “véhicules à moteur de transport de personnes ou de transport de marchandises aménagés en un véhicule dans lequel sont installés des sièges, une table, un coin cuisine, des lits ou des couchettes obtenues en convertissant (ou pas) les sièges et des espaces de rangement”.

En cas de défaut de contrôle technique, vous vous exposez à une sanction. L’amende forfaitaire est de 135 €, mais elle peut aller jusqu’à 750 €. L’immobilisation du véhicule est également possible, tout comme la confiscation de la carte grise.

Contrôle technique et pollution : quelles sont les normes 2020 ?

Lors du contrôle technique, le dernier point à vérifier par le contrôleur concerne les nuisances (sons et pollution). Les émissions de polluants atmosphériques doivent être inférieures aux seuils indiqués par les normes antipollution. Si ce n’est pas le cas, le véhicule doit subir une remise en conformité et passer une contre-visite.

Par ailleurs, comme nous l’avons vu, le contrôle technique des voitures s’est renforcé en mai 2018 pour tous les véhicules. Au 1er juillet 2019, il s’est encore plus durci pour les véhicules diesel, avec pour objectif de sortir de la circulation les véhicules les plus nocifs pour l’environnement avec le système des vignettes Crit’air. Ainsi, l’opacité des fumées émises est particulièrement surveillée, grâce au nouvel opacimètre, plus pointu. Quelle différence entre une voiture essence ou diesel ? Voici notre récapitulatif des normes à respecter.

Les normes anti-pollution du contrôle technique pour les véhicules à essence sont les suivantes :

EssenceEmissions de monoxyde de carbone maximum
Véhicules de 1972 à 19864,5 %
Véhicules de 1986 à 19933,5 %
Véhicules de 1996 à juillet 20020,5 % au ralenti et 0,3 % à 2.500 tours/minute pour les engins sans équipement de dépollution
Véhicules de 20020,3 % au ralenti et 0,2 % à 2.500 tours/minute

Les normes anti-pollution du contrôle technique pour les véhicules diesel sont les suivantes :

DieselEmissions de monoxyde de carbone maximum
Moteur turbo3 M-1
Sans turbo jusqu’à 20082,5 M-1
Sans turbo après mi 20081,5 M-1

Vous cherchez le meilleur centre où faire votre contrôle technique dans votre ville ? Voici notre annuaire des garages proposant les contrôles techniques aux meilleurs prix selon votre ville :

Que change le nouveau contrôle technique ?

Le contrôle technique imposé depuis 2018 est plus stricte : il porte sur 133 points de contrôle afin de vérifier 610 défaillances (contre 410 auparavant). Plus complet, il vient renforcer la sécurité des véhicules et des automobilistes.

Que se passe-t-il en cas de contrôle technique défavorable ?

La lettre S sera apposée sur votre certificat d’immatriculation (contre un A en cas de contrôle technique favorable). Le garage n’a pas le droit d’immobiliser votre véhicule mais vous serez dans l’obligation de lui faire passer une contre-visite. Cette dernière vous coûtera entre 10 et 30 euros.

Quand faut-il réaliser un contrôle technique ?

Le premier contrôle technique devra être réalisé dans les 6 mois précédent le 4e anniversaire de mise en circulation de votre véhicule. Suite à cela, vous devrez emmener votre véhicule au contrôle technique tous les 2 ans.

Comment connaître la date du prochain contrôle technique ?

La date de votre dernier contrôle technique se trouve sur la carte grise de votre véhicule ou sur la vignette apposée sur votre pare-brise. Une fois le premier contrôle technique réalisé, vous devrez vous soumettre aux suivants tous les 2 ans.

Contrôle technique : que faire si le délai est dépassé ?

Rendez-vous au plus vite dans un centre de contrôle technique proche de chez vous ! Un défaut de contrôle technique est punie d’une amende de 135 €. De plus, le contrôle technique permet de s’assurer que votre véhicule présente toutes les conditions nécessaires à votre sécurité et à celle des autres usagers, ne le négligez pas !

Posez votre question
Un expert vous répondra