Assurance Multirisques Immeuble - Devis & Prix en ligne - Réassurez-moi

Quelle assurance multirisque pour immeuble ?

Si votre entreprise dispose, à titre de propriétaire ou de locataire, d’un immeuble destiné à un usage professionnel, vous n’êtes pas sans savoir que celui-ci s’expose à des risques au quotidien : incendie, dégât des eaux, bris de matériel, de machine… En cas de survenance d’un tel sinistre, mieux vaudra être bien couvert par un contrat d’assurance multirisque immeuble. Faisons ensemble le point sur la question et voyons comment dénicher la meilleure couverture pour votre immeuble professionnel.

Un immeuble exploité par une entreprise, une association ou un professionnel indépendant est considéré comme un local professionnel. À l’instar d’un immeuble à usage d’habitation, il est exposé à de nombreux risques : incendie, explosion, dégât des eaux, dommages électriques…

L’entreprise propriétaire ou locataire aura donc tout intérêt à le couvrir en souscrivant à un contrat d’assurance professionnelle spécifique. Le contenu de l’immeuble sera en principe également protégé : stocks, marchandises, matières premières, machines, équipements…

Locaux commerciaux, bureaux ou encore entrepôts de stockage sont considérés comme des immeubles / locaux professionnels.

Un contrat multirisque immeuble inclut de nombreuses garanties couvrant (contre de nombreux risques) l’immeuble lui-même et les biens mobiliers professionnels qu’il contient. En général, cette couverture intègre trois types de garanties :

  • Les garanties dommages causés à l’immeuble / aux biens mobiliers professionnels,
  • Une garantie Responsabilité Civile professionnelle (qui peut être étendue à l’exploitation, à l’après-livraison, à la RC des dirigeants…),
  • Des garanties financières, telles que la garantie pertes d’exploitation en cas de sinistre couvert par le contrat.

L’intérêt d’une police d’assurance multirisque immeuble est que toutes les garanties seront insérées dans un contrat unique, faisant l’objet d’une seule prime annuelle. Les biens professionnels et l’activité de l’entreprise (via la RC professionnelle) pourront donc être couverts par un même contrat.

Un contrat multirisque se doit d’être édité sur-mesure, afin de couvrir précisément les risques effectifs auxquels s’exposent l’immeuble et les équipements divers qu’il contient. Par exemple, s’il s’agit d’un immeuble de bureau, des garanties dommages électriques ou sécurité informatique pourraient s’avérer sécurisantes pour l’entreprise. 

L’assurance d’un immeuble professionnel est-elle obligatoire ?

L’entreprise exploitant un immeuble professionnel n’est en principe pas tenue à la souscription d’une assurance multirisque lorsqu’elle en est propriétaire. Toutefois, certaines garanties habituellement incluses dans ce type de couverture pourront s’avérer obligatoires pour certaines professions.

À titre d’exemple, citons la Responsabilité Civile professionnelle qui est obligatoire notamment pour les professions médicales, les professionnels du droit, du conseil, du tourisme…

Même pour l’entreprise propriétaire de son immeuble (de bureaux par exemple), l’assurance professionnelle reste largement recommandée, et ce quel que soit son secteur d’activité.

À défaut, elle devra assumer elle-même les conséquences financières du moindre sinistre. En cas d’incendie par exemple (rendant inexploitable l’immeuble), elle devra financer la remise en état, indemniser d’éventuels tiers touchés… Ce type d’événement pourra fragiliser considérablement la santé financière de l’entreprise et même aller jusqu’à remettre en cause se pérennité (surtout pour les petites entreprises).

L’assurance multirisque sera en revanche toujours obligatoire pour les propriétaires non occupants (PNO) / propriétaires non exploitants (PNE) mettant un immeuble en location, et ce depuis la loi Alur. De son côté, l’entreprise locataire d’un immeuble professionnel devra également s’assurer. Le contrat de bail lui-même l’exigera souvent.

Certaines assurances sont obligatoires pour toutes les entreprises. Cela sera notamment le cas de la Responsabilité Civile automobile si l’entité dispose de véhicules. Il en sera de même pour la RC décennale des entreprises du bâtiment.

Comment obtenir des devis d’assurance multirisque pour son immeuble professionnel ?

Afin de trouver le meilleur contrat d’assurance multirisque pour votre bien professionnel, il vous faudra sonder le marché en demandant plusieurs devis personnalisés. Ne vous contentez pas d’une ou deux proposition(s) chiffrée(s). Les prix et niveaux de couverture varient très largement d’un contrat à l’autre, d’où l’importance d’en mettre de nombreux en concurrence.

Les garanties d’une assurance professionnelle immeuble doivent être parfaitement adaptées aux besoins spécifiques de l’entreprise, c’est-à-dire aux risques qu’elle rencontre au quotidien.

N’hésitez pas à solliciter des simulations tarifaires auprès de plusieurs assureurs (ou banques, organismes de mutuelle…). Pour cela, il vous faudra soit :

  • Remplir un formulaire en ligne sur le site des établissements proposant cette solution,
  • Contacter un conseiller par téléphone (ou demander à être rappelé),
  • Prendre rdv en agence.

Afin de gagner du temps et de mettre facilement en concurrence de nombreuses offres d’assurance multirisque, le plus simple sera d’utiliser le comparateur en ligne que Réassurez-moi a développé pour vous.

Notre comparateur d’assurances multirisques immeuble est très simple d’utilisation, sans engagement et surtout 100 % gratuit.

L’intérêt majeur de notre outil est qu’il vous permettra d’accéder à une sélection éclectique d’offres en quelques minutes, le tout à partir d’un formulaire unique. Ce dernier, que vous pourrez remplir en quelques clics, permettra aux assureurs / banques de formuler des propositions de couverture adaptées aux besoins de votre entreprise et de calculer la prime annuelle correspondante.

In fine, il ne vous restera plus qu’à sélectionner votre contrat d’assurance professionnelle et à y souscrire en ligne. Sachez que vous bénéficierez en outre d’offres tarifaires spécialement négociées pour vous !

Réassurez-moi est un courtier en ligne indépendant à 100 %. Nous ne favorisons aucune offre au détriment d’une autre, n’étant liés à aucune banque / compagnie d’assurance. 

Nos conseils pour bien choisir son contrat d'assurance multirisque immeuble

Une fois plusieurs offres d’assurance multirisque immeuble en votre possession, il vous faudra les étudier attentivement afin de déterminer laquelle vous conférera le meilleur niveau de couverture au meilleur prix.

Dans tous les cas, ne vous contentez pas de mettre les propositions en concurrence sur l’unique critère du tarif annuel.

Reste donc à savoir sur quels éléments se baser pour comparer efficacement. Voici ceux qui sont, à nos yeux, à étudier en priorité :

  • La prime annuelle, ou plutôt le rapport général qualité des garanties / prix. Attention ici : un contrat ayant une cotisation beaucoup plus faible que la concurrence pourra « cacher » des franchises élevées en cas de sinistre, des garanties peu nombreuses, des plafonds d’indemnisation trop bas…
  • L’étendue des garanties générales et spécifiques à votre activité : assurez-vous d’être couvert contre un maximum de risques, qu’ils concernent l’immeuble lui-même ou vos autres biens professionnels,
  • Le montant de chaque garantie, c’est-à-dire le plafond d’indemnisation en cas de sinistre,
  • Le niveau de franchise (franchises générales ou spécifiques à chaque garantie),
  • L’étendue de la garantie Responsabilité Civile : RC professionnelle seulement ? RC exploitation en plus ? RC des dirigeants ?
  • Les conditions de l’éventuelle garantie perte d’exploitation : montant de l’indemnité compensatrice de la perte de chiffre d’affaires, durée pendant laquelle l’entreprise la percevra en cas de sinistre…
  • Les garanties d’assistance posées par chaque contrat et le degré d’accompagnement de l’assureur en cas de sinistre,
  • La rapidité d’indemnisation en cas de sinistre (après accord sur la somme proposée),
  • Les types de frais pris en charge suite à un sinistre : frais d’expert, de démolition, de gardiennage à la suite d’un cambriolage…
  • Le fait qu’une garantie protection juridique soit incluse ou non.

Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que vous ne devez pas vous arrêter à la simple comparaison des prix / des garanties incluses. Une étude plus poussée des conditions de chaque contrat vous permettra d’évaluer le niveau de couverture total conféré par l’un ou l’autre.

Quel est le prix d’une assurance immeuble professionnel ?

Chaque banque ou assureur a ses propres règles de détermination du coût de ses formules d’assurance multirisque immeuble, mais tous se basent sur un socle de critères communs.

Il vous faudra, pour obtenir des devis, fournir un maximum d’informations pour que l’assureur puisse analyser les risques et vous proposer un niveau de couverture et un tarif correspondants.

Voici les principaux éléments qui participeront au calcul de la prime annuelle (qui pourra d’ailleurs être reportée au mois, au trimestre ou au semestre) :

  • La nature, la taille et le type de local professionnel (multirisque commerce, multirisque bureau etc)
  • Le statut de l’entreprise qui l’exploite (propriétaire ou locataire),
  • L’usage du bâtiment,
  • Les biens mobiliers à couvrir (type, valeur…),
  • L’activité de l’entreprise,
  • Le nombre de salariés,
  • Le chiffre d’affaires réalisé ou prévisionnel.

Au delà de ces critères liés à l’entreprise elle-même, le tarif dépendra bien sûr du niveau de couverture souscrit, c’est-à-dire de la formule choisie et des éventuelles garanties spécifiques et optionnelles ajoutées. Il sera parfois possible de choisir vos garanties intégralement à la carte, mais cela aura un coût.

Les conditions de la police d’assurance auront aussi un impact sur la cotisation annuelle. Par exemple, le niveau de franchises (qui est modulable), les plafonds d’indemnisation ou encore la valeur de remboursement (en valeur réelle, valeur à neuf…) influeront largement sur le tarif total.

Globalement, comptez quelques centaines d’euros par an pour un immeuble de superficie standard et un niveau de couverture moyen. Vous vous en doutez, ce montant pourra grimper jusqu’à plusieurs milliers d’euros si vous optez pour une couverture haut de gamme ou si vos biens professionnels sont exposés à des risques importants.

Loueur d’un immeuble professionnel : faut-il souscrire à une assurance multirisque non occupant ?

Depuis la loi Alur, le propriétaire non exploitant d’un immeuble loué (destiné à un usage professionnel ou non) se doit d’être couvert en « responsabilité propriétaire d’immeuble ». Cela vaut d’ailleurs aussi bien pour un propriétaire non occupant qui met un immeuble à usage d’habitation en location.

L’assurance PNE est donc obligatoire pour les locaux commerciaux, les immeubles de bureaux, les biens à usage mixte…

L’intérêt pour le propriétaire de se couvrir individuellement est que son contrat professionnel pourra intervenir lorsque celui du locataire (entreprise, professionnel indépendant, association) ne le fera pas. Le PNO / PNE sera également couvert pour les cas où l’immeuble lui-même causerait des dommages à autrui : aux voisins, aux tiers, à l’entreprise exploitant le bien professionnel…

Pour rappel, le propriétaire de l’immeuble pourra spécifier dans le contrat de bail que le preneur aura l’obligation de fournir une attestation d’assurance immeuble spécifique.

Afin de trouver le meilleur contrat au meilleur prix, le PNE devra là encore solliciter plusieurs devis auprès d’assureurs proposant ce type de couverture (ils sont nombreux sur le marché). La comparaison des offres reçues pourra s’effectuer sur la même base de critères que nous avons abordée précédemment.

Les assureurs proposent en général plusieurs formules / niveaux de couverture ainsi que des garanties optionnelles, afin que chaque propriétaire puisse se couvrir comme il l’entend en fonction des risques auxquels il s’expose.

Le contrat couvrira l’immeuble lui-même et le cas échéant, les matériels, équipements ou autres aménagements intérieurs qu’il contient. L’étendue des garanties et des risques couverts dépendra de la formule choisie. 

Dans le cas des immeubles en copropriété, l’assurance est là encore obligatoire.

Posez votre question
Un expert vous répondra