Assurance Commerce - Comparateur et devis en ligne - Réassurez-moi

Quelle assurance pour mon commerce ?

Tenir un commerce n’est pas sans risques. Malheureusement, tous les commerçants ont en commun de voir leur local commercial ou ses équipements intérieurs exposés à des dangers : incendie, vol de stocks, bris de vitrine, dégâts électriques… Afin d’être couvert en cas de sinistre, tous auront la possibilité de souscrire à une assurance commerce spécifique, voire à une assurance multirisque professionnelle complète. Encore faut-il savoir comment choisir le bon contrat et les garanties adéquates. Tour d’horizon de la question.

Tous les types de commerce doivent être couverts par une assurance professionnelle spécifique : boutiques, magasins de gros ou de détail, salons de coiffure ou d’esthétisme… Tous les secteurs d’activité sont concernés, car chaque commerce est soumis à des risques importants : dégât des eaux, incendie, vol, vandalisme…

Bien qu’en principe non obligatoire, une assurance boutique / magasin sécurisera l’activité de l’entreprise et lui évitera, en cas de sinistre, d’avoir à en assumer seule les conséquences financières. Les garanties exactes dépendront de la couverture choisie par l’entreprise propriétaire ou locataire des murs commerciaux. 

Lorsque les garanties vont « au delà » des simples garanties dommages, l’on parle plutôt de contrat « multirisque professionnel ». Celui-ci couvrira les biens professionnels et l’activité elle-même.

L’intérêt du contrat multirisque est que toutes les garanties seront rassemblées en un contrat unique, ce qui évitera à l’entreprise de souscrire à une police séparée pour chaque risque. Ici, il n’y aura qu’un seul contrat, qu’une seule prime, qu’un seul interlocuteur.

Globalement, un contrat multirisque complet confère à l’entreprise des garanties :

  • Dommages : de nombreux risques seront couverts, qu’ils pèsent sur le local lui-même ou son contenu : mobilier, matériels, équipements, machines, présentoirs…
  • De Responsabilité Civile professionnelle (et RC exploitation éventuellement),
  • Financières, telles que la perte d’exploitation, qui permettra à l’entreprise de percevoir, à la suite d’un sinistre rendant inutilisable le commerce en l’état, une indemnité compensatrice de perte de chiffre d’affaires pendant un certain temps.

Le contrat devra être le plus complet possible et ne pas s’arrêter à couvrir seulement le local. Le stock pourra par exemple être assuré contre le vol, la perte totale ou partielle… Il en sera de même pour les équipements intérieurs.

L’entreprise qui loue le local commercial peut être contrainte par le contrat de bail à la souscription à une assurance professionnelle dédiée. Le propriétaire des murs aura de son côté tout intérêt à se couvrir via un contrat d’assurance propriétaire « non occupant / non exploitant ».

Comment demander des devis d’assurance multirisque pour mon commerce ?

En matière d’assurance professionnelle, les prix et niveaux de couverture varient très largement d’un contrat à l’autre. Chaque entité commercialisant ce produit a ses propres formules, souvent adaptées à un métier particulier (fleuriste, restauration rapide, salon de coiffure…). La meilleure pratique sera alors de solliciter plusieurs devis personnalisés afin d’en faire un comparatif précis et de déterminer, in fine, quel sera celui qui présentera le meilleur rapport qualité des garanties / prix.

En fonction des établissements, vous devrez, pour obtenir une simulation de couverture chiffrée et personnalisée, soit :

  • Prendre rendez-vous en agence,
  • Contacter un conseiller spécialisé par téléphone,
  • Renseigner un formulaire en ligne, sur la base duquel l’assureur calculera votre tarif.

De nombreuses informations vous seront demandées, quel que soit le mode d’obtention de l’offre. En voici quelques-unes que vous devrez communiquer :

  • Le type / la nature du local commercial,
  • Le secteur d’activité de l’entreprise,
  • Le nombre de salariés,
  • Les biens mobiliers à couvrir,
  • Le chiffre d’affaires réalisé ou prévisionnel.

Vous l’aurez compris, il vous faudra répéter l’opération autant de fois que vous ne souhaiterez de devis d’assurance commerce. Même s’il est gratuit, le processus d’obtention de devis vous prendra donc du temps.

Heureusement, il existe aujourd’hui une alternative de plus en plus plébiscitée : le recours à un comparateur d’assurances professionnelles tel que celui que Réassurez-moi vous propose.

Quel est le meilleur comparateur d’assurances commerce ?

Réassurez-moi est un courtier en ligne 100 % indépendant. Nous ne sommes liés à aucun assureur / aucune banque commercialisant des contrats d’assurance multirisque professionnel. Ainsi, nous conservons une entière neutralité dans la sélection de devis que nous vous remettons. Nous ne favorisons aucune offre au détriment d’une autre.

Nous avons conçu pour vous un comparateur d’assurances multirisques pro entièrement gratuit, sans engagement et très simple d’utilisation. Il vous permettra de trouver en quelques clics la meilleure offre d’assurance pour votre commerce grâce à une mise en concurrence facilitée.

Afin que notre outil sonde le marché pour vous, vous devrez d’abord renseigner un unique et court formulaire, afin de nous communiquer les informations essentielles au calcul du tarif / à la détermination du niveau de couverture adéquat. Sur la base de ces informations, de nombreux acteurs du marché vous feront rapidement des offres calibrées.

Notre comparateur de multirisques professionnelles vous fait ainsi gagner :

  • Du temps : terminés les multiples formulaires en ligne, les appels téléphonique ou (plus chronophage encore) les rdv en agence,
  • De l’argent : en étudiant et en comparant les offres reçues, vous déterminez facilement laquelle sera la plus compétitive pour le niveau de couverture que vous attendez.

In fine, vous pourrez souscrire à votre assurance multirisque professionnelle en ligne, directement sur le site de l’établissement choisi. Vous bénéficierez ainsi de tarifs préférentiels pour couvrir votre commerce, son contenu et le cas échéant l’activité elle-même.

N’hésitez pas à faire appel à notre équipe d’experts dédiés si vous avez besoin d’un accompagnement personnalisé ou avez la moindre question.

Comment choisir son assurance professionnelle magasin ?

Avant toute chose, il vous faudra faire un point précis sur les besoins liés à votre commerce et à votre activité, afin d’évaluer au mieux le niveau de couverture dont vous aurez besoin. Posez-vous notamment les questions suivantes :

  • Quels sont les risques pesant sur le local commercial ? Quels sont ceux spécifiques à son contenu ?
  • Souhaitez-vous en plus vous assurer en Responsabilité Civile ou être couvert par des garanties financières en cas de sinistre ?
  • Quel est votre budget annuel pour cette assurance ?

Plusieurs éléments devront être étudiés pour choisir le bon contrat multirisque professionnel. Nous verrons ici les plus importants.

Dans un premier temps, la question de la prime annuelle sera évidemment centrale. Toutefois, mieux vaudra vous concentrer sur le rapport qualité de la couverture / prix. Une cotisation basse peut en effet « cacher » des garanties peu nombreuses, faibles en termes de montant ou encore des franchises élevées en cas de sinistre.

Ensuite, il vous faudra mettre en concurrence les garanties de base / optionnelles de chaque offre reçue. Vous devrez ici déterminer quel contrat sera le plus complet et le mieux adapté aux risques effectivement supportés par votre commerce / activité. Regardez le coût des garanties optionnelles et évaluez le niveau de couverture général de chaque police. Vérifiez bien que les garanties qui vous importent spécifiquement (chaine du froid, dommages électriques, bris de machine…) soient bien prévues.

Prenez également connaissance des plafonds d’indemnisation et franchises liés à chaque garantie. Ces éléments sont primordiaux car en cas de sinistre, il en ira de l’indemnisation maximale et de la somme qui restera à la charge de votre entreprise. 

Voici quelques autres critères à prendre en compte :

  • L’étendue de la Responsabilité Civile (dans le cadre d’un contrat multirisque),
  • Le fait que cette dernière couvre (ou non) également les biens mobiliers hors du local (foires, salons…),
  • Le fait que des garanties financières soient incluses,
  • Le fait que le contrat vous confère des garanties d’assistance,
  • Les types de frais (consécutifs à un sinistre) qui seront pris en charge par l’assureur,
  • Le fait qu’une protection juridique soit incluse ou non,
  • Les délais d’indemnisation.

Pour résumer

Il n’est pas évident de choisir son assurance professionnelle pour son commerce. L’étude vous prendra certes un peu de temps mais elle vous permettra à l’issue de jouir d’une couverture optimale.

Quels sont les garanties d’une assurance multirisque boutique ?

Les risques couverts par le contrat seront tout simplement ceux mentionnés dans les conditions de couverture. Tous les autres risques non posés seront donc exclus.

Nous l’avons dit, les contrats d’assurance commerce comprennent d’abord des garanties dommages couvrant le bien immobilier lui-même et son contenu contre de nombreux risques : incendie, dégât des eaux, catastrophes climatiques, vandalisme…

Exemple de formule d'entrée de gamme

Exemple de formule supérieure

Responsabilité Civile professionnelle

Responsabilité Civile exploitation

Responsabilité Civile du local

Protection des locaux et du contenu

Protection juridique

Garantie vol

Pertes d'exploitation

Certaines garanties seront spécifiquement adaptées aux biens professionnels mobiliers : dégâts électriques, bris de machine, de vitre / de vitrine, rupture de la chaîne du froid… La protection pourra d’ailleurs, dans certains contrats, être étendue à la vente ambulante (salons, foires…).

Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que certaines garanties seront posées d’office, tandis que d’autres feront l’objet d’une option payante. Cela sera par exemple en général le cas de la garantie vol.

Un contrat d’assurance commerce pourra se limiter à la simple couverture des sinistres courants, sans inclure de garanties financières et / ou de Responsabilité Civile.

Au delà de ces garanties dommages, un contrat multirisque intégrera quant à lui une garantie RC professionnelle (bien que non obligatoire pour les commerçants) et éventuellement une RC exploitation, au cas où l’entreprise causerait des dommages pendant l’exécution d’une prestation ou en dehors. La RC pourra être plus ou moins étendue en fonction des besoins et de l’activité de l’entreprise : RC après livraison, RC des dirigeants…

Plusieurs types de garanties financières pourront aussi être insérées dans le contrat, toujours de base ou en option. Par exemple, la garantie perte d’exploitation permettra à l’entreprise connaissant un sinistre dans son local de se voir verser mensuellement une indemnité compensatrice pendant une certaine durée (prévue au contrat), le temps que les travaux rendent la boutique exploitable à nouveau.

Concrètement, les garanties d’une assurance professionnelle doivent s’adapter parfaitement aux risques effectivement supportés par l’entreprise. Toutes n’auront évidemment pas les mêmes besoins.

Quel est le prix d’une assurance commerce ?

Le tarif d’une assurance commerce dépend de nombreux critères. C’est la raison pour laquelle il vous faudra fournir un maximum d’informations lors de votre demande de devis. C’est sur cette base que chaque assureur sera en mesure de calculer le coût du niveau de couverture adapté aux besoins de l’entreprise.

Pour rappel, ne comparez sur le plan du prix que des offres vous conférant un niveau de garanties équivalent.

L’assureur ou la banque étudiera les spécificités du local commercial et de son contenu, ainsi que les risques auxquels ils sont exposés. Les caractéristiques de l’entreprise exploitant le commerce auront également une incidence certaine lors du calcul de la prime. Un bijoutier ne sera par exemple pas exposé aux mêmes risques qu’un fleuriste.

Même si chaque établissement a ses propres critères de calcul, voici ceux qui auront forcément un impact sur la prime annuelle :

  • La nature et la taille du commerce,
  • La valeur, la nature et le type de biens professionnels qu’il contient (matériels, machines, mobilier, présentoirs, stocks…),
  • Le statut d’occupant ou non du propriétaire de l’entreprise,
  • La mixité ou non du local,
  • Sa localisation,
  • L’entreprise : nombre de salariés, chiffre d’affaires, secteur d’activité…
  • Les risques spécifiques à l’activité.

Bien entendu, le niveau de couverture choisi sera également déterminant. L’entreprise pourra ainsi opter pour une assurance professionnelle aux garanties minimales ou au contraire se tourner vers une formule plus haut de gamme et / ou assortie d’options individuelles adaptés à ses besoins. De même, le niveau de franchise pourra être modulé à la hausse comme à la baisse, ce qui influera sur le coût total.

Pour résumer

N’oubliez pas que chaque établissement commercialisant des assurances commerce a sa propre stratégie commerciale, d’où l’importance de solliciter de nombreux devis.

Posez votre question
Un expert vous répondra