Comment fonctionne le Super Livret ? 

Mis à jour le 3 juin 2020 par Antoine Fruchard 

Le « super livret », commercialisé par bon nombre de banques traditionnelles ou en ligne, a de bons arguments à faire valoir, et s’avère intéressant pour certains épargnants. Afin de déterminer si un tel produit d’épargne sera un bon placement pour vous, il faut d’abord bien saisir son fonctionnement, son rendement ou encore sa fiscalité. Voyons également ensemble quels sont ses caractéristiques et notre comparatif 2020 des meilleurs super livrets. 

Qu’est-ce qu’un super livret ? 

Super livret d’épargne : définition

Le « super livret » d’épargne se distingue nettement des livrets d’épargne réglementés, type livret A ou livret de développement durable (LDD). Il est primordial de bien saisir les différences entre ces deux types de compte sur livret. 

Le super livret, quelle que soit la banque où il est ouvert, n’est pas réglementé par l’État. Il est « créé » de toute pièce par l’établissement bancaire qui le propose, qui décide donc de son taux, des conditions d’ouverture, du plafond… Cela explique que les super livrets sont très différents d’une banque à l’autre et qu’il y soit souvent fait référence sous les termes de « livret maison ». 

À l’inverse, pour un livret réglementé comme le livret A ou le LDD, c’est l’État qui « décide de tout » : taux fixe, plafond de versement, conditions de souscription…

À l’inverse, pour un livret réglementé comme le livret A ou le LDD, c’est l’État qui « décide de tout » : taux fixe, plafond de versement, conditions de souscription…

Certains éléments restent communs à tous les super livrets d’épargne. Voici les principaux : 

  • L’épargne positionnée sur ce support reste disponible à tout moment, 
  • Il n’y a aucun risque en capital : vous ne pourrez pas « perdre d’argent », 
  • Le super livret n’est (en principe) soumis à aucun frais, que ce soit à l’ouverture, lors de sa gestion ou sur les opérations, 
  • Il n’est pas soumis à une quelconque durée de détention.

Les fonds déposés sur un super livret sont garantis par le Fonds de garantie des dépôts et de Résolution, jusqu’à 100 000 euros par déposant et par établissement.  

Dans quels cas ouvrir un super livret ? 

Ouvrir un super livret peut être judicieux dans plusieurs cas, notamment si vos livrets d’épargne réglementés sont au plafond (LDD, livret A…). Si tel n’est pas le cas, mieux vaudra souvent, dans la plupart des situations, diriger votre épargne sur ces supports défiscalisés, même si leurs plafonds sont bien plus limités que celui d’un livret maison. 

Le fonctionnement du super livret est très similaire à celui des livrets réglementés, mais le fait qu’il soit soumis à une fiscalité le rend en principe moins intéressant, même si sa rémunération est plus attractive.

Le super livret s’adresse donc principalement aux personnes ayant déjà leurs livrets pleins, qui souhaitent continuer à se constituer une épargne disponible et sécurisée. 

Le fait que le taux soit souvent boosté, en général pour une courte période (un an maximum), est aussi très intéressant si vous avez une somme importante à placer pendant un court / très court terme, par exemple en prévision d’un achat immobilier. Cela vous permettra de profiter d’un rendement attractif pendant cette période.

Du fait du taux qui baisse largement après la période de taux boosté, le super livret n’est pas un placement idéal sur le long terme. 

Choisir son super livret en 2020 : notre comparatif 

Toutes les banques peuvent commercialiser leurs propres offres de super livret. Il ne faudra pas nécessairement détenir un compte courant pour en ouvrir un auprès de l’une d’entre elles.

Ainsi, vous aurez intérêt à faire un faire un comparatif d’un maximum de super livrets d’épargne, afin de dénicher la meilleure offre. 

Les banques en ligne sont en général mieux placées sur ce produit que les banques à guichet traditionnelles : meilleurs taux, aucun frais… Attention toutefois aux conditions de chaque offre (versements minimum, modalités d’ouverture…) !

Quel est le « meilleur » super livret ? 

Au vu de la grande diversité des offres de super livret disponibles sur le marché, vous devrez être attentif à de nombreux éléments lorsque vous ferez votre choix. 

La comparaison de super livrets doit être, selon nous, faite au regard de critères tels que : 

  • Le taux de rendement, souvent boosté pendant plusieurs mois et bien plus résiduel ensuite, 
  • Les conditions d’accès à ce taux : durée du taux boosté, conditions particulières (minimum de versement ?)… 
  • Les modalités de souscription (le fait qu’il faille par exemple ouvrir un compte courant ou non), 
  • Les offres de bienvenue / primes d’ouverture. La plupart des banques ont une offre de promotion spécifique au super livret. Hello Bank propose par exemple 80 euros à l’adhésion. 
  • Les modalités / règles du fonctionnement de l’épargne : versement minimal, plafond éventuel… 

Quel est le fonctionnement d’un super livret bancaire ? 

Le placement sur un super livret 

Nous l’avons vu, chaque banque crée son son propre livret maison. Elle fixe donc librement : 

  • Le minimum de versement, que ce soit à l’adhésion ou pour tout versement supplémentaire, 
  • Le taux de rendement servi, 
  • L’éventuel seuil de retrait, 
  • Les conditions d’adhésion à son produit. 

Vous l’aurez compris, en matière d’épargne, tout dépendra de l’établissement que vous aurez choisi. En règle générale, le montant minimum pour chaque versement sera relativement accessible, ce qui vous permettra d’épargner à votre rythme sans risque en capital, tout en gardant votre argent disponible. 

Au delà du seuil fixé, les versements sont libres, qu’ils soient ponctuels ou programmés. Vous choisissez leur montant et leur éventuelle récurrence. 

Ce qu’il faut aussi savoir, c’est que les super livrets sont rarement plafonnés. Lorsqu’ils le sont, les plafonds sont très élevés (souvent plusieurs centaines de milliers / millions d’euros). 

Attention toutefois : les taux boostés ne s’appliquent souvent qu’à une enveloppe d’épargne maximale (par exemple, sur les « XX 000 » premiers euros épargnés sur le compte).

Les retraits sur un super livret 

Sur un super livret, les fonds placés restent disponible à tout moment. Vous pourrez donc retirer une partie ou la totalité de votre épargne, quels que soient la raison ou le projet. 

Vous êtes intégralement libre de choisir la date / le montant du retrait.

Le retrait pourra être opéré en agence (au guichet ou auprès de votre conseiller bancaire) ou en toute autonomie en ligne via votre espace personnel. Il suffira dans ce cas de faire un virement vers votre compte bancaire. Il est aussi possible qu’une carte de retrait soit mise à votre disposition. 

N’oubliez pas qu’un seuil de retrait minimum peut être fixé par la banque. 

Si vous envisagez un retrait sur votre super livret, pensez aux dates de valeur que nous verrons plus bas, sous peine de perdre les intérêts de la quinzaine ! Mieux vaut donc, par exemple, retirer de l’argent le 16 du mois plutôt que le 14. 

Quel est le taux du super livret ? 

Comment est déterminé le taux du super livret ? 

Nous l’avons mentionné, le super livret n’est pas réglementé. Ce n’est donc pas l’État qui fixe un taux de rendement imposé aux banques proposant ce produit. Chacune est libre en la matière. 

Le plus souvent, le taux est boosté pendant une durée allant de quelques mois à un an : 1,5 %, 2 %… Passé ce délai, le livret ne rémunère plus qu’à un taux nettement plus faible (moins de 0,5 % en moyenne), souvent inférieur à celui de l’inflation. 

Il est aussi possible que le taux ne soit boosté que sur jusqu’à une certaine somme d’épargne. Au delà, le rendement sera là encore beaucoup plus faible. 

En règle générale, le taux sera exprimé sous une forme semblable à : « X % pendant 6 mois, puis 0,XX % au delà ». 

Au vu des grandes disparités que l’on note en la matière sur le marché de ce produit d’épargne, la comparaison d’un maximum d’offres est virement recommandée afin de trouver le meilleur taux de super livret. 

Comment sont calculés les intérêts d’un super livret ? 

Pour ce qui est du calcul des intérêts, le super livret n’est pas différent des livrets réglementés. 

Les intérêts sont calculés par quinzaine, c’est-à-dire tous les 1er et 16 de chaque mois. Cela signifie qu’une somme qui ne serait pas laissée une quinzaine entière ne produirait pas d’intérêts.

Il faut ici prendre en compte la règle des dates de valeur. Celles-ci dépendent du type d’opération (retrait ou dépôt). 

Jusqu’au 15 du moisDès le 16
VersementLe 16 du mois1er jour du mois suivant
RetraitDernier jour du mois précédentLe 15 du mois

Soyez donc attentif aux dates de valeur lorsque vous faites un retrait ou un versement, et ce d’autant plus si les montants en jeu sont importants. 

À la fin de chaque année, les intérêts sont capitalisés (au 31 décembre). Ils viendront ainsi rejoindre le capital déjà constitué (par les versements et intérêts déjà capitalisés). Dès l’année suivante, ils généreront des intérêts à leur tour. 

Si le taux n’était toutefois boosté que la première année, les intérêts ne seront que peu rémunérateurs en année 2.  

Quid de la fiscalité du super livret ? 

Les comptes sur livret réglementés type livret A, LDD ou LEP ont une particularité fiscale : ils ne sont ni soumis à l’impôt sur le revenu, ni aux prélèvements sociaux. 

Les intérêts dégagés sont donc nets, et cela explique (entre autres) leur pénétration importante dans le patrimoine des ménages, malgré une rémunération peu attractive (0,50 % pour le livret A en 2020 par exemple). 

Les choses sont très différentes pour les super livrets, qui ne sont pas réglementés par l’État. Ces derniers ne jouissent donc d’aucun cadre fiscal privilégié. 

Les intérêts seront ainsi soumis, selon les taux 2020 selon la flat tax instaurée par Emmanuel Macron en 2018 : 

  • À l’impôt sur le revenu, à hauteur de 12,80 %, 
  • Aux prélèvements sociaux, à hauteur de 17,20 %. 

Le détenteur d’un tel livret pourra aussi opter pour l’imposition des intérêts dégagés sur la base de sa tranche marginale d’imposition, en les déclarant en tant que revenus. Ils seront alors à reporter sur la déclaration de revenus. 

Le fait d’opter pour le prélèvement forfaitaire unique ou pour la réintégration dans la déclaration de revenus dépendra du niveau d’imposition du titulaire du compte. Le choix de l’un ou de l’autre dépendra de sa tranche marginale d’imposition. 

Il est nécessaire de remplir ce champs.
Votre nom est requis.