Le livret A du Crédit Mutuel

Mis à jour le 3 juin 2020 par Antoine Fruchard 

Le livret bleu, produit d’épargne jumeau du livret A, n’est commercialisé que par une seule banque : le Crédit Mutuel. Ce support s’avère, tout comme son homologue, intéressant pour les particuliers souhaitant se constituer une épargne de précaution, afin de faire face aux coups durs ou de financer un projet particulier à terme. Reste à connaître ses conditions d’ouverture ou de rendement, et à savoir en quoi il diffère du livret A. Tour d’horizon. 

Qu’est-ce que le livret bleu du Crédit Mutuel ? 

Un livret bleu, c’est quoi ? 

Le livret bleu est tout simplement le livret A du Crédit Mutuel. Il est en fait exclusivement distribué par cette banque qui a, depuis 1975, l’autorisation de l’État de commercialiser un livret règlementé similaire au livret A. 

Le livret bleu est identique au livret A : les deux comptes sur livret sont similaires en tous points, que ce soit en termes de conditions d’ouverture, de fonctionnement de l’épargne, de taux… 

Le livret bleu est un produit d’épargne accessible et très souple. Les sommes placées sur un tel livret restent disponibles à tout moment. L’argent n’est donc pas « bloqué » : vous pourrez faire un retrait quand vous le souhaitez, quel que soit votre projet. De la même manière, vous pourrez l’alimenter à votre rythme, selon votre capacité d’épargne, sans qu’il n’y ait de minimum à verser tous les mois. 

Précisons également que le livret bleu n’est, à l’instar du livret A, pas soumis au moindre frais, que ce soit à l’ouverture ou pendant toute sa durée de vie. Cela en fait un excellent support d’épargne qui, bien que peu rémunérateur, a l’avantage de ne pas présenter de risque en capital. Vous ne pourrez donc pas « perdre d’argent » en versant sur un livret bleu Crédit Mutuel. 

Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que le livret bleu est complètement assimilé au livret A, ce qui en fait un livret réglementé. C’est donc l’État qui « décide de tout », au même titre que ce qu’il fait pour le livret A.

Populaire mais réglementé, ce livret n’est pas le plus rentable en terme de profits. Avant d’y déposer votre argent, êtes-vous sûr qu’il s’agit de la meilleure solution d’épargne ? Pour vous faciliter vos recherches, nous vous proposons un outil gratuit et 100 % en ligne vous proposant le produit le plus adapté à vos finances. Notre comparateur de livrets d’épargne compare plus d’une dizaine d’offres !

Quelle est la fiscalité du livret bleu ? 

La fiscalité du livret bleu est en tous points identique à celle du livret A. Cela signifie qu’il bénéficie lui aussi d’un cadre fiscal privilégié. 

Les intérêts générés ne sont donc pas imposables, comme pour d’autres livrets réglementés. Ils s’entendent donc nets. 

Ce principe n’a pas été remis en cause cette année et ne devrait pas l’être de si tôt. Livret A et livret bleu jouissent en effet de ce cadre fiscal favorable depuis des dizaines d’années. 

Le titulaire du compte sur livret conservera donc l’intégralité des intérêts accumulés dans l’année, sans que ceux-ci ne soient imposés ni à l’impôt sur le revenu, ni au titre des prélèvements sociaux.

Quelles sont les conditions d’ouverture d’un livret bleu ? 

L’ouverture d’un livret bleu auprès du Crédit Mutuel est très simple. Les conditions sont exactement les mêmes que celles qui concernent le livret A. 

La première chose à savoir est que le livret bleu n’est pas réservé qu’aux majeurs. Les mineurs peuvent aussi avoir le leur. Un parent peut donc très bien ouvrir un tel produit d’épargne à un enfant, voire à un bébé.  

Le Crédit Mutuel vérifie de toute façon, à l’ouverture, que le demandeur n’a pas déjà un livret A dans un autre établissement bancaire. En attendant, un livret Prem’s Crédit Mutuel sera ouvert, puis les fonds seront redirigés vers le livret bleu une fois l’information confirmée. 

Le livret bleu pourra être ouvert en ligne ou en agence Crédit Mutuel. Le versement minimum à l’ouverture sera de 10 euros. 

Le livret bleu est aussi accessible aux associations, tout comme le livret A. Dans ce cas, le plafond est revu à la hausse. Il sera possible d’épargner jusqu’à 200 000 euros (0,75 % de rendement net jusqu’à 76 500 euros, puis 0,15 % bruts au delà). 

Une personne physique ne peut toutefois détenir qu’un seul livret bleu, tout comme c’est le cas pour le livret A. Les deux produits étant assimilés, il ne sera pas possible de cumuler les deux.

Quel est le plafond du livret bleu ? 

Comme le livret A, le livret bleu a un plafond posé par l’État. Reste à savoir quel est le montant maximum que l’on peut verser sur un livret bleu ? 

Le plafond du « livret A du Crédit Mutuel » est de 22 950 euros en 2020, lorsqu’il est ouvert par un particulier.

L’existence de ce plafond du livret A peut être expliquée par le fait qu’il s’agisse d’un produit jouissant d’un cadre fiscal privilégié. L’État a donc toujours posé une limite au livret bleu, tout comme au livret A. 

Ce qu’il faut bien comprendre, c’est qu’il ne s’agit que d’un montant maxi de versement. Une fois le livret bleu plein, il ne sera plus possible de l’alimenter, même si son solde pourra dépasser le plafond du fait des intérêts générés. 

Au delà, le Crédit Mutuel offre la possibilité de continuer à épargner sur un livret orange (selon les caisses) ou une autres alternative. Le taux de ce dernier est en revanche plutôt résiduel (0,15 % bruts en 2020). 

Quel est le taux d’intérêt du livret bleu ? 

Le niveau de rémunération du livret bleu du Crédit Mutuel est fixé par l’État. Il est identique à celui du livret A. 

Le taux du livret bleu est de 0,50 % depuis le 1er février 2020. Il était de 0,75 % depuis 2015. Le taux du livret A, sur lequel il est indexé, a en effet baissé sans cesse au cours des dernières années. 

Cela reste un support intéressant pour vous constituer une épargne de sécurité. Nul besoin toutefois de changer de banque pour en ouvrir un si vous n’êtes pas client au Crédit Mutuel, puisque vous pourrez ouvrir un livret A auprès de votre établissement bancaire habituel. 

Si vous souhaitez chercher un rendement plus satisfaisant, vous aurez de nombreuses autres alternatives. Citons par exemple l’assurance-vie, qui peut servir un taux nettement plus attractif sans pour autant prendre de risques en capital (en investissant sur le support en euros). 

Comment sont calculés les intérêts du livret bleu ? 

Sans surprise, le mode de calcul des intérêts du livret bleu est identique à celui du livret A. 

Les intérêts seront calculés et comptabilisés les 1er et 16 de chaque mois, selon un système de quinzaine. Attention toutefois : les sommes devront être laissées pendant au moins 15 jours de suite pour produire des intérêts. Soyez attentif lorsque vous faites vos versements. 

Il faudra en fait prendre en compte les règles des « dates de valeur ». Celles-ci diffèrent selon qu’il s’agisse d’un versement ou d’un retrait sur le livret bleu. 

Jusqu’au 15 du moisÀ partir du 16
VersementLe 16 du mois1er jour du mois suivant
RetraitDernier jour du mois précédentLe 15 du mois

À la fin de chaque année (le 31 décembre), les intérêts sont « capitalisés ». Cela signifie qu’ils sont transformés en capital et qu’ils produiront des intérêts à leur tour dès l’année suivante. 

Pour rappel, les intérêts seront acquis en intégralité, le livret bleu étant défiscalisé. Le compte pourra en outre passer au delà du plafond, du fait des intérêts capitalisés. Il ne sera simplement plus possible de faire de nouveau versement (hormis sur le livret orange, qui présente toutefois des conditions différentes). 

Quel montant minimum sur un livret bleu ? 

L’État, qui réglemente le livret bleu, ne fixe pas de montant minimum, tant que le solde du compte n’est pas négatif. Le Crédit Mutuel, qui propose ce produit, demande un versement minimum pour le livret bleu, à l’ouverture, de 10 euros. 

Les versements suivants seront libres, tant que le montant minimum d’épargne sur le livret bleu est respecté. 

Les retraits ne devront simplement pas avoir pour effet de faire passer le solde en dessous du seuil du livret bleu. 

Vous le voyez, le livret bleu est donc, tout comme le livret A, très accessible. Il s’agit là d’une volonté de l’État : permettre aux particuliers d’épargner dans de bonnes conditions, même à partir de « petits » versements.

Quid de la clôture d’un livret bleu du Crédit Mutuel ? 

La clôture d’un livret bleu est très simple. Il suffira d’informer le Crédit Mutuel de votre choix de fermer ce produit. 

Pour cela, plusieurs possibilités

  • Vous rendre en agence ou prendre rdv avec votre conseiller Crédit Mutuel, afin de remplir un formulaire de clôture, 
  • Envoyer une lettre de clôture de livret bleu au Crédit Mutuel, en indiquant bien les références de votre compte sur livret ainsi que celles du compte sur lequel devront être transférées les sommes épargnées. 

Attention toutefois à ne pas vous précipiter pour clôturer votre livret bleu. Il pourrait être intéressant de laisser le seuil minimal afin de ne pas avoir à en rouvrir un auprès du Crédit Mutuel (ou un livret A auprès d’une autre banque) si vous souhaitez continuer à épargner sur ce type de support plus tard. 

Il est nécessaire de remplir ce champs.
Votre nom est requis.