Crédit à la consommation : accéder au meilleur taux

Crédit à la consommation : accéder au meilleur taux

Contracter un crédit à la consommation est courant aujourd’hui, que ce soit par exemple pour acheter une nouvelle voiture, une moto ou partir en voyage. Si vous avez un projet précis mais que votre trésorerie ne vous permet pas de le financer, pensez au prêt à la consommation. Reste toutefois à choisir la meilleure offre, en recherchant le meilleur taux sur le marché. Faisons le point ensemble sur la question du taux (ou « TAEG ») et voyons comment dénicher le crédit qui vous coûtera, au final, le moins cher.

Comment trouver un prêt à la consommation au meilleur taux ?

Afin de souscrire à un crédit à la consommation au meilleur taux, il vous faudra mettre en concurrence un maximum d’offres.

Le Taux annuel effectif global est défini librement par chaque organisme prêteur sur la base de ses propres critères, d’où les écarts que l’on peut constater sur le marché du prêt conso. En fonction de votre profil et de votre projet, une sorte de « scoring » sera calculé. C’est ce dernier qui déterminera le taux qui vous sera proposé. Contrairement au taux de crédit immo, le taux d’un prêt à la conso est en général difficilement négociable. Quoi qu’il en soit, au moment de la négociation, n’hésitez pas à présenter des offres de prêt obtenues ailleurs.

La meilleure pratique est donc de comparer plusieurs offres, en veillant à les mettre en concurrence sur la base de critères objectifs tels que le TAEG et le coût total du crédit. Vous pourrez vous tourner notamment vers :

  • Votre banque habituelle.
  • Des banques en ligne.
  • Des organismes de crédit, en agence ou en ligne.

La plupart du temps, vous pourrez réaliser une simulation personnalisée de manière autonome en ligne (directement sur le site de l’établissement sondé). Notez qu’une offre de prêt (à la suite d’une demande de crédit) reste valable 15 jours. Cela vous permettra de comparer facilement les conditions tarifaires de plusieurs établissements.

Ne vous contentez pas de l’offre de crédit conso de votre banque habituelle, sous peine de risquer de passer à côté d’un « meilleur » contrat ailleurs.

De quoi se compose le taux d’un crédit à la consommation ?

Si vous avez l’intention de contracter un crédit à la conso, vous êtes logiquement en quête du meilleur taux. Reste à savoir ce qu’il faudra comparer. Concentrez-vous nécessairement sur le Taux annuel effectif global (ou TAEG) plutôt que sur le taux nominal.

Le TAEG a « remplacé » le TEG (Taux effectif global) depuis 2016.

Le TAEG comprend le taux nominal (les intérêts du prêt, qui correspondent à la rémunération de l’organisme prêteur), mais pas seulement. L’article L314-1 du Code de la consommation dispose que « pour la détermination du taux effectif global du prêt, comme pour celle du taux effectif pris comme référence, sont ajoutés aux intérêts les frais, les taxes, les commissions ou rémunérations de toute nature, directs ou indirects, supportés par l'emprunteur et connus du prêteur à la date d’émission de l’offre ».

Concrètement, tous les frais liés à la souscription du prêt seront compris dans le TAEG, ce qui vous permettra de connaître le coût total du crédit. Seront donc intégrés :

  • Le taux nominal.
  • Les frais de dossier (frais bancaires / commissions du courtier si vous passez par un intermédiaire), qui peuvent correspondre à 1 / 1,5 % du montant du crédit.
  • Le coût de l’assurance, à noter que celle-ci n’est pas obligatoire légalement mais que l’établissement prêteur peut vous demander d’y souscrire afin de garantir le prêt en cas, par exemple, de décès ou d’invalidité.

D’autres frais peuvent être réclamés par l’organisme prêteur. Ils devront alors être compris dans la TAEG. La TAEG s’exprime en pourcentage annuel de la somme prêtée. Il sera donc proportionnel au montant que vous sollicitez. Il s’agit évidemment du critère principal à prendre en compte lorsque vous demandez un prêt conso. Il devra nécessairement apparaître sur tous les documents commerciaux, mais aussi sur l’offre et le contrat de prêt.

Quels sont les taux actuels de prêt à la consommation ?

Divers baromètres des taux de prêt à la consommation sont disponibles sur internet. Ces derniers vous permettent de connaître les taux moyens en cours à la date à laquelle vous comptez solliciter un prêt à la conso. Sachez que depuis fin 2018, ils ont tendance à remonter. Les banques ont d’ailleurs moins prêté en décembre 2018 qu’en décembre 2017.

Pour une même durée / un même montant, les TAEG fluctuent très largement d’un établissement prêteur à l’autre. Connaître le taux moyen sur le marché ne doit donc rester qu’une indication pour savoir comment se positionne l’établissement sondé.

Nous vous conseillons de réaliser plusieurs simulations, même si vous dénichez une offre inférieure au TAEG moyen. En outre, vous ne trouverez pas forcément d’information de taux moyen pour le couple montant / durée qui vous intéresse.

Le taux qui vous sera proposé dépendra de nombreux critères. Notamment du type de crédit souhaité (prêt personnel, crédit affecté, crédit renouvelable…). La comparaison d’offres personnalisées reste primordiale.

La Banque de France calcule souvent les TAEG effectifs moyens. Pour le 4e trimestre 2018, voici ses résultats :

  • Pour un prêt de moins de 3000 €, TAEG de 15,90 %.
  • Pour un prêt compris entre 3000 et 6000 €, TAEG de 9,37 %.
  • Pour un prêt de plus de 6000 €, TAEG de 4,47 %.

Comment réaliser une simulation de crédit à la consommation ?

Avant de commencer à sonder le marché, faites un point précis sur vos besoins : montant désiré, durée maximale, capacité de remboursement mensuelle sans mettre en péril votre situation budgétaire… Vous pourrez ensuite réaliser une simulation autonome sur la majorité des sites de banques et d’organismes de crédit en ligne. Cela vous permettra d’étudier la faisabilité de votre projet en fonction de la somme que vous voulez emprunter et de la durée de remboursement. 

Il faudra simplement renseigner quelques informations : montant souhaité, type de crédit, durée… Vous pourrez recommencer l’opération en « essayant » des durées différentes, en intégrant ou non l’assurance… En effectuant plusieurs simulations auprès d’entités différentes, vous aurez une meilleure vision des taux moyens disponibles sur le marché pour le couple montant / durée de votre projet. Comparez bien les TAEG et non les taux nominaux.

Réaliser des simulations personnalisées en ligne s’avère toutefois chronophage, même si vous n’avez pas à vous déplacer en agence. Afin de gagner du temps, n’hésitez pas à recourir à un comparateur de crédits conso en ligne.

Si vous voulez simplement estimer vos mensualités pour le montant que vous souhaitez emprunter, pensez aux calculettes disponibles en ligne.

Notre comparateur de crédits à la consommation

Réassurez-moi vous propose son propre simulateur de crédits à la consommation. Il prend la forme d’un tableau comparatif vous permettant d’accéder en un coup d’oeil aux TAEG proposés par de nombreux organismes prêteurs du marché. Notre outil est sans engagement, anonyme et surtout 100 % gratuit.

L’utilisation de notre outil est très simple : renseignez, en quelques clics, les données essentielles de votre projet : montant souhaité, durée, profil d’emprunteur… Sur la base de vos besoins, notre comparateur sondera instantanément de nombreuses offres parmi les meilleures du marché. Les résultats seront centralisés dans un tableau comparatif, vous permettant ainsi de comparer facilement le TAEG avancé par chaque entité pour votre projet.

En tant que courtier digital 100 % indépendant, nous ne sommes liés à aucun établissement commercialisant des crédits à la conso. Cela nous permet de conserver une entière neutralité lorsque nous vous présentons des offres. Vous gagnerez ainsi :

  • Du temps : terminées les simulations les unes après les autres sur internet.
  • De l’argent : in fine, vous n’aurez plus qu’à signer votre contrat auprès de l’entité vous proposant le meilleur TAEG / le coût total de crédit le plus bas !

Comment contracter un prêt conso pas cher ?

Nous l’avons vu, il vous sera possible de signer votre crédit conso auprès d’une banque, d’un organisme de crédit, d’un courtier… que ce soit en agence ou sur internet. Attention toutefois, dans le cas des banques en ligne, vous devrez bien souvent être déjà client pour demander un prêt conso.

En ligne, le processus sera relativement simple. Une fois la meilleure offre identifiée (via notre comparateur ou à la suite de plusieurs simulations autonomes), vous pourrez réaliser une « demande de crédit » via un formulaire spécifique, directement sur le site de l’établissement vendeur. Vous devrez alors constituer votre dossier et l’envoyer en version dématérialisée. Les conditions de souscription varient d’un établissement à l’autre, mais vous devrez dans tous les cas être majeur, résider en France, justifier de revenus stables, et ne pas être surendetté. 

Certains établissements en ligne peuvent vous donner un accord de principe automatique. Votre dossier sera tout de même étudié avant d’obtenir un accord (ou un refus) définitif. L’ensemble de cette procédure sera plus ou moins rapide selon les organismes prêteurs.

Les documents à transmettre dépendront principalement du type de crédit sollicité (prêt personnel, affecté, renouvelable…). Pour un prêt non affecté, peu de pièces vous seront demandées. Il pourra par exemple s’agir :

  • D’un justificatif de domicile.
  • D’un justificatif de revenus.
  • D’un justificatif de charges.

L’établissement prêteur devra vous fournir bon nombre d’informations, qui devront apparaître clairement dans l’offre de prêt : TAEG, type de crédit, conditions d’octroi, montant total dû (coût du crédit), durée / montant et calendrier des échéances…

Pour rappel, une offre de crédit est valable 15j (calendaires). Dans le cadre d’un crédit dit « rapide », les fonds pourront en principe être débloqués dans les 48h. En cas de souscription, vous aurez ensuite 14j de rétractation.

Quel est l’impact du taux sur le coût total du crédit à la consommation ?

Le TAEG définit le coût global du crédit, en fonction de la durée et du montant du prêt. Le Taux effectif annuel global, qui est proportionnel à la somme empruntée, devra apparaître clairement sur l’offre de prêt qui vous sera remise. Il en sera de même pour le coup total du crédit. 

Le coût du crédit est une donnée primordiale. Il correspond au capital emprunté, aux intérêts, aux frais divers et à l’assurance. Cette dernière est facultative mais souvent posée comme une condition nécessaire à l’obtention du prêt. Au delà du TAEG, pensez donc à comparer, lorsque vous mettez plusieurs offres en concurrence, le montant total que vous devrez rembourser au final.

Très schématiquement, si vous empruntez, par exemple, 10 000 € sur 12 mois et que le TAEG est de 5 %, le coût total du crédit sera d’environ 10 500 €.

Plus le crédit sera long, plus le taux sera élevé, puisque les risques seront majorés pour l’organisme prêteur. Surtout si vous ne souscrivez pas à une assurance décès / invalidité / perte d’emploi. Si votre capacité de remboursement vous le permet, préférez les durées courtes et (donc) les mensualités élevées.

Tous les mois, l’échéance se composera d’une part de capital de capital remboursé et d’une part d’intérêts. Au fil du temps (et sans que la mensualité ne change si le crédit est à taux fixe), la part d’intérêt baissera et celle correspondant au capital augmentera. Certains contrats peuvent aussi permettre le remboursement anticipé de votre crédit conso. Ce n’est pas le cas pour tous et les conditions diffèrent donc renseignez-vous sur ce point avant de souscrire. 

Le taux d’un crédit conso peut être fixe ou variable (en fonction du « coût de l’argent »). Les mensualités pourront donc évoluer à la hausse comme à la baisse.

Quel est le taux maximum d’un crédit à la consommation ?

Le taux d’un crédit à la conso ne doit jamais dépasser un certain plafond que l’on appelle le « taux d’usure ». Ce dernier est calculé par la Banque de France tous les trimestres et est publié au Journal Officiel. Le taux d’usure dépend de la catégorie de financement, c’est-à-dire du type de crédit. Il varie également selon la somme empruntée et la durée.

Aux termes de l’article L314-6 du Code de la Consommation, « constitue un prêt usuraire tout prêt conventionnel consenti à un taux effectif global qui excède, au moment où il est consenti, de plus du tiers, le taux effectif moyen pratiqué au cours du trimestre précédent par les établissements de crédit et les sociétés de financement pour des opérations de même nature ».

La Banque de France a publié les taux d’usure au 1er janvier 2019, basés sur les taux effectifs moyens pratiqués au 4ème trimestre 2018 :

Taux moyen fin 2018Taux d’usure fin 2018
Prêt < 3 000 €15,90 %21,20 %
Prêt entre 3 000 et 6 000 €9,37 %12,49 %
Prêt > 6 000 €4,47 %5,96 %

Si l’établissement prêteur dépasse les taux d’usure, il s’expose à des sanctions civiles, comme une déchéance de son droit aux intérêts ou une substitution au taux d’intérêt légal. Il faudra toutefois une décision de justice, laquelle pourra être rétroactive.

Posez votre question
Un expert vous répondra