Les rendements de l'assurance vie en 2019

Les rendements de l'assurance vie en 2019

L’assurance vie, bien connue pour son régime fiscal très favorable, est également (et avant tout) un contrat d’épargne. Concrètement, vous vous constituez un capital sur cette « enveloppe fiscale », que ce soit en versant des primes ponctuelles ou régulières. Comme pour tout produit d’épargne, la question de la rentabilité est alors centrale.
Il est normal que vous souhaitiez que le capital placé sur ce support soit le plus rémunérateur possible. Faisons donc le point sur ce qu’il en est-il en réalité ! Quels ont été les performances de l’assurance vie en 2017 ? Quels sont celles de 2018 ? Quels rendements peut-on attendre en 2019 ?

L’assurance vie est une enveloppe : le capital placé sur le contrat pourra être investi sur différents supports, selon ce que vous préférez. On distingue ainsi :

Le rendement d’assurance vie global généré par votre contrat dépendra donc de la performance du(des) support(s) sur le long terme.

En assurance vie, le fonds euro est un placement sécurisé : l’assureur (ou l’établissement auprès duquel vous avez signé votre contrat) le garantit. Il ne pourra générer aucune perte, mais en contrepartie, le potentiel de rendement est faible. La composition exacte du fonds euros varie d’un contrat à l’autre : obligations d’États ou d’entreprises, immobilier, actions…

À l’inverse, les unités de compte sont des parts de fonds eux mêmes positionnés, par exemple, sur les marchés financiers. La fraction de votre capital placée en unités de compte sera donc soumise aux aléas du marché. Voici quelques exemples d’UC :

  • Les FCP (Fonds commun de placement),
  • Les OPCVM (Organisme de placement collectif en valeurs mobilières),
  • Les SCPI (Société civile de placement immobilier).

Les épargnants français se détournent de plus en plus du fonds euro, peu rémunérateur, et augmentent la part de capital investie en unités de compte.

Les rendements moyens de l’assurance vie prévus pour 2019

Plusieurs palmarès ou classements des meilleurs contrats d’assurance vie sont publiés chaque année. Sont comparés, par les entités qui les réalisent, les taux de rendement du fonds en euros de chaque contrat disponible sur le marché.

Les assureurs (et tous les établissements proposant des contrats d’assurance vie) communiquent en général leurs résultats N-1 au début de l’année N.

Depuis 30 ans, le rendement moyen des fonds en euros baisse chaque année.

Toutefois, afin d’avoir une bonne vision en la matière pour 2019, il convient plutôt d’étudier la rentabilité d’un fonds euros sur le long terme, par exemple sur 3, 5 et 8 ans. 

Rendement moyen du fonds euros de l'assurance vie sur les 8 dernières années :

Rendement moyen sur 3 ans

Rendement moyen sur 5 ans

Rendement moyen sur 8 ans

Fonds euros

8 %

15 %

25 % / 30 %

Il ne s’agit là que d’un taux moyen. Certains établissements (les banques en tête) sont en général moins rémunérateurs, tandis que d’autres s’en tirent beaucoup mieux, comme certaines banques en ligne ou associations d’épargnants, par exemple.

Les rendements des années passées ne présagent pas des performances futures ! En outre, au delà du taux communiqué, il faut également prendre en compte les frais de gestion et les prélèvements sociaux qui viennent minorer la rentabilité brute.

Quel a été le rendement moyen du fonds euro en 2018 ?

Le taux de rendement moyen du fonds euro était, en 2017, de 1,8 % (selon la Fédération Française de l’Assurance). Selon le cabinet réputé Facts & Figures, il a plutôt tourné aux alentours de 1,67 % net de frais de gestion (et hors prélèvements sociaux).Vous le voyez, et même si ce rendement moyen dépasse les taux, par exemple, d’un livret A ou d’un Livret de développement durable (LDD), les fonds euro ne sont pas (ou plus) très rentables. 

Pour 2018, les prévisions n’étaient pas particulièrement encourageantes. Le cabinet Facts & Figures, dont les estimations sont scrutées par les professionnels du secteur, tablait cette année-là sur une fourchette de 1,40 % à 1,80 % de rendement pour les fonds euro. La performance moyenne a en réalité été, en 2018, de 1,6 %, selon le cabinet Good Value for money.

Bien évidemment, le rendement effectif varie une fois encore très largement d’un contrat à un autre, en fonction notamment de la composition du fonds euro et des choix de gestion effectués par chaque organisme.

Concernant l’éventuelle part de votre contrat positionnée sur des unités de compte, il est impossible d’estimer un taux de rentabilité, tant les gains et plus-values réalisés dépendront de la santé des marchés financiers / immobiliers, des choix de gestion et arbitrages opérés par l’assureur, des types d’actifs sur lesquels l’argent est placé…

Comment souscrire à un contrat d’assurance vie ayant un bon taux de rendement ?

Même si le taux de rendement du fonds euro servi au cours des années précédentes n’est pas le seul critère à prendre en compte lors du choix d’un contrat d’assurance vie, il est vrai que cela reste un élément important, surtout si vous ouvrez votre contrat dans une optique de rentabilité de votre épargne.

Dans un premier temps, n’hésitez pas à regarder les résultats / palmarès publiés chaque année. Par exemple, le fonds Sécurité Target Euro (du contrat Target +) d’Oradéa Vie a rémunéré ses assurés à hauteur de 4,05 % en 2017 (net de frais de gestion et hors prélèvements sociaux). Toutefois, pour accéder à ce fonds, vous devez investir au moins 40 % du capital de votre assurance vie en unités de compte, ce qui augmente le risque général.

Ainsi, afin de trouver un contrat performant et personnalisé au vu de vos attentes, et qui ne s’avèrerait pas uniquement intéressant sur le plan du rendement (mais aussi des frais, du type de supports disponibles, de la qualité de service…), la meilleure pratique reste de faire le comparatif entre plusieurs offres disponibles sur le marché.

Vous pouvez solliciter votre banque, votre assureur, des banques en ligne, des cabinets de gestion patrimoniale… Mais pour vous faciliter la tâche, Réassurez-moi a développé son propre comparateur d’assurances vie en ligne. Il est gratuit, 100 % anonyme et très simple d’utilisation.

Notre outil vous permet en deux minutes d’accéder à une sélection des assurances vie les plus performantes, sur la base de critères objectifs. Vous gagnez ainsi un temps précieux dans vos recherches et vous pourrez, si vous le souhaitez, adhérer à un contrat plus intéressant que celui proposé par votre banque / assureur habituel !

Faut-il souscrire à une assurance vie en 2019 dans une optique de rendement ?

L’assurance vie est d’abord un contrat d’épargne souple, vous permettant de constituer un capital à votre rythme, soit en un versement unique, soit par des primes régulières. Le fait que vous puissiez répartir votre capital sur plusieurs supports vous permet de moduler le niveau de risques que vous êtes prêt à prendre, et de rechercher de la rentabilité en diversifiant vos actifs.

  • La part de votre capital (ou l’entièreté) placée sur le fonds en euros restera plus rémunératrice que bon nombre d’autres produits, tels que le livret A, le LDD ou le PEL (dont le taux de rémunération de l’argent est respectivement de 0,75 %, 0,75 % et de 1 %).
  • Pour la fraction placée (le cas échéant) en unités de compte, le potentiel de gains est souvent plus important. Plusieurs supports, comme certaines SCPI, peuvent générer une rémunération annuelle pouvant aller jusqu’à 5 % (voire plus).  

N’oubliez pas que la recherche de rentabilité en assurance vie passe nécessairement par le placement de tout ou partie de votre capital en unités de compte. Le risque de perte existe et ne doit pas être minoré.

Outre le plan de la rémunération, rappelons que l’assurance vie a une fiscalité très privilégiée, aussi bien pendant la vie du contrat (en cas de rachat) qu’en cas de dénouement (transmission du capital au bénéficiaire de l’assurance vie, transformation en rente…).

Par exemple, si votre contrat a plus de 8 ans, vous pourrez retirer chaque année jusqu’à 4 600 € d’intérêts en totale exonération (l’abattement fiscal annuel est porté à 9 200 € pour un couple). La part de capital retirée ne sera quant à elle jamais taxée.

Au delà de cet abattement, la fiscalité de l’assurance vie sera en général douce puisque vous pourrez opter pour un prélèvement forfaitaire, plutôt que pour la réintégration des intérêts dans vos revenus.

Posez votre question
Un expert vous répondra