Quelle assurance de prêt immobilier en cas de cardiomyopathie ?

Assurance de prêt immobilier et cardiomyopathie

Mise à jour le

Avoir été ou être atteint de cardiomyopathie est considéré par les assureurs en prêt immobilier comme un risque aggravé. Cette situation peut conduire à un refus de prêt ou à l’application d’une surprime. Vers quelle assurance emprunteur se tourner en cas de cardiomyopathie? Quelles conséquences sur votre taux d’emprunt ?
Toutes les réponses et conseils de notre médecin pour trouver une assurance de prêt au meilleur prix malgré votre cardiomyopathie.

Cardiomyopathie : que faut-il déclarer dans le questionnaire de santé ?

En cas de cardiomyopathie, les assureurs en prêt immobilier vont vous demander de remplir un questionnaire de santé afin de connaître au mieux votre pathologie et vous faire une proposition la plus adaptée à votre profil.

Si vous avez déclaré sur votre questionnaire de santé que vous avez une cardiomyopathie, vous pouvez être certain que vous serez interrogé par le médecin conseil qui vous adressera un questionnaire à faire remplir par votre cardiologue.

Pour ne pas perdre de temps, vous pouvez d’emblée fournir :

– le compte rendu de votre dernier échodoppler cardiaque qui permet de connaître la fraction d’éjection du ventricule gauche (FEVG) ;

– l’IRM cardiaque qui donne le diamètre du ventricule gauche (normalement autour de 50 mm) et l’épaisseur de sa paroi (entre 10 et 11 mm)

– l’épreuve d’effort avec VO2 max, et le dosage du BNP et du NT-proBNP

-les traitements médicamenteux

-les autres traitements (stimulateur multisite, défibrillateur, alcoolisation septale )

– les deux derniers courriers adressés par le cardiologue à votre médecin traitant.

Le médecin-conseil voudra savoir s’il s’agit :

– d’une cardiomyopathie hypertrophique obstructive, le plus souvent d’origine génétique, ou

– d’une cardiomyopathie dilatée, associée à une autre pathologie : maladie d’origine cardiaque (HTA, angor, insuffisance cardiaque, valvulopathie, myocardite, après un infarctus), hémochromatose, diabète, lupus, hyperthyroïdie, intoxication alcoolique.

Quelle sera la décision de l’assureur en cas de cardiomyopathie ?

A priori, les garanties IT et PTIA seront toujours refusées.

En cas de cardiomyopathie hypertrophique, tout dépendra de l’importance de l’obstruction, et de l’épaisseur de la paroi du ventricule gauche.

Le risque aggravé sur la garantie décès commencera à partir de 100 % si l’atteinte n’est pas trop sévère, mais, en cas d’obstruction sévère, ce pourra être un refus.

En cas de cardiomyopathie dilatée, le médecin-conseil voudra savoir en premier lieu si la cause de cette cardiomyopathie est traitée et jugulée.

Il étudiera le résultat de la FEVG (fraction d’éjection du ventricule gauche) :

– si elle se situe autour de 25 %, votre dossier sera ajourné ;

– si elle se situe entre 25 et 50 %, vous aurez un risque aggravé sur la garantie décès compris entre 150 et 200 % ;

– si elle est supérieure à 50 %, le risque aggravé sur la garantie décès se situera autour de 100 %.

Cardiomyopathie : vers quelle assurance de prêt se tourner ?

Atteint de cardiomyopathie, votre banque refuse de couvrir votre prêt ? Vous souhaitez trouver un assureur n’appliquant pas de surprime ? Chez Réassurez-moi, nous nous sommes spécialisés dans l’assurance de prêt des profils à risque. Nous militons pour que chaque particulier, quels que soit ses soucis de santé, trouve une assurance de prêt pour son projet immobilier.

En tant que courtiers spécialisés en risques aggravés, nous travaillons avec un large panel d’assureurs aux conditions plus souples. Notre avons mis en place un comparateur gratuit , 100 % en ligne et anonyme. Lors de la simulation, cochez la case « risque médical » afin que nous vous dirigions vers les assureurs compétents en matière de cardiomyopathie.

comparateur assurance emprunteur

Il est important de faire jouer la concurrence car les grilles de tarification peuvent être très différentes d’une assurance à l’autre. Les contrats des banques sont rarement les plus compétitifs, ni les plus flexibles en cas de risque médical. Choisir un assureur externe est souvent la meilleure solution pour les emprunteurs ayant un problème de santé. Chez Réassurez-moi, nous mettons tout en oeuvre pour vous aider à couvrir votre prêt, quelle que soit votre pathologie.

Posez votre question
Un expert vous répondra