Quelle assurance habitation temporaire souscrire pour votre logement ?

Mis à jour le 12 octobre 2020 par Delphine Bardou 

Lorsque vous louez un bien pour une durée déterminée – des vacances ou un séminaire professionnel par exemple – il est judicieux de penser à l’assurance habitation temporaire. D’autant plus si le propriétaire n’est pas couvert à titre individuel. Dans le cas où votre assurance MRH personnelle ne vous protégerait pas pour la villégiature, vous aurez alors tout intérêt à souscrire un contrat à part. Ainsi, l’assurance habitation temporaire est-elle obligatoire pour un locataire ou propriétaire ? Quelles sont les garanties incluses  ? Comment obtenir les meilleurs devis ? Quel est son prix ? Explications !

assurance logement temporaire 1

Qu’est-ce qu’un bail temporaire d’habitation ?

Un bail temporaire, aussi appelé bail précaire, est un contrat de location immobilière de plus courte durée (1 an au minimum). Un contrat de bail classique est en principe de 3 ans minimum. Le bail temporaire est soumis à des conditions strictes : le bailleur doit être une personne physique et la reprise du bien est possible pour des raisons familiales ou professionnelles.

Ne pas confondre contrat de location saisonnière et bail temporaire : le contrat saisonnier revient à la mise à disposition d’un bien immobilier pendant quelques jours, semaines ou mois à un locataire.

Les locations de courte durée sont fréquentes aujourd’hui, qu’il s’agisse :

  • de locations de vacances ou de locations à titre privé ;
  • de locations professionnelles (détachement d’un travailleur sur quelques mois par exemple) ;
  • de locations dans le cadre d’études / d’un stage.

Quel que soit l’objet de votre location (vacances en famille, stage dans ville différente de celle de la résidence principale, etc.), vous aurez tout intérêt à être bien couvert/e en locataire temporaire, notamment pour les dommages que vous pourriez causer au bien. Cela vaut même dans le cadre d’une location très courte.

Ainsi, si vous comptez louer un bien pour une courte durée, plusieurs possibilités vous seront offertes en termes d’assurance. Tout dépendra dans un 1er temps de votre contrat habitation actuel. Si les garanties de ce dernier ne sont pas étendues à la location courte, il vous faudra prendre vos dispositions de votre côté.

La location saisonnière (et l’assurance temporaire spécifique) est en principe limitée à 90 jours (loi Hoguet – 1970).

Besoin d’une assurance habitation capable de vous couvrir dans le cadre d’un bail temporaire ? Nous vous recommandons alors de comparer les offres du marché. Réassurez-moi vous aide dans cette démarche avec son comparateur d’assurances habitation, en ligne et gratuit. Notre outil sonde les meilleurs offres en cours en fonction de vos attentes et de votre budget et, en quelques minutes, vous propose plusieurs devis d’assurance logement temporaire sur-mesure :

cta assurance habitation

L’assurance habitation temporaire est-elle obligatoire pour le locataire ?

Dans le cadre d’une location temporaire / saisonnière, l’assurance habitation n’est en principe pas obligatoire pour le locataire, à moins que celle-ci ne soit exigée par le contrat de location lui-même. Cette couverture reste toutefois vivement recommandée.

En réalité, on distinguera 3 cas de figure :

assurance logement temporaire

1 –  Le propriétaire du bien mis en location pourra avoir une assurance habitation / multirisque habitation (MRH) « pour le compte de qui il appartiendra ». Dans ce cas, le locataire n’aura pas forcément besoin de se couvrir individuellement.

2 – Le cas où le locataire a, au titre de son assurance MRH, une garantie villégiature. Le cas échéant, il sera couvert lorsqu’il occupera, par exemple pour des vacances, un bien autre que sa résidence principale. Les garanties précises dépendront du contrat, mais il faudra veiller à bénéficier (a minima) d’une garantie Responsabilité Civile locative.

Bon nombre de contrats MRH incluent d’office une garantie villégiature pour les locations de moins de 3 mois. Certaines polices ne proposent toutefois cette garantie qu’en option payante. Vérifiez votre contrat sur ce point.

À défaut de garantie villégiature d’assurance habitation, l’assuré pourra demander une extension de son contrat MRH afin de couvrir spécifiquement la location temporaire. Il devra pour cela se tourner vers l’assureur de sa résidence principale. L’extension portera alors spécifiquement sur le bien loué pour toute la durée du séjour. 

3 – Le locataire pourra souscrire un contrat d’assurance habitation temporaire spécifique, en général auprès d’un autre assureur. Il pourra choisir ses garanties et personnaliser sa couverture en fonction de ses besoins propres. Ce type de couverture de courte durée est disponible aussi bien pour une location d’1 semaine que de 2 mois (3 mois au maximum).

Quelle assurance habitation pour le propriétaire d’une location temporaire ?

Le propriétaire mettant son bien en location temporaire n’est pas tenu de souscrire une assurance habitation. Cependant, elle est vivement conseillée, au cas où le bien causerait des dommages à autrui ou subirait un sinistre (dégât des eaux, incendie…).

Dans le cas où le propriétaire aurait déjà souscrit une assurance multirisque habitation, il n’aura en principe pas à adhérer à un nouveau contrat lorsqu’il met son bien en location saisonnière. Si tel est votre cas, informez-en votre assureur, par sécurité.

Le bailleur devra cependant veiller à jouir d’une garantie recours des locataires contre le propriétaire afin d’être couvert en cas, par exemple, de malfaçon ou de mauvais entretien qui causerait un dommage aux preneurs temporaires. Ce type de garantie est incluse d’office ou proposée en option dans un contrat MRH.

S’il met régulièrement son bien en location, le bailleur a tout intérêt à souscrire une assurance habitation PNO (propriétaire non occupant).

Il est également possible d’adhérer à une couverture spécifique « pour le compte de qui il appartiendra ». Assurance régie à l’article L112-1 du Code des Assurances. Concrètement, il s’agira ici d’assurer le bien pour le compte des occupants successifs, sans avoir à souscrire un nouveau contrat à chaque fois. Sécurité importante pour le propriétaire qui pourra en outre choisir ses propres garanties, à l’instar d’un contrat de MRH classique (dégâts des eaux, incendies, dommages aux tiers…).

Quel est le prix d’une assurance logement courte durée ?

L’assurance logement temporaire, dans la mesure où elle porte sur une location de courte durée, ne vous coûtera pas cher. En termes de prix, les offres d’assurance habitation courte durée disponibles sur le marché présentent de nettes différences. Pour un même niveau de garanties, les prix pourront varier du simple au double, d’où l’importance de mettre en concurrence plusieurs devis chiffrés.

Bien entendu, l’idéal est d’être déjà couvert par la garantie villégiature de votre contrat MRH principal, puisque dans ce cas vous ne supporterez pas de cotisation supplémentaire.

L’extension de contrat a un coût. Si vous ne disposez pas de garantie villégiature, parlez-en à votre assureur ou recherchez un contrat habitation temporaire.

La prime d’assurance qui vous sera proposée dépendra de plusieurs éléments :

  • des caractéristiques du logement faisant l’objet d’une location temporaire ;
  • de votre profil assuré ;
  • du nombre de personnes à couvrir (enfants, concubin/e, etc.) ;
  • de la formule et des options choisies ;
  • du niveau de franchise (plus elles sont élevées, plus la cotisation est basse) ;
  • des plafonds d’indemnisation en place.

Comment obtenir des devis d’assurance logement temporaire ?

Que vous ayez pour projet de louer un bien immobilier pour 3 jours, 1 semaine ou 1 mois, vous aurez intérêt à souscrire une assurance habitation temporaire, à moins que vous ne soyez déjà correctement couvert par la garantie villégiature de votre contrat MRH habituel. Nous vous rappelons que le fait que le propriétaire soit déjà couvert ne vous empêche pas d’adhérer à une assurance dédiée de votre côté.

Afin de souscrire ce type de couverture, vous pourrez vous tourner, par exemple, vers des assureurs traditionnels ou en ligne, des banques, etc. Nombreux sont les établissements à proposer des polices d’assurance habitation temporaire.

Toutefois, toutes les offres ne se valant pas. En 2022, la meilleure pratique reste de faire un comparatif précis entre entre les offres. Demander des simulations de tarif personnalisées, que ce soit en ligne ou en agence, sera toutefois très chronophage. Ainsi, dans l’optique de vous faire gagner du temps et de vous permettre de dénicher le contrat le plus adapté à vos besoins et au meilleur prix, Réassurez-moi met à votre disposition son propre comparateur d’assurances habitation en ligne et gratuit :

cta assurance habitation

Notre comparateur d’assurances habitation vous permet notamment :

  • de gagner du temps : un seul formulaire à remplir pour accéder aux meilleurs contrats ;
  • de gagner de l’argent, en souscrivant l’offre la plus adaptées a vos besoins et votre budget ;
  • de souscrire en ligne, en quelques minutes, une couverture complète répondant parfaitement à vos besoins.

Réassurez-moi est un courtier en ligne 100 % indépendant. Notre outil sonde un vaste panel de contrats sur la base de critères objectifs. Nous ne favorisons aucune offre au détriment d’une autre.

Comment choisir son assurance habitation temporaire ?

Dans un premier temps, faites un point précis sur vos besoins. Posez-vous notamment les questions suivantes :

  • Quelle est la couverture que me confère mon assurance MRH lors d’une location saisonnière ?
  • Dois-je souscrire une extension de contrat ?
  • Le propriétaire est-il assuré PNO ou « pour le compte de qui il appartiendra » ?
  • Dans la négative, quel est le niveau de couverture attendu ?

L’assurance habitation temporaire était particulièrement personnalisable, vous pourrez calibrer votre couverture en fonction de vos besoins en choisissant une formule adaptée, éventuellement assortie de garanties optionnelles. Il vous sera possible d’opter pour une protection de base (garantie RC locative) ou au contraire d’adhérer à une couverture temporaire s’apparentant à une vraie MRH pour toute la durée de votre location (couverture des biens immobiliers, assistance juridique, recours du propriétaire, etc.).

Voici les critères qui sont déterminants dans le choix de la meilleure assurance habitation temporaire :

  • Quelles sont les garanties incluses dans le contrat ? Pour quoi serez-vous couvert ?
  • Quel est le rapport qualité de la couverture / prix pour la durée souhaitée ?
  • Quel est le niveau de franchise en cas de sinistre ?
  • Quels sont les plafonds d’indemnisation ?
  • Quelles sont les modalités de prise en charge en cas d’incident ?
  • Les biens mobiliers sont-ils également couverts ?
  • Quel est le champ d’application géographique du contrat d’assurance habitation temporaire ?

Quelles sont les garanties d’une assurance habitation courte durée ?

Dans la plupart des contrats, l’assurance temporaire pour une location de courte durée est un produit sur-mesure. Le souscripteur pourra choisir son niveau de couverture, des garanties optionnelles, minorer ou majorer les franchises de l’assurance habitation…  En effet, les formules et garanties disponibles en assurance logement temporaire sont les mêmes que celles que l’on retrouve dans le cadre d’un contrat multirisque habitation classique.

La garantie de base est la garantie Responsabilité Civile locative, incluse dans toutes les formules disponibles sur le marché. Vous serez couvert pour les dommages causés au logement loué ou aux voisins / tiers, en cas par exemple de dégât des eaux, d’incendie ou d’explosion. Veillez bien à ce que la couverture soit étendue aux personnes à votre charge. À défaut d’une telle garantie, ce sera à vous d’assumer les conséquences financières des dommages causés.

En complément de la RC locative, voici quelques garanties qui pourraient être très utiles :

Lorsque vous comparez plusieurs assurance logement temporaire, n’oubliez pas d’être attentif aux niveaux de franchise posés garantie par garantie, aux plafonds d’indemnisation, exclusions de garanties et délais de carence.

Qu’est-ce qu’une location temporaire ?

Il s’agit d’un contrat de location immobilière de plus courte durée, 1 an au minimum, quand un contrat de bail classique est en principe de 3 ans minimum.

Attention à ne pas confondre contrat de location saisonnière et bail temporaire : le contrat saisonnier revient à la mise à disposition d’un bien immobilier pendant quelques jours, semaines ou mois à un locataire.

Propriétaire : faut-il assurer son logement en cas de location temporaire ?

En tant que propriétaire d’un bien en location, vous n’êtes pas obligé de souscrire une assurance habitation, bien que cela soit très conseillé. Si votre bien causait des dommages à autrui ou subissait un sinistre, vous seriez ainsi dédommagé.

Locataire : dois-je m’assurer dans le cadre d’un bail temporaire ?

Dans le cadre d’une location temporaire, il n’est pas obligatoire de souscrire une assurance. Cela est toutefois vivement conseillé. En tant que locataire, vous avez le choix entre 3 options :

– ne souscrire aucune assurance car le propriétaire est déjà couvert (pas optimal) ;
– souscrire la garantie « villégiature du locataire » de votre assurance habitation ;
– souscrire une assurance habitation temporaire spécifique.

Sinistre dans une location temporaire non assurée : qui est responsable ?

Si aucune assurance ne couvre le logement, le locataire peut être tenu responsable du sinistre et devoir dans ce cas en assumer seul les conséquences financières.

Sur le même thème :

Il est nécessaire de remplir ce champs.
Votre nom est requis.
Entrez une adresse e-mail valide ou laissez ce champs vide